Printer Friendly

Cote d'Ivoire/ Ligue des champions 2019 : Le TAS annule la decision de la CAF de faire rejouer la finale retour.

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) annule la decision de la Confederation africaine de football (CAF) de faire rejouer la finale retour de la ligue africaine de football du 31 mai remportee l'Esperance Sportive de Tunis et le Wydad Athletic de Casablanca (WAC) du Maroc, precise l'institution dans un communique publie mercredi.

Le tribunal estime, dans son argumentaire que le comite executif de la CAF n'est pas competent pour prendre cette decision et preconise que cela soit laisse a l'appreciation des organes competents de l'instance confederale.

Mieux, le TAS souligne qu'il "appartient desormais aux organes competents de la CAF" d'examiner les incidents survenus lors de la finale polemique disputee le 31 mai et de "decider si le match retour de la Ligue des Champions CAF 2018/19 doit etre rejoue ou non".

Le 5 juin, la CAF prenait la decision d'annuler le sacre de l'Esperance de Tunis apres sa victoire de (1-0), en finale retour de la ligue des champions suite a une reserve formulee par la Federation royale de football du Maroc, aupres de l'instance continentale pour les injustices subies par le WAC avec la complicite du trio arbitral conduit par le gambien Papa Gassama.

L'Esperance Sportive de Tunisie qui avait ete declaree vainqueur de cette coupe, le 31 mai, sur ses installations, suite a une partie qui n'etait pas arrivee a son terme, est sommee par la CAF de rendre le trophee et les medailles d'or octroyees aux joueurs et encadreurs, a la fin du match.

Le club tunisien saisit alors la TAS pour contester cette decision. Son adversaire du WAC en fait de meme.

Pour les faits. Le 31 mai, jour de la finale retour, a Tunis, a la 60e minute, le WAC qui etait menee (0-1) assure la jonction. Mais, contre toute attente, le but est invalide sur recommandation du juge de touche qui dit avoir vu une position irreguliere de hors-jeu du buteur marocain.

Le WAC demande de recourir a la VAR (assistance video) mais on leur fait entendre que le systeme est defaillant. Le Maroc voit en cela un complot vu qu'il avait ete lese par l'arbitrage au match aller. Le juge central (un egyptien), pour la circonstance, venait d'ecoper de six mois de suspension.

Le representant marocain refuse de revenir sur le terrain malgre la mediation du president de la CAF, Ahmad Ahmad, descendu sur le terrain pour parlementer avec les deux parties concernees. Apres 90 minute d'attente, l'arbitre gambien siffle la fin du match et declare l'Esperance de Tunis vainqueur de l'edition 2019.

Le WAC saisit alors la CAF et demande la reprise de la partie sur terrain neutre. Il obtient gain de cause mais sa joie sera de courte duree car le club tunisien decide de recourir au TAS.

COPYRIGHT 2019 Knowledge Bylanes
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2019 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Agence Ivoirienne de Presse (Abidjan, Ivory Coast)
Date:Jul 31, 2019
Words:546
Previous Article:Cote d'Ivoire/ L'edition 2019 du tournoi des centres de formation a debute mardi.
Next Article:Cote d'Ivoire/ Le CNOI fait le point des preparatifs du 27e congres de l'UPU.
Topics:

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2019 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters