Printer Friendly

Delocaliser ici et ailleurs : qu'en est-il aujourd'hui?

Actualites Eecrit par Anne-Emilie Arnault

Offshoring mondial

Le Maroc continue a developper ses avantages pour attirer les investisseurs en termes d'offshoring. Une strategie reflechie. Voici pourquoi.

Casablanca serait tres attractive pour le nearshoring et pour l'offshoring, selon certains classements. Depuis de longues annees, le royaume a mis en place une fiscalite favorable aux investisseurs, des incitations financieres et des plates-formes offshore integrees qui compteraient plusieurs dizaines d'entreprises. Des le lancement du plan emergence dans les annees 2000, de grandes societes du vieux continent ont aussi forme de jeunes profils en transmettant des competences. Toutefois, l'objectif du ministere d'atteindre les 100000 emplois pour 2015 n'a pu se concretiser, malgre un chiffre d'affaires qui a depasse les sept milliards de dirhams quatre annees consecutives, d'apres l'Observatoire marocain de l'Industrie. Cela serait-il lie aux mutations actuelles du paysage international de l'offshoring?

En 2013 deja, The Economist (Here, There and Everywhere) prevenait de changements consequents dans le secteur. Certains geants orientaux comme Lenovo commencaient a demenager une partie de leur production vers l'Ouest. De meme, des multinationales occidentales telles que Google cherchaient a [beaucoup moins que]relocaliser[beaucoup plus grand que]. La delocalisation connait donc un tournant. Dans les annees 80, cette idee originale permettait aux compagnies occidentales de realiser des economies significatives en envoyant du travail a des pays ou les salaires etaient bien plus bas. En theorie, l'offshoring ou la delocalisation signifie envoyer des emplois ou du travail a l'etranger ou a des entrepreneurs tiers. Le terme offshoring suppose que ces pays (ou on delocalise) sont bases [beaucoup moins que]en outre-mer[beaucoup plus grand que]. Cependant, aujourd'hui, cette raison principale pour delocaliser perd progressivement de sa validite. Sur les dix dernieres annees, les salaires en Chine comme en Inde ont augmente de minimum 10% par an. Certes, d'autres pays offrent toujours des salaires tres bas mais ils ne possedent pas pour autant l'importance, l'efficacite ou les chaines d'approvisionnement de pays comme la Chine ou l'Inde, d'apres l'auteur. Par ailleurs, les couts des transports rentrent aussi en compte et augmentent le cout total de l'operation.

Les Etats-Unis, qui, contrairement a l'Europe, auraient delocalise en masse il y a quelques decennies, en reviendraient donc depuis quelques annees. D'ou le concept de [beaucoup moins que]relocalisation[beaucoup plus grand que] defini comme le rapatriement d'une partie de la production ou l'ajout d'une composante de la production dans le pays ou la societe est basee. Ainsi, selon l'economiste Tamzin Booth, les societes decouvriraient tous les inconvenients de la distance. [beaucoup moins que]Le cout de livraison par bateau de biens lourds depuis l'autre bout du monde a considerablement augmente et les produits passent des semaines en transit. Ils ont aussi compris que confectionner des biens loin et pour pas cher mais garder la recherche et le developpement dans le pays ou la societe est basee peut avoir un effet negatif sur l'innovation. Une solution pourrait etre de delocaliser la R&D egalement mais cela cree d'autres handicaps: on risque alors de perdre une part essentielle de la propriete intellectuelle dans ces locations si eloignees. De plus, des guerres et autres catastrophes naturelles peuvent perturber la chaine d'approvisionnement.[beaucoup plus grand que] Troisiemement, pour l'analyste, les societes s'eloignent rapidement d'un modele ou toute la production se concentre dans un endroit peu cher pour etre ensuite repartie ailleurs dans le monde. La Chine n'est plus vue comme une base de production a bas couts. Plutot, on la considere comme un enorme nouveau marche. [beaucoup moins que]De plus en plus, les multinationales demenagent ou delocalisent leur production pour se rapprocher des clients dans ces grands nouveaux marches. Plutot que de l'offshoring, ces pratiques sont du 'onshoring' (ndlr: production 'nationale' pour le marche cible) dans de nouveaux endroits.[beaucoup plus grand que] Tamzin Booth ajoute que les compagnies veulent desormais se rapprocher ou s'implanter dans leurs plus gros marches, en confectionnant des biens specifiques a ces clienteles et en repondant rapidement aux changements de la demande locale.

Alors quelle est la place du Maroc dans ce marche en transition? Le royaume entend consolider sa position dans le nearshoring et dans l'offshoring. Est-il competitif par rapport au reste du monde? En 2010, le Maroc ne figurait pas parmi les 25 pays les plus dangereux pour l'offshoring (Black Book of Offshoring), le royaume pouvant se targuer d'avoir une stabilite politique et climatique. En 2012, l'agence marocaine de developpement des investissements affirmait que le pays figurait parmi les trente meilleures destinations pour l'offshoring dans le monde et se reservait la premiere place en Afrique. En 2014, le AT Kearney Global Services Location Index classait le Maroc 34 e sur 51 destinations favorables a la delocalisation de services. L'Asie dominait, suivie par l'Amerique latine et l'Europe centrale. Le classement specifiait: [beaucoup moins que]le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord beneficient d'une proximite geographique avec l'Europe et d'un grand bassin de talents[beaucoup plus grand que], argumentant d'autre party que la Tunisie, le Maroc et l'ile Maurice representaient [beaucoup moins que]les principales sources de talent francophone dans ce secteur[beaucoup plus grand que].

Copyright Casanet 2015. All rights reserved. Provided by SyndiGate Media Inc. ( Syndigate.info ).
COPYRIGHT 2015 SyndiGate Media Inc.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2015 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Al Bayane (Al Dar Al Bayda', Morocco)
Date:Apr 15, 2015
Words:854
Previous Article:Ambassadrice de l'art et des bonnes causes.
Next Article:Le Maroc y pense toujours...
Topics:

Terms of use | Copyright © 2018 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters