Printer Friendly

Corps et guerison chez les catholiques charismatiques: ethnographie d'un centre de priere Montrealais.

INTRODUCTION
PRESENTATION ETHNOGRAPHIQUE
   Le Centre catholique charismatique l'Eau-Vive
        Le groupe religieux
        Mode de gouvernance et structure du groupe
   Dogmes, doctrines, croyances
        Croyances du groupe
        Normes explicites et implicites
   Dynamique locale / globale et affiliation a d'autres groupes
     religieux
   Rituels
   Etats modifies de conscience et mobilisation du corps.
   Pratiques de guerison
   Dynamique intergenerationnelle.
   Socialisation religieuse
   Dimension individuelle / les membres
       Trajectoire religieuse
       Identite religieuse
CORPS ET GUERISON CHARISMATIQUE
   Une experience de rencontre incarnee
   Un corps sacre qui n'est pas que rhetorique.
   Une nouvelle intersubjectivite
CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIE
BIOGRAPHIE
NOTES


Introduction

Le catholicisme se structurant comme << une organisation scolaire de croyances et de valeurs >> (Lemieux 1990 : 161) dont nous avons herite n'a pas su nous inserer dans la << lignee croyante >> esperee par les artisans ecclesiaux du systeme (Milot 1997). Lors de notre socialisation religieuse, l'Eglise catholique s'est rapidement presentee a nous comme le prototype de la religion autoritaire et dogmatique (Lemieux 1992 : 27) relevant d'une sociologie << de la domination, de l'hegemonie et de l'influence >> (Cote et Zylberberg 1990 : 83).

Notre rencontre du Renouveau catholique charismatique nous aura passablement ebranles dans cette vision monolithique de l'Eglise. Nous ne nous attendions pas a faire la rencontre d'un mouvement dont les membres professent la rencontre personnelle avec Dieu--rencontre dont la puissance transformatrice se manifeste par l'exercice de dons spirituels. L'importance nouvelle accordee a la dimension corporelle du culte chez les catholiques charismatiques (Hocken 1994) revelee par ces charismes nous aura sans doute encore plus surpris.

Apres la presentation ethnographique du centre de priere, nous adresserons la question du corps et des pratiques de guerison dans ce catholicisme a saveur protestante, tout empreint de sensualite et d'emotivite et mettant l'accent sur l'experience religieuse de l'individu. Les analyses developpees se basent sur des entrevues et des observations participantes conduites aupres des membres de l'Eau-Vive, un centre de ressourcement charismatique catholique situe a Montreal. La cueillette des donnees principale s'est deroulee au cours de l'ete et l'automne 2011. Des observations participantes menees durant le Xe Congres charismatique catholique national (18-21 aout 2011) et la participation a deux retraites au courant de l'hiver 2013 completent les informations recueillies au centre. Une fiche signaletique, 10 entrevues formelles, de nombreuses discussions informelles, ainsi que quatre notes d'observations auront ete realisees au cours de cette recherche.

Presentation ethnographique

Le Centre catholique charismatique l'Eau-Vive

Le groupe religieux

C'est suite a une rencontre avec le Pere Regimbal (1) en 1975, lui intimant de tout quitter et de demarrer un centre de priere, que le Pere Arthur Lemieux (pseudonyme) decide de fonder l'Eau-Vive. En 1976, entoure de 11 autres personnes (1 pretre et 10 laics) avec qui il revient de pelerinage a Jerusalem, le Pere Lemieux instaure le premier conseil d'administration de l'Eau-Vive. Cette structure de gouvernance demeure aujourd'hui intacte dans ses grandes lignes. La croissance de son membership et le besoin d'offrir un lieu de reunion aux groupes de prieres ayant du fermer leurs portes suite au declin du Renouveau durant les annees 90 vont entrainer une succession de demenagements. L'Eau-Vive occupe aujourd'hui son 5e emplacement, une ancienne propriete d'une congregation de religieuses. La maison de 4 etages leur a ete vendue en 2008.

Mode de gouvernance et structure du groupe

Bien que le Pere Lemieux ait quitte l'Eau-Vive en 1991 suite a son envoi en mission au Cameroun, la structure de gouvernance qu'il a mise en place demeure relativement inchangee. L'Eau-Vive est toujours administre par un conseil d'administration (CA) compose de 12 membres, nombre cher a son fondateur puisqu'il reprend la symbolique des 12 apotres du Christ. Les administrateurs sont tous elus (a l'exception de l'animateur spirituel) parmi les benevoles ayant au moins un an d'engagement aupres de l'Eau-Vive. L'election se deroule en Assemblee generale annuelle et les elus se voient accorder un mandat d'une duree de 2 ans. Chaque annee, la moitie du CA sort de sa charge. Les membres sortants sont reeligibles. 2 membres substituts sont aussi elus mais ne siegent que lorsqu'il y a impossibilite de reunir la totalite du CA. L'ajout d'un poste de coordonnatrice et d'un animateur spirituel en plus des 12 administrateurs semble etre la seule difference majeure entre la structure de gouvernance des origines et celle d'aujourd'hui.

La coordonnatrice, Jeanne Larouche (pseudonyme) est une benevole comme les autres. A l'instar de la grande majorite d'entre eux, elle est une enseignante a la retraite. A la difference des autres administrateurs, son mandat ne fait l'objet d'aucun reglement interne. D'apres l'animateur spirituel, c'est elle qui prend toutes les decisions. Plusieurs membres lui reconnaissent le leadership du centre. Son engagement est a temps plein.

Les administrateurs se repartissent entre eux les responsabilites administratives du centre. Celles-ci incluent autant les travaux d'entretien de la batisse que les activites de culte. Le CA voit aussi a l'embauche de l'animateur spirituel. Celui-ci occupe une place particuliere au sein de l'organigramme du centre. L'animateur se distingue de ses collegues ecclesiaux de l'Eau-Vive (nous y reviendrons) au sens ou les taches qu'il y accomplit lui demandent une double allegeance. Alors que les fonctions regulieres de l'equipe sacerdotale de l'Eau-Vive consistent essentiellement a fournir les services cultuels aux membres, les fonctions remplies par l'animateur font de lui une courroie entre l'Eglise catholique en tant qu'institution et l'Eau-Vive en tant que centre de ressourcement catholique. Son veritable role y est

<< d'assurer un lien au niveau de l'Eglise, l'Eglise diocesaine. C'est le but principal. Pour que tout ce qui est enseigne ici, tout ce qui est vecu dans la maison, soit en lien et ne vient pas en contradiction avec ce que l'Eglise diocesaine propose. Donc, il faut que l'animateur spirituel tienne compte des enjeux proposes par le diocese >> (Pere Jean Leclerc, pseudonyme, animateur spirituel).

Les participants forment de loin le contingent le plus imposant du membership. Ce sont eux qui ont recours aux services de l'Eau-Vive. Ils peuvent avoir assiste a une soiree de priere ou avoir participe a une seule retraite comme ils peuvent venir a l'Eau-Vive quotidiennement pour la messe ou l'imposition des mains. La coordonnatrice fait etat de 2000 personnes ayant frequente le centre depuis ses debuts.

Les participants proviennent de tous les milieux, avec une forte representation de gens ayant des dependances de toutes sortes (alcool, drogue, jeu, affective). La moyenne d'age generale est de 40 ans, alors que pour les sessions de guerison interieure--sur lesquelles nous reviendrons--la clientele se rajeunit legerement. Les guerisons interieures attirent des gens ayant en moyenne 20-24 ans. Le 3/5 des participants est de sexe feminin. Ces sessions peuvent attirer des gens provenant d'un peu partout a travers la province.

Les benevoles sont des participants ayant developpe un desir d'engagement aupres du centre. Ils peuvent avoir ete recrutes apres avoir eu recours aux services de l'Eau-Vive, suite a une rencontre marquante avec un animateur passe ou encore apres un evenement les ayant menes vers la spiritualite charismatique. Un profil general semble toutefois se dessiner parmi ceux qui decident de s'investir a l'Eau-Vive. Issus de la classe moyenne, les benevoles sont generalement des professeurs ou des infirmieres a la retraite. Ils ont entre 50-75 ans (pour une moyenne d'environ 65 ans). Ici aussi, les femmes sont predominantes : elles comptent pour le 2/3 des benevoles.

Au total, l'Eau-Vive compte une soixantaine de benevoles, dont une quarantaine y sont tres impliques. Ils vont s'occuper de l'ensemble des taches que peut demander un centre de retraite de 4 etages possedant 40 chambres : menage, entretien, accueil, service, mais aussi imposition des mains et accompagnement lors des retraites et sessions de guerison interieure. Avant de pouvoir accomplir ces deux dernieres taches, les benevoles vont toutefois devoir suivre une serie de formations portant sur les Evangiles et sur les activites dans lesquelles ils desirent s'investir davantage. En plus des benevoles, l'Eau-Vive peut egalement compter sur deux residents. Ces retraites de sexe masculin ont decide de vivre a l'Eau-Vive pour approfondir leur foi. Ils participent activement aux travaux et a l'entretien du centre. Une somme modique leur est demandee mensuellement.

Outre les benevoles laics, l'Eau-Vive est aussi l'hote d'une petite equipe sacerdotale. 7 pretres s'y relaient pour offrir la messe quotidienne, les sacrements du pardon et de l'eucharistie ainsi que les sessions de guerison interieure. Si la plupart sont des pretres quebecois assez ages--l'annee 2011 aura d'ailleurs vu le deces de 2 des leurs--quelques jeunes pretres africains de passage au Canada pour leurs etudes officient egalement a l'Eau-Vive.

Outre l'age, un autre denominateur commun des pretres de l'Eau-Vive est de partager ou, minimalement, de sympathiser avec la foi charismatique. Cette affinite s'avere essentielle a la bonne entente entre les participants, les benevoles et l'equipe sacerdotale. Aux dires de la coordonnatrice, le passage d'un pretre indifferent au Renouveau s'avererait de courte duree.

Dogmes, doctrines, croyances

Croyances du groupe

Tous les benevoles se presentent comme de bons catholiques, excluant toutes croyances ayant d'autres religions comme origine. L'Eau-Vive << continue la mission de la Missionnaires du Saint Apostolat (pseudonyme) (2), par sa grande fidelite a l'Eglise et son amour des pretres >> (Jeanne Larouche, coordonnatrice). Cette fidelite a l'Eglise se traduit par une insistance sur << l'essence de la foi catholique >>, essence se retrouvant dans les pratiques que sont << la predication de la Bonne Parole, le respect des 10 commandements, la pratique des sacrements, l'adoration du Saint-Sacrement et la pratique du Rosaire >> (idem). Les membres de l'Eau-Vive accordent egalement une importance preponderante a l'Esprit Saint en tant que 3e membre de la Sainte Trinite.

Croire en Dieu implique dans le cas present une croyance en son antagoniste, c'est-a-dire le Diable. Pour ceux qui frequentent l'Eau-Vive, le Diable est bel et bien reel : << Tu as des pretres de l'Eglise catholique mais il y a des pretres de Satan aussi >> (Pierre Bienvenue, pseudonyme, president du CA). Et si l'Esprit accorde des dons, Satan n'est pas en reste. Il est a la fois une force de tentation et la puissance agissante derriere toutes activites percues comme occultes, qu'elles relevent des medecines alternatives ou d'activites esoteriques banalisees comme l'astrologie.

Normes explicites et implicites

Etre touche par le Renouveau charismatique implique une pleine adhesion a la foi catholique. Les charismatiques vont d'ailleurs s'appuyer sur la Bible pour justifier leurs croyances, avec une preference marquee pour les 4 evangiles et les Actes des Apotres. Le contenu du discours et des pratiques des membres de l'Eau-Vive demeure toutefois sous haute surveillance. Comme nous l'avons deja vu, tout ce qui y est enseigne et vecu doit correspondre a ce que le diocese concoit comme catholique.

Le rejet de l'occultisme et de l'esoterisme figure parmi les normes explicites du groupe. Cette attitude est sanctionnee par la Trousse du Berge? en plus d'etre systematiquement mise de l'avant par les benevoles. Une mention de tout ce qui peut se rapporter a l'esoterisme (acupuncture, Reiki, yoga, etc.) risque de se recolter une anecdote concernant le Pere Joseph-Marie Verlinde ou de la Soeur Emmanuelle, deux catholiques ayant eu maille a partir avec l'occultisme.

Dynamique locale / globale et affiliation a d'autres groupes religieux

L'Eau-Vive entretient de nombreux liens avec d'autres groupes religieux, essentiellement d'obedience catholique, avec une forte preponderance de groupes issus du Renouveau. Son rayonnement va du local (paroisses, eveche), au provincial (lien avec d'autres groupes d'inspiration catholique charismatique (4)), au national (Conseil canadien du Renouveau charismatique (CCRC) et a l'international (International Catholic Charismatic Renewal Services). Ce rayonnement se fait soit par une participation directe, soit par la visite de representants, soit par la representation indirecte. Quant aux autres groupes religieux, si la coordonnatrice a mentionne avoir eu quelques musulmans de passage, nous n'en avons pas recueilli d'evidence.

Rituels

Un office quotidien se tient dans la chapelle du centre les apres-midi de 13 h a 15 h 30. Le service, officie par 1 pretre aupres duquel 2 personnes sont adjointes pour l'imposition des mains, inclut un chapelet d'une demi-heure, suivit d'une periode d'adoration d'une autre demi-heure. A 14 h, de courtes prieres spontanees vont etre proclamees par les membres de l'assistance a tour de role. Ces prieres vont parfois etre accompagnees de musique jouee au piano ou a la guitare. Apres une quinzaine de minutes, une nouvelle periode de silence s'ensuit. La seance se clot a 15 h 30 apres un nouveau chapelet de 30 minutes.

Des soirees de priere regroupant une trentaine de participants sont tenues 2 fois par semaine dans la chapelle de l'Eau-Vive, soit les mardis et les mercredis a 19 h. Une autre soiree de priere est egalement offerte a l'eglise Sainte-Marie (pseudonyme) (5) les dimanches a 18 h 30. La 1re moitie de l'office, variant entre 1 heure et 1 heure et demie, est consacree a l'aspect charismatique de la soiree. Elle se compose de chants, de louanges et de prieres spontanees. La 2e moitie de l'office, soit jusqu'a 21 h 30, est une messe reguliere avec celebration de l'Eucharistie.

En complement des soirees de priere, l'Eau-Vive offre egalement un ministere de la guerison. Son deroulement presente une parente certaine avec celui d'une soiree de priere. Hormis un bref enseignement, le debut et la fin de la ceremonie sont identiques; le ministere se conclut par une celebration eucharistique. L'adoration, les chants et les louanges jouent ici le role de prelude a la seance d'imposition des mains elle-meme. Nous reviendrons sur ce type de celebration.

Des retraites de ressourcement presidees par l'animateur spirituel sont offertes a l'Eau-Vive. D'une duree d'une journee, a raison de quelques fois par annees, ces retraites sont axees sur l'enseignement et le ressourcement pour les benevoles.

Etats modifies de conscience et mobilisation du corps

La reception de l'Esprit Saint, point de depart de la spiritualite charismatique, peut etre vecue comme un etat modifie de conscience prealable a une veritable participation au Renouveau. Cette participation distingue considerablement la pratique des charismatiques de leurs coreligionnaires d'obedience catholique << reguliere >>.

Qu'il soit appele Bapteme dans l'Esprit ou Effusion de l'Esprit, le phenomene de reception de l'Esprit Saint (6) est vecu comme une experience personnelle de rencontre avec Jesus ou Dieu. Le phenomene peut s'experimenter de diverses facons : sensation physique, chaleur, souffle de vent ou crise de larmes incontrolable. Ces manifestations peuvent etre spectaculaires et instantanees ou encore vecues de facon graduelle, plus interieure. Le caractere physique de l'experience n'est toutefois pas l'etalon de sa reussite ou de sa puissance. La veritable force du Bapteme dans l'Esprit se mesure aux changements qui s'operent dans la vie du croyant : une priere plus profonde et plus spontanee, une volonte de faire connaitre le Christ, un amour de la liturgie et un desir de saintete et l'actualisation des charismes recus lors du bapteme sacramentel.

L'Effusion peut conduire au repos dans l'Esprit. Concu comme etant l'effet ecrasant et bienfaiteur d'une rencontre personnelle avec l'Amour de Dieu, le repos dans l'Esprit voit en theorie le croyant tomber par terre, alors qu'il se trouve happe par l'Esprit. Nos observations ont plutot revele que les croyants s'affaissaient sur leur banc d'eglise. Dans tous les cas, ils se disent incapables de bouger, mais toujours conscients.

Il est a noter que les manifestations d'effusion trop theatrales ou demonstratives sont soupconnees de manquer d'authenticite ou meme d'etre carrement l'oeuvre de Satan. Si par exemple l'Effusion devait se manifester par des convulsions lors d'une imposition des mains, d'un preche ou d'une benediction, ces convulsions seraient alors interpretees comme etant les manifestations d'un demon ou d'un esprit malsain tentant de sortir du corps de sa victime pour fuir la presence de l'Esprit Saint.

La priere sort transformee de la reception de l'Esprit Saint. Autrefois vecue comme une recitation de formules creuses, celle-ci devient un moment privilegie de contact avec le divin. Ce phenomene se produit autant chez les laics que chez les membres du clerge :

<< C'est une autre facon de vivre notre vie de foi. Mais qui est tres vivante parce qu'a travers ca il y a du chant, chacun laisse monter ce que l'Esprit Saint met dans son coeur. Alors c'est vivant. C'est surtout cet aspect-la qui m'a renouvele dans ma vie de foi. Et ca, je considere que c'est un acquis important, c'est un cadeau que le Seigneur m'a fait >> (Pere Leclerc).

La glossolalie est un phenomene caracteristique de la grande famille pentecotiste. La personne touchee par l'Esprit commence a faire des << prieres spontanees >> en emettant toutes sortes de phonemes inintelligibles. Si pour certains la manifestation est spontanee, pour d'autres elle est une capacite a developper.

Assister a une ceremonie charismatique, c'est assister a une messe sensiblement plus animee que son pendant catholique << regulier >> : prieres prononcees d'une voix plus forte et plus assuree, participation active de l'assemblee dans les chants d'accompagnement ponctuant le service et gestuelle distincte. Les membres de l'Eau-Vive vont regulierement prier les bras ouverts, les paumes tournees vers le ciel ou taper dans les mains pour battre la mesure au son de la musique. Durant les services plus intenses, les priants peuvent lever leurs bras dans les airs et les balancer au rythme de la musique. Certains peuvent egalement se mettre a danser.

Pratiques de guerison

Diverses pratiques de guerison ont cours a l'Eau-Vive. La guerison est consideree comme un des signes normaux des croyants identifies dans l'evangile selon saint Marc. La guerison charismatique repose, en plus de la foi en la puissance therapeutique divine, sur une certaine comprehension du corps. Le gros de la theorie sur laquelle s'appuient les pratiques de guerison de l'Eau-Vive nous a ete presente par le president du CCRC, Charles Morissette (pseudonyme). Celui-ci parle des 3 dimensions de l'humain qui peuvent etre affectees par les maladies ou le mal : le corps (les rencontres humaines), l'ame (ce qui a lien avec la psyche et la vie interieure) et l'esprit (ce qui est d'ordre spirituel ou surnaturel).

La Trousse du Berger vient quant a elle affirmer que la souffrance, si elle est vecue et acceptee de facon adequate, peut devenir un moyen de croissance spirituelle et une source de grace. L'absence de guerison est de cette facon legitimee. En plus de cette possibilite de vivre la maladie comme une experience spirituelle, M. Morissette identifie 30 autres obstacles a la guerison, qui vont du refus de pardonner quelqu'un a la pratique des sciences occultes par le malade. Des obstacles sont aussi a trouver chez le priant, le plus souvent dans le registre d'un manque de foi. Dans tous les cas, << c'est le mal, pas Dieu >> qui est responsable d'une absence de guerison.

<< Prier sur quelqu'un >> est l'acte principal par lequel s'opere la guerison charismatique. Le priant va deposer ses mains sur la personne qu'il veut soulager, pour ensuite prier a voix haute en fonction des demandes de celle-ci. Le priant devient alors un conduit pour l'Esprit Saint qui agit ou non, dependamment des resistances du priant, du prie et du plan general de Dieu. Durant le regne du fondateur, l'imposition des mains ne pouvait etre faite qu'apres une periode de formation rigoureuse. Aujourd'hui, ce n'est plus necessairement le cas, bien que l'acte soit toujours considere comme une grande responsabilite par les membres.

Le rituel appele << messe des ancetres >> est une liberation des tares hereditaires qu'une personne peut porter suite aux contacts que ses aieux auraient eus avec l'occultisme. La ceremonie coupe les liens avec les ancetres ainsi que leur influence occulte. Il est d'ailleurs recommande de ne pas toucher certaines personnes ayant subi ou participant a des << choses occultes >> avant leur liberation, de peur de se teinter soi-meme.

L'eventualite de tomber sous le joug d'un demon etant bien reel pour les charismatiques, ils ont developpe des pratiques de guerison afin de contrer cette possibilite. Pour effectuer un << Grand exorcisme >>, c'est-a-dire liberer une personne d'une possession demoniaque, il faut etre un pretre et d'abord obtenir l'autorisation du cardinal. Or, si les pretres sont les seules personnes autorisees a pratiquer le << Grand exorcisme >>, les laics peuvent conduire des delivrances et ils le font un peu partout. Le ministere de delivrance est tres exigeant envers le priant. Le Pere fondateur de l'Eau-Vive a du cesser parce que ce ministere l'avait conduit a la porte de l'epuisement.

Des retraites de guerisons interieures sont egalement offertes a l'Eau-Vive. Elles visent a guerir << ce qui est dysfonctionnel a toutes les etapes de la vie >> (Pere Leclerc), c'est-a-dire les blessures subies au cours de celles-ci. Ces blessures peuvent etre comprises comme << toutes frustrations nees d'evenements reels ou imaginaires et qui laissent en attente au niveau de l'amour >>, bref, << trop ou pas assez d'amour >>. Les retraites couvrent les 7 etapes de la vie (7). Le retraitant suit l'horaire de l'Eau-Vive et se fait accompagner par un des benevoles pour l'aider a integrer l'experience et se faire imposer les mains. Des enseignements (la parole de Dieu) sur la nature des blessures et la guerison sont donnes tout au long de la retraite, en plus de periodes d'adoration et de chants, le tout << dans un climat d'interiorite >>.

Dynamique intergenerationnelle

Une attitude empreinte d'espoir envers la jeunesse anime les charismatiques. Les leaders ont une conscience aigue du monde dans lequel leurs jeunes evoluent et ils tentent d'adapter leurs discours en fonction des realites d'aujourd'hui. Faisant l'analogie avec internet, le pretre animateur d'un atelier pour les jeunes (15-35 ans) disait qu'etre jeune, c'est << d'avoir la possibilite d'etre branche sur l'Esprit >>. Il aimerait bien que son message devienne viral : << Jesus veut que l'on devienne des evangelisateurs pour d'autres jeunes >>.

Or, il faut remarquer qu'il n'y a pratiquement pas de jeunes a l'Eau-Vive. Dans les premiers temps du mouvement charismatique au Quebec, des retraites pour cette clientele s'organisaient avec succes. Aujourd'hui,

<< On n'a pratiquement pas de jeunes. Des tous jeunes, 12 ans, 13 ans, on n'en a pas. Des adolescents, occasionnellement ils viennent vivre des sessions de guerison interieure. Mais des sessions pour 18-30 ans, tres peu. Mais il y en a qui viennent, comme je l'ai dit, pour des sessions de guerison interieure. Ce sont surtout des adultes qui viennent >> (Pere Leclerc).

Socialisation religieuse

Les differentes activites proposees par le centre obligent les participants a adopter un programme ayant un caractere monastique, voire penitentiel. Loges dans une chambre minuscule rappelant les origines du centre en tant que maison de Soeurs, les retraitants s'astreignent a une routine de prieres, de chants et d'adoration qui va les confronter a eux-memes, souvent jusqu'aux larmes. La preparation physique et mentale des retraites et l'etat d'emotivite et d'introspection qui les accompagne ne va toutefois pas sans accompagnement theorique. Les retraites sont aussi l'occasion pour impartir des enseignements inculquant les valeurs et les facons de faire charismatiques. Les facons de se conduire et la maniere de prier sont donnees en exemple par les membres occupant des positions de leadership tandis que les normes sont posees a meme la priere des officiants. Rapidement, les attitudes attendues d'un charismatique sont mises de l'avant. Le cadre d'exercice des dons est aussi rapidement explicite. La deviance des normes est quant a elle dument desapprouvee. Le centre, tout autant que le Renouveau dans son ensemble, est encadre par des pretres ayant fait l'experience du Bapteme dans l'Esprit ainsi que par des laics ayant frequente le mouvement sur une periode de temps prolongee.

Dimension individuelle / les membres

Les croyances et pratiques des membres de l'Eau-Vive sont homogenes. L'intensite et la regularite dans l'implication vont etre les traits les plus distinctifs des pratiques individuelles.

Trajectoire religieuse

L'ensemble des informateurs rencontres partage une socialisation catholique rigoureuse. Ils ressentent de facon unanime un profond attachement envers cette religion. La priere en famille etait une pratique recurrente et apparemment appreciee de leur enfance. Pour certains d'entre eux, ces prieres familiales ont ete completees par une education religieuse dont ils sont reconnaissants.

Nous avons identifie deux facons par lesquelles nos repondants en sont arrives a joindre le Renouveau : soit par l'intermediaire de relations interpersonnelles, soit a la suite d'une recherche personnelle. Les deux types sont souvent concomitants. La relation interpersonnelle se produit lorsque le futur charismatique se fait inviter par une personne de sa connaissance a participer a son groupe de priere. La recherche personnelle peut etre de deux ordres : soit spirituel, soit social. La recherche spirituelle se manifeste par un besoin a combler, un appel a la transcendance qui pousse la personne a essayer toutes sortes de rituels, mais toujours catholiques. La recherche d'ordre social se fait par un individu ayant deja une foi satisfaisante, mais ne trouvant pas de milieu ou l'exprimer a sa convenance. C'est l'atmosphere entourant le rituel qui est recherchee.

Identite religieuse

Comme il a ete demontre a plusieurs reprises, les membres de l'Eau-Vive vont avant toute chose se reclamer du catholicisme. Dans leur foi, dans leurs sources scripturaires, dans leur attachement a leur paroisse ainsi qu'aux pretres, ils sont catholiques. L'identite charismatique s'affiche de facon distinctive dans leur rapport a Dieu, a la priere et dans la manipulation des charismes et la facon dont ces pratiques s'incarnent dans le corps.

Tous socialises dans le catholicisme, nos repondants ont grandi avec un Dieu distant et autoritaire. Leur Bapteme dans l'Esprit leur a tous permis de franchir la distance qui les separait de lui. Parallelement, ils disent avoir fait la rencontre de Jesus, que ce n'est que par la vie dans le Renouveau qu'ils ont vraiment appris a le connaitre : << Moi je dis aux gens "Je ne connaissais pas Jesus-Christ [...] Quand je l'ai connu mieux, j'ai pleure aussi souvent, il y avait des larmes dans mes yeux comme des liberations" >> (Pierre Bienvenue).

A l'instar de leur rapport a Dieu, la priere est transformee par l'action de l'Esprit Saint. Autrefois plus ou moins senties, plus ou moins automatiques, les prieres se font spontanees, ressenties. Pour Regine Dorival (pseudonyme), benevole de longue date : << Tandis que quand on allait a la messe, on etait assis et a l'ecoute, eh bien la on peut participer. On peut prier a haute voix >>. Pierre Bienvenue rencherit : << La priere, ce n'est pas des mots. Ce n'est pas des mots. C'est comme une communion >>. Sans vouloir nous repeter, nous pourrions resumer nos propos de la sorte : l'experience religieuse charismatique en est une de plus forte pregnance des rituels et d'un rapport intime et emotif au divin.

Corps et guerison charismatique

Une experience de rencontre incarnee

Le Bapteme dans l'Esprit, point de depart de la vie charismatique, est un phenomene ressenti, vecu dans la chair des croyants. Des larmes du president a la chaleur ressentie par le fondateur, l'experience transcende l'<< objectivation de l'experience religieuse en symbole religieux >> que sont les sacrements (Thompson, 1974 : 327). C'est une mise en presence concrete du sacre qui defit l'appropriation historique qu'en a faite le clerge.

Mis en presence de la divinite, le nouveau charismatique decouvre que l'image de Dieu comme representante d'une hierarchie absolutiste (Hegy 1978 : 10) n'est plus, ou n'est pas. Ils font la connaissance d'un Dieu d'amour et de pardon, d'un Dieu proche. Si auparavant ils ne pouvaient avoir acces au Pere celeste que par l'intercession des pretres, ils peuvent desormais s'en remettre directement a lui.

Pour paraphraser le president de l'Eau-Vive, ils peuvent desormais lui demander directement son aide. La priere devient un outil de relation personnelle avec Dieu et Jesus en permettant une forme de dialogue avec eux.

Un corps sacre qui n'est pas que rhetorique

Suite a ses etudes sur les catholiques charismatiques americains, Csordas (1997) a developpe l'idee d'un << corps sacre >> qui est en fait l'incarnation de trois themes psychoculturels americains : la spontaneite, le controle et l'intimite. Ces themes seraient omnipresents dans le discours sur leur foi des charismatiques. Foi qui serait d'ailleurs caracterisee par sa rhetorique. Pour Csordas, la vie spirituelle charismatique serait essentiellement une performance orale.

Si notre terrain nous aura permis d'identifier les themes releves par Csordas a meme la spiritualite des charismatiques de l'Eau-Vive--la spontaneite dans la priere est un marqueur identitaire important de nos informateurs; le souci de controle envers les exces emotifs se manifeste dans la reception de l'Esprit; l'intimite est quant a elle largement discutee dans la relation privee que nos repondants entretiennent avec la divinite--l'experience religieuse de nos informateurs nous aura paru transcender la seule oralite. Si une loquacite apparente ressort de ce rapport, nous osons penser que l'entrevue comme methodologie d'enquete en est en bonne partie responsable. Une posture anthropologique << d'experience proche >> (Wikan 1991), devrait par contre depasser la surface de cette apparence de rhetorique.

Nous pourrons alors conclure que les charismatiques font effectivement l'experience d'un corps sacre, un temple de Dieu pour reprendre l'expression de Mme Dorival. Le corps secularise, separe, fragmente, n'est plus. Son reenchantement se traduit par une nouvelle realite, un mode d'attention somatique, c'est-a-dire une maniere culturellement elaboree de porter attention a--et avec son corps, a l'environnement et aux autres, ainsi qu'a notre propre presence incarnee (Csordas 1993). Donc un corps sacre bien concret et non le simple produit imaginaire d'un discours partage.

La manipulation des charismes est en soi un argument allant dans le sens d'un corps sacre concret. Ces dons sont pour les charismatiques des manifestations physiques du contact avec le transcendant.

Une nouvelle intersubjectivite

Une des theories les plus interessantes de Csordas concernant les charismatiques est l'intersubjectivite permise par leurs pratiques de guerison. Celles-ci viendraient briser la dualite existant entre le corps et l'esprit du prie, permettant l'interpenetration des phenomenes cerebraux et les sensations corporelles. Ensuite, la dualite entre priant et prie elle-meme serait abolie (Csordas 1997 : 148).

Lors d'un atelier sur la guerison, nous avons ete personnellement pris a partie. Mis en groupe avec deux autres personnes, nous avons du apprendre et pratiquer les rudiments de l'imposition des mains. Places devant deux personnes croyantes, desireuses d'un soulagement a leur souffrance, nous avons du assumer une posture resolument experientielle, c'est-a-dire adopter << le biais d'une participation radicale dans [leur] monde de la vie >> (Goulet 2011 : 121). Nous avons donc impose les mains sur chacune des dames et prie pour elles. Nous avons alors pu ressentir ce qu'elles vivaient. Avant meme qu'une des priees ne succombe au repos dans l'Esprit, nous avons pu sentir sous nos doigts son corps se detendre et s'affaisser. Dans sa detente et son expression, tout son bien-etre etait perceptible.

Durant un seminaire sur l'interpretation des messages en langue, la formatrice nous expliquait comment les paroles qu'elle avait a dire se manifestent dans sa chair avant qu'elles ne soient prononcees. Parfois, la parole lui apparait dans la tete, comme une image. D'autres fois, c'est une douleur qu'elle peut ressentir physiquement, une acceleration de son rythme cardiaque ou encore une sensation de boule dans la gorge.

Le contact physique lui-meme n'est pas une condition essentielle de l'intersubjectivite pouvant s'etablir entre deux sujets charismatiques. Plus tard au cours de cette meme seance, la formatrice (Lucienne, pseudonyme) et son conjoint (Pierrot, pseudonyme) proposent de nous prier dessus. Pierrot part a gauche du groupe et Lucienne a droite. Ils s'installent sur le cote de la personne sur qui ils vont prier, placent les mains sur leurs epaules et prononcent une priere a voix basse. Alors que Lucienne vient de poser ses mains sur ma voisine, elle leve brusquement la tete en direction de Pierrot. Il est en train de prier sur Gisele qui a les yeux fermes. Lucienne s'elance alors sans bruit vers le couple et vient mettre ses mains sur cette derniere. La voix de Pierrot gonfle en meme temps que Gisele s'effondre en pleurs. Lucienne avait clairement capte que quelque chose etait sur le point de se passer et s'est depechee d'aller appuyer son mari dans son ministere.

Le milieu social dans lequel le charismatique evolue, les interactions qu'il entretient avec ses coreligionnaires, l'attention qu'il porte aux manifestations des themes psychoculturels, tout ceci constitue pour Csordas un nouveau mode d'attention somatique. Une << culturally elaborated ways of attending to and with attending one's body in surroundings that include the embodied presence of others >> (1993 : 138), le mode d'attention somatique permet la reconnaissance d'une sensation du corps et son interpretation. Le corps charismatique devient donc pour Csordas un medium pour << etre au monde >> et pour << comprendre le monde >>. Ce medium engage le monde selon une multiplicite de modalites sensorielles--sensations physiques qui ne sont plus considerees dans le seul milieu ferme d'un corps isole mais comme voies de connaissance du monde qui nous entoure. Ce faisant, les charismatiques vivent une transformation de leur incarnation (8), << condition existentielle fondamentale >>--tant sur les plans de leur corporalite que de leurs relations au monde et aux autres (Csordas 2011: 137). Et le tout dans un mouvement transcendant largement le pouvoir de la parole.

Conclusion

Les pratiques de guerison permises par le corps charismatique etablissent entre le priant et le prie une relation veritablement intersubjective. Alors que l'analyse de Csordas parle d'un bris de 4 dimensions dualistes (corps-esprit, cerebralite-physicalite, proposition << rappelante >>--souvenir rappele, distinction temporelle passe-present) reposant essentiellement sur l'echange oral entre priant et prie (1997 : 148), nous aurons vu que chez les membres de l'Eau-Vive, l'intersubjectivite en vient a transcender les limites memes du corps physique.

La part de physicalite impliquee dans la spiritualite charismatique releve d'un mode de communication et d'echanges. Elle est egalement une voie de connaissance (McGuire 1996) : le corps et ses sensations permettent aux charismatiques d'apprehender et de saisir le monde, sa part visible comme sa part d'invisible. Avec un entrainement du corps adequat--ou une socialisation religieuse visant le corps et ses pratiques--un individu peut en venir a anticiper les actions futures d'un partenaire (Spencer 2013). McGuire (2002) propose ainsi que de telles formes d'intuition puissent faire l'objet d'un developpement. Par leur participation au Renouveau, les catholiques charismatiques y sont arrives. A l'instar de Lucienne et Pierrot, ils peuvent en venir a ne meme plus necessiter de contact visuel pour etablir << Entre la chair de l'homme et la chair du monde (...) une continuite sensorielle de chaque instant >> (Le Breton 2008 : 158).

Guillaume Boucher

Groupe de recherche diversite urbaine

Centre d'etudes ethniques des universites montrealaises

Universite de Montreal

Bibliographie

Cote, P. et J. Zylberberg. 1990. << Univers catholique romain, charisme et individualisme : les tribulations du renouveau charismatique canadien francopohone >>, Sociologie et societes vol. 22 no 2, pp. 81-94.

Csordas, T. 1993. << Somatic Modes of Attention >>, Cultural Anthropology, vol. 8, no 2, pp. 135-156.

Csordas, T. 1997. The Sacred Self: A Cultural Phenomenology of Charismatic Healing. Berkeley, University of California Press.

Csordas, T. 2011. << Cultural Phenomenology. Embodiment : Agency, Sexual Difference, and Illness >>, in MASCIA-LEES, F. E. (ed), A Companion to the Anthropology of the Body and Embodiment. West Sussex : Wiley-Blackwell, pp. 137-156.

Goulet, J.G. 2011. << Trois manieres d'etre sur le terrain : une breve histoire des conceptions de l'intersubjectivite >>, Anthropologie et Societes, vol. 35, no 3, pp. 107-125.

Hegy, P. 1978. << Images of God and Man in a Catholic Charismatic Renewal Community >>, Social Compass, vol. 25, no 1, p.7-21.

Hocken, P. 1994. Le reveil de l'Esprit. Les Eglises pentecotistes et charismatiques. Saint-Laurent, Quebec : Fides, 118 p.

Le Breton, D. 2008 (5eme ed). Anthropologie du corps et de la modernite. Paris : Presses Universitaires de France. 1ere edition 1990. 331 p.

Lemieux, R. 1990. << Le catholicisme quebecois : une question de culture >>, Sociologie et societes, vol. XXII, no 2, octobre, pp. 145-164.

Lemieux, R. 1992, << Les croyances : nebuleuse ou univers organise ? >>, dans R. Lemieux et M. Milot, dir., Les croyances des Quebecois. Esquisses pour une approche empirique, Quebec, Universite Laval (Les Cahiers de recherches en sciences de la religion 11), p. 26-50.

McGuire, M. 1996. << Religion and healing the mind/body/self >> in Social Compass, 43 (1), pp. 101-116.

McGuire, M. 2002. << New Old Directions in the Social Scientific Study of religion: Ethnography, Phenomenology and the Human Body >>, Spickard, J. V, S. Landres and M. McGuire, Personal Knowledge and Beyond: Reshaping the Ethnography of Religion, New York: New York University Press, p. 195-211.

Milot, M. 1997. << L'ecole face aux particularismes religieux : deux plaidoyers >>, in in M. MILOT et F. OUELLET (dirs.), Religion, education et democratie : un enseignement culturel de la religion est-il possible ? Montreal : L'Harmattan, pp. 127-150.

Prosser, P.E. 1978. An Historical and Theological Evaluation of the Charismatic Renewal. These theologie, UdeM.

Spencer, D. C. 2013. << Sensing Violence : An Ethnography of Mixed Martial Arts >>, in Ethnography, published online before print, Feb. 01 2013, http://eth.sagepub.com/content/early/2013/01/31/1466138112471108

Thompson, J. R. 1974. << La participation catholique dans le mouvement du renouveau charismatique >>, Social Compass, vol. XXI, no 3, pp. 325-344.

Wikan, U. 1991, << Toward an Experience-near Anthropology >>, Cultural Anthropology, vol. 6 (3), pp. 285-305.

Biographie

Doctorant en anthropologie a l'Universite de Montreal, Guillaume Boucher est coordonnateur regional (Basses-Laurentides) du projet << Pluralisme et ressources symboliques : les nouveaux groupes religieux au Quebec >> et coordonnateur pour l'Axe pluralite religieuse du Centre d'etudes ethniques des universites montrealaises.

Notes

(1) Le Pere Jean-Paul Regimbal est considere comme le principal pionnier du Renouveau catholique charismatique au Quebec, mouvement qu'il a importe des Etats-Unis apres y avoir lui-meme ete initie (Prosser 1978).

(2) Societe clericale de vie apostolique de droit pontifical a laquelle appartient le fondateur de l'Eau-Vive.

(3) Manuel de formation pour ceux qui desirent demarrer un groupe de priere.

(4) Le Cenacle a Cacouna, Sainte Famille a Gatineau, l'Alliance a Trois-Rivieres, la Communaute du chemin neuf a Rawdon et la Famille Myriam Beth'lehem a Baie-Comeau.

(5) Les premieres soirees de priere du fondateur se deroulaient a Sainte-Marthe, avec l'accord du cure de l'epoque. En echange, le fondateur devait s'engager a ne pas passer la quete. L'Eau-Vive y offre toujours des soirees de priere << par devoir de memoire >>.

(6) Lorsque c'est la premiere fois, le phenomene sera alors appele Bapteme dans l'Esprit. Le terme Effusion sera employe lorsque l'Esprit se manifestera de nouveau chez le charismatique.

(7) La conception, la periode intra-uterine, la naissance, la petite enfance, le passage de la maison a l'ecole, l'adolescence et la periode adulte.

(8) Traduction libre du terme de << embodiment >>.
COPYRIGHT 2015 Groupe de recherche Diversite urbaine
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2015 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Title Annotation:Document de travail/Working Paper; L'Eau Vive Charismatic Catholic Training Center in Montreal, Canada
Author:Boucher, Guillaume
Publication:Working Papers on Religious and Ethnic Diversity
Geographic Code:1CQUE
Date:Jan 1, 2015
Words:6215
Previous Article:Druids in Quebec: Ethnographic Fieldwork among Druids in Montreal.
Next Article:Le corps, lieu de rencontre entre le visible et l'invisible: ethnographie d'un temple umbanda au Quebec.
Topics:

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2020 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters