Printer Friendly

C'est pourquoi le peuple s'est revolte.

Par Ingi Amr Les Freres sont sous le choc d'etre chasses du pouvoir Histoire imaginaire d'Al Aswani Reunion des animaux Les animaux ont choisi la Girafe (...). La Revolution du 30 Juin, qui a depasse celle du 25 Janvier, dans la determination a dechoir un regime et dans le nombre sans precedent des foules, etait une necessite.

L'on peut meme dire que cette date n'etait pas un rendez-vous pour se revolter mais un dernier delai. Le 30 juin etait plutot une date pour ecrire le mot [beaucoup moins que]FIN[beaucoup plus grand que] et tourner la page du regime des Freres. Les violences survenues depuis la dispersion des sit-in des pro-Morsi affirment que les Egyptiens avaient raison de rompre avec le regime des Freres. Un regime qui a pour devise: gouverner le pays ou le bruler.

Les violences pratiquees par les Freres, allant jusqu'au terrorisme indiquent que ces malheureux sont en choc. Ils ne s'attendaient pas a voir leur regime chuter, a voir leur reve dissiper et a se voir chasses du pouvoir. Ce choc est un indice de leur seperation de la realite. Seuls les Freres sont en choc car ils etaient aveugles ne voyant pas le mecontentement des masses a leur egard. Ils avaient la sourdre oreille aux revendications politiques et populaires. Ils ont sous-estime le mouvement Tamarrod (Rebellion) qui a profite du mecontentement des masses pour retirer la confiance a une nouvelle tyrannie cette fois-ci pratiquee au nom de la religion.

Quelques semaines avant le 30 juin, la performance des Freres au pouvoir allait de mal en pis. La frustration des masses montait en fleche. Et pourtant, les Egyptiens maintenaient leur calme comme s'ils se disaient : [beaucoup moins que]C'est tranche. Rendez-vous le 30 juin[beaucoup plus grand que]. Cette date n'etait pas comme les autres. Il s'agissait d'un point final.

Quiconque aurait passe dans la rue Al Marghani, a Heliopolis, oE siege le Palais presidentiel d'Al Ittihadiya, quelques jours avant le 30 juin, allait voir une enorme pancarte brandie au large de la rue avec la photo de Morsi oE l'on lisait [beaucoup moins que]Coups de fil alors ![beaucoup plus grand que]. Les Egyptiens n'avaient aucun doute que leur revolution contre les Freres pouvait echouer. C'etait tranche. Le peuple etait determine a chasser les Freres du pouvoir. Le 30 juin etait seulement le rendez-vous oE la colere devrait exploser.

La chute des Freres n'etait pas une surprise. Quiconque suivait de pres leurs echecs incessants, leur performance decevante, l'oppression qu'ils excercaient, les tentatives de frerisation a tout prix, devrait prevoir leur chute.

Pourtant, les previsions des analystes politiques different de celles des intellectuels. L'ecrivain Al Al Aswani avait ecrit un article, fin mai, juste un mois avant le 30 juin, prevoyant leur chute. Cet article etait different des autres car il impliquait fort le symbolisme.

En fait, les symboles sont parfois plus clairs et plus profonds que les paroles directes. A travers une histoire imaginaire Aswani avait envisage la solution [beaucoup moins que]revolutionnaire[beaucoup plus grand que] aux conditions politiques que la majorite des Egyptiens trouvait insatisfaisantes. [beaucoup moins que]Qui chassera les Moutons ?[beaucoup plus grand que], avait-il titre son article. Il importe ainsi de mentionner que les [beaucoup moins que]Moutons[beaucoup plus grand que] etait la qualification pejorative que les anti-Freres ont choisie pour les membres de la confrerie du fait qu'ils suivent les directives de leurs leaders sans raisonner.

L'histoire imaginaire d'Al Aswani se deroule dans une des plus belles et plus riches forets. La foret fut accablee par le regime de l'Elephant injuste et corrompu qui s'est fait assister par les Loups et les Cochons. Les Loups attaquaient les animaux chaque nuit et les Cochons se reproduisaient rendant la foret malodorante.

Les animaux ayant marre se sont revoltes contre le regime de l'Elephant. Une bataille acharnee a coute la vie a des centaines d'animaux. Enfin l'Elephant fut chasse de la foret avec ses Loups et ses Cochons. La Girafe fut deleguee pour parler au nom des animaux. Elle a rencontre le Lion et lui a demande de prendre le pouvoir.

Le Lion a accede au pouvoir, un optimisme a regne au debut puis les animaux ont remarque que le Lion se fait toujours assister par les Moutons et il etait devenu clair qu'il leur livrerait le pouvoir a la foret.

Les animaux se sont reunis. La Huppe a dit : [beaucoup moins que]Faites attention, il est clair que le Lion a decide de livrer le pouvoir aux Moutons. Les Moutons sont menteurs et trompeurs. Ils ne tiennent aucune promesse et ne respectent aucun droit (...)[beaucoup plus grand que] L'Ane a dit : [beaucoup moins que]Pourquoi vous vous attendez au mal ?! Qui vous a dit que les Moutons accederont au pouvoir ?![beaucoup plus grand que] La Huppe a repondu : [beaucoup moins que]Tous les indices revelent un accord entre le Lion et les Moutons. Nous nous sommes revoltes contre l'Elephant mais tu verras que le regime des Moutons n'est point meilleur que celui de l'Elephant[beaucoup plus grand que].

Les apprehensions sont devenues realite. Le Lion s'est retire. Les Moutons sont au pouvoir. Les animaux ont decouvert que le regime des Moutons et celui de l'Elephant sont deux faces d'une meme monnaie. La meme injustice, la meme violation des droits, les memes mensonges.

Les Moutons se sont fait assister par les Loups exactement comme au temps de l'Elephant. La depression a regne parmi les animaux.

Une nuit, alors que la Girafe marchait, triste, un cochon est venu lui parler : "(...) Je sais que tu es triste a cause de ce que font les Moutons. Nous le sommes aussi. Vous vous etes revoltes contre le Grand Elephant, vous l'avez chasse et vous voila en train de payer le prix". La Girafe a repondu d'un ton frustre : [beaucoup moins que]L'Elephant n'etait pas Grand. Il etait injuste et corrompu. Vous les Cochons etiez ses allies et ses outils d'injustice et de corruption.[beaucoup plus grand que] [beaucoup moins que]Oublions le passe. Je sais que vous preparez une seconde revolte. Je vous avertis que les Moutons se feront assister par les Loups qui vous tueront si vous vous revoltez (...) Si nous devenons vos allies nous nous debarrasserons des Moutons a jamais[beaucoup plus grand que], a propose le Cochon (...) [beaucoup moins que]Demain je te dirais l'opinion des animaux[beaucoup plus grand que], a repondu la Girafe.

Les animaux se sont reunis. L'Ane a dit : "Nous devons nous faire assister des Cochons dans notre guerre contre les Moutons".

Le Singe a dit : [beaucoup moins que]Comment nous faire assister des Cochons contre lesquels nous nous sommes revoltes. Je refuse.[beaucoup plus grand que] L'Autruche a ajoute : [beaucoup moins que]Je n'ai jamais oublie ce qu'ont fait les Cochons sous le regne de l'Elephant. Je prefere mourir avant de m'allier aux Cochons criminels[beaucoup plus grand que].

La Girafe est ensuite allee voir le Lion en lui posant cette question: [beaucoup moins que]Grand Lion, tu as toujours protege notre foret (...) Tu nous soutiendras contre les Moutons ?[beaucoup plus grand que].

[beaucoup moins que]Je te repondrai plus tard[beaucoup plus grand que], a dit le Lion.

La Girafe est partie se disant : [beaucoup moins que]C'est inutile de dependre du Lion. Il est sans doute implique avec les Moutons[beaucoup plus grand que].

Au rendez-vous fixe le soir, la Girafe a dit au Cochon : [beaucoup moins que]A part quelques anes, tous les animaux vous rejettent (...)[beaucoup plus grand que].

A l'aube, les animaux etaient prets pour la bataille. La Girafe leur a dit: [beaucoup moins que]Animaux courageux, souvenez-vous de vos freres que l'Elephant a tues avec ses loups et ses cochons. Ils revaient de justice. Vous vous revoltez une seconde fois pour la justice. Vous avez refuse l'aide des Cochons. Le Lion vous a abandonnes. Votre destin est de combattre seuls mais vous serez les vainqueurs[beaucoup plus grand que].

Les Moutons, paresseux, etaient endormis. Les animaux ont commence leur attaque de bon matin. Surpris et en panique, les Moutons se sont fait assister par les Loups qui ont tue tant d'animaux. Vers midi, les animaux revoltes etaient epuises et desesperes. Ils etaient sur le seuil de la defaite. Tout d'un coup, les Lions ont rejoint le camp des Animaux. Les Loups se sont retires. Les Moutons ont capitule.

Le Lion a dit : [beaucoup moins que]Notre devoir, nous les Lions, est de proteger la foret et de proteger les animaux contre l'injustice. Nous avons accompli notre devoir. A vous de choisir qui accedera au pouvoir[beaucoup plus grand que].

Voici la prevision d'Al Aswani. La foret c'est l'Egypte. Le Lion c'est l'Armee. Les Moutons symbolisent les Freres. La Girafe passe pour les Jeunes revolutionnaires. Et voila les Freres chasses. Lorsqu'on chasse un despote, on crie victoire, mais lorsqu'on chasse un terroriste, on doit s'attendre au pire. Les actes de violence et de terrorisme pratiques par les membres de la confrerie ne doivent pas nous intimider mais ils doivent etre confrontes avec la plus grande rigueur possible.

Copyright Eltahir House 2013

Provided by Syndigate.info an Albawaba.com company
COPYRIGHT 2013 Al Bawaba (Middle East) Ltd.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2013 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

 
Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Le Progres Egyptien (Cairo, Egypt)
Date:Aug 18, 2013
Words:1517
Previous Article:Irak : L'ONU toujours marquee par l'attaque de son QG en 2003.
Next Article:Espagne : Reprise de la Liga, Real Sociedad - Getafe en ouverture.

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2018 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters