Printer Friendly

Disponibilite, modes et frequence de consommation des legumes traditionnels Africains dans quatre localites du Burkina Faso a diverses activites de maraichage : Ouagadougou, Koubri, Loumbila, Kongoussi.

RESUME :

[ILLUSTRATION OMITTED]

Les legumes traditionnels constituent une source importante de nutriments pour les menages des pays en developpement. La presente etude s'est interessee a la diversite, a la disponibilite, et aux modes de consommation des legumes traditionnels africains dans des localites a diverses activites de maraichage au Burkina Faso. Des enquetes de consommation alimentaire ont ete realisees aupres de 400 menages dans quatre localites: Ouagadougou, Loumbila, Koubri et Kongoussi. Quatre principaux legumes sont retrouves en toute saison dans les differentes localites : l'oseille (Hibiscus sabdariffa), la corete (Corchorus olitorius), l'amarante (Amaranthus cruentus) et le gombo (Abelmoschus callei). A Kongoussi d'autres legumes tels que les feuilles de morelle noire (Solanum scabrum) et de vernonia (Vernonia amygdalina) sont disponibles toute l'annee. La frequence de consommation est d'une fois par semaine pour plus de 50 % des menages dans les zones a faible activite de maraichage, Ouagadougou, Loumbila et Koubri. A Kongoussi, plus de 45 % des menages consomment plus d'une fois par semaine le gombo (Abelmoschus callei), les feuilles de corete (Corchorus olitorius), les feuilles d'oseille (Hibiscus sabdariffa) et les feuilles de haricot (Vigna unguiculata). Le marche est la source d'approvisionnement pour 71 % des menages enquetes. La saison, l'origine socio-culturelle et les habitudes alimentaires sont les principaux facteurs influant le choix des legumes. L'etat frais est la principale forme de preference des legumes. Pour l'utilisation des legumes dans les menages, 74,25 % des menages lavent 02 a 03 fois et decoupent finement juste au moment de les preparer. Trois principaux modes de consommation ont ete evoques : la sauce, la soupe et le ragout. La sauce est le principal mode de consommation et pour la cuisson 97,25 % procedent par ebullition. Pres de 62,50 % ; 53,33 % ; 45,22 % des menages respectivement a Koubri, Loumbila et Ouagadougou procedent par blanchiment et rejettent le liquide residuel. A Ouagadougou et a Kongoussi, respectivement 66,67 % et 33,65 % des menages pratiquant le blanchiment sont des non natifs. L'importance nutritive et l'effet antioxydant des legumes a ete confirmee par pres de 87% des repondants. L'etude a permis de conclure que l'activite de maraichage influe positivement sur la disponibilite, la diversite et la frequence de consommation des legumes dans les menages. Cependant des seances de sensibilisation sur les traitements post recoltes et les procedes de transformation des legumes sont necessaires pour en tirer un meilleur profit au plan nutritionnel.

Mots cles : legumes, maraichage, diversite, traitement, blanchiment, cuisson, saison, consommation

ABSTRACT

Traditional vegetables are an important source of nutrients for households in developing countries. This study addressed the diversity, availability and consumption modes of local traditional African vegetables in localities with various market gardening activities in Burkina Faso. Food consumption surveys were conducted involving 400 households in four locations: Ouagadougou, Loumbila, Koubri and Kongoussi. Four main vegetables were found in any season in the different localities: sorrel (Hibiscus sabdariffa), jute mallow (Corchorus olitorius), amaranth (Amaranthus cruentus) and okra (Abelmoschus callei). In Kongoussi other vegetables such as nightshade (Solanum scabrum) and bitter leaf plant (Vernonia amygdalina) leaves were available all the yearlong. The frequency of consumption was once a week for more than 50% of households in the areas of low market gardening activity in Ouagadougou, Loumbila and Koubri. In Kongoussi, more than 45% of households consumed okra (Abelmoschus callei), jute mallow (Corchorus olitorius) leaves, sorrel (Hibiscus sabdariffa) leaves and bean (Vigna unguiculata) leaves more than once a week. The market was the source of supply for 71% of surveyed households. The season, the socio-cultural origin and dietary habits were the main factors influencing the choice of vegetables. Freshness was the main preference index for vegetables. As regards the use of vegetables in the households, 74.25% of households washed vegetables two to three times and finely sliced them just at the time of cooking. Three main modes of consumption mentioned were sauce, soup and stew. Sauce was the main consumption mode and cooking was preceded by boiling as reported by 97.25% of the households. Nearly 62.50%, 53.33% and 45.22% of households, respectively in Koubri, Loumbila and Ouagadougou started vegetable preparation by whitewashing and discarding the residual liquid afterwards. In Ouagadougou and Kongoussi, respectively 66.67% and 33.65% of households conducting whitewashing were non-natives. The nutritional significance and the antioxidant effect of the vegetables were confirmed by nearly 87% of respondents. The study concludes that the market gardening activity positively influences the availability, diversity and frequency of vegetables consumption in households. However, sensitization sessions on postharvest practices and vegetable processing procedures are necessary to better take advantage of the nutrition facts.

Key words: vegetable, gardening, diversity, treatment, blanching, cooking, season, consumption

INTRODUCTION

Les legumes occupent une place importante dans la diversification des regimes alimentaires des populations des pays en developpement et constituent une des principales sources de nutriments. En effet, de par leur richesse en proteines, fibres, mineraux, vitamines, et antioxydants, les legumes contribuent a ameliorer la sante des populations [1, 2]. Ils ont de ce fait un interet nutritionnel dans la lutte contre les carences en micronutriments [3]. Les teneurs en fer de l'amarante (Amaranthus cruentus) et de la corete (Corchorus olitorius) sont de 22 a 77 mg/100 g de matiere seche [4, 5]. La teneur en [beta]-carotene de la morelle noire (Solanum scabrum) est de 3943,03 [+ or -] 0,89 [micro]g /100 g par rapport au produit brut [6]. La FAO recommande un minimum de 400 g de fruits et de legumes par jour traduisant ainsi l'apport important de ce groupe d'aliments [7]. Dans les pays en developpement ou les cereales sont les plats de base, les legumes completent la valeur nutritionnelle des plats consommes [8]. Le to, un plat a base de cereale consomme 3 a 7 fois par semaine par 60 % de la population burkinabe [9] est generalement consomme avec une sauce de legumes. D'autres plats consommes au Burkina Faso tels que le << babenda >>, le << gnon >> sont composes de cereales et de legumes feuilles. Au Niger, des legumes tels que les feuilles de Hibiscus sabdarifa, et de Corchorus tridens sont utilises a chaque repas dans les sauces des menages [10]. Au Cameroun, les legumes feuilles sont consommes 2 a 4 fois par semaine, tandis que les legumes tels que la tomate, les oignons, sont consommes chaque jour [11]. Dans plusieurs societes des contraintes liees a la categorisation sociale ou a des croyances religieuses, ethniques ou coutumieres, limitent la consommation des legumes. Au Cameroun les tabous sociaux au niveau des classes moyennes et inferieures sont des contraintes evoquees [11]. Ces considerations contribuent a perenniser la malnutrition dans ces localites.

Ameliorer la production et la consommation des legumes est la strategie la moins couteuse pour ameliorer les teneurs en micronutriments de l'alimentation de plusieurs populations urbaines et rurales [12]. En Afrique Subsaharienne, la consommation des legumes est la plus faible comparee au reste du monde. Le Nigeria qui est le principal consommateur est a 61,3 kg /personne / an [13]. Au Burkina Faso sur 100 000 ha de terres irrigables, 30 000 ha sont consacrees aux cultures maraicheres et fruitieres [14]. Bien que le maraichage soit pratique dans l'ensemble du pays, seules 11 provinces sur 45 sont des grandes zones de production. A Ouagadougou la capitale, chaque matin les legumes provenant des provinces voisines inondent les marches. Dans le but de valoriser les legumes consommes dans les menages, une etude de base a ete entreprise au Burkina Faso pour determiner la place des legumes dans l'alimentation des menages. La presente etude a pour objectif de determiner l'importance des activites de maraichage sur la consommation des legumes dans les menages au Burkina Faso.

METHODOLOGIE

Zone de l'etude

L'enquete s'est deroulee dans quatre localites dont une localite choisie pour sa forte densite de population Ouagadougou et les trois autres localites choisies pour leurs importantes activites de maraichage : Kongoussi, Loumbila et Koubri. La figure 1 presente la situation geographique des 4 zones au Burkina Faso. Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso est situee dans la region administrative du centre. La localite de Kongoussi est situee au nord a 115 km de Ouagadougou et dispose d'une grande retenue appelee Lac Bam. Loumbila est situe a 15 Km de Ouagadougou vers le nord-est et Koubri est situe a 40 km du cote sud de la capitale ; ils disposent tous les deux d'importants barrages : le barrage de Loumbila et le barrage de Koubri. Au bord de ces barrages sont realisees des activites de maraichage.

[FIGURE 1 OMITTED]

Echantillonnage

Un nombre de 230 menages ont ete enquetes a Ouagadougou et 100 menages a Kongoussi. Dans les localites de Loumbila et de Koubri ont ete enquetes respectivement 40 et 30 menages. Le nombre de menages est proportionnel a la population totale de la localite. A Ouagadougou le calcul du nombre de menages a enqueter a ete realise sur la base du recensement de la population des arrondissements [15]. A Kongoussi ainsi que dans les localites de Loumbila et de Koubri les informations sur la taille de la population des secteurs ont ete obtenues aupres de la mairie de ces localites. Au sein de chaque arrondissement et commune le choix des menages a ete fait de facon aleatoire.

Administration du questionnaire

Le questionnaire est administre a la personne qui s'occupe de la preparation des repas dans les menages. Il prend en compte les caracteristiques de l'enquete, le niveau de consommation des legumes, les sources d'approvisionnement, les modes de preparation et de cuisson des legumes dans le menage, les motifs de consommation des legumes dans le menage.

Analyses statistiques

Les donnees d'enquete ont ete saisies sur Epidata et traitees sur Epidata Analysis et Excel.

RESULTATS

Caracteristiques socio demographiques des repondants

La figure 2 presente les caracteristiques socio-demographiques des enquetes dans les menages. Sur les 400 menages enquetes 31,5 % des enquetes a un age compris entre 25 et 35 ans. Environ 67 % des personnes qui s'occupent de la preparation des repas sont des meres de famille. Pres de 70,5 % des enquetes sont des natifs. Dans l'ensemble, 49,5 % des enquetes ne sont pas instruits et 21 % sont de niveau primaire.

[FIGURE 2 OMITTED]

Consommation des legumes dans les localites enquetees

La figure 3 presente l'importance de la consommation des legumes dans les menages. Il ressort quatre principaux legumes dans l'ensemble des sites : oseille (Hibiscus sabdariffa), corete (Corchorius olitorius, figure 4 photo B), gombo (Abelmoschus callei, figure 4 photo D) et amarante (Amaranthus cruentus, figure 4 photo A). L'aubergine locale (Solanum aethiopicum) (fruit), les feuilles d'aubergines (Solanum aethiopicum, figure 4 photo F), les feuilles de gombo (Abelmoschus callei), les feuilles de vernonia, les feuilles de morelle noire (Solanum scabrum, figure 4 photo E) sont les moins consommes dans les menages.

[FIGURE 4 OMITTED]

Source d'approvisionnement des legumes

La figure 5 presente les principales sources d'approvisionnement en legumes des menages. Pres de 93,94 % a Ouagadougou, 63,33 % a Loumbila et 77,50 % a Koubri s'approvisionnent au marche. Le plus grand nombre de menages se procurant des legumes par production et achat a ete observe a Kongoussi avec 79 % des menages enquetes.

[FIGURE 5 OMITTED]

Facteurs d'influence de la consommation des legumes

Le tableau 1 presente les facteurs evoques par les menages qui influent sur la consommation des legumes. A Ouagadougou la saison et les habitudes alimentaires sont evoques respectivement par 74,78 % et 69,57 % des menages. L'origine socio-culturelle est un facteur important a Loumbila, Koubri et Kongoussi avec respectivement 70 %, 87,50 % et 71 %. Le prix et le conditionnement sont tres peu cites tandis que les connaissances nutritionnelles et la facilite de preparation sont des facteurs d'influence pour 64 % et 77 % des menages a Kongoussi.

Frequence de consommation des legumes

Le tableau 2 presente les frequences de consommation en saison seche et en saison des pluies. Quelque soit la saison, les feuilles d'oseille, de corete, d'aubergines locales, de haricot, les fruits d'aubergine locale et de gombo, sont consommes une fois par semaine a Ouagadougou, Loumbila et Koubri par la majorite des menages. Toutefois a Kongoussi ces legumes sont consommes a plus d'une fois dans la semaine par la majorite des menages. Les feuilles de morelle noire, de gombo, de vernonia peu consommees a Ouagadougou, Koubri, Loumbila, sont principalement consommees a Kongoussi, bien que ce soit occasionnellement par 39 % et 27 % des menages.

Forme de consommation

La figure 6 presente les formes de consommation des legumes connues dans les quatre localites : la consommation a l'etat frais et la consommation a l'etat seche. Dans toutes les localites enquetees, l'etat frais est la forme preferee de consommation des legumes par la majorite des menages enquetes. Les pourcentages des menages preferant l'etat frais est de 100%, 96,09%, 97,5% et 83%, respectivement pour les localites de Loumbila, Ouagadougou, Koubri et Kongoussi.

[FIGURE 6 OMITTED]

La figure 7 presente les differents modes de consommation des legumes. Au niveau de toutes les localites les legumes sont utilises pour la preparation de sauce par plus de 90 % des menages. Moins de 20 % font de la soupe et moins de 10 % des menages utilisent les legumes pour preparer du ragout. Un diagramme de preparation des legumes est presente a la figure 9.

[FIGURE 7 OMITTED]

Perception de la valeur nutritive des legumes

La perception sur les avantages nutritionnels procures par les legumes est reportee au niveau de la figure 8. L'importance nutritionnelle des legumes a ete souligne au niveau de tous les sites. Pour plus de 50 % des enquetes, les legumes sont des antioxydants. L'effet perte de poids a ete evoque a Ouagadougou et a Koubri respectivement par 61,30 % et 75 % des enquetes. La consommation des legumes a ete egalement percue comme diminuant les calories par 56,96 % a Ouagadougou, 60 % a Koubri, 33,33 % a Loumbila et 32 % a Kongoussi.

[FIGURE 8 OMITTED]

DISCUSSION

La figure 3 presente les pourcentages de consommation des legumes par les menages dans les quatre localites de l'etude. Il ressort quatre legumes principalement consommes dans l'ensemble des localites quelque soit la saison : les feuilles d'oseille (Hibiscus sabdariffa), les feuilles de corete (Corchorus olitorius), les fruits du gombo (Abelmoschus callei), les feuilles d'amarante (Amaranthus cruentus). Cette faible diversite des legumes est observee dans les localites de Ouagadougou, Koubri et Loumbila. A Kongoussi d'autres legumes tels que les feuilles de gombo, les feuilles de morelle noire et les feuilles de vernonia sont disponibles toute l'annee. Kongoussi est une zone a forte activite de maraichage situee dans la partie Nord du pays (figure 1) et disposant d'un grand lac, le lac Bam ou des activites de maraichage ont realisees. Ceci explique cette plus grande disponibilite d'une diversite de legumes sur toute l'annee.

Selon les donnees de la figure 5, 82 % des menages enquetes a Kongoussi s'approvisionnent au niveau de leur propre production, tandis qu'a Loumbila, Koubri et Ouagadougou le marche est la principale source d'approvisionnement des menages en legumes. Les barrages de Loumbila et de Koubri et la plupart des barrages a Ouagadougou s'assechent pendant la saison seche reduisant ainsi les activites de maraichage. Les populations de ces localites se ravitaillent sur le marche aupres des maraichers venant d'autres regions disposant de grands cours d'eau tels que Kongoussi, reduisant la disponibilite de ces legumes en saison seche.

Dans tous les sites, l'etat frais est la principale forme preferee de consommation des legumes comme illustre a la figure 6. Quatre legumes sont generalement retrouves sous la forme sechee : les feuilles d'oseille, les feuilles de corete, les feuilles d'aubergine locale, le gombo et les feuilles de haricot. Le faible developpement des activites de sechage des legumes au Burkina Faso limite egalement la disponibilite de certains legumes sous la forme sechee, telles les feuilles de vernonia, les feuilles de morelle noire, les feuilles de gombo, les feuilles d'amarante. Selon plusieurs etudes, les traitements post recoltes et les modes de cuisson peuvent reduire fortement les teneurs en acide ascorbique et en micronutriments des legumes [16, 17].

Les principaux facteurs influant le choix de consommation des menages, la saison, l'origine socio-culturelle et les habitudes alimentaires ont ete egalement cites au Cameroun [11]. Le prix est evoque seulement par quelques menages ; ceci indique que le cout des legumes feuilles est accessible aux menages. Les connaissances nutritionnelles ont ete citees a Kongoussi par 64 % comme raison de consommation indiquant l'encrage de la motivation nutritionnelle pour le choix des legumes dans les habitudes alimentaires des populations. Par contre a Ouagadougou et a Loumbila c'est la disponibilite qui ressort comme principal facteur de choix.

Il ressort des caracteristiques socio economiques presentees a la figure 2, pres de 75 % et 37 % des menages consommateurs de ces legumes respectivement a Kongoussi et a Loumbila sont des non natifs. Du fait de l'intensite de l'activite du maraichage dans ces localites, l'exode rural est tres pousse expliquant ce taux eleve de non natifs.

Les frequences de consommation observees sont inferieures aux recommandations internationales pour la majorite des menages, soit 5 portions de legumes par jour [18,19]. Cette consommation est plus reguliere a Kongoussi, ou plus de 45 % des menages consomment les legumes 4 a 7 fois par semaine.

Des trois modes de consommation des legumes identifies, la sauce est le principal mode de cuisson des legumes dans toutes les localites. Elle accompagne generalement un plat a base de cereales. Pour 74,25 % des menages, les legumes sont laves 2 a 3 fois, puis decoupes finement et cuits par ebullition. L'application des procedes de traitement adequats est necessaire pour une bonne preservation des nutriments. La methode la plus adaptee pour une utilisation optimale des nutriments est le lavage, suivi d'un decoupage grossier des legumes et d'une cuisson a la vapeur en quelques minutes [20]. Au Nigeria seulement 9 % des enquetes dans la localite de Ijebu-Igbo, appliquent cette methode [20]. Pres de 62,50 % ; 53,33 % ; 45,22 % des menages respectivement a Koubri, Loumbila et Ouagadougou procedent par blanchiment pour la cuisson des legumes feuilles et rejettent le liquide residuel. A Kongoussi seulement 21% font le blanchiment et pres de 9 % utilisent le liquide residuel pour la cuisson. Pres de 66,67 % et 33,65 % des menages pratiquant le blanchiment respectivement a Ouagadougou et a Kongoussi sont des non natifs. Ces resultats viennent confirmer que le blanchiment est un procede connu mais tres peu utilise par les menages au Burkina Faso. Le procede de blanchiment est utilise pour les legumes ayant une amertume tels que les feuilles d'oseille, les feuilles d'aubergines locales, les feuilles de Vernonia expliquant le rejet du liquide residuel.

La consommation des legumes est importante mais pour un meilleur profit des valeurs nutritionnelles des legumes consommes, des seances de sensibilisation sur les bonnes pratiques de traitement des legumes pour la consommation est necessaire. La valeur nutritive des legumes est bien percue des populations dans l'ensemble des localites (figure 8). Le niveau educatif de ceux qui s'occupent des repas dans les menages etant faible avec 49,5 % non instruits une sensibilisation par la voie des medias serait la plus interessante.

CONCLUSION

Il ressort de l'etude une relation entre l'activite de maraichage et la consommation des legumes feuilles dans les menages. Dans les localites a activite intense de maraichage telle que Kongoussi, la frequence de consommation est a plus d'une fois par semaine et une grande diversite de legumes feuilles reste disponible toute l'annee. L'origine socio culturelle et les habitudes de consommation sont les principaux facteurs. L'etat frais est la principale forme preferee de consommation des legumes. Il ressort dans les quatre localites une faible diversification des modes de preparation et l'application de procedes de traitement peu adaptes a la preservation des nutriments. Des seances de sensibilisation sur les bonnes pratiques de traitement post recolte sont necessaires pour une preservation des nutriments et une meilleure promotion de la production et de la consommation des legumes au Burkina Faso.

Remerciements

Les auteurs remercient le CORAF pour le financement de l'etude dans le cadre du programme AVRDC.

REFERENCES

[1.] Lock K, Pomerleau J, Causer L, Altmann DR and M McKee The global burden of disease attributable to low consumption of fruit and vegetables: implications for the global strategy on diet. Bulletin of the World Health Organization 2005; 83: 100-108.

[2.] Slavin J and B Lloyd Health benefits of fruits and vegetables. Adv Nutr 2012; 3: 506 -516.

[3.] Devadas RP and S Saroja Availability of Fe and [beta]-carotene from amaranthus to children. In: Emmaus P (ed), Proceeding of the 2nd Amaranthus Conference, Rodala Press Inc., 1980: 15-21.

[4.] Ndlovu J and AJ Afolayan Nutritional analysis of the South African wild vegetable Corchorus olitorius L. Asian J Plant Sci 2008; 7:615-8.

[5.] Prakash D and M Pal Nutritional and antinutritional comparison of vegetable and grain Amaranthus leaves. J Sci Food Agric 1991; 57: 573-585.

[6.] Soro LC, Ocho-Anin A, Kouame A and C Kouame Evaluation de la composition nutritionnelle des legumes feuilles. Journal of Applied Biosciences 2012 ; 51: 3567-3573.

[7.] World Health Organization. Diet, nutrition and the prevention of chronic diseases. Report of a Joint FAO/WHO Expert Consultation, WHO Technical Report Series # 916, Geneva, 2003.

[8.] Messsiaen CM The tropical vegetable garden 2nd revised ed. Macmillan Press Limited, London. 1992; 357-365.

[9.] Konkobo YC, Karimou AR, Kabore S and K Diasso Les pratiques alimentaires a Ouagadougou, Burkina Faso. CNRST, CIRAD. 2002.

[10.] Humphrey CM, Clegg MS, Keen CL and LE Grivetti Food diversity and drought survival: The Hausa example. Int J Food Sci and Nutr 1993; 44: 1-16.

[11.] Kamga R, Kouame C and E Akyeampong Vegetable consumption patterns in Yaounde, Cameroon. African Journal of Food, Agriculture, Nutrition and Development 2013; 13: 7299-7414.

[12.] Chittchang U, Jittinandana S, Sungpuag P, Chavasit V and E Wasantwisut Recommending Vitamin A--Rich Foods in Southern Thailand. Fd. Nutr. Bull, United Nations University Press. 1999; 20 (2): 238-242.

[13.] Ganry J Current Status of Fruits and Vegetables Production and Consumption in Francophone African Countries - Potential Impact on Health, Proc. IInd IS on Human Health Effects of F&V Ed.: B. Patil Acta Hort, ISHS 2009; 841: 249-255.

[14.] Ministere de l'agriculture, de l'hydraulique et des ressources halieutiques, Secretariat general. Analyse de la filiere maraichage au Burkina Faso, Novembre 2007.

[15.] Recensement General de la Population et de l'Habitation. Institut National de Statistiques et de la Demographie. Ministere de l'Economie et des Finances. Burkina Faso, 2006.

[16.] Favell DJ A comparison of the vitamin C content of fresh and frozen vegetables. Food Chem. 1998; 62:59-64.

[17.] Snehal Prabhu and MB Diane Effects of storage condition and domestic cooking on the quality and nutrient content of African leafy vegetables (Cassia tora and Corchorus tridens). Research article. 2009. http://www.interscience wiley.com. DOI 1002/ j.s.f.a.3644. Accessed on 18-07-09.

[18.] Food and Agriculture Organization (FAO) Increasing fruits and vegetable consumption become a global priority. FAO's Food and Nutrition Division, 2003. http://www.fao.org/english/newsroom/focus/index.html. Accessed on 18-07-09.

[19.] Muoehlhoff E Preparing fruits and vegetables. FAO's Food and Nutrition Division 2003; NEWSROOMFOCUS. http://www.fao.org/english/newsroom/focus/index.html. Accessed on 18-07-2009.

[20.] Adeyanju A Consumption of leafy vegetables in rural households in Ijebu-Igbo, Ogun state, Nigeria. Afr. J. Food Agric. Nutr. Dev. 2014; 14: 8518-8528.

Hama-Ba F (1*), Parkouda C (1), Kamga R (2), Tenkouano A (3), Diawara B (1)

(*) Contact auteur de correspondance : hamafatou@yahoo.fr

(1) Institut de Recherche en Sciences Appliquees et Technologies / Departement Technologie Alimentaire 03 BP 7047 Ouagadougou Burkina Faso

(2) AVRDC--The World Vegetable Center, West and Central Africa, Liaison Office Cameroon PO Box 2008 Messa, Yaounde, Cameroun

(3) AVRDC--The World Vegetable Center, West and Central Africa, Bamako, Mali
Tableau 1: Facteurs influencant la consommation des legumes feuilles
dans les menages

Facteurs                     Pourcentage de menages
                             Ouagadougou  Loumbila  Koubri  Kongoussi

Saison                       74,78        63,33     100,00  78,00
Origine socio-culturel       62,17        70,00      87,50  71,00
Habitudes alimentaires       69,57        66,67      80,00  65,00
Disponibilite                61,30        60,00      52,50  58,00
Connaissance nutritionnelle  41,74        33,33      27,50  64,00
Prix                         16,09        23,33       7,50  31,00
Conditionnement               8,26         6,67       5,00  38,00
Facilite a preparer          22,17        13,33      57,50  77,00

Tableau 2 : Frequence de consommation des legumes feuilles en saisons
pluvieuse et seche dans les menages

        Legumes                         Oseille
Saison  localites          Ouaga  Loumbila  Koubri  Kongoussi

Saison
des
pluies  Plus d'une          6,96    6,67       0       56
        fois par
        semaine
        une fois par       82,61   83,33      85       15
        semaine
        Occasionnellement  41,74   46,67      40       13
Saison
seche   Plus d'une          1,74    6,67       0       43
        fois par
        semaine
        une fois par        68,7   76,67      65       20
        semaine
        Occasionnellement  23,91    6,67      20       21

        Legumes                         amarante
Saison  localites          Ouaga  Loumbila  Koubri  Kongoussi

Saison
des
pluies  Plus d'une          3,48    6,67       2,5     28
        fois par
        semaine
        une fois par       52,17   73,33      65       10
        semaine
        Occasionnellement  24,78    6,67       7,5     36
Saison
seche   Plus d'une          3,91    3,33       0       13
        fois par
        semaine
        une fois par       53,48   53,33      60       11
        semaine
        Occasionnellement  25,22   23,33      12,5     53

        Legumes                          Corete
Saison  localites          Ouaga  Loumbila  Koubri  Kongoussi

Saison
des
pluies  Plus d'une          8,26      3,33    10       76
        fois par
        semaine
        une fois par       66,96     80       67,5     13
        semaine
        Occasionnellement  41,74     50       55       20
Saison
seche   Plus d'une          5,22      3,33     5       50
        fois par
        semaine
        une fois par       51,3    66,67      72,5     34
        semaine
        Occasionnellement  20,87   16,67      15        3

        Legumes                          Gombo
Saison  localites          Ouaga  Loumbila  Koubri  Kongoussi

Saison
des
pluies  Plus d'une          8,26    10        2,5      74
        fois par
        semaine
        une fois par       76,52    90       77,5      12
        semaine
        Occasionnellement  40       26,67    47,5      32
Saison
seche   Plus d'une          7,83     3,33     2,5      56
        fois par
        semaine
        une fois par       56,09    83,33    75        26
        semaine
        Occasionnellement  21,3      6,67    20         5

        Legumes                      Feuille Gombo
Saison  localites          Ouaga  Loumbila  Koubri  Kongoussi

Saison
des
pluies  Plus d'une          0        0        0        45
        fois par
        semaine
        une fois par        1,74     3,33     0        10
        semaine
        Occasionnellement   2,17     0        2,5       8
Saison
seche   Plus d'une          0        0        0        27
        fois par
        semaine
        une fois par        1,74     3,33     0         4
        semaine
        Occasionnellement   2,61     0        0        18

        Legumes                    Aubergines locales
Saison  localites          Ouaga  Loumbila  Koubri  Kongoussi

Saison
des
pluies  Plus d'une          3,48    3,33      2,5      39
        fois par
        semaine
        une fois par       48,26   66,67     52,5      18
        semaine
        Occasionnellement  22,17    6,67     17,5      26
Saison
seche   Plus d'une          2,61    3,33      5        14
        fois par
        semaine
        une fois par       47,39   66,67     45        26
        semaine
        Occasionnellement  27,83   10        20        40

        Legumes              Feuilles d'aubergin es locales
Saison  localites          Ouaga  Loumbila  Koubri  Kongoussi

Saison
des
pluies  Plus d'une          1,74    3,33     0        47
        fois par
        semaine
        une fois par       32,61   70       32,5      25
        semaine
        Occasionnellement  32,61   16,67    30        34
Saison
seche   Plus d'une          0,87    0        0        32
        fois par
        semaine
        une fois par       12,17    6,67    10        31
        semaine
        Occasionnellement   5,65    6,67    10        26

        Legumes                Feuilles de Morelle noire
Saison  localites          Ouaga  Loumbila  Koubri  Kongoussi

Saison
des
pluies  Plus d'une          0        0        0        21
        fois par
        semaine
        une fois par        4,35    10       15        10
        semaine
        Occasionnellement  11,3     10        5        39
Saison
seche   Plus d'une          0        0        0        13
        fois par
        semaine
        une fois par        2,17     6,67    12,5      13
        semaine
        Occasionnellement  13,48    13,33     7,5      53

        Legumes                         Vernonia
Saison  localites          Ouaga  Loumbila  Koubri  Kongoussi

Saison
des
pluies  Plus d'une          0,43    0        0         4
        fois par
        semaine
        une fois par        1,74    0        0         4
        semaine
        Occasionnellement  16,09    3,33     2,5      27
Saison
seche   Plus d'une          0,87    0        0         2
        fois par
        semaine
        une fois par        3,48    0        0         3
        semaine
        Occasionnellement  14,35    3,33     2,5      32

        Legumes                   Feuilles de haricot
Saison  localites          Ouaga  Loumbila  Koubri  Kongoussi

Saison
des
pluies  Plus d'une          1,74      3,33     0       59
        fois par
        semaine
        une fois par       33,91     80       45       15
        semaine
        Occasionnellement  33,91      6,67    25       19
Saison
seche   Plus d'une          1,74      3,33     0       39
        fois par
        semaine
        une fois par       18,7      53,33    30       22
        semaine
        Occasionnellement  46,96     33,33    40       26
COPYRIGHT 2017 Rural Outreach Program
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2017 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Author:F., Hama-Ba; C., Parkouda; R., Kamga; A., Tenkouano; B., Diawara
Publication:African Journal of Food, Agriculture, Nutrition and Development
Article Type:Report
Geographic Code:6BURK
Date:Mar 1, 2017
Words:4708
Previous Article:Nutritional, pasting and sensory properties of a weaning food from rice (Oryza sativa), soybeans (Glycine max) and Kent mango (Mangifera indica)...
Next Article:Charting the cost of nutritionally-adequate diets in Uganda, 2000-2011.
Topics:

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2019 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters