Printer Friendly

Des partis politiques denoncent la censure d'une interview accordee par Moncef Marzouki a la chaine de television privee ' Attassia.

Des partis politiques ont denonce, jeudi, la censure d'une interview accordee par l'ancien president de la Republique Moncef Marzouki a la chaine de television privee " Attassia ".

Les partis ont fustige, dans des declarations separees, les atteintes a la liberte de la presse appelant la direction de la chaine a faire toute la lumiere sur les pressions qui ont ete derriere la censure.

Le parti Al Joumhouri a mis en garde contre les risques de cet incident dans la mesure oo il est directement lie a la liberte de la presse et d'expression, principal acquis de la Revolution inscrit dans la Constitution de la deuxieme Republique, rappelle le parti.

Al Joumhouri a plaide pour une enquete en vue de devoiler les circonstances de l'incident et eclairer l'opinion publique.

Le parti a, egalement, appele la Haute autorite independante de la communication audiovisuelle (HAICA) a assumer la pleine responsabilite de la defense du secteur.

Pour sa part, Ettakatol a demande a la presidence de la Republique de revoquer toute personne dont l'implication dans cette affaire a ete prouvee. Ettakatol a, egalement, exhorte les partis democrates et les forces vives de la nation a l'unite pour preserver la liberte de la presse appelant le ministere public a ouvrir une enquete a cet effet.

Plus tot dans la journee, la direction de la chaine de television privee " Attassia " avait confirme avoir subi des pressions de responsables de la presidence de la Republique et de la presidence du gouvernement pour censurer une interview avec l'ancien president de la Republique Moncef Marzouki, dont la diffusion etait prevue mercredi 14 septembre 2016.

Dans une declaration, la chaine avait demande a la presidence de la Republique et a la presidence du gouvernement de " preciser si elles etaient au courant de ces pressions, dont les auteurs agissaient en leur nom ".

Le conseiller du president de la Republique charge des relations avec l'Assemblee des representants du peuple et les partis politiques, Noureddine Ben Ticha a dit defier tout journaliste ou producteur de la chaine " Attassia " de confirmer avoir subi des pressions du cabinet de la presidence de la Republique dans l'intention de censurer la diffusion de l'interview.

En reaction, le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) avait fermement, denonce, les atteintes a la liberte de la presse, sur fond d'interdiction, par la Presidence de la Republique, de la diffusion de l'interview televisee de Moncef Marzouki.

Copyright - AFRICAN MANAGER - 2016 - All Rights Reserved Provided by SyndiGate Media Inc. ( Syndigate.info ).

COPYRIGHT 2016 SyndiGate Media Inc.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2016 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:African Manager (French)
Date:Sep 16, 2016
Words:457
Previous Article:Tunisie : 21 septembre, dernier delai pour candidater au Prix Orange de l'Entrepreneur Social.
Next Article:Nabeul : Un mort et onze blesses dans un accident sur l'autoroute Tunis-Sousse.

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2019 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters