Printer Friendly

Christine Cheyrou, Les Ursulines de Quebec: Espaces et memoires.

Christine Cheyrou, Les Ursulines de Quebec: Espaces et memoires, Montreal, Fides, 2015, 212 pages.

La memoire d'une communaute religieuse se livre sous plusieurs formes : des evenements fondateurs, des espaces d'expressions, une tradition orale et ecrite transmise de generation en generation. Avec l'ouvrage Les Ursulines de Quebec : Espaces et memoires, Christine Cheyrou agit a titre d'intermediaire entre la communaute religieuse et le lecteur, afin de transmettre a ce dernier la richesse de cette histoire communautaire. Veritable devoir de memoire, l'ouvrage permet une incursion inedite dans l'histoire des Ursulines de Quebec, conservee et transmise depuis plus de 375 ans. Arrivees en Nouvelle-France en 1639 dans le but d'eduquer les jeunes filles amerindiennes et francaises, les Ursulines de Quebec constituent l'une des communautes religieuses fondatrices du pays. Elles s'etablissent, des 1642, dans leur monastere actuel, representant aujourd'hui l'un des plus anciens complexes monastiques d'Amerique du Nord, situe en plein coeur du site patrimonial du Vieux-Quebec.

A titre de directrice et conservatrice du Musee des Ursulines de Quebec, Christine Cheyrou a realise ce livre dans l'urgence de la transmission de cette memoire, menacee par le vieillissement des membres de la communaute religieuse tout comme par la transformation du complexe monastique et de ses fonctions. Ayant beneficie d'un acces privilegie aux sources tant materielles qu'archivistiques, Christine Cheyrou propose une analyse juste et touchante sur le rapport qu'entretient la communaute avec sa memoire, memoire individuelle, mais avant tout collective. En plus de la participation de nombreux specialistes, l'ouvrage a ete realise en collaboration avec Julien Mercure-Gauvin, historien, les equipes du Musee des Ursulines de Quebec et des Archives du Monastere des Ursulines de Quebec et, bien entendu, avec les Ursulines elles-memes. Les temoignages livres par ces dernieres occupent d'ailleurs une place de premier plan dans cet ouvrage. Veritables porteuses de memoire, les Ursulines livrent leur attachement a leur communaute par l'entremise de nombreux extraits d'entrevues, judicieusement selectionnes et integres au texte. Les Ursulines, toujours depositaires de ce patrimoine, sont omnipresentes au fil de la lecture. Abondamment illustre, l'ouvrage nous transporte dans les lieux de cette memoire et des pratiques qui y sont associees. Une lecture qui donne indeniablement le gout de poursuivre sa visite dans les lieux reels de ce recit.

L'analyse proposee par l'auteure s'articule en trois temps, selon une approche thematique. L'ouvrage est agremente d'encarts qui nous permettent de poursuivre l'analyse des concepts evoques dans l'une ou l'autre des sections du livre.

La premiere partie du livre se consacre a la constitution de la memoire, en revisitant d'abord les origines de cette derniere, soit les premiers temps des Ursulines de Quebec en Nouvelle-France. Par ailleurs, l'auteure met en valeur l'importance de la Regle, ouvrage presentant le cadre normalisant la vie de la communaute, dans l'adoption des mecanismes pour proteger et consigner la memoire collective. Au-dela de la memoire individuelle, c'est reellement la memoire de toute la communaute qui est mise de l'avant, selon les preceptes du <<vivre ensemble>> prescrit par la Regle. Cette premiere partie presente egalement les differents espaces de la memoire des Ursulines de Quebec, qu'ils soient clos, publics, voues a la rencontre ou a la recreation. C'est particulierement grace a cette section que le lecteur est initie a l'interieur du complexe monastique. Les nombreux plans d'archives et photographies enrichissent l'analyse de ces espaces. A un point, il aurait presque ete souhaite qu'un plan actuel soit fourni avec l'ouvrage afin de pouvoir se reperer dans les differentes ailes et salles mentionnees, tant les espaces nous fascinent.

La seconde partie de l'ouvrage s'attarde ensuite a la presentation des differentes formes de la memoire des Ursulines. Toutes ces formes de memoires, incarnees dans les lieux et les objets, ecrites dans les archives et dans les livres et transmises oralement ou par des gestes codifies, contribuent au seul et meme objectif que constitue la perennite de l'institution. L'auteure demontre donc que ces differentes formes permettent, chacune a leur maniere, de recomposer l'histoire, tout en creant un lien entre le passe et l'avenir. Dans cette section, le lecteur constate avec admiration les efforts consacres par de nombreuses generations d'Ursulines a la preservation de leur memoire. Malgre les multiples evenements ayant pu mettre en peril les batiments du complexe monastique et leurs biens, elles ont toujours reussi a proteger les documents et objets qui leur permettent, encore aujourd'hui, de transmettre la memoire de leur communaute.

La troisieme et derniere partie, plus breve que les precedentes, demontre deux formes de transmission de la memoire, l'une enseignee aux novices en apprentissage de la vie religieuse, et l'autre enseignee a l'eleve. D'une part comme de l'autre, l'auteur a laisse l'entierete de la place aux temoignages des religieuses, anciennes eleves et novices. Comment mieux representer cette transmission que par les actrices memes de cette operation memorielle? Comme dans tout le reste de l'ouvrage, les temoignages sont en coherence avec l'analyse de l'auteure et ils nous permettent d'avoir un acces privilegie, presque intime, a ces porteuses de memoire. Au fil des temoignages, le lecteur s'attache aux religieuses, grace a leur sens de l'humour, leur humilite et leur grande generosite.

Au lendemain de l'annonce du depart des Ursulines de leur monastere du Vieux-Quebec, prevu pour l'automne 2018, l'ouvrage de Christine Cheyrou s'avere une lecture necessaire pour la transmission de ce patrimoine collectif. Indissociable des espaces oo elle s'est construite, se conserve et se transmet depuis pres de quatre siecles, la memoire des Ursulines de Quebec vit aujourd'hui un point de rupture. Nous ne pouvons qu'esperer que l'ouvrage Les Ursulines de Quebec : Espaces et memoires permettra a ses lecteurs de s'approprier une part de ce patrimoine, qui merite, sans aucun doute, une reconnaissance collective.

Ariane Blanchet-Robitaille

Conservatrice

Le Monastere des Augustines
COPYRIGHT 2017 The Canadian Catholic Historical Assn.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2017 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Author:Blanchet-Robitaille, Ariane
Publication:Etudes d'histoire religieuse
Date:Mar 22, 2017
Words:1081
Previous Article:Connaitre et comprendre le passe pour reflechir au devenir de la societe quebecoise. La contribution de Serge Gagnon a l'historiographie religieuse.
Next Article:Maria De Koninck, Soeur Simone Voisine. La force tranquille de l'engagement.
Topics:

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2019 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters