Printer Friendly

CIRCULATION MONETAIRE DU SITE ARCHEOLOGIQUE DE DESSOBRIGA (OSORNO, PALENCIA/MELGAR, BURGOS). APPROCHE NUMISMATIQUE D'UNE MANSIO ROMAINE MILITARISEE.

Ancient Coin Supply in the Archaeological Site of Dessobriga (Osorno, Palencia/Melgar, Burgos). Numismatic Approach of a Roman Militarized mansio

1. Introduction

Le site archeologique de Dessobriga a livre, et continue de livrer depuis le lancement du Proyecto Dessobriga en 2013 (www.dessobriga.com), l'un des ensembles monetaires les plus importants de la province de Palencia (Hernandez et Sagredo, 1998: 121) et sans doute du Nord-Ouest de la Peninsule (1). Son exceptionnalite justifie la mise a jour reguliere du corpus et vingt-cinq ans apres la publication partielle puis complete des soixante-seize monnaies de la collection de D. Donato Aguado, augmentee plus recemment d'un exemplaire issu de celle de D. Gomez Guijas (Abasolo et al., 1986 ; Martin et Herreros, 1990 ; Gomez, 2012: 218), il est utile de faire cette revision. Outre dix-huit exemplaires provenant de cinq autres collections particulieres, ce sont surtout vingtquatre monnaies decouvertes en contexte archeologique au cours des campagnes de fouilles menees de 2014 a 2017 qu'il faut prendre en compte, car elles permettent de remettre en perspective l'important corpus des decouvertes de surface. L'approche numismatique traditionnelle fondee sur l'analyse statistique des horizons de production en fonction des ateliers et des emissions, la seule possible avec un corpus decontextualise, peut en effet desormais etre completee par une premiere etude de la circulation, des periodes d'utilisation et de perte des monnaies en fonction des horizons chrono-stratigraphiques. Cette approche est la plus pertinente pour definir des reperes temporels, surtout etant donne le caractere archaisant de la masse monetaire a certaines epoques dans le Nord-Ouest peninsulaire (Morillo et Gomez Barreiro, 2006a: 259-260 ; Gomez Barreiro et Morillo, 2008: 141-142). Neanmoins, 80% des exemplaires ont ete decouverts hors contexte stratigraphique et l'approche traditionnelle demeure incontournable pour l'etude globale du corpus. Afin de respecter la dichotomie inherente a celui-ci, nous avons opte pour une presentation en deux temps, les monnaies de fouilles etant d'abord etudiees seules avant que la masse monetaire ne soit consideree dans son ensemble.

Cette etude globale permet de confirmer certaines interpretations et de formuler plusieurs nouvelles hypotheses quant a la nature du site, son contexte et la chronologie de son occupation. La comparaison avec d'autres ensembles monetaires geographiquement proches (Franco et al., 1987 ; Cepeda, 1999 ; Blazquez, 2002b ; Garcia-Bellido, 2006 ; Peralta et al., 2011) est pour cela primordiale, mais il convient egalement de s'appuyer sur les recherches plus globales menees a l'echelle de la province (Sagredo, 1996) ou du NordOuest peninsulaire en general (Centeno, 1987 ; Blazquez, 2002a, 2005), notamment sur les phenomenes monetaires de partition (Buttrey, 1972 ; Blazquez, 2006; Martin, 2017) ou de contremarque (Blazquez, 1999 ; Morillo, 1999 ; Garcia-Bellido, 1999, 2006a). Les patrons monetaires etablis selon la typologie des sites par M. Gomez Barreiro (2012) facilitent cette approche comparative.

On trouvera en fin d'article le catalogue detaille des exemplaires inedits ainsi que l'inventaire synthetique des cent dix-neuf monnaies du site de Dessobriga ; ce dernier est l'occasion d'ajouter, pour les exemplaires deja publies, les references des catalogues numismatiques communement utilises aujourd'hui et, plus important, de mettre a jour les datations (2). La qualite des photographies des articles anterieurs a malheureusement parfois empeche de preciser certaines donnees importantes, notamment le type monetaire exact ou l'orientation des contremarques.

2. Monnaies decouvertes en contexte archeologique

Le lieu-dit 'Las Cuestas', a cheval entre les communes d'Osorno la Mayor (Palencia) et Melgar de Fernamental (Burgos), dans la Communaute Autonome de Castille-et-Leon, occupe un plateau escarpe au croisement strategique de voies naturelles de communication entre l'Est, l'Ouest et le Nord de la Peninsule Iberique, sur la rive droite du fleuve Valdavia. L'etablissement romain qui succede au site indigene continue de profiter de cette position geographique. On l'identifie a la mansio de Dessobriga mentionnee dans X'Itineraire d'Antonin sur la voie reliant Tarraco a Asturica Augusta, troncon des voies d'Aquitaine et d'Italie (Moreno, 2000: 99100), et situee non loin d'un couloir d'acces naturel vers Iuliobriga et la cote cantabrique (tir K-30: 111 ; Torrione et al., 2015: 200-204) (3). La decouverte de vaisselle d'importation lors des fouilles--productions d'Italie, de Gaule, de la Vallee de l'Ebre et des capitales conventuelles occidentales--temoigne de liens economiques a large echelle (Fig. 1).

Entre 2014 et 2017, dix-sept sondages ont ete realises sur le site, dont treize sur le plateau ou se concentrent les vestiges d'epoque romaine ; ils occupent une superficie tres variable comprise entre 2 et 300 [m.sup.2] pour une surface totale de plus de 1200 [m.sup.2] mais certains n'ont ete que partiellement fouilles (Fig. 2). Les trouvailles monetaires concernent cinq d'entre eux, en bleu sur la carte, totalisant 628 [m.sup.2] soit un peu plus de la moitie de la surface fouillee. L'amplitude chronologique des vingt-quatre exemplaires decouverts est reduite au regard de la totalite du corpus qui comporte des monnaies allant du IIIe s. a. C. au IIe s. d. C. : on compte quatre monnaies anterieures au Principat correspondant a des emissions indigenes et republicaines du Ier s. a. C., dont deux frappees dans les annees 30 a. C., et vingt monnaies de la periode julio-claudienne --Auguste : 6 ; Tibere : 7 ; Claude : 4 ; indetermine : 3--qui correspond a la masse monetaire principale des collections particulieres (Fig. 12).

2.1. Contexte stratigraphique des trouvailles monetaires

La presentation du contexte archeologique de chaque sondage (Fig. 3) permet de proposer plusieurs elements d'interpretation de la circulation monetaire a Dessobriga au cours des differentes periodes d'occupation.

Le Sondage 2014/2.1--240 [m.sup.2]--a livre deux monnaies de Tibere--cat. 47, 61--a l'interface entre la couche arable et les structures antiques qui recouvraient un possible niveau d'abandon ou de destruction de l'occupation indigene reste non fouille. Les structures, partiellement arasees, comprenaient notamment plusieurs niveaux de sol interpretes, en l'absence de traces de structures maconnees, comme les vestiges d'une rue ou d'un chemin empierre ; le niveau a ete date, sans precision, de l'epoque romaine (4) .

Un quadrans au nom de Contoutos--cat. 20--(Torrione et Cahanier, 2014) a ete decouvert au cours du Sondage 2015/1.1--57 [m.sup.2]--dans le contexte d'un fosse defensif a profil en 'v' creuse au second age du Fer, partiellement utilise comme depotoir a l'epoque preromaine puis intentionnellement colmate ; la sedimentation contenait a la fois du mobilier ceramique vacceen du second age du Fer, qui peut perdurer apres la conquete, et des elements militaires romains tardo-republicains, notamment deux pointes de fleche de type 'syrien', associes a un episode militaire anterieur aux Guerres Cantabres -29-19 a. C.--, sans trace de destruction documentee lors du sondage (5). La meme annee, un as de Claude--cat. 81--a ete decouvert accompagne de ceramiques datables du Ier s. d. C. dans la couche arable superficielle du Sondage 2015/6--31 [m.sup.2]--, vierge de niveaux archeologiques (6).

Le Sondage 2016-2017/1--300 [m.sup.2]--a livre neuf monnaies--cat. 2, 13, 21, 30, 31, 40, 111, 112, 113--decouvertes dans les niveaux de destruction de l'habitat 3 d'un grand batiment de chronologie tardo-vacceenne compose de plusieurs habitats juxtaposes selon un plan globalement orthonorme, ainsi que dans les niveaux de circulation et d'occupation des niveaux romains precoces, contemporains ou immediatement posterieurs a cette destruction (7). Le numeraire se compose de trois monnaies anterieures au principat augusteen--un denier fourre de Bolskan, probablement de la periode des guerres sertoriennes, un quinaire republicain de 97 a. C. et un dupondius de Vienna de 36 a. C. fractionne en as adapte au patron de la reforme augusteenne de 20 a. C. (Buttrey, 1972 ; Blazquez, 2006 ; Martin, 2017)--, de trois monnaies augusteennes--un as de Calagurris frappe entre 27 et 13 a. C. et deux deniers de Caesaraugusta et Colonia Patricia frappes au debut des annees 20 a. C.--, et de trois bronzes qui n'ont pas pu etre identifies en raison de leur mauvais etat de conservation. Ces monnaies fixent le terminus post quem des niveaux d'occupation entre 18 et 13 a. C. ; l'excellent etat de conservation du denier de Colonia Patricia frappe en 18-16 a. C. indique par ailleurs qu'il a peu circule. L'absence de monnaies de Tibere ou Claude, frequentes dans les horizons du Ier siecle, sans etre un argument absolu, plaiderait en faveur d'un abandon au cours de la seconde partie du regne d'Auguste. Le mobilier ceramique et metallique des niveaux romains s'etend cependant au Ier s. d. C. : ceramique de table, de tradition indigene, rares sigillees dans les niveaux superficiels, amphores, fibules Omega et Aucissa (8). Le decalage chronologique entre les monnaies et le mobilier ceramique peut s'expliquer par la presence de plusieurs niveaux d'occupation au sein de l'horizon, les ceramiques les plus recentes ayant ete decouvertes dans la couche arable, ce qu'un phasage stratigraphique precis au cours des prochaines campagnes de fouilles devrait permettre de mettre en evidence.

Le Sondage 2016/3--50 [m.sup.2]--a livre un ensemble de onze monnaies datees des regnes d'Auguste, Tibere et Claude. Trois d'entre elles--cat. 43, 79, 92--proviennent de la couche superficielle, riche en ceramiques romaines du Ier s. d. C.--TSG, TSH, ceramiques a parois fines gauloises ou imitations de la Vallee de l'Ebre--et de tradition indigene, mais sans structures ou niveaux archeologiques conserves (9); il est probable qu'il faille les associer aux structures des niveaux archeologiques en place. Les huit autres exemplaires--cat. 28, 32, 58, 59, 62, 63, 68, 88--ont en effet ete decouverts en stratigraphie, dans un contexte tres particulier. Les niveaux concernes ne correspondent ni a des espaces domestiques ni a des voies de circulation ou la presence de monnaies est essentiellement liee a pertes occasionnelles. Il s'agit d'une zone sans bati en bordure d'un grand element defensif d'epoque vacceenne delimitant l'espace urbain et occupee par un ensemble de cuvettes de cremation de forme ovoide et de dimensions a peu pres constantes--100 x 40/60 cm pour une profondeur maximale de 10 cm--parfois superposees. Chacune de ces cuvettes comporte sous forme de depots intentionnels un ensemble heterogene de mobilier romain et/ou de tradition indigene, associant toujours des ceramiques brisees, notamment importees--ceramiques a paroi fines, imitations, TSG et TSH--, du materiel osseux et au moins une monnaie ou un element metallique de prestige, en bronze ou en plomb. Ces structures ont ete provisoirement interpretees comme le temoignage d'un 'rituel des murailles', un phenomene d'offrande ou de signalisation lie a l'entree dans l'espace urbain (10). Les depots associes aux remparts et aux portes sont bien attestes au second age du Fer (Von Nicolai, 2009 ; Von Nicolai et Buchsenschutz, 2009; Bataille, 2015) et ont pu perdurer a l'epoque romaine, en lien peut-etre avec les rites de fondation de remparts comme l'illustre l'exemple de Valentia (Ribera i Lacomba, 2010: 278-279). La concentration et la superposition stratigraphique des depots de Dessobriga, qui supposent une repetition du rituel sur une large periode chronologique, sont neanmoins sans commune mesure avec ces exemples. Ces structures recouvraient le niveau d'amortisation d'un habitat du second age du Fer abandonne de facon non violente.

2.2. Horizons de circulation monetaire

Ces decouvertes permettent de definir quatre horizons chronologiques--1, 2, 3A et 3B--, reductibles a deux horizons de circulation monetaire. Il faut cependant noter que le faible nombre d'exemplaires decouverts en contexte stratigraphique et l'attente d'une etude systematique du mobilier exhume, notamment de la ceramique, interdisent toute conclusion definitive : les premiers constats proposes ici devront etre confirmes ou infirmes par l'etude precise du reste du mobilier et le numeraire des fouilles ulterieures (11).

* L'horizon 1 correspond au second age du Fer. Aucune monnaie n'a ete decouverte dans les niveaux preromains. Le phenomene de monetarisation du site apparait donc consecutif a l'implantation romaine, comme pour le NordOuest peninsulaire en general bien que des monnaies puissent se trouver de maniere episodique dans des contextes anterieurs ou, plus frequemment, dans des cas de thesaurisation (Centeno, 1987 ; Blazquez, 2002a, 2005: 8587 ; Gomez Barreiro, 2012: 213-217) : "No hay argumentos suficientes que nos permitan hablar de circulacion monetaria en tiempos previos a la conquista. Esto nos lleva a proponer que, en la mayoria de los casos, las monedas antiguas llegaron al area palentina a partir del reinado de Augusto, con caracter residual pero aun en uso y perfectamente aceptada en los circuitos de intercambio" (Gomez Barreiro, 2012: 213).

* L'horizon 2 correspond au sondage 2016-2017/1 (Fig. 4) et la plus ancienne attestation de la 11 11 presence romaine sur le site. La masse monetaire, tres diversifiee, presente des caracteristiques marquees : les plus anciennes monnaies proviennent d'ateliers peninsulaires indigenes ou d'ateliers extra-peninsulaires, tandis que les plus recentes proviennent d'ateliers peninsulaires proches pour le bronze, ou plus lointains pour l'argent ; le degre d'usure de ces dernieres emissions est peu important (Fig. 5). L'argent est exceptionnellement present en proportions aussi importantes que le bronze--44,4 / 66,6 %--. On ne compte qu'une partition et aucune contremarque. Les monnaies extra-peninsulaires et le numeraire d'argent etant traditionnellement associes a la presence de troupes romaines, l'ensemble presente un net caractere militaire (Blazquez, 2002a, 2002b ; Garcia-Bellido, 2006c: 683-684 et 693). Ces traits permettent de penser qu'il s'agit la du numeraire arrive dans les bourses des legionnaires ou des emeriti lors de l'implantation romaine, peut-etre dans le contexte de la reorganisation administrative et militaire du Nord-Ouest a l'occasion du voyage d'Auguste en Hispania entre 15 et 13 a. C. (cf infra). Il est delicat d'attribuer le quadrans de Contoutos de couvert dans le sondage 2015/1.1 a cet horizon ou a un contexte anterieur.

* L'horizon 3a correspond au sondage 2014/2.1. Les deux monnaies du regne de Tibere fournissent un terminus post quem de 14-37 d. C. mais en raison du caractere archaisant de la circulation monetaire dans le Nord-Ouest peninsulaire, il faut dater le contexte du Haut-Empire sans plus de precision ; le mobilier ceramique et metallique n'est pas plus specifique. Pour cet horizon et pour autant que l'echantillon permette d'en juger, le numeraire est compose de monnaies de bronze des ateliers de la vallee de l'Ebre--Graccurris--et de monnaies d'argent de Lugdunum. Chronologiquement, il apparait comparable a l'horizon 3b, correspondant au sondage 2016/3 (Fig. 6) qui se distingue a la fois par le nombre de monnaies decouvertes et par la nature apparemment volontaire de leur depot : ce dernier trait suppose a priori une selection au sein de l'ensemble de la masse circulante qui n'a pas lieu dans le cas de pertes involontaires. Le mobilier archeologique comporte un certain nombre de productions precoces du Ier s. d. C., mais egalement d'autres productions plus tardives qui plaident en faveur d'une pratique votive etendue dans le temps mais dont les limites chronologiques ne peuvent pas etre fixees avec precision. Les monnaies frappees sous le principat de Claude fournissent un terminus post quem de 41-54 d. C. pour certaines cuvettes--US 9, cat. 88--mais d'autres peuvent etre anterieures -US 46, cat. 28 ; us 47, cat. 63 et 68-; le degre d'usure de certains exemplaires plaide en faveur d'un abandon a la suite d'une longue periode d'utilisation. En l'etat, il faut donc dater cet horizon du Haut-Empire, tout en prenant en compte qu'une grande periode de temps a pu separer les premiers depots des plus recents. Sans que l'on puisse dire qu'ils sont strictement contemporains, les horizons 3a et 3b sont donc comparables (Fig. 7).

Cet ensemble presente des traits classiques dans le Nord-Ouest peninsulaire (Centeno, 1987; Blazquez, 1998, 2002a ; Garcia-Bellido, 2006b) et peut etre considere comme caracteristique de la masse monetaire de peu de valeur (12) en circulation au Haut-Empire. La plupart des exemplaires sont des frappes provinciales : bronzes de la Vallee de l'Ebre sous Auguste - Caesaraugusta, Calagurris, Turiaso-- et Tibere dont les emissions sont majoritaires -Cascantum, Graccurris, Turiaso-, bronzes frappes dans les Ateliers Iberiques I et II sous Claude. L'unique monnaie d'argent provient en revanche d'un atelier extrapeninsulaire. Ce denier et deux contremarques de tete d'aigle suggerent que l'influence militaire decelee pour l'horizon 2 s'exerce toujours. Dans les depots votifs, la plupart des exemplaires presentent un fort degre d'usure -notamment les bronzes augusteens et claudiens- ce qui plaide en faveur d'une circulation longue avant le depot : on peut donc supposer que la masse monetaire, a Dessobriga comme dans le reste de la Meseta, etait largement archaisante, les exemplaires des premieres decennies de l'Empire restant tres longtemps en circulation pour compenser la faiblesse de l'approvisionnement de numeraire recent (Centeno, 1987 ; Blazquez, 2002a ; Gomez Barreiro, 2012). L'etat general et l'age des exemplaires ont certainement joue un role dans le processus de selection en vue du depot, mais seule une datation precise du mobilier des differentes cuvettes de cremation permettra d'en etudier les caracteristiques.

L'analyse du corpus de fouille permet de definir deux horizons de circulation monetaire--2 et 3A/B--. Pour chacun d'entre eux, la masse monetaire circulante presente des caracteristiques metrologiques distinctes et correspond a un reseau d'approvisionnement en numeraire different. Plus generalement, bien que la nature heterogene du corpus et l'absence d'etude stratigraphique globale invitent a la plus grande prudence dans l'interpretation des donnees, l'analyse de l'ensemble des cent dix-neuf monnaies issues de fouilles ou conservees dans des collections particulieres permet d'emettre des hypotheses quant a la nature et la chronologie de l'occupation du site.

3. Un site dans le petimetre d'influence des camps militaires

Le reseau monetaire dans lequel s'inscrit un site et l'interpretation de sa nature, sur la base notamment de la comparaison avec d'autres contextes dont le comportement monetaire est deja connu (Gomez Barreiro, 2012), peuvent etre abordes par l'etude des caracteristiques de son numeraire, meme si cette approche se doit d'etre completee par une interpretation globale de la culture materielle. Le corpus monetaire de Dessobriga, pris dans sa globalite, presente ainsi les caracteristiques d'un contexte urbain civil, mais egalement plusieurs traits typiques d'une influence des circuits militaires de diffusion de la masse monetaire (Garcia-Bellido, 2006b: 630 ; Gomez Barreiro, 2012: 216-218), notamment la grande proportion de monnaies contremarquees ou fractionnees (Blazquez, 1998: 210-218 ; 1999; 2002a: 295-312; 2002b; 2005: 90-93 ; 2006; Garcia-Bellido, 2006a).

Sur les cent-dix-neuf monnaies recensees, neuf exemplaires romano-hispaniques frappes sous Auguste et Tibere portent une contremarque a la tete d'aigle, consideree comme un marqueur de la presence de troupes (Blazquez, 1999, 2002a, 2005 ; Garcia-Bellido, 1999, 2006a). Deux ont ete trouves en contexte archeologique dans l'horizon 3A/B --cat. 61, 62--: leur proportion au sein des monnaies de fouilles--8,3%--corrobore ainsi celle des monnaies des collections particulieres--7,4%--(13). Cinq exemplaires portent une contremarque avec la tete d'aigle a droite--type Guadan XXVIII/RPC 4--, un autre porte une contremarque avec la tete a gauche--type Guadan X/RPC 5-6--tandis que pour les trois derniers l'orientation de la contremarque, non precisee dans le catalogue de la collection D. Donato Aguado, n'a pas pu etre determinee (Martin et Herreros, 1990). Elles ont ete apposees sur des emissions posterieures a 2 a. C., et sont plus frequentes sur les monnaies de Tibere--24,0 %--que sur celles d'Auguste--13,0 %--. Elles n'ont pas ete documentees dans l'horizon 2, ce qui laisserait penser qu'elles ne sont pas anterieures a la seconde moitie du principat augusteen (Fig. 8). Aucune autre contremarque associee aux milieux militaires n'a ete recensee sur le site.

Les ateliers concernes par l'application d'une contremarque militaire sont tout a fait classiques : ce sont ceux qui ont globalement fourni la plus grande partie de la masse monetaire en circulation au cours des premiers siecles de notre ere dans l'ensemble du Nord-Ouest peninsulaire (Blazquez, 1998: 211 ; 1999 ; Garcia-Bellido, 1999: 60, 2006c: 686-688) et a Dessobriga en particulier, notamment Calagurris (Fig. 13). Les deux tiers des monnaies de Graccuris decouvertes sur le site portent une contremarque militaire, devant celles de Calagurris, de Cascantum et de Turiaso. La presence d'une tete d'aigle a gauche sur une monnaie de Cascantum semble exceptionnelle (Garcia-Bellido, 2006a: 583). Le nombre de tetes d'aigle a droite est sensiblement plus eleve que celui de tetes a gauche, ce qui rapproche le corpus de Dessobriga de ceux de la plupart des camps romains occidentaux ou les contremarques du type Guadan XXVIII sont majoritaires ; il se distingue en revanche des proportions d'Herrera de Pisuerga et d'Asturica Augusta--proportions de l'ordre de 50%--. De meme, la proportion de contremarques dans la masse monetaire julio-claudienne--10,9 %--semble un trait occidental : elle est comparable a celles de Lucus Augusti --12,8%--ou Legio VII--10,34%--mais superieure a celle d'Asturica Augusta--8,1%--et surtout d'Herrera de Pisuerga--5,42 %--(Garcia-Bellido, 2006a: 581587 et 596-597).

Les etudes recentes d'ensembles monetaires ont conduit a egalement associer au milieu militaire le phenomene de partition, bien qu'il ne procede pas d'une volonte officielle, contrairement aux contremarques, et qu'il reponde a un besoin plus pragmatique de petit numeraire (Buttrey, 1972 ; Blazquez, 1998: 215-217, 2002a, 2002b, 2005, 2006 ; Morillo et Gomez Barreiro, 2006a: 277-279). Le phenomene est frequent a Dessobriga puisqu'il concerne treize monnaies--10,9 % du corpus total--(Fig. 9). Quatre d'entre elles ont ete decouvertes en fouilles --cat. 21, 28, 58, 113--, soit une proportion--16,7 %--sensiblement superieure a celle des monnaies de collections particulieres--9,5 %--, indice d'une probable selection lors du ramassage : comme pour les contremarques, les proportions des monnaies de fouille corroborent celles des monnaies de surface et plaident en faveur de la coherence du corpus. La majorite des monnaies fractionnees sont des as reduits en semis--dix--, mais on compte aussi un dupondius fractionne en as et deux as fractionnes en quadrans. Sur le corpus total, la fraction concerne 9,5% des monnaies anterieures au Principat, 26,1% de celles frappees sous Auguste mais seulement 8,0% de celles frappees sous Tibere avant de disparaitre --trois monnaies n'ont pas pu etre identifiees--. Meme si le phenomene semble se rarefier pour les monnaies tiberiennes, alors meme que la masse monetaire correspondante est sensiblement plus importante que pour le regne precedent (Fig. 12), il faut prendre en compte que les monnaies d'Auguste fractionnees continuent a circuler, ce qui limite les besoins de petit numeraire, et qu'il est probable que l'on ait divise preferentiellement les monnaies les plus degradees, donc les plus anciennes.

Les emissions fractionnees se repartissent en deux groupes chronologiquement et metrologiquement distincts dont les caracteristiques sont bien connues (Buttrey, 1972 ; Blazquez, 2006) (14). Le premier regroupe les bronzes republicains frappes dans des ateliers extra-peninsulaires, as onciaux en circulation depuis plusieurs siecles, emissions pompeiennes et bronzes des ateliers gaulois de Lugdunum, Vienna et Nemausus, que l'on adapte a une nouvelle metrologie : la partition vise alors a obtenir des as d'un poids theorique de 10/11 g--le dupondius de Vienna, cat. 21, pese 9,84 g--ou des dupondius de 20/22 g--18,85 g pour l'as republicain, cat. 1--adaptes au patron metrologique mis en place par la reforme augusteenne de 20 a. C. Ce type de partition n'est pas specifique a la Peninsule Iberique contrairement aux fractions du deuxieme groupe dont le but est de produire, apparemment des l'epoque augusteenne (Blazquez, 1998: 215217 ; Martin, 2017), des semis et plus rarement des quadrans a partir des as hispano-romains qui constituent l'essentiel de la masse monetaire circulante, pour compenser un manque de petit numeraire. A l'exception des deux cas qui viennent d'etre mentionnes, toutes les partitions de Dessobriga appartiennent a ce groupe.

La proportion de monnaies fractionnees --10,9% du corpus total, 15,9% si l'on se limite aux fractions du second groupe au sein de la masse monetaire augusto-tiberienne--rapproche encore Dessobriga des camps occidentaux d'Asturica Augusta --9,4% des exemplaires recenses--et Legio VII --15,8%--, moins de Lucus Augusti--2,4%--; l'ecart avec Herrera de Pisuerga--33,0%--est en revanche particulierement marque (Blazquez, 2006). De telles proportions sont exceptionnelles en milieu civil --1,9% de monnaies fractionnees a Iuliobriga (Cepeda, 1999)--mais connaissent des paralleles dans l'environnement direct du site, notamment a Deobrigula (Sagredo, 2003: 120-121) et sur d'autres sites ou la presence militaire est averee, comme Villalazan (Zamora) (Blazquez, 2002b). Si la partition est effectivement un phenomene militaire, cet ecart confirme les liens etroits qui lient Dessobriga aux milieux militarises en general et aux camps occidentaux en particulier.

Le nombre d'ateliers concernes par le fractionnement est plus important que celui des ateliers concernes par les contremarques militaires. Ceux de Calagurris, Cascantum et Turiaso sont touches par les deux phenomenes, mais pour des emissions differentes. Aucune monnaie n'a ete a la fois contremarquee et fractionnee. Celles de Graccurris sont frequemment contremarquees mais jamais fractionnees tandis qu'a l'inverse, celles de Caesaraugusta sont souvent fractionnees mais jamais contremarquees. Ces constats, s'ils ne sont pas lies a un effet d'echantillonnage, invitent a differencier nettement les deux phenomenes ; les cas de partition s'observent dans les horizons 2 et 3A/B et semblent globalement plus anciens que les contremarques, limitees a ce second horizon et ne touchant aucune emission anterieure a 2 a. C. (Blazquez, 1998: 215-217 ; 2006; GarciaBellido, 2006a).

Un autre trait militarisant du corpus de Dessobriga est la presence recurrente de deniers d'argent imperiaux, qu'ils proviennent d'ateliers extra-peninsulaires --RIC--[I.sup.2] 207 de Lugdunum/Calagurris pour Auguste; RIC [I.sup.2] 28-30 de Lugdunum pour Tibere-- ou peninsulaires--Caesaraugusta et Colonia Patricia pour Auguste--. Ces deniers, recurrents dans les espaces militarises, par exemple a Villalazan (Blazquez, 2002b), sont couramment associes a la paye des legionnaires (Hernandez et Sagredo, 1998: 115 ; Morillo et Gomez Barreiro, 2006b: 350-356 ; Garcia-Bellido, 2006c: 693-695 ; Garcia-Bellido, 2004: 104-106). Trois des sept exemplaires recenses ont ete trouves en fouille. Ils se concentrent surtout dans l'horizon 2 avec deux exemplaires associes a un quinaire republicain et un denier iberique. Les monnaies les plus anciennes du corpus--bronzes et deniers iberiques et republicains, emissions gauloises provinciales et indigenes--sont aussi couramment associees aux mouvements de troupes (Blazquez, 2002b ; Torrione et Cahanier, 2014: 290-296).

Il convient enfin d'ajouter a ce faisceau d'indices la presence, dans le mobilier de surface inedit conserve dans les collections particulieres, de nombreuses pieces militaires--armes, elements de costume dont des fibules ...--et la decouverte ancienne, potentiellement sur le site de 'Las Cuestas' (Navarro, 1932: 113 ; Hernandez et Sagredo, 1998: 120), de l'epitaphe fragmentaire d'un "gendre tres pieu, soldat exempte de charges" conservee dans l'eglise d'Abia de las Torres :--/ LI[...] / GENERO / PIENTISSI/MO MILITI / IMMV-NI (Ephemeris Epigraphica IX 302 ; Hernandez, 1994: cat. 102) (Fig. 10).

La masse monetaire circulant a Dessobriga presente ainsi de nombreux traits caracteristiques des zones militarisees du Nord-Ouest de la Peninsule Iberique (Gomez Barreiro, 2012: 218) mais d'evidentes caracteristiques civiles la distinguent des sites purement militaires : la surrepresentation des monnaies tiberiennes par rapport aux monnaies augusteennes a l'inverse de ce qui s'observe dans les camps ou le numeraire augusteen, constituant la masse monetaire initiale arrivee avec les troupes, est majoritaire (Garcia-Bellido, 2006b: 644-645 ; Morillo et Gomez Barreiro, 2006a: 266) et la presence de contremarques civiles, sont caracteristiques d'un espace urbain civil. Les monnaies contremarquees de Turiaso--TVR sur un as d'Auguste decouvert en fouilles, type Guadan CXL/RPC 92--et de Cascantum --c / c.a.s. sur un as tiberien, types Guadan VII et LXIII/RPC 22 et 42--, qui temoignent peutetre de la volonte des villes emettrices de limiter la fuite du numeraire hors du milieu civil (Blazquez, 1999: 91 ; Hurtado, 2005 ; Garcia-Bellido, 2006a: 591), circulent ainsi conjointement avec les monnaies manifestement issues des circuits militaires (15).

Il ne faut cependant pas ignorer les limites de chacun de ces constats : si les donnees de fouille corroborent frequemment les donnees des monnaies des collections particulieres, il reste que la plupart des exemplaires n'ont pas ete decouverts in situ ; il faut par ailleurs nuancer d'autant plus les comparaisons avec les corpus d'autres sites qu'ils sont, eux aussi, en partie decontextualises (par exemple Blazquez, 2002b). Il n'en demeure pas moins que le faisceau d'indices est globalement coherent : la masse monetaire julio-claudienne de Dessobriga est caracteristique d'un espace urbain civil inscrit dans un milieu fortement militarise et temoigne de la fuite du numeraire produit pour les camps militaires jusqu'aux habitats civils voisins (Garcia-Bellido, 2006a: 571). Etant donne la position strategique du site dans le Nord de la Peninsule, au bord d'une voie de premier ordre a laquelle se rattachent les principaux camps julio-claudiens, une telle situation n'est pas surprenante.

Les traits occidentaux qui peuvent etre deceles dans le corpus invitent a reconsiderer la question de l'etablissement militaire dans l'air d'influence duquel se trouve Dessobriga a la lumiere de cette position geographique. Si l'on s'en tient a une simple evaluation des distances, la Legio IIII Macedonica a Herrera de Pisuerga, puis les troupes auxiliaires qui lui succedent, sont les plus susceptibles de remplir ce role : le site aurait meme pu accueillir des l'origine une vexillatio de la Legio IIII chargee de superviser la construction, l'entretien et le controle de la voie antique (Gomez Barreiro, 2012: 218, n. 22). La cartographie de certains phenomenes monetaires dans des etudes recentes va dans le sens de cette hypothese. Blazquez Cerrato (2006: 538-539) a ainsi mis en evidence une zone de diffusion des monnaies fractionnees entre Herrera, Dessobriga et Saldana. Par ailleurs, bien qu'aucun exemplaire n'ait ete decouvert a Dessobriga meme, une analyse de la diffusion des monnaies a la caetra permet d'observer un circuit de diffusion comparable autour d'Herrera ou cinq exemplaires ont ete decouverts, avec des trouvailles a El Otero, Amaya et Villadiego (Perez et al., 1995: 203). Cependant, plusieurs traits du corpus, le type et la frequence des contremarques ainsi que la proportion de monnaies fractionnees, distinguent nettement la masse monetaire julio-claudienne de Dessobriga de celle d'Herrera et la rapprochent des sites occidentaux--Lucus Augusti, Legio VII mais moins Asturica dont les traits a l'inverse 'orientaux' sont connus (Garcia-Bellido, 2006c: 681). La decouverte, parmi la vaisselle d'importation du Ier s. d. C., de rares productions de Lucus Augusti--imitations d'assiettes a vernis rouge pompeien--et de ceramiques a parois fines de Bracara Augusta traduit la meme influence (16). Elle peut s'expliquer par la situation de Dessobriga sur un axe de circulation majeur reliant l'Ouest peninsulaire a la Gaule et l'Italie, mais demeure originale. Si ces caracteres se verifient et se trouvent soutenus par l'etude d'autres types de productions, notamment les ceramiques, il conviendra de complexifier un schema peut-etre trop simple : l'influence directe de la Legio IIII Macedonica, qui peut paraitre evidente, a sans doute ete reelle mais n'explique pas tous les traits militaires du corpus monetaire de Dessobriga.

4. Chronologie de l'occupation romaine

4.1. Description chronologique du corpus complet

Les vestiges archeologiques ramasses en surface mettent en evidence une occupation continue du site de 'Las Cuestas' depuis le premier age du Fer jusqu'au Iie s. d. C. (Abasolo et al., 1986 ; Martin et Herreros, 1990: 463-468) (17). L'etude du corpus monetaire permet cependant de preciser les bornes de l'occupation romaine (Fig. 11). La collection Donato Aguado offre le spectre chronologique le plus large, du iiie s. a. C. au IIe s. d. C. ; les exemplaires de fouille et des nouvelles collections particulieres confirment cette fourchette, mais presentent une amplitude moins importante--Ier s. a. C.-Ier s. d. C.--. Plusieurs elements peuvent expliquer cet ecart : les monnaies les plus anciennes, essentiellement des deniers iberiques et republicains, ne circulaient pas dans la Meseta et proviennent soit d'une circulation residuelle illustree en fouille par le quinaire republicain de 97 a. C. et le denier de Bolskan, soit d'un petit tresor qui, d'apres les temoignages recueillis, aurait ete decouvert sur le site ; par ailleurs les niveaux archeologiques correspondant aux periodes les plus recentes d'occupation du site--IIe s. d. C.--n'ont pour le moment pas ete mis en evidence en fouilles.

Le plus ancien numeraire de Dessobriga correspond a des emissions iberiques en argent--8 dont un denier fourre--et en bronze--2--, des monnaies republicaines emises a Rome--6--ou dans des ateliers provinciaux gaulois et hispaniques--3--, et un bronze gaulois attribue aux Santons. Quatre exemplaires --cat. 2, 13, 20, 21--ont ete decouverts en fouille dont trois dans les niveaux augusto-tiberiens du sondage 2016-2017/1 avant lesquels on ne trouve aucune trace de circulation monetaire sur le site. Pour les frappes du IIe s. a. C., aucun atelier -Ikalkusken et Arsaos pour l'argent, Tamaniu et Saguntum pour le bronze--n'a fourni plus d'un exemplaire. A partir du Ier s. a. C., le corpus devient plus homogene avec deux deniers de Turiasu, trois de Sekobirikes et un d'Oilaiunu et de Bolskan, dans des proportions qui correspondent a celles du Nord de la Meseta en general (Blazquez, 1998: 205 ; 2002a: 85-87 ; Hernandez et Sagredo, 1998: 42 ; Cepeda, 1999: 260), par exemple dans les tresors de Palenzuela ou de Las Filipenses (Gozalbes, 2009: 69-70 et 74-77). Le Ier s. a. C. a majoritairement livre des deniers republicains dont certains correspondent aux importantes emissions de Rome qui ont fourni l'essentiel de la masse monetaire des dernieres decennies de la Republique, notamment en Hispania (Blazquez, 1998: 205; Morillo et Gomez Barreiro, 2006a: 261-262): ce sont les deniers frappes aux noms de L. Calpurnius Piso Frugi en 90 a. C., P. Cornelius Lentulus Spinther en 74 a. C., Q. Pompeius Rufus en 58/54 a. C. et Q. Sicinius en 49 a. C., ainsi que le quinaire de C. Egnatuleius en 97 a. C., trouve en fouille dans un contexte du debut de l'Empire, et celui de Marc Antoine et Lepide frappe en 43 a. C. par un atelier militaire de Gaule transalpine.

Dans l'ensemble, ces exemplaires illustrent le caractere tres archaisant de la masse monetaire du debut de l'Empire ; les plus anciens decouverts en fouille sont en effet en circulation depuis pres d'un siecle au moment de leur perte, ce dont temoigne leur etat d'usure. La monnaie la plus ancienne, un as sextentaire anonyme frappe apres 211 a. C. et conserve dans une collection particuliere le confirme puisqu'il a ete fractionnee pour l'adapter a l'etalon de l'as augusteen et etait par consequent encore en circulation au tournant de notre ere. En l'absence d'autres donnees stratigraphiques, la monnaie ne semble pas arriver a Dessobriga avant la fin du Ier s. a. C. et l'ensemble du numeraire pre-augusteen doit donc etre considere comme residuel, circulant toujours a l'epoque augusteenne voir plus tardivement. Ce phenomene est connu pour le Nord-Ouest peninsulaire, ou les deniers iberiques et republicains sont rarement decouverts dans des horizons anterieurs aux guerres sertoriennes (Blazquez, 1998: 205 ; 2002a; 2005) mais se retrouvent parfois jusque dans des horizons du Iie s. d. C. (Morillo et Gomez Barreiro, 2006b). Des informations orales laissent cependant penser qu'une partie des deniers iberiques et romains ont pu etre decouverts dans un petit depot monetaire dont il est impossible de preciser la chronologie.

Pour l'Empire, le corpus de 'Las Cuestas' temoigne d'une augmentation reguliere de la masse monetaire nouvelle jusqu'au regne de Claude ou cet apport atteint un maximum avec trente-et-un exemplaires (Fig. 12). Sous Auguste et Tibere, comme dans le Nord de la Meseta en general, l'essentiel de la masse monetaire en circulation correspond a des frappes hispano-romaines, le plus souvent issues des ateliers de la vallee de l'Ebre mais parfois plus lointaines, notamment pour l'argent egalement fourni par les ateliers de Lugdunum et de Rome qui ne fournissent pas de bronze (Figs. 13-14). Du point de vue des ateliers representes, le corpus partage un certain nombre de traits communs avec d'autres sites voisins comme Herrera de Pisuerga, Deobrigula, Iuliobriga ou Villalazan : Calagurris est en regle generale l'atelier le plus represente, devant Turiaso, Caesaraugusta et Cascantum (Perez et al., 1995: 200 ; Blazquez, 2002b ; Sagredo, 2003: 116 ; Morillo et Gomez Barreiro, 2006b ; Cepeda, 1999: 266268). Les derniers ateliers representes, Ercavica en Tarraconaise, Colonia Patricia en Betique, Emerita en Lusitanie, sont normalement presents dans des proportions tres faibles. Outre de legeres variations dans l'ordre de representation des ateliers entre ces differents sites, plusieurs traits particulierement originaux doivent etre releves. Les ateliers de Bilbilis et surtout de Celsa, frequents sur ces autres sites, sont sous-representes a Dessobriga--deux exemplaires chacun--. Il faut egalement souligner l'absence remarquable de monnaies de l'atelier de Clunia sous Tibere, pourtant frequentes dans les sites militaires ou militarises du Nord de la Meseta : on en trouve dix a Iuliobriga pour un echantillon numeriquement equivalent (Cepeda, 1999: 266-267) et l'atelier est egalement bien represente a Herrera de Pisuerga (Perez et al., 1995: 200). Cet ecart, peut-etre lie au hasard de l'echantillonnage, ne peut etre explique en l'absence d'etude de la repartition des monnaies de Clunia sous le Haut-Empire. La rarete des monnaies de Caligula--un unique quadrans--peut-etre consideree comme normale etant donne la brievete de son regne sous lequel, de plus, la plupart des ateliers monetaires hispaniques cessent leur production ; les monnaies de cet empereur sont rares dans la peninsule Iberique en general (Centeno, 1987 ; Blazquez, 2002a, 2005 ; Hernandez et Sagredo, 1998: 115).

Les monnaies de Claude, majoritairement des as, sont largement representees, aussi bien en fouille que dans les collections particulieres, et totalisent 26,1 % du corpus (Fig. 15). Le revers de Minerve est de loin le plus frequent--RIC [I.sup.2] 100/116 ; quinze exemplairesdevant ceux de Constantiae Augusti--RIC [I.sup.2] 95/111 ; cinq ex.--et de Libertas Augusta--RIC [I.sup.2] 97/113 ; quatre ex.- ; ces proportions correspondent a d'autres ensembles comme celui de Villalazan (Blazquez, 2002b: 442). Tous les as sont des frappes peninsulaires, comme probablement les quadrans ; un dupondius pourrait etre romain, tandis qu'un autre est probablement une imitation (Gurt, 1975 ; Herreros et Martin, 1995 ; Blazquez, 1998: 217-218 ; Besombes et Barrandon, 2000 ; Besombes, 2005: 27-34) (18). Pour les as, l'Atelier II dit oriental est majoritaire -54,84%- devant l'Atelier i dit occidental--29,03%- (19), ce qui rattache cette fois Dessobriga a la zone orientale de la Peninsule, ou les frappes de l'Atelier II sont majoritaires et notamment a Herrera de Pisuerga (Besombes et Barrandon, 2000 ; Garcia-Bellido, 2006b: 652).

Aucune monnaie de la deuxieme moitie du Ier s. ou du IIe s. d. C. n'a ete retrouvee en fouille et seule la collection de Donato Aguado compte quelques bronzes de cette epoque--deux as de Vitellius peut-etre frappes a Tarraco, puis des bronzes de l'atelier de Rome pour Vespasien, Titus, Domitien et Antonin--. Les emissions flaviennes et antonines sont largement minoritaires--5,0% de la masse monetaire globale--, ce qui contraste avec le numeraire julio-claudien--68,9%--. Ce phenomene, qui concerne l'ensemble de la Peninsule, est lie a la fermeture des ateliers provinciaux et a la faiblesse de l'apport en monnaies frappees par l'atelier de Rome pour cette periode. Pour compenser le manque de numeraire, les monnaies des regnes d'Auguste, Tibere et Claude continuent a circuler tout au cours du IIe, voire du iiie s. d. C. (Gomez Barreiro et Morillo, 2008). La faible quantite de monnaies de la periode antonine retrouvees a Dessobriga--trois exemplaires, tous du regne d'Antonin--contraste toutefois avec la frequence de celles-ci sur d'autres sites comme Legio Vil ou Villalazan ou elle est comparable a la production augusto-tiberienne (Blazquez, 2002b ; Morillo et Gomez Barreiro, 2006a: 286-287), ce qui pourrait traduire une perte d'importance du site avant son abandon definitif. En conclusion, le patron monetaire de Dessobriga s'accorde, dans ses grandes lignes et malgre des originalites, avec les tendances qui s'observent dans tout le Nord-Ouest peninsulaire (Blazquez, 1998 ; Garcia-Bellido, 2006b).

4.2. Debut de l'occupation romaine

L'origine de l'occupation romaine de Dessobriga n'a fait l'objet d'aucune etude de detail mais l'analyse du corpus monetaire permet de proposer plusieurs hypotheses, soutenues par les monnaies decouvertes en fouille, quant a sa chronologie et a sa nature. Le numeraire des plus anciens niveaux archeologiques romains attestes presente en effet un certain nombre de traits specifiques :

1. Le numeraire du sondage 2016-2017/1 a un terminus post quem compris entre 18 et 13 a. C. et comporte des monnaies anciennes--denier iberique, quinaire republicain--mais aussi et surtout frappees au cours des deux premieres decennies du principat augusteen--as posterieur a 27 a. C., deniers de 19-18 et 18-16 a. C., dupondius de Vienna frappe en 36 a. C. et fractionne apres la reforme de 20 a. C. Aucun niveau romain plus ancien n'a ete mis en evidence et on ne peut affirmer d'aucune monnaie anterieure a Auguste qu'elle n'etait pas en position residuelle dans un contexte contemporain ou plus tardif.

2. Le corpus se caracterise par ailleurs, tous horizons de circulation confondus, par l'absence du patron monetaire caracteristique des sites lies aux guerres Cantabres. Celui-ci comprend, outre des deniers iberiques et republicains, surtout des frappes du second triumvirat, en position residuelle, des monnaies de Nemausus posterieures a celle de Vienna, des emissions transitionnelles des ateliers de la vallee de l'Ebre, notamment de Lepida-Celsa en proportions importantes, et parfois des emissions les plus precoces des ateliers de Celsa et Calagurris sous le regne d'Auguste, bien qu'il soit difficile de les dater avec precision (Morillo et Gomez Barreiro, 2006: 265, 268 ; Gomez Barreiro et Morillo, 2008: 144 ; Gomez Barreiro, 2012: 216-217). La presence de deux as au nom de P. Carisius, tres uses, est en soi peu significative : ces frappes d'Emerita sont rares sur les sites les plus orientaux de la Meseta ou ils se trouvent souvent en position residuelle comme les bronzes a la caetra (Perez et al., 1995). Bien que la valeur d'un argument in absentia soit toujours discutable, l'absence quasi-totale des monnaies associees aux evenements des annees 29 a 19 a. C., autant dans des contextes contemporains qu'en position residuelle, va dans le sens d'une occupation romaine posterieure a la conquete augusteenne, coherente avec la datation du sondage 2016-2017/1, meme si un episode militaire anterieur, dont les traces sont a ce jour limitees, reste possible (Torrione et Cahanier, 2014: 290-296).

3. La nette sous-representation des emissions de l'atelier de Lepida-Celsa--un seul exemplaire--par rapport a celui de Calagurris tend egalement a valider l'hypothese d'une occupation romaine peu importante avant 13-2 a. C., periode a laquelle ce second atelier prend le dessus par rapport au premier qui, jusque-la, fournissait l'essentiel du numeraire a destination des legions (Garcia-Bellido, 2006a: 568 ; 2006b: 651 ; 2006c: 684-688). Elle favorise egalement le rapprochement entre Dessobriga et les camps occidentaux de Lucus et Legio Vil ou les monnaies de Lepida-Celsa sont rares, alors qu'elles sont courantes a Herrera, ou la Legio IIII Macedonica s'installe vers 20/15 a. C., et Asturica (Garcia-Bellido, 2006c: 684-685). Elles sont aussi frequentes a Iuliobriga, peut-etre fondee vers 16/13 a. C. (Gomez Barreiro et Morillo, 2008 ; Cepeda, 1999: 263). Ces elements soutiennent l'hypothese que le contexte ayant livre le dupondius de Vienna correspond aux tout premiers moments de l'implantation romaine mais tendent a rabaisser sa datation a la derniere decennie du Ier s. a. C. On ne peut guere tirer d'autres conclusions des monnaies de la periode 27-2 a. C.

4. Trois monnaies tardo-republicaines, le quinaire de Marc Antoine et Lepide probablement emis en Gaule transalpine--cat. 19--, le dupondius de Vienna--cat. 21--et le quadrans santon--cat. 20--, ont ete frappees en Gaule, or on estime le plus souvent que les monnaies gauloises trouvees en Hispania y ont ete amenees par les legions et qu'elles temoignent d'un contexte fortement militarise : passage de legions ou d'auxilia, installation de veterans ou de vexillationes... (Vega de la Torre, 1986-1988: 262 ; Hernandez et Sagredo, 1998: 32, 117, 135 ; Blazquez, 2002b ; Sagredo, 2009-2010 ; Torrione et Cahanier, 2014). Les quinaires de Marc Antoine et Lepide ont notamment ete frappes au sein meme des legions pour payer la solde des legionnaires des deux proconsuls entre la guerre de Modene et la formation du second triumvirat. Il est neanmoins difficile de caracteriser avec precision ce contexte et l'hypothese d'un episode militaire, qui n'est pas fermement atteste par les fouilles conduites jusqu'a present, ne peut etre rejetee : il daterait d'une phase anterieure aux Guerres Cantabres, ce qui expliquerait l'absence du patron monetaire caracteristique, et s'y rattacherait en premier lieu la monnaie des Santons, indice de la presence de troupes auxiliaires (Torrione et Cahanier, 2014). Etant donnee la position strategique de Dessobriga, un role de base ou de ligne arriere pour la conquete du Nord peninsulaire est tout a fait envisageable au cours des campagnes des annees 30 a. C. parmi lesquelles seule celle de Statilius Taurus en 29 a. C. est connue par les sources litteraires (Cassius Dion, 50.20.45). Les Acta Triumphalia evoquent cependant les triomphes ex Hispania de C. Norbanus Flaccus en 34, de L. Marcius Philippus en 33, de Ap. Claudius Pulcher en 32. Les peuples contre qui Rome eut a combattre alors ne sont pas connus avec certitude, sauf pour Statilius Taurus qui dut affronter les Vacceens, les Cantabres et les Astures, probablement dans le Nord de la Meseta (Amela, 2006 ; Torrione et Cahanier, 2014). On connait tres mal les evenements de cette periode auxquels semblent se rattacher le site de La Espina del Gallego en Cantabrie, ou aucune monnaie posterieure a 42 a. C. n'a ete decouverte (Garcia-Bellido, 2006b: 668-669), et le champ de bataille d'Andagoste, ou le corpus monetaire ne s'etend pas au-dela de la periode 44-35 a. C. (Unzueta et Ocharan, 2006 ; Amela, 2014). Si cette hypothese se verifie, il faut imaginer un episode tres bref et a l'impact limite dont les fouilles archeologiques n'ont pour l'heure pas livre de traces claires.

Sans etre incompatible avec un episode militaire anterieur, l'hypothese d'une implantation romaine sur loppidum protohistorique ne remontant pas au-dela d'une periode comprise entre 18-13 a. C. et le tournant de notre ere, et plus probablement dans la derniere decennie de cette periode, est plus assuree. Le contexte historique peut l'expliquer facilement : suite a la conquete augusteenne du NordOuest de la Peninsule, le controle des territoires nouvellement integres a l'Empire s'organise progressivement, d'abord par l'installation de camps legionnaires vers 20/15 a. C. a Herrera de Pisuerga et, plus a l'Ouest, a Asturica et peut-etre Rosinos de Vidriales (Morillo et al., 2006 ; Gomez Barreiro et Morillo, 2008: 139-141 ; Amare et al, 2006: 95-100) (20), ensuite par l'organisation administrative et urbaine de ces regions, notamment a l'occasion du dernier voyage d'Auguste dans la Peninsule entre 15 et 13 a. C. (Cassius Dion 54.23.7 ; Abascal, 2006 ; Rodriguez Colmenero, 2006: 45-46 ; Amare et al., 2006: 101-103 ; sur cette periode de 'paix armee' voir la synthese de Morillo, 2017). L'armee joue alors un role essentiel dans l'organisation urbaine, viaire et administrative du territoire, et les camps convertis en capitales conventuelles servent de base au processus de controle du territoire dont temoignent la tessera Paemeiobrigensis et les termini Augustales qui delimitent le territoire d'Herrera et de Iuliobriga (Abascal, 2006: 72-74). Bien que leur identification demeure problematique, les premiers vestiges archeologiques d'epoque romaine de Dessobriga s'inserent chronologiquement dans ce contexte. On peut emettre l'hypothese de l'installation sur le site de l'ancien oppidum de troupes dont le camp d'origine pourrait etre Herrera ou un camp occidental et dont le role aurait consiste a realiser puis surveiller l'axe de circulation majeur du Nord-Ouest entre Tarraco et Asturica (Gomez Barreiro, 2012). La monetisation du site serait une consequence directe de cette implantation autour de laquelle se serait progressivement developpee la mansio de Dessobriga sans que le lien economique avec les camps, atteste par la frequence des contremarques militaires et des monnaies fractionnees, ne se rompe. Le site de 'Las Cuestas', qui livrerait ainsi des niveaux archeologiques rarement retrouves en fouilles, notamment parce que des villes modernes se sont developpees sur les camps contemporains, s'avere donc essentiel pour comprendre les premiers moments de l'occupation romaine a un niveau de l'organisation du territoire rarement atteste. Il y a lieu d'attendre des prochaines fouilles archeologiques qu'elles viennent etayer, infirmer ou completer cette proposition de chronologie et ces hypotheses.

4.3. Une crise locale a l'epoque des Flaviens et/ou des Antonins

La date de fin d'occupation du site semble plus aisee a definir : les monnaies permettent de la placer au milieu ou a la fin du IIe s. d. C. avec pour terminus post quem le regne d'Antonin le Pieux -138-161 d. C.- qui a livre trois monnaies (Abasolo et al., 1986: 173-177 ; Martin et Herreros, 1990: 468). Bien que l'on ne puisse pour le moment se fier, sur ce point, qu'a l'etude deja ancienne du mobilier ceramique de la collection D. Donato Aguado (Abasolo et al., 1986), l'apparente absence de ceramique sigillee posterieure au Ier s. d. C. confirme l'abandon du site que traduit la crise d'approvisionnement en numeraire. Longue d'un siecle et demi environ, la vie de la Dessobriga romaine se revele donc etonnamment breve. Aucun niveau datable de cette periode n'ayant encore ete fouille, aucun element archeologique ne vient expliquer cet arret precoce. Cependant, plusieurs sites voisins semblent connaitre un declin economique plus ou moins important a partir de l'epoque flavienne et surtout au IIe s. d. C. : le site fortifie de La Morterona --Saldana--, occupe depuis l'epoque preromaine jusqu'au Bas-Empire, n'a livre aucune monnaie de l'epoque flavienne et du IIe siecle, ce qui a ete interprete comme une preuve de declin economique (Franco et al., 1987: 620) ; a une echelle inferieure, l'ensemble monetaire de l'hypothetique Lacobriga --Carrion de los Condes--, situee a quelques kilometres a l'Ouest de Dessobriga sur le trace de la voie romaine, ne contient aucune monnaie posterieure a Domitien (Vega de la Torre, 1986-1988: 258-216 ; Gomez, 2012: 219). Ces indices temoignent peutetre d'une crise, ou au moins d'un declin, a partir de l'epoque flavienne, sous les Antonins, et jusqu'a la fin du IIe siecle, qui aurait lourdement pese sur plusieurs sites de la Meseta septentrionale jusqu'a entrainer l'abandon de Dessobriga.

Si aucune hypothese ne peut etre rejetee pour expliquer les causes de ce declin, plusieurs elements concernant la place occupee par la mansio dans les itineraires antiques pourraient laisser supposer qu'il serait lie a un deplacement de la voie romaine passant au pied du site a une date impossible a preciser (Fig. 16). En effet, malgre l'abandon evident des lieux au milieu du IIe s. d. C., on ne peut pas remettre en cause l'identification du site de "Las Cuestas" avec la mansio de Dessobriga mentionnee sur le troncon 448.2 de Yltineraire d'Antonin correspondant a la voie 32 de la numerotation traditionnelle de Saaverda reprise par Roldan Hervas (1975) sous pretexte que cette compilation a ete etablie ulterieurement a la phase d'abandon, comme le soutient Gomez Barreiro (2012: 218) : il est depuis longtemps considere que cet ouvrage, compose au debut du IV siecle, utilise des sources dont les plus recentes datent de la fin du iii' siecle mais dont les plus anciennes pourraient remonter a l'epoque augusteenne (Brassous et Didierjean, 2010: 358, n. 66).

Le troncon de voie sur lequel se trouvait Dessobriga, au moins entre Virovesca--Briviesca--et Lacobriga, est commun aux trois itineraires 387.4, 448.2 et 453.4 qui empruntent une seule voie dont l'unicite ne fait pas de doute (Brassous et Didierjean, 2010: 355-356 ; Moreno, 2000 ; Solana et Sagredo, 2006: 105-107). Les itineraires 448.2 et 453.4 presentent suffisamment de similitudes dans les etapes, la graphie et les mesures pour que l'on puisse affirmer qu'ils procedent d'une source identique. Des 1743, dans une etude publiee dans les Memoires de l'Academie des Inscriptions et Belles Lettres, le francais Joseph de Bimard, baron de La Bastie, a reconnu une erreur de copiste dans l'omission de Dessobriga dans l'itineraire 453.4 (Torrione, 2015: 201) (21) ; les 15 milles qui la separent de Lacobriga doivent en effet etre supplees pour que les mesures soient coherentes. L'itineraire 387.4 se differencie de ce groupe par un certain nombre de traits, etudies par Brassous et Didierjean (2010), qui tendent a prouver qu'il est issu d'une source distincte, posterieure a la fin du Ier s. d. C. pour ce troncon. Il est adapte au rythme d'un voyageur rapide faisant la route a cheval et non a pied, et l'absence de Dessobriga s'explique par le fait qu'il presente des etapes plus importantes que les deux autres ; il ne peut donc servir de preuve d'un abandon du site.

La comparaison avec un itineraire plus tardif permet cependant de mettre en evidence un fait significatif peut-etre lie a cet abandon : pour le meme trajet, un itineraire de la Cosmographie composee au viie siecle par l'Anonyme de Ravenne sur la bases de sources plus anciennes, propose un trajet alternatif entre Lacobriga et Segisamone passant, plus au nord, par Pistoraca--Herrera de Pisuerga--et Ambinon --Castrillo de Villavega ?--, et suivant partiellement le trace de l'ancienne voie militaire augusteenne vers la Cantabrie (Hernandez et Sagredo, 1998: 138, 147-150). Si le trajet de l'Anonyme de Ravenne reflete bien une situation generale et n'est pas lie a d'autres causes justifiant l'ecart de l'itineraire, cela pourrait indiquer que le troncon de voie passant par Dessobriga etait a l'epoque de la source delaisse au profit d'un autre contournant l'ancienne mansio. Une telle reorganisation de la trame viaire ne pourrait etre verifiee que par des fouilles archeologiques mais, si elle etait averee au IIe s., pourrait etre lie au declin de Dessobriga sans que l'on puisse toutefois dire si elle en fut la cause ou au contraire la consequence.

Un autre element, qui n'est pas incompatible avec cette premiere hypothese est a prendre en compte : les premieres decennies du IIe siecle correspondent a une reorganisation militaire de la region, avec notamment le depart des troupes cantonnees a Herrera dont l'importance se reduit fortement (Morillo et al., 2006 ; Gomez Barreiro et Morillo, 2008 ; Morillo, 2017). Etant donne les liens etroits entretenus entre Dessobriga et les espaces militaires, cet evenement a du avoir des repercussions a l'echelle locale ; la crise economique que font suspecter quelques indices pourrait en etre une.

5. Conclusion

L'analyse de la circulation monetaire a Dessobriga, a travers les corpus de fouille et de surface, offre un apercu inedit sur la vie du site, sa chronologie, sa nature et les rapports qu'il entretient a plusieurs echelles avec d'autres etablissements antiques dans le contexte du Nord-Ouest de la Peninsule Iberique. Le site, dont la fondation romaine semble pouvoir etre datee de la derniere decennie du Ier s. a. C., apparait etroitement lie, des sa naissance, avec les espaces militarises et les camps romains d'Herrera de Pisuerga et des regions occidentales auxquels il est relie par une voie romaine de premiere importance. Le destin de cette agglomeration urbaine semble ainsi etroitement associe a celui de sa voie : probablement a l'origine implante a cet endroit strategique pour en surveiller la construction puis en assurer la gestion, Dessobriga pourrait bien ne pas avoir survecu a une crise survenue au IIe s. d. C., dans un contexte de reorganisation de l'occupation militaire romaine. La circulation monetaire ne constitue neanmoins qu'un des aspects de la realite materielle d'un site : il faut attendre des prochaines campagnes de fouilles qu'elles confirment, infirment ou precisent les hypotheses avancees, a la faveur notamment de l'etude stratigraphique des vestiges et de la publication d'autres types de productions.

6. Catalogue des exemplaires inedits (Fig. 17)

Les numeros de notice correspondent aux references des monnaies dans l'inventaire general. Seuls les exemplaires que nous avons pu observer directement ont ete pris en compte. Des informations orales font etat de deux autres collections particulieres, sans doute dispersees, qui auraient comporte plusieurs monnaies antiques, notamment un 'aureus', plusieurs 'monnaies d'Auguste' et un bronze dont la description correspond aux emissions a la legende IVDEA CAPTA de Vespasien, Titus et Domitien. Elles ne figurent pas dans l'inventaire. Un 'tresor de deniers' dans un contenant en ceramique aurait egalement ete exhume par un labour sur l'une des terrasses du site ; on ignore ce qu'il est advenu de cet ensemble suite a sa decouverte.

7. Inventaire synthetique general

DOI: http://dx.doi.org/10.14201/zephyrus201881187220

Bibliographie

ABASCAL, J. M. (2006): "Los tres viajes de Augusto a Hispania y su relacion con la promocion juridica de ciudades", Iberia, 9, pp. 63-78.

ABASOLO, J. A.; CORTES, J. et PEREZ, F. (1986): "Acerca de algunos materiales arqueologicos de epoca romana procedentes de Osorno", Public. Institucion Tello Tellez de Meneses, 54, pp. 105-178.

AMARE, M. T.; GARCIA MARCOS, V. et MORILLO CERDAN, A. (2006): "Asturica Augusta (Astorga). Introduccion historica y arqueologica". DANS GARCIA-BELLIDO, M. P. (coord.): Los campamentos romanos en Hispania (27 a. C.-192 d. C.). El abastecimiento de moneda. Anejos de Gladius, 9. Madrid, vol. II, pp. 529-555.

AMELA, L. (2006): "Triunfos en Hispania a finales de la Republica (36-27 a. C.)", Iberia, 9, pp. 49-61.

AMELA, L. (2014): "El conjunto monetal de Andagoste", Hecate, 1, pp. 25-40.

BATAILLE, G. (2015): "Approches des pratiques rituelles : proposition de restitution a partir des depots terrestres non funeraires a composante metallique". DANS KAURIN, J. ; MARION, S. et BATAILLE, G. (dirs.): Decrire, analyser, interpreter : les pratiques de depot de l'age du Fer. Actes de la table ronde de Bibracte (2012). Bibracte, 26. Glux-en-Glenne: BibracteCentre Archeologique Europeen, pp. 145-164.

BESOMBES, P.-A. (2004): Le depot de 22 438 monnaies du guede Saint-Leonard (Mayenne). Tresors Monetaires, XXI. Paris: bnf.

Besombes, P.-A. (2006): "Les monnaies de Claude provenant des CAMPS romains augusteens et julio-claudiens du nord de l'Espagne". DANS GARCIA-BELLIDO, M. P. (coord.): Los Campamentos romanos en Hispania (27 a. C.-192 d. C.). El abastecimiento de moneda. Anejos de Gladius, 9. Madrid, vol. 2, pp. 557-565.

BESOMBES, P.-A. et BARRANDON, J.-N. (2000): "Nouvelles propositions de classement des monnaies de 'bronze' de Claude Ier", Revue Numismatique, 155, pp. 161-188.

BLAZQUEZ CERRATO, C. (1998): "Aproximacion a la circulacion monetaria en torno al Iter ab Emerita Asturicam", Zephyrus, li, pp. 195-218.

BLAZQUEZ CERRATO, C. (1999): "Notas sobre la contramarca cabeza de aguila y su distribucion geografica en el territorio peninsular". Dans Centeno, R. M. S.; GARCIA-BELLIDO, M.a P. et MORA, G. (eds.): Rutas, ciudades y moneda en Hispania. II Encuentro Peninsular de Numismatica Antigua. Anejos de Archivo Espanol de Arqueologia, 20. Madrid, pp. 91-100.

BLAZQUEZ CERRATO, C. (2002a): Circulacion monetaria en el area occidental de la peninsula iberica. La moneda en torno al 'Camino de la Plata'. Archeologie et Histoire Romaine, 6. Montagnac: Monique Mergoil.

BLAZQUEZ CERRATO, C. (2002b): "Conjunto numismatico de Villalazan. Un nuevo testimonio de la presencia militar en la provincia de Zamora". DANS MORILLO, A. (coord.): Arqueologia militar romana en Hispania. Anejos de Gladius, 5. Madrid, pp. 437-449.

BLAZQUEZ CERRATO, C. (2005): "La moneda antigua en torno a la Via de la Plata", Anas, 18, pp. 65-93.

BLAZQUEZ CERRATO, C. (2006): "La moneda partida en los campamentos romanos del norte". DANS GARCIA-BELLIDO, M. P. (coord.): Los campamentos romanos en Hispania (27 a. C.-192 d. C.). El abastecimiento de moneda. Anejos de Gladius, 9. Madrid, vol. 2, pp. 529-555.

BRASSOUS, L. et DIDIERJEAN, F. (2010): "De Narbonne a Leon, les singularites d'un trajet de l'Itineraire d'Antonin", Pallas, 82, pp. 345-370.

BUTTREY, T. V. (1972): "Halved Coins, the Augustan Reform and Horace, Odes 1.3", American Journal of Archaeology, 76 (1), pp. 31-48.

CENTENO, R. M. S. (1987): Circulacao monetaria no noroeste de Hispania ate 192. Porto.

Cepeda, J. J. (1999): "La circulacion monetaria en la Cantabria romana de la conquista al siglo III". DANS IGLESIAS, J. M. et MUNIZ, J. A. (eds.): Regio Cantabrorum. Santander: Caja Cantabria, pp. 259-268.

CNH = Villaronga, L. (1994): Corpus nummum Hispaniae ante Augusti aetatem. Madrid: J. A. Herrero.

FRANCO, M.; HERREROS, M. L. et Martin, M. (1987): "Hallazgos monetarios en La Morterona, Saldana (Palencia)". DANS NARGANES, F. (ed.): Actas Ier Congreso de Historia de Palencia. Palencia: Diput. Prov. de Palencia, pp. 603-628.

GARCIA-BELLIDO, M. P. (1999): "Los resellos militares en moneda como indicio de movimiento de tropas". EN CENTENO, R. M. S.; GARCIA-BELLIDO, M.a P. et MORA, G. (eds.): Rutas, ciudades y moneda en Hispania. II Encuentro Peninsular de Numismatica Antigua. Anejos de Archivo Espanol de Arqueologia, 20. Madrid, pp. 55-70.

GARCIA-BELLIDO, M. P. (2004): Las legiones hispanicas de Germania: moneda y ejercito. Anejos de Gladius, 6. Madrid.

GARCIA-BELLIDO, M. P. (2006a): "Las contramarcas". DANS GARCIA-BELLIDO, M. P. (coord.): Los campamentos romanos en Hispania (27 a. C.-192 d. C.). El abastecimiento de moneda. Anejos de Gladius, 9. Madrid, vol. II, pp. 447-451.

GARCIA-BELLIDO, M. P. (2006b): "El abastecimiento de moneda al ejercito de Hispania en el Noroeste". DANS GARCIA-BELLIDO, M. P. (coord.): Los campamentos romanos en Hispania (27 a. C.-192 d. C.). El abastecimiento de moneda. Anejos de Gladius, 9. Madrid, vol. II, pp. 623-671.

GARCIA-BELLIDO, M. P. (2006c): "Ejercito, moneda y politica economica". DANS GARCIA-BELLIDO, M. P. (coord.): Los campamentos romanos en Hispania (27 a. C.-192 d. C.). El abastecimiento de moneda. Anejos de Gladius, 9. Madrid, vol. II, pp. 673-704.

GARCIA-BELLIDO, M. P. et BLAZQUEZ, C. (2001): Diccionario de cecas y pueblos hispanicos. Vol. 2: Catalogo de cecas y pueblos. Madrid: csic.

GOMEZ BARREIRO, M. (2012): "Circulacion monetaria en la antiguedad en la provincia de Palencia". DANS FERNANDEZ IBANEZ, C. et BOHIGAS, R. (eds.): In Durii regione romanitas. Estudios sobre la presencia romana en el valle del Duero en homenaje a J. Cortes Alvarez de Miranda. Palencia-Santander: Diput. de Palencia-Instituto Sautuola de Prehistoria y Arqueologia, pp. 211-222.

GOMEZ BARREIRO, M. et MORILLO, A. (2008): "Moneda romana y establecimientos militares durante las guerras cantabras y el siglo i d. C.: el registro estratigrafico de Herrera de Pisuerga (Palencia)", Salduie, 8, pp. 139-151.

GOZALBES, M. (2009): La ceca de Turiazu. Monedas celtibericas en la Hispania republicana. Valencia: Diput. de Valencia.

GUADAN, A. (1980): La moneda iberica. Catalogo de numismatica iberica e ibero-romana. Cuadernos de Numismatica. Madrid.

GURT, J. M. (1975): "Las monedas de Claudio I halladas en Clunia", Pyrenae, 11, pp. 109-125.

HERNANDEZ GUERRA, L. (1994): Inscripciones romanas en la provincia de Palencia. Valladolid: Univ. de Valladolid.

HERNANDEZ GUERRA, L. et SAGREDO, L. (1998): La Romanizacion del territorio de la actual provincia de Palencia. Valladolid-Palencia: Univ. de Valladolid-Diput. Prov. de Palencia.

HERREROS, M. L. et MARTIN SERNA, M. (1995): "Nuevas aportaciones sobre las monedas de Claudio I en Hispania", Boletin del Seminario de Arte y Arqueologia, 61, pp. 225-259.

HURTADO, T. (2005): "La funcion de las contramarcas locales aplicadas en la moneda hispanica". DANS ALFARO, C.; MARCOS, C. et OTERO, P. (eds.): Actas XIII Congreso Internacional de Numismatica (Madrid, 2003). Madrid: Ministerio de Cultura, vol. 1, pp. 867-875.

LT = LA TOUR, H. de (1892): Atlas de monnaiesgauloises. Paris: Plon, Nourrit et Cie.

MARTIN, S. (2017): "Dimidii asses. La chronologie des bronzes coupes de la Republique romaine et du debut du Principat". DANS BRICAULT, L.; BURNETT, A. ; DROST, V. et SUSPENE, A. (dirs.): Rome et les provinces, monnayage et histoire. Melanges offerts a MichelAmandry. Bordeaux: Ausonius.

MARTIN SERNA, M. et HERREROS, M. L. (1990): "Hallazgos monetarios en la provincia de Palencia: Osorno, Osornillo y Villabermudo". DANS CALLEJA GONZALEZ, M. V. (coord.): II Congreso de Historia de Palencia (1989). Palencia: Diput. Prov. de Palencia, pp. 446-500.

MORENO, I. (2000): Descripcion de la via romana de Italia a Hispania en las provincias de Burgos y Palencia. Burgos-Palencia: Diput. Prov. de Burgos-Palencia.

MORILLO, A. (1999): "Contramarcas militares en monedas de la submeseta norte. Algunas consideraciones generales". DANS CENTENO, R. M. S.; GARCIA-BELLIDO, M.a P. et MORA, G. (eds.): Rutas, ciudades y moneda en. Hispania. II Encuentro Peninsular de Numismatica Antigua. Anejos de Archivo Espanol de Arqueologia, 20. Madrid, pp. 71-90.

MORILLO, A. (2017): "El periodo de la 'Paz Armada' en el norte de Hispania (19/15 a. C.-15/20 d. C.): ?la creacion de un sistema de defensa sin frontera?", Ge rion, 35, pp. 191-223.

MORILLO, A. et GARCIA MARCOS, V. (2006): "Legio (Leon). Introduccion historica y arqueologica". Dans GARCIA-BELLIDO, M. P. (coord.): Los campamentos romanos en Hispania (27 a. C.-192 d. C.). El abastecimiento de moneda. Anejos de Gladius 9. Madrid, vol. 1, pp. 225-243.

MORILLO, A. et GOMEZ BARREIRO, M. (2006a): "Circulacion monetaria en los campamentos romanos de Leon". DANS GARCIA-BELLIDO, M.a P. (coord.): Los campamentos romanos en Hispania (27 a. C.-192 d. C.). El abastecimiento de moneda. Anejos de Gladius, 9. Madrid, vol. 1, pp. 258-298.

MORILLO, A. et GOMEZ BARREIRO, M. (2006b): "Circulacion monetaria en Herrera de Pisuerga". Dans GARCIA-BELLIDO, M.a P. (coord.): Los campamentos romanos en Hispania (27 a. C.-192 d. C.). El abastecimiento de moneda. Anejos de Gladius, 9. Madrid, vol. 1, pp. 338-440.

MORILLO, A. et GOMEZ BARREIRO, M. (2006c): "Las acunaciones de Tiberio en Turiaso: novedades arqueologicas en los campamentos de la legio VI victrix en Leon". Dans Actas XII Congreso Nacional de Numismatica (Madrid-Segovia, 2004). Madrid: fnmt, pp. 375-392.

MORILLO, A.; PEREZ, C. et ILLARREGUI, E. (2006): "Herrera de Pisuerga (Palencia). Introduccion historica y arqueologica: los asentamientos militares". DANS GARCIA-BELLIDO, M.a P. (coord.): Los campamentos romanos en Hispania (27 a. C.-192 d. C.). El abastecimiento de moneda. Anejos de Gladius, 9. Madrid, vol. 1, pp. 305-323.

NAVARRO, R. (1932): Catalogo monumental de la provincia de Palencia. Fasc. 2. Palencia: Impr. provincial.

PERALTA, E.; HIERRO, J. A. et GUTIERREZ CUENCA, E. (2011): "Las monedas de los campamentos romanos de campana de las guerras cantabras del asedio de La Loma, Castillejo y El Alambre", Lucentum, 30, pp. 151-172.

PEREZ GONZALEZ, C. ; ILLAREGUI, E. et MORILLO, A. (1995): "Reflexiones sobre las monedas de la caetra procedentes de Herrera de Pisuerga (Palencia)". Dans GARCIA-BELLIDO, M.a P. et CENTENO, R. M. S. (coords.): La moneda hispanica : ciudad y territorio. I Encuentro Peninsular de Numismatica Antigua. Anejos de Archivo Espanol de Arqueologia, 15. Madrid, pp. 199-206.

RIBERA i LACOMBA, A. (2010): "Depositos rituales de Valentia (Hispania). De la primera fundacion republicana (138 a. C.) a la segunda augustea". Dans DI GUISEPPE, H. et SERLORENZI, M. (eds.): I riti del costruire nelle acque violate. Atti del Convegno Internazionale de Roma (Palazzo Massimo, 2008). Rome: Scienze e Lettere, pp. 269-294.

RIC [I.sup.2] = Sutherland, C. et Carson, R. (1984): The Roman Imperial Coinage. Vol. 1: from 31 BC to ad 69. Londres: Spink & Son.

RIC II = MATTINGLY, H. et SYDENHAM, E. (1926): The Roman Imperial Coinage. Vol. 2: Vespasian to Hadrian. Londres: Spink & Son.

RIC III = MATTINGLY, H. et SYDENHAM, E. (1930): The Roman Imperial Coinage. Vol. 3: Antoninus Pius to Commodus. Londres: Spink & Son.

RODRIGUEZ COLMENERO, A. (2006): "Lucus Augusti (Lugo). Introduccion historica y arqueologica". Dans GARCIA-BELLIDO, M.a P. (coord.): Los campamentos romanos en Hispania (27 a. C.-192 d. C.). El abastecimiento de moneda. Anejos de Gladius, 9. Madrid: Polifemo, vol. 1, pp. 29-60.

ROLDAN, J. M. (1975): Itineraria Hispana. Valladolid-Granada: Univ. de Valladolid-Univ. de Granada.

RPC = BURNETT, A.; AMANDRY, M. et Ripolles, P. P. (1992): Roman Provincial Coinage. Vol. 1: From the death of Caesar to the death of Vitellius. London-Paris: bm-bnf.

RRC = CRAWFORD, M. H. (1974): Roman Republican Coinage. London-Cambridge: cup.

SAGREDO, L. (1996): "La numismatica de la Meseta norte", Complutum Extra, 6.1, pp. 477-482.

SAGREDO, L. (2003): "Circulacion monetaria de los ejemplares con leyenda latina, hallados en Deobrigula, durante las etapas preaugustea y augustea", Hispania Antiqua, 28, pp. 115-142.

SAGREDO, L. (2009-2010): "Monedas galo-romanas de Germanus en Hispania (finales s. i a. C.)", Hispania Antiqua, 33-34, pp. 43-56.

SOLANA, J. M. et SAGREDO, L. (2006): La red viaria romana en Hispania: siglos i-iv d. C. Valladolid: Univ. de Valladolid.

TIR K-30 = UNION ACADEMIQUE INTERNATIONALE. Comite Espanol (1993): Tabula Imperii Romani. Hoja K-30: Madrid, Caesaraugusta-Clunia. Madrid: csic.

TORRIONE, M. et CAHANIER, S. (2014 paru en 2017): "Una moneda gala en el horizonte de las Guerras Cantabras. El bronce de CONTOVTOS exhumado en el yacimiento arqueologico de Dessobriga (Osorno, Palencia-Melgar, Burgos)", Sautuola, 19, pp. 283-298.

Torrione, M.; De Hoz, J. et Fernandez Ibanez, C. (2015): "Un doble sello sobre ceramica indigena de epoca altoimperial procedente de Dessobriga (Osorno, Palencia/Melgar, Burgos)", Palaeohispanica, 15, pp. 199-224.

UNZUETA, M. et OCHARAN, J. A. (2006): "Aproximacion a la conquista romana del Cantabrico Oriental: el campo de batalla de Andagoste (Cuartango, Alava)". DANS GARCIA-BELLIDO, M. P. (coord.): Los campamentos romanos en Hispania (27 a. C.-192 d. C.). El abastecimiento de moneda. Anejos de Gladius, 9. Madrid, vol. II, pp. 473-490.

VEGA DE LA TORRE, J. R. (1986-1988): "Hallazgos numismaticos de epoca romana en Palencia, Burgos y Cantabria", Sautuola, 5, pp. 257-270.

VON NICOLAI, C. (2009): "Pour une 'contextualisation' des depots du deuxieme age du Fer en Europe temperee", Revista d'Arqueologia dePonent, 19, pp. 75-90.

VON NICOLAI, C. et BUCHSENSCHUTZ, O. (2009): "Depots metalliques et fortifications de l'age du Fer europeen". DANS BONNARDIN, S.; HAMON, C.; LAUWERS, M. et QUILLIEC, B. (dirs.): Du materiel au spirituel: realites archeologiques et historiques des 'depots' de la Prehistoire a nos jours. XXIX Rencontres Internationales d'Archeologie et d'Histoire d'Antibes (2008). Antibes: apdca, pp. 395-405.

Simon CAHANIER

Dpt. de Langues et Litteratures Anciennes. Universite Jean Moulin-Lyon 3. 32 Quai Saint Antoine. 69002 Lyon (France).

E-mail: cahaniersimon@orange.fr. id orcid: 0000-0003-4266-0042

Recepcion: 18/01/2018; Revision: 14/02/2018; Aceptacion: 20/3/2018

(1) Nous tenons a remercier P.-A. Besombes pour l'identification des ateliers des nouveaux bronzes de Claude et la revision de ceux publies dans Martin et Herreros, 1990. Nos remerciements vont egalement a M. Torrione et C. Blazquez qui ont relu les epreuves de cet article et ont largement contribue a l'ameliorer.

(2) Nouvelle edition du premier tome du Roman Imperial Coinage--RIC--en 1984 ; Roman Provincial Coins -RPCen 1992 ; Corpus Nummum Hispaniae ante Augusti AEtatem --CNH--de Villaronga en 1994 ; Diccionario de cecasy pueblos hispanicos de Garcia-Bellido et Blazquez Cerrato en 2001 ; revision de la datation des emissions RPC 413 et 419 de Turiaso (Morillo et Gomez Barreiro, 2006c).

(3) Aussi Torrione, M.: "Dessobriga: oppidum vacceo, mansio altoimperial. Una busqueda en curso". Dans Sanz Minguez, C. et Blanco Garcia, F. (eds.): Novedades arqueologicas en cuatro ciudades vacceas: Cauca, Pintia, Dessobriga, Intercatia. Valladolid: CEVFW-Univ. de Valladolid, pp. 21-40, sous presse.

(4) Abarquero, F. J. et Gutierrez Perez, J.: Informe tecnico: excavaciones arqueologicas en Dessobriga, Osorno la Mayor (Palencia)/Melgar de Fernamental (Burgos). Rapport inedit depose en 2014 dans Valladolid, Direccion General de Patrimonio Cultural, JCYL, pp. 42-52, 90-98.

(5) Torres, J. F. et Martinez Velasco, A.: Intervencion arqueologica en Dessobriga (Osorno, Palencia-Melgar de Fernamental, Burgos). Rapport inedit depose en 2015 a Valladolid, Direccion General de Patrimonio Cultural, JCYL, pp. 3-4 et 20.

(6) Torres et Martinez Velasco, op. cit. n. 6, p. 71.

(7) Martin Hernandez, E.: Dessobriga 2016. Informe tecnico Campana 2016. Rapport inedit depose en 2016 a Valladolid, Direccion General de Patrimonio Cultural, JCYL, pp. 54-67, 170-171. Martin Hernandez, E.: Dessobriga 2017. Informe tecnico Campana 2017. Rapport inedit depose en 2017 a Valladolid, Serv. de Planificacion, Investigacion y Difusion, Direccion General de Patrimonio Cultural, JCYL, pp. 32-48.

(8) Martin Hernandez (2016), op. cit. n. 8, pp. 42-48.

(9) Martin Hernandez (2016), op. cit. n. 8.

(10) Martin Hernandez, op. cit. n. 8: 98-112, 171-174.

(11) La date de frappe d'une emission ne donne qu'une idee indicative de la datation d'un contexte, notamment dans le Nord de la Peninsule Iberique caracterise par une masse monetaire en circulation archai'sante, phenomene habituel dans les zones qui ne frappent pas ou peu de monnaie (Centeno, 1987 ; Blazquez, 2002a, 2005; Gomez Barreiro, 2012: 213-215). Pour eviter l'ecueil d'un raisonnement circulaire --datation du contexte par les monnaies < > extrapolation sur la circulation monetaire dans ce contexte--, nous nous sommes appuyes autant que possible sur les datations fournies pour le mobilier ceramique d'apres les rapports de fouilles.

(12) S'il semble evident que la valeur intrinseque des objets a joue un role dans le processus de selection des monnaies deposees, ce role demeure difficile a preciser : les depots ont une certaine valeur, mais on ne trouve que des monnaies de bronze.

(13) Il convient ainsi de relativiser les reserves d'A. Morillo (1999: 75, n. 7) qui faisait l'hypothese que certaines monnaies de la collection de D. Donato Aguado, notamment les exemplaires contremarques, provenaient d'Herrera de Pisuerga et non d'Osorno.

(14) Cf ausssi Martin Hernandez (2017), op. cit. n. 8.

(15) Plus episodiquement, on signalera les contremar ques de deux deniers republicains--cat. 16 et 17--et la contremarque PROB--mieux que SPQR (Martin et Herreros, 1990: 480)--sur un sesterce de Claude--cat. 76--generalement associee a la guerre civile de 68/69 d. C.

(16) Torres et Martinez Velasco, op. cit. n. 6: 18.

(17) Aussi cf. Torrione, op. cit. n. 4.

(18) Information P.-A. Besombes.

(19) L'atelier occidental est a situer a Legio VIi tandis que l'atelier oriental doit plus surement etre localise a Caesaraugusta qu'a Tarraco (Besombes et Barrandon, 2000 ; Besombes, 2006: 557-559 ; Garcia-Bellido, 2006c: 690-692).

(20) Le camp de Lugo remonte peut-etre aux guerres cantabres mais c'est vers 15 a. C. qu'une ville est fondee a cet emplacement (Rodriguez, 2006: 41-57) ; en revanche, le camp de la Legio VI--Leon--est le plus tardif et peut etre date autour du changement d'ere (Morillo et Gomez Barreiro, 2004 ; Morillo et Garcia Marcos, 2006).

(21) Aussi cf. Torrione, op. cit. n. 4.

Leyenda: FIG. 1. Localisation de Dessobriga (dao [C] E. Martin Hernandez).

Leyenda: FIG. 2. Plan general des sondages realises entre 2014 et 2017 (dao [C] E. Martin Hernandez).

Leyenda: FIG. 4. Plan du sondage 2016-2017/1 et localisation des monnaies.

Leyenda: FIG. 6. Plan du sondage 2016/3 et localisation des monnaies.

Leyenda: FIG. 10. Stele funeraireprovenant de Las Cuestas (photographie [C] M. Torrione).

Leyenda: FIG. 12. Nombre d'exemplairesparperiode.

Leyenda: FIG. 14. Nombre d'exemplaires par atelier : i) Calagurris ; ii) Graccurris ; iii) Cascantum ; iv) Turiaso ; v) Bilbilis ; vi) Caesaraugusta ; VII) Celsa ; viii) Ercavica ; ix) Emerita ; x) Colonia Patricia.

Leyenda: FIG. 18. Monnaies issues des fouilles 2014-2017.

Leyenda: FIG. 19. Monnaies issues des fouilles 2014-2017 (suite) et de collectionsparticulieres.

Leyenda: FIG. 20. Monnaies issues de collections particulares.
FIG. 3. Contexte stratigraphique des trouvailles monetaires.

                     US      Monnaies

Hors contexte        --      IIIe s. a. C.-139/144 d. C.
  (ramassages
  de surface)
Sond. 2014/2.1      2100     Cat. 47, 61
                             Tibere (14-37 d. C.)
Sond. 2015/1.1      1104     Cat. 20
                             Ier s. a. C. (c. 40/30 a. C.)
Sond. 2015/6         1       Cat. 81
                             Claude (41-54 d. C.)
Sond. 2016-17/1      1       Cat. 13, 30, 111
                             Ier s. a. C.-Auguste
                             (97-16 a. C.)
                     3       Cat. 21
                             Ier s. a. C. (36 a. C.)
                     21      Cat. 40
                             Auguste (18-16 a. C.)
                  45, 1/45   Cat. 2, 112, 113
                             Ier s. a. C.
                   63/78     Cat. 31
                             Auguste (27-23 a. C.)
Sond. 2016/3         1       Cat. 43, 79, 92
                             Auguste-Claude
                             (2 a. C.-54 d. C.)
                     9       Cat. 32, 58, 59, 62, 88
                             Auguste-Claude
                             (12 a. C.-54 d. C.)
                     46      Cat. 28
                             Auguste (15-7 a. C.)
                  47, 1/47   Cat. 63, 68
                             Tibere (14-37 d. C.)

                     US      Ceramiques

Hors contexte        --      ceramique 1er et 2e age du Fer,
  (ramassages                  TSI (rasinvs, PATTIVS), TSG
  de surface)                  (ATTIVS), TSH, commune romaine
                               (sigillee: Ier-IIe s. d. C.)
Sond. 2014/2.1      2100     ceramique non tournee, commune
                               romaine (Ier a. C.-Ier s. d. C. ?)
Sond. 2015/1.1      1104     ceramique vacceenne non tournee,
                               tournee peinte (Ier s. a. C.)
Sond. 2015/6         1       TSH, ceramique commune romaine
                               (Ier s. d. C.)
Sond. 2016-17/1      1       ceramique vacceenne, TSH de Tricio,
                               TS marmorata a8 ou 27 (14-80
                               d. C.), commune romaine, de
                               tradition indigene
                               (Ier s. a. C.- Ier s. d. C.)
                     3       ceramique vacceenne non tournee,
                               tournee (Ier s. a. C.)
                     21      --
                  45, 1/45   ceramique non tournee, tournee
                               commune et fine de tradition
                               indigene (Ier s. a. C.- Ier
                               s. d. C.)
                   63/78     ceramique tournee commune de
                               tradition indigene (Ier s.
                               a. C.- Ier s. d. C.)
Sond. 2016/3         1       TSI, TSH, ceramique commune
                               romaine, de cuisine, de
                               table, de tradition indigene,
                               a parois fines de Bracara,
                               imitation d'assiette a vernis
                               rouge pompeien de Lucus
                               Augusti, amphore, lampe a
                               huile (Ier s. a. C.- Ier
                               s. d. C.)
                     9       TSG, TSH, ceramique commune
                               romaine de table, de cuisine
                               (Ier s. d. C.)
                     46      --
                  47, 1/47   TSH (Ier s. d. C.)

                     US      Autres

Hors contexte        --      divers
  (ramassages
  de surface)
Sond. 2014/2.1      2100     canicas, fibule Omega
Sond. 2015/1.1      1104     pointes de type 'syrien',
                               clous de chaussure
Sond. 2015/6         1       poids
Sond. 2016-17/1      1       fibule Omega, fibule
                               Aucissa
                     3       --
                     21      --
                  45, 1/45   --
                   63/78     --
Sond. 2016/3         1       cles romaines, fusaiole,
                               outils en fer, ex voto,
                               divers fer (Ier s. d. C.)
                     9       --
                     46      --
                  47, 1/47   --

FIG. 5. Emissions monetaires de l'horizon 2.

                          Avant Auguste              Auguste

ATELIERS PENINSULAIRES

Bolskan                     CNH 14 ?
                         (Ier s. a. C.)
Caesaraugusta ?                                   RIC [I.sub.2]
                                                37b (19-18 a. C.)
Calagurris                                    RPC 433 (27-13 a. C.)
Colonia Patricia ?                                RIC [I.sub.2]
                                                144 (18-16 a. C.)
ATELIERS EXTRA-PENINSULAIRES

Roma                  RRC 333/1 (97 a. C.)
Vienna                 RPC 517 (36 a. C.)

FIG. 7. Emissions monetaires des horizons 3a et 3b.

                      Auguste             Tibere           Claude

ATELIERS PENINSULAIRES

Caesaraugusta         RPC 309
                 (15/13-8/7 a. C.)
Calagurris            RPC 439
                  (c. 12-11 a. C.)
Cascantum                              RPC 427 x 2
                                      (14-37 d. C.)
Graccurris                             RPC 429 x 3
                                      (14-37 d. C.)
Turiaso               RPC 403           RPC 413/41
                    (p. 2 a. C.)      (14-20 d. C.)
Atelier I                                              RIC [I.sup.2]
                                                            100
                                                       (41-54 d. C.)
Atelier II                                             RIC [I.sup.2]
                                                         100/116 x2
                                                       (41-54 d. C.)
ATELIERS EXTRA-PENINSULAIRES

Lugdunum                                   RIC
                                       [I.sup.2] 30
                                      (14-37 d. C.)
TOTAL                    3                  7                3

FIG. 8. Emissions portant une contremarque militaire,
monnaies issues de fouilles et de collections
particulieres confondues.

Ateliers                          Auguste

              aigle a gauche   aigle a droite   aigle indeterm.

Calagurris                        RPC 444
                                   RPC ?
Cascantum
Graccurris
Turiaso                                              RPC ?
indetermine

Ateliers                           Tibere

              aigle a gauche   aigle a droite   aigle indeterm.

Calagurris                                          RPC 448
                                                    RPC 448
Cascantum                         RPC 425
Graccurris       RPC 429          RPC 429
Turiaso
indetermine                         RPC?

Ateliers      % par atelier   Chronologie

Calagurris       30,8 %       p. 2 a. C.
                              14-37 d. C.
Cascantum        25,0 %       14-37 d. C.
Graccurris       66,6 %       14-37 d. C.
Turiaso          14,3 %       p. 2 a. C.
indetermine        --             --

FIG. 9. Emissions fractionnees, monnaies issues de
fouilles et de collections particulieres confondues.

Ateliers         Republique      Auguste       Tibere

TARRACONAISE

                                 RPC 306
Caesaraugusta                    RPC 309
                                 RPC 320
Calagurris                       RPC 439
                                 RPC 445
Cascantum                                      RPC 427
Turiaso                                        RPC 419

LUSITANIE

Emerita                       RIC [I.sup.2]
                                  13-19

ATELIERS EXTRA-PENINSULAIRES

Roma               RRC ?
Vienna            RPC 517
indetermine                                ? (X 3)

Ateliers         % par atelier      Chronologie

TARRACONAISE

                                  15/13-8/7 a. C.
Caesaraugusta       42,8 %        15/13-8/7 a. C.
                                     4-3 a. C.
Calagurris          15,4 %        c. 12-11 a. C.
                                    p. 2 a. C.
Cascantum           25,0 %          14-37 d. C.
Turiaso             14,3 %          14-20 d. C.

LUSITANIE

Emerita             50,0 %          25-23 a. C.

ATELIERS EXTRA-PENINSULAIRES

Roma                  --         IIIe siecle a. C.
Vienna               100 %           36 a. C.
indetermine           --                --

FIG. 11. Proportions des monnaies par siecle (1) et dynastie
imperiale (2), monnaies issues de fouilles et de collections
particulieres confondues.

1

IIe s.d.C.,        4,2%
Indeteimine        0,8%
IIIe s.a.C.        0,8%
IIe-Ier s. a.C.   27,7%
Ier s. d.C.       66,4%

2

Indetetmine        8,4%
Antonins           2,5%
Flaviens           2,5%
Avant Auguste     17,6%
Julio-Claudiens   68,9%

Nota: Tabla derivada de grafico segmentado.

FIG. 13. Monnaies augusto-tiberiennespar atelier d'emission,
monnaies issues de fouilles et de collections particulieres
confondues.

Ateliers               Auguste    %     Tibere    %     Total    %

HISPANIA-
  TARRACONAISE
Bilbilis                  2      8,7                      2     4,2
Caesaraugusta             5      21,7     2      8,0      7     14,6
Calagurris                8      34,8     5      20,0    13     27,1
Cascantum                                 4      16,0     4     8,3
Celsa                     1      4,3                      1     2,1
Ercavica                                  1      4,0      1     2,1
Graccurris                                3      12,0     3     6,3
Turiaso                   2      8,7      5      20,0     7     14,6
Atelier indetermine                       1      4,0      1     2,1
HISPANIA-BETIQUE
Colonia Patricia          1      4,3                      1
HISPANIA-LUSITANIE
Augusta Emerita           2      8,7                      2     4,2
TOTAL HISPANIA           21      91,3     21     84,0    42     87,5
Autres ateliers
Roma                                      1      4,0      1     2,1
Lugdunum                                  3      12,0     3     6,3
Lugdunum/Calagurris       2      8,7                      2     4,2
TOTAL AUTRES              2      8,7      4      16,0     6     12,5
  ATELIERS

FIC. 15. Bronzes de Claude par atelier d'emission, monnaies issues
de fouilles et de collections particulares confondues.

RIC              Ateliers
[I.sup.2]       Hispaniques

                I      II      ?   Rome   Imitat.   Indet.   Total

                 Graveur

              U   ?   F   ?
84 (qd)                        1                               1
86/87 (qd)                     1                               1
92 (Dp)                                      1                 1
94/110 (Dp)                         1                          1
95 (a)                    2                                    2
95/111 (a)    1           2                                    3
96/112 (a)    1                                                1
97 (a)                    1                                    1
97/113 (a)    1           2                                    3
100 (a)           2   3   1                                    6
100/116 (a)   2   1       5                           1        9
indetermine   1       1                                        2
  (a)
TOTAL         6   3   4   13   2    1        1        1       31

FIG. 16. Table comparative des differents itineraires
antiques passant par Dessobriga.

Itin. Anton. 387.4                  Itin. Anton. 448.2
(Voie I)                  m.p.         (Voie XXXII)        m.p.
De Italia in Hispanias            Ab Asturica Tarracone

--                                  Viminacio (449.2)
--                                  Lacobrigam (449.3)     X[V]
                                    Dessobriga (449.4)      XV

Segesamone (394.5)         XXX      Legisamone (449.5)      XV
--                                  Deobrigula (449.6)      XV
--                                   Tritium (450.1)       XXI
Verovesca (394.4)         XLVII     Virovenna (450.2)       XI

Itin. Anton. 453.4           m.p.     Anonyme de Ravenne
(Voie XXXIV)
De Hispania in Aquitania

Viminacio (453.9)                       Bimmatium (16)
Lacobrigam (454.1)            XV        Lacobrica (15)
[Dessobriga]                 [XV]        Ambinon (14)
                                        Pistoraca (13)
Legisamone (454.2)            XV       Segisamone (12)
Teobrigula (454.3)            XV        Tonobrica (11)
Tritium (454.4)              XXI
Virovesca (454.5)             XI        Birovesca (10)

FIG. 17. Monnaies issues des fouilles 2014-2017 (suite)
et de collectionsparticulieres.

N.o catalogue          Provenance          Chronologie
                        N.o Inv.

Monnaies issues des fouilles 2014-2017

2                     Fouille 2017        Ier s. a. C.
                     Sond. 1; US 45
                    2017/19/b/45/557
13                    Fouille 2017        Ier s. a. C.
                      Sond. 1; US 1
                     2017/19/b/1/218
20                    Fouille 2015        Ier s. a. C.
                   Sond. 1.1; US 1104
                       2015/25/m1
21                    Fouille 2016        Ier s. a. C.
                      Sond. 1; US 3
                       2016/10/280
28                    Fouille 2016           Auguste
                     Sond. 3; US 46
                       2016/10/733
30                    Fouille 2017           Auguste
                      Sond. 1; US 1
                     2017/19/b/1/343
31                    Fouille 2017           Auguste
                    Sond.1; US 63/78
                     2017/19/b/1/675
32                    Fouille 2016           Auguste
                      Sond. 3; US 9
                       2016/10/267
40                    Fouille 2016           Auguste
                       Sond. 1; 21
                       2016/10/270
43                    Fouille 2016           Auguste
                      Sond. 3; US 1
                       2016/10/268
47                    Fouille 2014           Tibere
                    Sond. 2; US 2100
                     2014/28/2100/65
58                    Fouille 2016           Tibere
                      Sond. 3; US 9
                       2016/10/278
59                    Fouille 2016           Tibere
                      Sond. 3; US 9
                       2016/10/377
61                    Fouille 2014           Tibere
                    Sond. 2; US 2100
                     2014/28/2100/64
62                    Fouille 2016           Tibere
                      Sond. 3; US 9
                       2016/10/279
63                    Fouille 2016           Tibere
                    Sond. 3; US 1/47
                       2016/10/731
68                    Fouille 2016           Tibere
                     Sond. 3; US 47
                       2016/10/732
79                    Fouille 2016           Claude
                      Sond. 3; US 1
                       2016/10/269
81                    Fouille 2015           Claude
                      Sond. 6; US 1
                      2015/25/m114
88                    Fouille 2016           Claude
                      Sond. 3; US 9
                       2016/10/378
92                    Fouille 2016           Claude
                      Sond. 3; US 1
                       2016/10/376
111                   Fouille 2017              ?
                      Sond. 1; US 1
                     2017/19/b/1/558
112                   Fouille 2017              ?
                    Sond. 1; US 1/45
                     2017/19/b/1/560
113                   Fouille 2017              ?
                    Sond. 1; US 1/45
                     2017/19/b/1/559

Monnaies issues de collections particulieres inedites

27                    Collection A           Auguste
84                    Collection A           Claude
99                    Collection A           Claude
100                   Collection A           Claude
119                   Collection A              ?
19                    Collection B        Ier s. a. C.
33                    Collection B           Auguste
48                    Collection B           Tibere
56                    Collection B           Tibere
64                    Collection B           Tibere
69                    Collection B           Tibere
71                    Collection B           Claude
89                    Collection B           Claude
98                    Collection B           Claude
101                   Collection B           Claude
18                    Collection C        Ier s. a. C.
26                    Collection D           Auguste
42                    Collection E           Auguste

N.o catalogue       Datation             Atelier

Monnaies issues des fouilles 2014-2017

2                     80-72              Bolskan
                     a. C. ?
13                  97 a. C.               Roma
20                  c. 40/30         Santons (Gaule)
                      a. C.
21                  36 a. C.          Vienna (Gaule)
28                  15/13-8/7         Caesaraugusta
                      a. C.
30                  c. 19-18         Caesaraugusta ?
                      a. C.
31                 27-13 a. C.          Calagurris
32                  c. 12-11            Calagurris
                      a. C.
40                    18-16         Colonia Patrcia ?
                      a. C.
43                 2 a. C.-14            Turiaso
                      d. C.
47                    14-37              Lugdunum
                      d. C.
58                    14-37             Cascantum
                      d. C.
59                    14-37             Cascantum
                      d. C.
61                    14-37             Graccurris
                      d. C.
62                    14-37             Graccurris
                      d. C.
63                    14-37             Graccurris
                      d. c.
68                    14-37              Turiaso
                      d. c.
79                    41-50             Atelier I
                      d. c.
81                    41-50       Atelier II: graveur F
                      d. c.
88                    41-50             Atelier II
                      d. c.
92                    41-50             Atelier II
                      d. c.
111                     ?                   ?
112                     ?                   ?
113                     ?                   ?

Monnaies issues de collections particulieres inedites

27                  15/13-8/7         Caesaraugusta
                      a. C.
84                    41-50             Atelier II
                      d. C.
99                  41 d. C.         Atelier I ou II
100                   41-50             imitation
                      d. C.
119                     ?                   ?
19                  43 a. C.         Gaule Cisalpine
33                  c. 12-11            Calagurris
                      a. C.
48                    14-37              Lugdunum
                      d. c.
56                    14-37             Cascantum
                      d. c.
64                    14-37              Turiaso
                      d. c.
69                    14-37      Atelier hispano-romain?
                      d. c.
71                    41-54               Roma ?
                      d. c.
89                    41-54             Atelier II
                      d. c.
98                  41 d. C.         Atelier I ou II

101                   41-54          Atelier I ou II
                      d. c.
18                    44-36       Colonia Victrix Iulia
                      a. C.           Lepida - Celsa
26                  15/13-8/7         Caesaraugusta
                      a. C.

42                    25-23          Augusta Emerita
                      a. C.

N.o catalogue       Valeur1         References

Monnaies issues des fouilles 2014-2017

2                      D             CNH 14 ?
13                     Q            RRC 333/1
20                    Qd             LT 4316
21                    Dp             RPC 517;
                                     LT 2943
28                     A             RPC 309
30                     D        RIC [I.sub.2] 37b
31                     A             RPC 433
32                     A             RPC 439
40                     A        RIC [I.sub.2] 144
43                     A             RPC 403
47                     D         RIC [I.sub.2] 30
58                     A             RPC 427
59                     A             RPC 427
61                     A             RPC 429
62                     A             RPC 429
63                     A             RPC 429
68                     A            RPC 413/41
79                     A        RIC [I.sub.2] 100
81                     A        RIC [I.sub.2] 100
88                     A        RIC [I.sub.2] 100
92                     A          RIC [I.sub.2]
                                     100/116
111                    A                ?
112                    A                ?
113                    A                ?

Monnaies issues de collections particulieres inedites

27                     A             RPC 309
84                     A         RIC [I.sup.2] 95
99                    Qd       RIC [I.sup.2] 86/87
100                   Dp         RIC [I.sup.2] 92
119                    ?                ?
19                     Q            RRC 489/3
33                     A             RPC 439
48                     D       RIC [I.sup.2] 28/30
56                     A             RPC 425
64                     A             RPC 418
69                     A                ?
71                    Dp          RIC [I.sup.2]
                                      94/110
89                     A          RIC [I.sup.2]
                                     100/116
98                    Qd         RIC [I.sup.2] 84
101                    A          RIC [I.sup.2]
                                     100/116
18                     A             RPC 262
26                     A             RPC 306
42                     A       RIC [I.sup.2] 13-25

N.o catalogue       Poids (g)      Diametre (mm)

Monnaies issues des fouilles 2014-2017

2                     3,52              19,2
13                    1,21              14,6
20                    1,52             14,1 x
                                        15,9
21                    9 48             32,3 x
                                        16,6
28                    6,90              28,1
30                    3,67              22,3
31                    11,04             28,3
32                    19,21             30,0
40                    3,68              18,3
43                    13,07             28,3
47                    3,40              18,1
58                    7,04             31,2 x
                                        14,0
59                    12,83             28,7
61                    11,75             28,0
62                    8,95             25,2 x
                                        27,4
63                      ?               31,5
68                    11,74             29,6
79                    9,10              26,3
81                    9,42             28,2 x
                                        26,7
88                    10,94             26,1
92                    10,80            25,2 x
                                        26,6
111                   15,42             28,4
112                   15,15             28,0
113                   5,81              30,6

Monnaies issues de collections particulieres inedites

27                    12,61             28,7
84                    9,47             25,7 x
                                        24,7
99                    2,73              15,8
100                   9,75              28,3
119                   3,84              14,7
19                    1,70              11,3
33                    4,25             26,5 x
                                        12,0
48                    3,53              17,2
56                    12,13             29,4
64                    11,19             31,5
69                    11,54             27,5
71                    12,75             28,2
89                    11,90             26,4
98                    4,05              18,1
101                   9,21              25,6
18                      ?                ?
26                    5,91              29,2
42                    6,81              26,6

N.o catalogue       Orientation des       Observations
                       coins (h)

Monnaies issues des fouilles 2014-2017

2                          1                 denier
                                             fourre
13                         11
20                         5
21                         12               monnaie
                                            reduite
                                             en as
28                         4                monnaie
                                            reduite
                                            en semis
30                         6
31                         5
32                         2
40                         6
43                         3
47                         11
58                         6                monnaie
                                            reduite
                                            en semis
59                         1
61                         10
62                         12
63                         3
68                         4                monnaie
                                             percee
79                         7
81                         6
88                         7
92                         12
111                        ?
112                        ?
113                        ?                monnaie
                                            reduite
                                             en as

Monnaies issues de collections particulieres inedites

27                         4
84                         7
99                         6
100                        6
119                        ?            epaisseur : 3,1
19                         8
33                         12               monnaie
                                            reduite
                                            en semis
48                         9
56                         7
64                         7
69                         ?
71                         6
89                         12
98                         6
101                        7              sans visuel
18                         6             monnaie percee
26                         3            monnaie reduite
                                           en semis ;
                                          contremarque
                                           illisible
                                            (avers)
42                         5

(1) A = as; D = DENIER; DP = DUPONDIUS; Q = QUINAIRE;
QD = QUADRANS; S = SESTERCE.

FIG. 21.

N.o catalogue    Contexte et     Chronologie /
                references (1)       Regne

1                    MH 1        IIIe s. a. C.
2                     F          IIe-Ier a. C.
3                    MH 3         IIe s. a. C.
4                    MH 2         IIe s. a. C.
5                   MH 14         IIe s. a. C.
6                   MH 15         IIe s. a. C.
7                    MH 7         IIe s. a. C.
8                    MH 8         IIe s. a. C.
9                    MH 9         IIe s. a. C.
10                   MH 4         Ier s. a. C.
11                   MH 5         Ier s. a. C.
12                   MH 6         Ier s. a. C.
13                    F           Ier s. a. C.
14                  MH 10         Ier s. a. C.
15                  MH 11         Ier s. a. C.
16                  MH 12         Ier s. a. C.
17                  MH 13         Ier s. a. C.
18                    C           Ier s. a. C.
19                    C           Ier s. a. C.
20                    F           Ier s. a. C.
21                    F           Ier s. a. C.
22                  MH 16           Auguste
23                  MH 17           Auguste
24                  MH 18           Auguste
25                  MH 19           Auguste
26                    C             Auguste
27                    C             Auguste
28                    F             Auguste
29                  MH 20           Auguste
30                    F             Auguste
31                    F             Auguste
32                    F             Auguste
33                    C             Auguste
34                  MH 21           Auguste
35                  MH 22           Auguste
36                  MH 25           Auguste
37                  MH 23           Auguste
38                  MH 24           Auguste
39                  MH 26           Auguste
40                    F             Auguste
41                  MH 27           Auguste
42                    C             Auguste
43                    F             Auguste
44                  MH 28           Auguste
45                  MH 29            Tibere
46                    G              Tibere
47                    F              Tibere
48                    C              Tibere
49                  MH 30            Tibere
50                  MH 31            Tibere
51                  MH 32            Tibere
52                  MH 33            Tibere
53                  MH 34            Tibere
54                  MH 35            Tibere
55                  MH 36            Tibere
56                    C              Tibere
57                  MH 37            Tibere
58                    F              Tibere
59                    F              Tibere
60                  MH 38            Tibere
61                    F              Tibere
62                    F              Tibere
63                    F              Tibere
64                    C              Tibere
65                  MH 39            Tibere
66                  MH 40            Tibere
67                  MH 41            Tibere
68                    F              Tibere
69                    C              Tibere
70                  MH 42           Caligula
71                    C              Claude
72                  MH 49            Claude
73                  MH 51            Claude
74                  MH 53            Claude
75                  MH 57            Claude
76                  MH 60            Claude
77                  MH 6L            Claude
78                  MH 46            Claude
79                    F              Claude
80                  MH 50            Claude
81                    F              Claude
82                  MH 44            Claude
83                  MH 62            Claude
84                    C              Claude
85                  MH 52            Claude
86                  MH 56            Claude
87                  MH 43            Claude
88                    F              Claude
89                    C              Claude
90                  MH 45            Claude
91                  MH 48            Claude
92                    F              Claude
93                  MH 54            Claude
94                  MH 55            Claude
95                  MH 58            Claude
96                  MH 59            Claude
97                  MH 47            Claude
98                    C              Claude
99                    C              Claude
100                   C              Claude
101                   C              Claude
102                 MH 63          Vitellius
103                 MH 64          Vitellius
104                 MH 65          Vespasien
105                 MH 66            Titus
106                 MH 67           Domitien
107                 MH 68         Ier s. d. C.
108                 MH 69         Ier s. d. C.
109                 MH 70         Ier s. d. C.
110                 MH 71         Ier s. d. C.
111                   F           Ier s. d. C.
112                   F           Ier s. d. C.
113                   F           Ier s. d. C.
114                 MH 72           Antonin
115                 MH 73           Antonin
116                 MH 74           Antonin
117                 MH 75         IIe s. d. C.
118                 MH 76        IIe s. d. C..
119                   C                ?

N.o catalogue               Datation

1                         p. 211 a. C.
2                         80-72 a. C. ?
3                    2e moitie IIe s. a. C.
4               fin IIe / 1er quart Ier s. a. C.
5                    2e moitie IIe s. a. C.
6                 fin IIe / debut Ier s. a. C.
7                  debut Ier s. a. C. (av. 72)
8                  debut Ier s. a. C. (av. 72)
9                          80-72 a. C.
10                     debut Ier s. a. C.
11                     debut Ier s. a. C.
12                     debut Ier s. a. C.
13                          97 a. C.
14                          90 a. C.
15                          74 a. C.
16                       58 ou 54 a. C.
17                          49 a. C.
18                         44-36 a. C.
19                          43 a. C.
20                       c. 40/30 a. C.
21                          36 a. C.
22                       2 a. C.-4 d. C.
23                       2 a. C.-4 d. C.
24                         p. 2 a. C.
25                         p. 2 a. C.
26                       15/13-8/7 a. C.
27                       15/13-8/7 a. C.
28                       15/13-8/7 a. C.
29                          4-3 a. C.
30                         19-18 a. C.
31                         27-13 a. C.
32                       c. 12-11 a. C.
33                       c. 12-11 a. C.
34                       c. 12-11 a. C.
35                         p. 2 a. C.
36                         p. 2 a. C.
37                         p. 2 a. C.
38                         p. 2 a. C.
39                          5-3 a. C.
40                         18-16 a. C.
41                       c. 25-23 a. C.
42                       c. 25-23 a. C.
43                         p. 2 a. C.
44                         p. 2 a. C.
45                         22-30 d. C.
46                         14-37 d. C.
47                         14-37 d. C.
48                         14-37 d. C.
49                         14-37 d. C.
50                         14-37 d. C.
51                         14-37 d. C.
52                         14-37 d. C.
53                         14-37 d. C.
54                         14-37 d. C.
55                         14-37 d. C.
56                         14-37 d. C.
57                         14-37 d. C.
58                         14-37 d. C.
59                         14-37 d. C.
60                         14-37 d. C.
61                         14-37 d. C.
62                         14-37 d. C.
63                         14-37 d. C.
64                         14-37 d. C.
65                         14-37 d. C.
66                         14-20 d. C.
67                         14-37 d. C.
68                         14-20 d. C.
69                         14-37 d. C.
70                         39-40 d. C.
71                         41-54 d. C.
72                         41-54 d. C.
73                         41-54 d. C.
74                         41-54 d. C.
75                         41-54 d. C.
76                         41-54 d. C.
77                         41-54 d. C.
78                         41-50 d. C.
79                         41-50 d. C.
80                         41-54 d. C.
81                         41-50 d. C.
82                         41-50 d. C.
83                         41-54 d. C.
84                         41-50 d. C.
85                         41-50 d. C.
86                         41-50 d. C.
87                         41-54 d. C.
88                         41-50 d. C.
89                         41-54 d. C.
90                         41-54 d. C.
91                         41-54 d. C.
92                         41-54 d. C.
93                         41-54 d. C.
94                         41-54 d. C.
95                         41-54 d. C.
96                         41-54 d. C.
97                         41-54 d. C.
98                          41 d. C.
99                          41 d. C.
100                        41-50 d. C.
101                        41-54 d. C.
102                         69 d. C.
103                         69 d. C.
104                         74 d. C.
105                         74 d. C.
106                         85 d. C.
107                             ?
108                             ?
109                             ?
110                             ?
111                             ?
112                             ?
113                             ?
114                         139 d. C.
115                       140-144 d. C.
116                       139-144 d. C.
117                             ?
118                             ?
119                             ?

N.o catalogue           Atelier            Valeur

1                         Roma                A

2                       Bolskan               D
3                      Ikalkusken             D
4                        Arsaos               D
5                       Tamaniu               A
6                       Saguntum              A
7                       Turiasu               D
8                       Turiasu               D
9                       Oilaunu               D
10                    Sekobirikes             D
11                    Sekobirikes             D
12                    Sekobirikes             D
13                        Roma                Q
14                        Roma                D
15                        Roma                D
16                        Roma                D
17                        Roma                D
18                   Lepida--Celsa            A
19                  Gaule Cisalpine           Q
20                      Santons              Qd
21                       Vienna              Dp
22                Lugdunum/Calagurris         D
23                Lugdunum/Calagurris         D
24                      Bilbilis              A
25                      Bilbilis              A
26                   Caesaraugusta            A
27                   Caesaraugusta            A
28                   Caesaraugusta            A
29                   Caesaraugusta            A
30                  Caesaraugusta ?           D
31                     Calagurris             A
32                     Calagurris             A
33                     Calagurris             A
34                     Calagurris             A
35                     Calagurris             A
36                     Calagurris             A
37                    Calagurris ?            A
38                    Calagurris ?            A
39                       Celsa                A
40                 Colonia Patricia ?         D
41                      Emerita               A
42                      Emerita               A
43                      Turiaso               A
44                     Turiaso ?              A
45                        Roma                A
46                      Lugdunum              D
47                      Lugdunum              D
48                      Lugdunum              D
49                   Caesaraugusta            A
50                   Caesaraugusta           Dp
51                     Calagurris             A
52                     Calagurris             A
53                     Calagurris             A
54                     Calagurris             A
55                     Calagurris             A
56                     Cascantum              A
57                     Cascantum              A
58                     Cascantum              A
59                     Cascantum              A
60                      Ercavica              A
61                     Graccurris             A
62                     Graccurris             A
63                     Graccurris             A
64                      Turiaso               A
65                      Turiaso               A
66                      Turiaso               A
67                      Turiaso               A
68                      Turiaso               A
69              atelier hispano-romain ?      A
70                        Roma               Qd
71                       Roma ?              Dp
72                Atelier I: graveur A        A
73                Atelier I: graveur A        A
74                Atelier I: graveur A        A
75                Atelier I: graveur A        A
76                Atelier I: graveur A        S
77                Atelier I: graveur A        A
78                     Atelier I              A
79                     Atelier I              A
80                     Atelier I              A
81               Atelier II: graveur I        A
82               Atelier II: graveur I        A
83               Atelier II: graveur I        A
84                     Atelier II             A
85                     Atelier II             A
86                     Atelier II             A
87                     Atelier II             A
88                     Atelier II             A
89                     Atelier II             A
90                     Atelier II             A
91                     Atelier II             A
92                     Atelier II             A
93                     Atelier II             A
94                     Atelier II             A
95                     Atelier II             A
96                     Atelier II             A
97              Atelier II, imitation ?       A
98                 Atelier hispanique        Qd
                      indetermine
99                 Atelier hispanique        Qd
100                    imitation             Dp
101                       ?                   A
102                    Tarraco ?              A
103                    Tarraco ?              A
104                       Roma                A
105                       Roma                A
106                       Roma               Dp
107                        ?                  A
108                        ?                  A
109                        ?                  A
110                        ?                  A
111                        ?                  A
112                        ?                  A
113                        ?                  A
114                       Roma                S
115                       Roma               Dp
116                       Roma                A
117                        ?                  A
118                        ?                  A
119                        ?                  ?

N.o catalogue         References          Poids (g)

1                        RRC ?              18,85
2                      CNH 14 ?             3,52
3                       CNH 11              3,86
4                       CNH 14              3,64
5                        CNH 1              12,56
6                       CNH 64              14,59
7                      CNH 33-34            3,44
8                      CNH 33-34            4,31
9                        CNH 4              3,67
10                       CNH 9              3,34
11                      CNH 5-8             3,59
12                      CNH 5-8             3,34
13                     RRC 333/1            1,26
14                     RRC 340/1            3,91
15                     RRC 397/1            3,91
16                     RRC 434/2            3,60
17                     RRC 440/1            2,45
18                      RPC 262               ?
19                     RRC 489/3            1,70
20                      LT 4316             1,52
21                  RPC 517 LT 2943         9,84
22                 RIC [I.sup.2] 207        3,06
23                 RIC [I.sup.2] 207        3,65
24                      RPC 395             12,46
25                      RPC 392             11,01
26                      RPC 306             5,91
27                      RPC 309             12,61
28                      RPC 309             6,90
29                      RPC 320             6,37
30                 RIC [I.sup.2] 37B        3,67
31                      RPC 433             11,04
32                      RPC 439             19,21
33                      RPC 439             4,25
34                      RPC 441             11,37
35                      RPC 444             11,62
36                      RPC 445             6,24
37                       RPC ?              12,92
38                       RPC ?              10,76
39                      RPC 278             11,10
40                    RIC 12 144            3,68
41                   RIC 12 13-19           5,22
42                   RIC 12 13-25           6,81
43                      RPC 403             13,07
44                       RPC ?              10,60
45                     RIC L2 81            8,94
46                 RIC [I.sup.2] 28           ?
47                 RIC [I.sup.2] 30         3,40
48                RPC [I.sup.2] 28/30       3,53
49                      RPC 340             13,06
50                      RPC 365             23,02
51                      RPC 448             12,42
52                      RPC 448             13,98
53                      RPC 448             12,38
54                      RPC 448             12,11
55                      RPC 448             10,56
56                      RPC 425             12,13
57                      RPC 427             12,12
58                      RPC 427             7,04
59                      RPC 427             12,83
60                      RPC 462             12,35
61                      RPC 429             11,75
62                      RPC 429             8,95
63                      RPC 429               ?
64                      RPC 418             11,19
65                      RPC 419             3,50
66                      RPC 417             12,40
67                    RPC 417-419           10,23
68                    RPC 413/41            11,74
69                       RPC ?              11,54
70                 RIC [I.sup.2] 45         2,44
71               RIC [I.sup.2] 94/110       12,75
72              RIC [I.sup.2] 100/ 116      11,11
73              RIC [I.sup.2] 100/ 116      6,78
74               RIC [I.sup.2] 95/111       11,77
75               RIC [I.sup.2] 97/113       9,79
76               RIC [I.sup.2] 96/112       23,77
77                       RIC ?              9,72
78                 RIC [I.sup.2] 100        12,17
79                 RIC [I.sup.2] 100        9,10
80              RIC [I.sup.2] 100/ 116      11,60
81                 RIC [I.sup.2] 100        9,42
82                 RIC [I.sup.2] 100        11,35
83                  RIC [I.sup.2] ?         8,54
84                 RIC [I.sup.2] 95         9,47
85                 RIC [I.sup.2] 95         9,95
86                RIC [I.sup.2] 2 97        12,66
87                RIC [I.sup.2] 100 ?       9,42
88                 RIC [I.sup.2] 100        10,94
89              RIC [I.sup.2] 100/ 116      11,90
90              RIC [I.sup.2] 100/ 116      9,99
91              RIC [I.sup.2] 100/ 116      8,72
92              RIC [I.sup.2] 100/ 116      10,80
93               RIC [I.sup.2] 95/111       8,78
94               RIC [I.sup.2] 95/111       9,72
95               RIC [I.sup.2] 97/113       9,74
96               RIC [I.sup.2] 97/113       11,24
97              RIC [I.sup.2] 100/ 116      7,96
98               RIC [I.sup.2] 84 4,05
99                RIC [I.sup.2] 86/87       2 73
100                RIC [I.sup.2] 92         9,75
101             RIC [I.sup.2] 100/ 116      9,21
102                RIC [I.sup.2] 40         10,56
103                RIC [I.sup.2] 46         10,23
104                   RIC II 557            10,05
105                   RIC II 670
                      (VESPASIEN)
106                   RIC II 265A           10,22
107                        ?                10,21
108                        ?                10,99
109                        ?                8,61
110                        ?                2,41
111                        ?                15,42
112                        ?                15,15
113                        ?                5,81
114                   RIC III 535           20,28
115                   RIC III 664           9,39
116                    RIC III?             8,72
117                        ?                9,68
118                        ?                5,19
119                        ?                3,84

N.o catalogue          Observations

1                   monnaie fractionnee
                     reduite en semis
2                     monnaie fourree
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16                 contremarques: (av.)
                    croissant lunaire /
                    (rev.) cercle avec
                     motif indetermine
17                 contremarque (avers):
                     croissant lunaire
18
19
20
21                  monnaie fractionnee
                       reduite en as
22
23
24
25
26                  monnaie fractionnee
                     reduite en semis
27
28                  monnaie fractionnee
                     reduite en semis
29                  monnaie fractionnee
                     reduite en semis
30
31
32
33                  monnaie fractionnee
                     reduite en semis
34
35                contremarque (avers) :
                   tete d'aigle a droite
36                  monnaie fractionnee
                     reduite en semis
37
38                contremarque (avers) :
                   tete d'aigle a droite
39
40
41                  monnaie fractionnee
                     reduite en semis
42
43                     contremarque
44                contremarque (avers) :
                       tete d'aigle
                  (orientation inconnue)
45
46
47
48
49
50
51                contremarque (avers) :
                       tete d'aigle
                  (orientation inconnue)
52                 possible contremarque
                      (avers) : tete
                   d'aigle (orientation
                         inconnue)
53
54
55
56                contremarque (avers) :
                   tete d'aigle a droite
57                  deux contremarques
                   (revers) : C/ C.A.S.
                     dans un cartouche
                       rectangulaire
58                 monnaie fractionnee,
                     reduite en semis
59
60
61                contremarque (avers) :
                   tete d'aigle a droite
62                contremarque (avers) :
                   tete d'aigle a gauche
63
64
65                  monnaie fractionnee
                    reduite en quadrans
66
67
68                    monnaie percee
69                contremarque (avers) :
                   tete d'aigle a droite
70
71                contremarque illisible
                     dans un cartouche
                          (avers)
72
73
74
75
76              contremarque (avers): prob
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107                  monnaie coupee en
                    forme de croissant
108
109
110                 monnaie fractionnee
                    reduite en quadrans
111
112
113                 monnaie fractionnee
                     reduite en semis
114
115
116
117
118
119

(1) F = fouilles 2014-2017; C = COLLECTIONS INEDITES;
MH = MARTIN ET HERREROS, 1990; G = GOMEZ BARREIRO, 2012.
COPYRIGHT 2018 Ediciones Universidad de Salamanca
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2018 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Author:Cahanier, Simon
Publication:Zephyrus
Date:Jan 1, 2018
Words:18501
Previous Article:SOBRE LA PRODUCCION DEL PRIMER TORCULARIUM DE LA VILLA ROMANA DE LOS VILLARICOS (MULA, MURCIA).
Next Article:KHIRBET ARAIR, 1964. EL ORIGEN DE LA ARQUEOLOGIA BIBLICA EN ESPANA.
Topics:

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2021 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters |