Printer Friendly

De grands progres, mais encore du chemi.

Eecrit par Ouardirhi Abdelaziz Journee mondiale de lutte contre la tuberculose EC l'occasion de la Journee Mondiale de lutte contre la tuberculose celebree aujourd'hui, le 24 mars 2016 sous le theme [beaucoup moins que]S'unir pour mettre fin a la tuberculose[beaucoup plus grand que]. A cette occasion, l'Organisation mondiale de la Sante (OMS) appelle les gouvernements, les communautes, la societe civile et le secteur de la sante public et prive a s'unir pour mettre fin a la tuberculose qui est un veritable probleme de sante publique, partout dans le monde et dont les determinants sont essentiellement lies aux conditions socio-economiques defavorables. Selon des donnees de l'OMS, 9 millions de personnes ont developpe la maladie en 2015 et 1 million en sont mortes. Qu'en est-il au Maroc ? Plus de details avec le professeur Moulay Hicham Afif, specialiste en pneumologie et Directeur general du CHU Ibn Rochd de Casablanca. Eclairage. La Journee mondiale de la tuberculose revet une grande importance. C'est une occasion pour chaque pays, chaque gouvernement, acteurs de la vie politique, de la societe civile, du secteur de la sante de se mobiliser tous ensemble pour lutter efficacement contre cette maladie qui entraine chaque jour le deces de 4.000 personnes au niveau mondial. La journee mondiale de lutte contre la tuberculose, qui a lieu chaque 24 mars , offre a ne pas en douter une occasion unique de sensibiliser l'opinion sur ce que represente la tuberculose au sein de notre pays et sur l'etat des lieux des actions de prevention et de lutte menees au niveau national pour venir a bout de ce fleau. Le Bacille de Kock ou BK qui est la bacterie responsable de la tuberculose infecte avec predilection l'appareil respiratoire. La tuberculose pulmonaire represente un peu plus de 70% des cas de tuberculose. La maladie peut aussi toucher tous les organes. Les principales localisations extra pulmonaires decrites sont ganglionnaires, urogenitales, osteo articulaires et cerebro-meningees. Cette infection est consideree comme une priorite de sante publique. La tuberculose est presente partout dans le monde. En 2014, 9,6 millions de personnes ont developpe la tuberculose et 1,5 million en sont mortes. Le plus grand nombre de nouveaux cas de tuberculose a ete enregistre en Asie du Sud-est et dans la region du Pacifique occidental qui totalise 58% des nouveaux cas a l'echelle mondiale. Toutefois, l'Afrique compte le plus grand nombre de cas, avec plus de 281 cas pour 100 000 habitants en 2014. En 2015, un total de 28.955 nouveaux cas de Tuberculose toutes formes confondues ont ete notifiees au Maroc, soit une incidence de 89 cas pour100.000 habitants. S'agissant de la repartition des cas de tuberculose selon l'age et le sexe des personnes atteintes par cette maladie, on releve que les 2 / 3 des cas enregistres sont des adultes dont l'age est compris entre 15 et 44 ans. Le sexe masculin est plus touche que le sexe feminin, puisque 59 % des cas concernent des hommes contre 41 % de femmes. Concernant la distribution geographique des cas, on note que 5 regions du Maroc totalisent a elles seules 59 % des cas de Tuberculose, notamment Casablanca, Tanger - Tetouan, Rabat - Sale -Azemmour - Zaer - Gharb - Chrarda - Beni Hssen et Fes Boulemane. La maladie se concentre en milieu urbain et affecte particulierement les quartiers defavorises des grandes villes. Agir sur tous les determinantsde la vulnerabilite Le ministere de la Sante a realise des progres importants en matiere de lutte contre la tuberculose en maintenant a plus de 95% le taux de detection et a plus de 85% le taux de succes therapeutique. Mais la Tuberculose est une maladie qui a certaines specificites, et croire que son eradication est du seul ressort du ministere de la sante serait une grossiere erreur. Il est vrai que le Maroc a enregistre 28.955 nouveaux cas de tuberculose en 2015, soit une incidence de 89 nouveaux cas pour 100 000 habitants. Ce chiffre est en legere hausse par rapport aux annees precedentes, cela s'explique par le fait que la tuberculose est essentiellement une maladie sociale par excellence. Plus le niveau socio-economique d'une categorie de population est bas et plus le risque de contamination lie a la promiscuite est important. Lorsque les gens sont entasses dans les bidonvilles, un seul cas de tuberculose peut faire des ravages. On comprend des lors mieux qu'il va falloir agir sur les veritables causes de la Tuberculose, a savoir un logement salubre, une alimentation saine et equilibrees, la pratique du sport, la lutte contre le tabagisme -. D'ailleurs tres conscient de tous ces elements, de tous ces aspects, le ministere de la Sante conduit un processus avec sagesse et clairvoyance la lutte anti tuberculeuse en mobilisant l'ensemble des acteurs cles pour agir sur les tous les determinants de la vulnerabilite. Une responsabilite collective Le Maroc sous la conduite eclairee de Sa Majeste le Roi Mohammed VI relevera ce grand defi qui consistera a eliminer la Tuberculose, un challenge qui est a notre portee. Nous sommes de ce fait tous concernes et nous devons agir en consequence par des actions citoyennes chacun a son niveau. Les actions a entreprendre sont multiples et variees. Menees comme il se doit, elles auront a ne pas en douter, un impact positif sur cette maladie qui touche les populations les plus defavorisees qui vivent dans des conditions hygieniques defavorables, ou la promiscuite, la mauvaise hygiene, l'insalubrite, la malnutrition, ainsi que le manque d'education sanitaire sont autant de facteurs qui font que les populations defavorisees sont plus infectees par la maladie. Elles contribueront a la preservation de ce bien collectif qu'est la sante. Car la sante est tout autant un imperatif individuel qu'une responsabilite collective. **** Entretien avec le professeur Moulay Hicham Afif, specialiste en pneumologie [beaucoup moins que]Le traitement doit obeir aux prescriptions medicales[beaucoup plus grand que] Al Bayane : Quand on voit les chiffres de la tuberculose au niveau mondial, on constate tout de suite que cette maladie ne semble pas flechir. En tant que specialiste de cette maladie, comment expliquez-vous cette recrudescence ? Professeur Moulay Hicham Afif : Tout d'abord, il est essentiel de savoir que la tuberculose est une maladie qui sevit dans le monde a l'etat endemique, et qu'au Maroc, ce sont des dizaines de milliers de nouveaux cas qui sont enregistres. En 2015, nous avons atteint 28.955 nouveaux cas, avec une incidence de 89 cas pour 100.00 habitants. Il faut preciser que la tuberculose a toujours ete un probleme de sante a l'echelle mondiale, mais il y a des disparites entre les pays en voie de developpement et les pays sous-developpes. Donc l'incidence de la tuberculose n'est pas la meme de par le monde. Maintenant, a l'echelle mondiale, il y a a peu pres pour l'annee 2015, pres de 8,7 millions de nouveaux cas de tuberculose de par le monde et les deces estimes sont au nombre de 1,4 million. C'est donc une pathologie qui continue a poser un probleme pour l'OMS et tous les systemes de sante de du monde. Quelle est la situation au Maroc ? Concernant la tuberculose au Maroc en 2015, on a enregistre 28.955 nouveaux cas de tuberculose avec une incidence de 89 nouveaux cas pour 100.000 habitants. Pour la tuberculose pulmonaire avec la microscopie positive, c'est-a-dire la tuberculose contagieuse, on est a 35 nouveaux cas pour 100.000 habitants. La forme la plus frequente est la tuberculose extra pulmonaire. Les 2 / 3 des cas enregistres sont des adultes dont l'age est compris entre 15 et 44 ans. Le sexe masculin est plus touche que le sexe feminin, puisque 59 % des cas concernent des hommes contre 41 % de femmes. Est-il vrai que la tuberculose touche beaucoup plus les populations demunies ? La tuberculose est multifactorielle, et donc il y'a d'autres parametres qui entrent en jeu. Il y a l'habitat, le niveau social, le niveau socio-economique des gens. Il y a certaines categories de gens qui sont beaucoup plus exposees a la tuberculose que d'autres. Il faut qu'il y ait une synergie entre les actions. C'est d'ailleurs la nouvelle vision pour la prise en charge de la tuberculose au Maroc. C'est d'ailleurs ce qu'ont fait le ministre et toutes les autres composantes du gouvernement qui sont interessees par le probleme de la tuberculose. Il faut voir la tuberculose dans sa globalite parce que si on la limite a un probleme de sante, nous n'arriverons pas a atteindre les objectifs qui sont vises. Maintenant, est-ce que la tuberculose touche essentiellement les pauvres ? Bien sur que la tuberculose touche les pauvres, mais la tuberculose peut toucher toutes les categories de patients meme les riches, du moment qu'il y a risque de contagion. Le Bacille ne fait pas de distinction, meme s'il y a beaucoup plus de tuberculeux chez les malades qui sont demunis sur le plan socio-economique ou qui ont un mauvais habitat. Cela veut dire que dans les grandes villes, que ce soit a Casablanca ou a Sale, c'est au sein des populations les plus demunies qu'on trouvera l'incidence la plus importante de la tuberculose. Quelle est la place de la prevention ? Il est tres important de faire la prevention parce que cela permettra d'eviter que les malades soient contamines et des fois les mesures de preventions sont tres simples. Se mettre la main sur la bouche lorsqu'on tousse et lorsqu'on crache, mettre la main devant le nez lorsqu'on eternue, que les chambres soient bien aerees, qu'il y ait donc l'ensoleillement necessaire au niveau des habitats... Voila des choses simples. Bien se nourrir aussi, eviter les stress importants, faire le vaccin BCG pour les enfants, en particulier. Au Maroc, on sait que c'est une vaccination obligatoire a la naissance, ce qui permet de reduire l'etat de tuberculose pour cette tranche d'age mais surtout aussi d'eviter de voir apparaitre des formes graves de tuberculose et ca on le constate dans la pratique de tous les jours. Nous voyons de moins en moins de formes graves par rapport a ce qu'on voyait auparavant, notamment il y a une vingtaine ou une trentaine d'annees. Ce qui est important aussi dans la prevention de la tuberculose, c'est de faire un bon depistage des malades qui sont contagieux. Ce qui est surtout contagieux c'est la tuberculose pulmonaire, parce que la transmission se fait par voie aerienne. Il faut aussi dire qu'il y a des signes clairs de la tuberculose comme la toux, les crachats, la fievre, les sueurs nocturnes qui persistent pendant plusieurs jours ou une alteration de l'etat general... Si tous ces signes sont observes, il faut immediatement consulter le medecin et lorsque la personne se fait consulter, il faut que le diagnostic soit fait rapidement et que demarre aussitot le traitement. C'est de cette maniere que l'on pourra eviter tout risque de contamination dans l'entourage de ce patient. Quel est le message que vous voulez transmettre a l' occasion de la journee mondiale de la tuberculose? Si j'ai un message a transmettre, celui-ci sera de dire que nous sommes tous concernes et nous devons tous agir contre la tuberculose, pas uniquement le ministere de la Sante. Les autres composantes de notre societe sont aussi concernees par cette lutte, que ce soit les autres ministeres, les ONG, les societes savantes, la societe civile, les differentes associations... Chacun a un role a jouer pour la lutte contre la tuberculose. Le declin de la maladie sera possible si nous arrivons a realiser cette prise de conscience collective et je suis sur que nous arriverons a realiser les objectifs que nous nous sommes fixes, a savoir descendre sous la barre des 50 nouveaux cas par 100.000 habitants. Pour les malades, il est essentiel de savoir que le traitement de la tuberculose doit etre bien suivi conformement aux prescriptions medicales. Il faut dire que la tuberculose est une maladie curable quand celle-ci est bien traitee, quand le regime therapeutique est bien respecte, d'ou l'importance d'insister sur l'information et l'education des malades afin qu'ils puissent prendre conscience de l'importance de leur traitement qu'il faut prendre a heure fixe. Il faut savoir que le traitement de la tuberculose est gratuit. Il est donne aux malades au niveau des centres de sante du ministere de la Sante. De meme, il faut souligner que la prise en charge de la tuberculose est totalement gratuite aussi bien en ce qui concerne le diagnostic que le traitement.

Copyright Casanet 2016. All rights reserved. Provided by SyndiGate Media Inc. ( Syndigate.info ).
COPYRIGHT 2016 SyndiGate Media Inc.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2016 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Al Bayane (Al Dar Al Bayda', Morocco)
Geographic Code:7IRAN
Date:Mar 24, 2016
Words:2062
Previous Article:[beaucoup moins que]Notre objectif est de dematerialiser la collecte de fonds[beaucoup plus grand que].
Next Article:Le 32e Grand Prix Hassan II retrouve Marrakech vers une nouvelle ere.

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2019 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters