Printer Friendly

Denis Vaugeois, Les premiers Juifs d'Amerique, 1760-1860. L'extraordinaire histoire de la famille Hart.

Denis Vaugeois, Les premiers Juifs d'Amerique, 1760-1860. L'extraordinaire histoire de la famille Hart, Quebec, Septentrion, 2011, 378 p.

Depuis quelques decennies, l'histoire de la communaute juive a Montreal et au Quebec fait l'objet d'un foisonnement d'etudes de la part des historiens, des anthropologues et des sociologues qui ont examine essentiellement la periode s'etendant du debut du XXe siecle a la fin de l'entre-deux-guerres. Ce fait ne surprend guere, car il s'agit d'une periode faste pour etudier la communaute juive qui correspond a la grande vague d'immigration des Juifs d'Europe centrale et orientale, a l'age d'or de la culture yiddish a Montreal et a la montee des ideologies fascistes et de l'antisemitisme. Or, l'histoire des familles pionnieres, qui ont joue un role embryonnaire important dans la constitution de la communaute juive au Quebec et au Canada, a ete quelque peu negligee par les chercheurs. Une lacune historiographique que l'historien Denis Vaugeois comble dans cet ouvrage, destine au grand public, sur l'histoire de la famille Hart de Trois-Rivieres.

En puisant en grande partie sur le genereux fonds d'archives de la famille Hart, conserve au Seminaire Saint-Joseph de Trois-Rivieres, qui possede plus de 100 000 documents, Vaugeois reconstitue sur un siecle d'histoire la saga familiale des Hart a Trois-Rivieres. Le travail de Vaugeois demeure exemplaire puisqu'il retrace avec une grande precision les faits et gestes des membres de cette famille, leurs reussites, leurs echecs, leurs moeurs sociales et leurs activites commerciales et politiques. La reconstitution de la vie publique et meme privee des Hart a ete rendue possible par l'acces a des sources diversifiees (correspondance privee, publications personnelles, contrats d'affaires, testaments, documents judiciaires, etc.) et prend la forme d'une fresque sociale.

A la lumiere de ces sources, Vaugeois revoit les evenements de 1837 et de 1838 avec l'autre bout de la lorgnette, soit celui de la famille Hart. Il analyse le fameux episode du refus de la Chambre d'Assemblee de laisser sieger Ezekiel Hart en raison de son appartenance religieuse qui revele les rapports subtils existant dans les luttes de pouvoir entre l'oligarchie coloniale et le Parti canadien et remet en cause certaines interpretations douteuses visant a retracer la genese de l'antisemitisme au Quebec avec pour point de depart le nationalisme des Patriotes.

Vaugeois brosse le portrait d'une societe trifluvienne exempte de prejuges et d'une Eglise catholique bienveillante en depit des pratiques commerciales jugees parfois sans scrupules des Hart, de leurs sympathies vis-a-vis du pouvoir colonial et du comportement licencieux de Moses Hart qui auraient pu leur valoir certaines inimities de la part des Canadiens. De plus, il met aussi en lumiere la participation des Hart au sein des institutions catholiques a titre de notables, ainsi que de leur lente assimilation au tissu social trifluvien. Il s'agit d'une preuve aux yeux de l'auteur que la societe trifluvienne, a l'instar du Quebec, bien que <<tricotee serree>>, ne constituait pas un obstacle insurmontable au metissage culturel.

Cette integration sociale reussie des Hart constitue-t-elle une preuve d'ouverture de la societe canadienne ou ne renvoie-t-elle pas plutot a une tendance des communautes juives nord-americaines au cours des XVIIIe et XIXe siecles a se fondre dans la societe ambiante? Le cadre d'analyse de l'ouvrage limite surtout a Trois-Rivieres et l'absence de donnees comparatives ne permet pas de repondre a cette question et de statuer dans ce cas-ci sur la singularite de la trajectoire des Hart. Par ailleurs, l'auteur ne se risque pas a expliquer comment l'Eglise catholique serait passee d'une attitude bienveillante et tolerante a ce qu'un des specialistes de la question, Pierre Anctil, a qualifie de <<racines religieuses du refus>> caracterisees par l'hostilite antijuive des milieux clericaux pendant l'entre-deux-guerres.

Les premiers Juifs d'Amerique ne constitue pas seulement un ouvrage d'histoire. C'est aussi le recit de l'enquete menee par l'historien Vaugeois, pendant pres de quarante ans, pour retracer la vie des Hart. Ce recit est d'autant plus captivant que Vaugeois convie le lecteur a le suivre pas a pas a travers son recit. Ainsi, il pose des problematiques et des hypotheses, il decouvre de nouvelles pistes de recherche, il revient sur ses travaux anterieurs et parfois il fait amende honorable sur les erreurs d'interpretations qu'il aurait commises par le passe, il confronte les differentes versions des sources, il consulte et il donne une voix aux specialistes de la question et aux archivistes pour renforcer ses observations et ses conclusions. Pour le grand public, mais aussi pour les historiens professionnels, cet ouvrage a une valeur de temoignage. En effet, Vaugeois montre a travers ce livre chaque etape du travail de l'historien destine a construire un objet de savoir historique par le biais de l'enquete et du recours aux sources primaires.

L'auteur se demarque aussi pour l'importance qu'il accorde au document historique. Il insere dans le texte ou dans les annexes des reproductions de documents d'archives et des sources iconographiques qui sont expliquees, commentees et mises en contexte. De plus, il ajoute dans la marge la version originale (en anglais) de la citation traduite en francais dans le texte. Ce souci pour le document historique confirme la passion de l'historien pour son metier et son sujet, ainsi qu'une rigueur methodologique vis-a-vis des sources. Malheureusement, la maitrise de son sujet et sa connaissance intime des fonds d'archives l'amenent parfois a prendre certaines libertes en formulant des affirmations qui semblent relever davantage de ses opinions que de la demarche scientifique ; cela l'amene aussi a projeter la pensee des acteurs qu'il etudie.

Il reste que cet ouvrage constitue a l'intention du grand public un temoignage du parcours de l'historien pour creer un objet d'etude historique en s'appuyant sur les sources primaires, mais aussi en confrontant les differentes versions contenues dans les documents d'archives et exprimees par l'historiographie. Il constitue aussi un ouvrage de reference pour les non-inities en mettant en valeur les sources historiques, qu'elles soient ecrites ou iconographiques, en plus de son caractere nettement esthetique. Son apport sans doute le plus important est celui d'avoir montre ce rendez-vous, reussi cette fois-ci, entre les membres d'une communaute et leur societe d'accueil, qui a constitue un echange fructueux, bien que cela n'excluait pas les inevitables tensions et conflits. Il nous rappelle ainsi que la societe quebecoise a souvent ete le temoin au cours de son histoire de ces rencontres au coeur de l'alterite. Il reste aux historiens a nous les faire decouvrir.

Jean-Philippe Croteau

Chercheur independant
COPYRIGHT 2012 The Canadian Catholic Historical Assn.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2012 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Author:Croteau, Jean-Philippe
Publication:Etudes d'histoire religieuse
Article Type:Book review
Date:Mar 22, 2012
Words:1155
Previous Article:Anne-Elisabeth Vallee, Napoleon Bourassa et la vie culturelle a Montreal au XIXe siecle.
Next Article:Jean-Philippe Warren, L'art vivant. Autour de Paul-Emile Borduas.
Topics:

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2019 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters