Printer Friendly

B34UD355IN: a l'ere du numerique.

A lors qu'a la Renaissance, dans son traite Della pittura (1435), Leon Battista Alberti theorise le travail de Filippo Brunelleschi sur la perspective, le dessin devient un outil privilegie quant a l'apprehension et a la representation visuelle des elements. Il saisit, dans son essence, le monde dans lequel on vit, en traduisant et en articulant le tout sur une surface bidimensionnelle. Par sa rapidite d'execution et sa precision, la pratique du dessin est caracterisee tant par le geste, l'esquisse ou le croquis, par exemple, que par l'expression d'une idee ou d'une intention--comme dans l'expression a dessein.

Pour sa troisieme thematique, Galerie Galerie explore les fondements et les preceptes memes du dessin numerique. Clin d'oeil a la tradition des beaux-arts, laquelle comprend irrefutablement la pratique du dessin, sa plus recente exposition a pour titre B34UD355IN. A rebours de la quete actuelle d'hyperrealisme--promise par les logiciels d'animation et de modelisation 3D tels Cinema 4D, Blender et POV-Ray--Galerie Galerie privilegie des pratiques artistiques qui cherchent a deconstruire le medium jusqu'a sa plus simple expression. Nichees dans une esthetique 1.0, certaines propositions ont d'ailleurs ete realisees a l'aide de logiciels obsoletes, tel Paint.

Inspiree par le manifeste In Defense of the Poor Image (e-flux journal, 2009) de l'artiste et theoricienne allemande Hito Steyerl, laquelle milite en faveur d'une image pauvre (poor image), Galerie Galerie suggere une approche du dessin numerique dominee par l'accidentel, l'approximatif et la franche naivete. Loin des prouesses techniques qui proliferent dans les domaines du cinema, de la publicite, de l'architecture et des jeux video, Galerie Galerie s'interesse aux mouvements alternatifs, qu'elle qualifie d'amateurismes. Pour l'occasion, la plateforme reunit le travail de six artistes : Ines Allard, Mathieu P. Lapierre, Adriana Smith, Alban Loosli, Megane Voghell et Simon Provencher. Voici un bref portrait de la programmation en ligne.

INES ALLARD

Un jeune homme mange des nouilles Ramen, un entrejambe s'offre au regard, une cigarette fume aux cotes d'un cafe matinal. Ines Allard presente dix illustrations, proposees comme des scenes de la vie courante, que l'on croirait extraites d'un journal intime. Elles.crient (2017), par ses couleurs pastel et un trait parfois malhabile, feint l'innocence et la candeur. Realises au moyen de Paint, les dessins, delicats et faussement enfantins, flottent sur l'interface du logiciel. Plus d'une douzaine d'annees apres ses premieres experimentations, la jeune artiste renoue avec cette application qui fut, a une epoque, l'incubateur de plusieurs de ses creations artistiques.

MATHIEU P. LAPIERRE

Passion Eros et Thanatos (2017), de Mathieu P. Lapierre, allie erotisme et morbidite en proposant quatre allegories postmodernes : Comment construire, Garage, Le jeu est possible et Naissance. Encadres de dorure, les panoramas colores et presentes comme des peintures numeriques sont disposes contre un mur. Dans la piece virtuelle creee par l'artiste, visuellement a mi-chemin entre le white cube et l'entrepot public, deux protagonistes font dos a l'internaute. L'air pensif, ils contemplent les oeuvres--a moins que leurs regards ne soient attires par autre chose. Au premier plan, quelques elements dignes de mention : un chaton, des papiers mouchoirs, un sac a ordures et des traces de sang. Ces objets sont-ils les indices d'un evenement passe ? Dans ce huis clos sans issue, le doute demeure.

ADRIANA SMITH

World salad world (2016), d'Adriana Smith, est une video en boucle oo, tour a tour, les elements du tableau sont presentes de maniere isolee. La fresque animee, saturee d'informations, presente une scene que l'on croirait extraite d'un carnaval ou d'une foire. Un enfant saute a pieds joints sur une couronne de Jell-O, un personnage joue au golf et des cuisses de poulet tombent du ciel. Presentes individuellement sur fond noir, les dessins, en aplats de couleurs criardes, rappellent vaguement les apres-midi pluvieux, cira 1995, passes a jouer a Styx sur Videoway.

ALBAN LOOSLI

Quant a l'oeuvre Espaces liquides (2017), elle propose une interface depouillee et minimale. Sur fond blanc sont superposees trois formes, dont la morphologie semble aleatoire. Alban Loosli, artiste franco-suisse etabli a Montreal depuis 2012, travaille a partir d'images glanees sur Internet, puis modifiees a l'aide de Photoshop. Dans une esthetique resolument glitchee, les photographies initiales sont tordues, embrouillees, pixelisees et deformees jusqu'a l'abstraction la plus complete. Les formes ressemblent a des hieroglyphes digitaux. Leurs contours--en relief, ondules et troubles--rappellent les lettres de graffitis. Avec son curseur, l'internaute est invite a manipuler les formes, a les deplacer et a en modifier l'ordre. La variabilite des dispositions permet de generer une multitude de propositions.

MEGANE VOGHELL

Avec ses repetitions narratives, sa musique etheree et ses voix caverneuses, la video Borks (2017) de Megane Voghell, a tout d'un conte inquietant. Alliant plusieurs techniques de dessin, les images, fragmentees, composent une fable dont le propos ne se revele jamais tout a fait au spectateur. Plutot, ce dernier semble etre temoin de bribes de conversations issues d'une session de clavardage.

SIMON PROVENCHER

Finalement, en parallele, Galerie Galerie presente Vendredi saint (2017), de Simon Provencher--une serie de collages animes sous forme de GIF. Ces derniers s'inscrivent dans une culture pop oo des logos de multinationales rencontrent des entrejambes feminins. Bien qu'une partie de l'oeuvre soit accessible sur le site Web, la majorite des illustrations sont envoyees, sporadiquement, via l'infolettre du Galerie Galerie Club.

Lancee a l'ete 2016, Galerie Galerie est une plateforme en ligne alternative de diffusion artistique qui celebre le desenchantement numerique et le kitsch virtuel. Ancree dans une pratique post-internet, elle demantele tour a tour, par ses expositions, les promesses du Web. a l'aube du Web 3.0, elle saisit, avec ironie et un esprit critique, les enjeux du Net et, plus particulierement, ceux du Net.art.

Candidate au doctorat en semiologie, Raphaelle Cormier tente actuellement d'elucider les mysteres de l'art post-internet. Sous la direction de Marie Fraser, ses recherches portent sur la figure de l'artiste comme archiviste a l'ere numerique. Son parcours academique, hybride, allie art et design. Ses interets touchent l'occupation urbaine, le detournement, la figure du flneur dans les mondes virtuels, l'esthetique vaporwave et les tresors du Web surfacique. Elle a travaille pour la triennale du Musee d'art contemporain en 2011, pour la revue esse arts + opinions et fut, a trois reprises, commissaire pour le festival Chromatic.

Pour visiter l'exposition :

http://www.galeriegalerieweb.com/entree/

Legende: Heureux, les createurs. Un livre de Paul Ardenne. Editions La Muette--Le Bord de l'eau. Communique de presse.

Legende: Megane Voghell

Legende: Alban Loosli

Veuillez noter que l'iIllustration(s) est non disponible(s) en raison des restrictions de droits d'auteur.
COPYRIGHT 2017 Association for the Advancement of Visual Media
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2017 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Title Annotation:EXPOSITIONS/EXHIBITIONS
Author:Cormier, Raphaelle
Publication:ETC Media
Date:Jun 15, 2017
Words:1185
Previous Article:Francoise Tounissoux: La peau du monde : les elements.
Next Article:OURSLER OU LE MODERNISME QUESTIONNE.
Topics:

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2019 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters