Printer Friendly

Deux heures de pur bonheur!

Le recital donne par l'Orchestre symphonique national (OSN), mercredi dernier au soir, au Theatre national algerien Mahieddine-Bachtarzi, Alger, a connu un succes eclatant.

L'OSN sa livre, mercredi dernier au TNA, un spectacle colore et de haute volee. D'abord, grace a la composition du groupe. Une soixantaine de musiciens dont Vera Ait Tahar, Feth Eddine Mehalla et Kheira Ben Haoua au violon, Lotfi Said et Walid Merabet en alto, Reda Mender a la contrebasse, Massine Bouchakour a la flute, Mohamed Abbad au hautbois, Lyamine Belaz a la clarinette, Tahar Radja au basson, Nour Eddine Guechoud au cor, Hacene Lounis a la trompette, Ehab Alkteish a la trombone, Hamza Mazen a la timbale, Sid Ali Larroum a la percussion et Di Nicola a la harpe. Le groupe s'est donne a fond. Il a reussi, des le debut, a capter le public venu tres nombreux, en depit du froid et des pluies abondantes. [beaucoup moins que] Je ne pourrais rater pour rien au monde ce genre de spectacle [beaucoup plus grand que], nous dira un habitue de ces concerts, Une autre passionnee, Karima, une diplomee en droit, partage cet avis. Elle regrette toutefois que le lieu du TNA n'ait pas un parking. Pour ces musiciens, [beaucoup moins que] la musique vehicule des messages d'espoir et de paix. Les morceaux choisis sont riches et emouvants [beaucoup plus grand que]. Le spectacle dirige d'une main de maitre par le Syrien Missak Baghboudarian a dure deux heures. Il a seduit les passionnes de ce genre musical, avec notamment la symphonie de Mozart nA 40 en G mineur, dans ses quatre mouvements : Molto allegro, Andante, Menuetto, Allegretto, Trio, Allegro Assai, un autre morceau de F. Von Suppe (poete et paysan), et enfin un passage soliste mene par le violoniste Mohamed Maias Alyamani, sur une creation nommee [beaucoup moins que] Jazz oriental [beaucoup plus grand que], qui est une suite pour violon et orchestre. La fin du recital a ete succulente. Le public a eu droit a une piece musicale intitulee [beaucoup moins que] Dhikra [beaucoup plus grand que], joliment interpretee par le violoniste algerien, Sid-Ahmed Fellah. Une veritable parodie sur l'ensemble des regions de l'Algerie. Un cocktail eclatant. Abdelkader Bouazara, musicien et directeur de l'OSN, fera rappeler que l'orchestre a gratifie le public de Tigherghert (30 km de Djanet), dans la wilaya d'Illizi, d'un spectacle memorable, completant ainsi sa 47e tournee nationale. L'OSN envisage de donner deux spectacles, les 9 et 10 decembre prochain au TNA, en interpretant l'opera [beaucoup moins que] Le barbier de Seville [beaucoup plus grand que] de Rossini, ou l'orchestre jouera en version scenique dans la fosse de la scene. Le maestro syrien, Missak Baghboudarian, a confie emu : [beaucoup moins que] C'est toujours avec un sentiment de joie et de fierte que je joue en Algerie, mon deuxieme pays ou j'ai dirige a maintes reprises l'Orchestre symphonique national [beaucoup plus grand que]. Il poursuit : [beaucoup moins que] J'estime que ce genre de programmation favorise l'echange entre les musiciens algeriens et les musiciens du monde. Dans ce registre, on peut mener plusieurs projets. [beaucoup plus grand que] Samira Sidhoum

Copyright 2015 Horizons Provided by SyndiGate Media Inc. ( Syndigate.info ).

COPYRIGHT 2015 SyndiGate Media Inc.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2015 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Horizons (Algiers, Algeria)
Date:Nov 27, 2015
Words:525
Previous Article:Coe sacrifie son contrat Nike pour avoir les coudees franches a l'IAAF.
Next Article:Hommage a M'hamed Issiakhem.

Terms of use | Copyright © 2017 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters