Printer Friendly

Artisanat: la renaissance?

La wilaya de Tlemcen jouit, depuis la nuit des temps, d'un artisanat florissant. Le secteur mise beaucoup sur la relance du tapis. Durant les annees 70, la wilaya exportait plus de 450.000 m2/an de tapis, notamment vers l'Allemagne. Une veritable bataille a ete engagee dans ce cadre pour accentuer la production de ce produit largement demande, avec la mise en service d'un centre d'estampillage. Ce secteur s'attelle egalement a encourager d'autres produits pour impulser le tourisme culturel dans la region. Malheureusement, ce tourisme n'est constate qu'en periode estivale. En dehors de l'ete, les villes cotieres retrouvent leur solitude. L'exemple frappant est celui du site balneaire de Marsat Ben M'hidi. Belle region, celle-ci n'est visitee qu'en ete justement. Meme le projet du dedoublement de la voie reliant Maghnia a Marsat Ben M'hidi, sur 60 kilometres, tarde a voir le jour. S'ajoute le projet du village touristique de Bider qui attend son lancement. Tlemcen, c'est aussi la region qui a connu la guerre et le passage de grandes personnalites algeriennes et francaises. De nombreux evenements sont organises pour rappeler le combat mene par les Algeriens pour la liberation du pays. Dans ce contexte, un seminaire portant sur les lignes Challe et Morice a ete organise a l'ecole des Douanes d'Ouled Mimoun. Dans le secteur de la peche, la wilaya mise beaucoup sur l'aquaculture. Dans le cadre du partenariat entre l'Algerie et la Coree du Sud en matiere de peche et d'aquaculture, un expert coreen, accompagne d'une delegation ministerielle, a visite recemment la wilaya de Tlemcen. Detour.

Jusqu'a une epoque recente, l'artisanat dans la wilaya de Tlemcen occupait une place dominante et essentielle dans l'economie locale et meme regionale. Il etait le conservateur et vigile de traditions anciennes, de techniques eprouvees, d'une culture qu'il enrichit et s'adapte au gre des evolutions de la societe et des gouts de sa clientele. Mais un declin a souffle sur ce secteur. Durant les annees 90 et 2000, on peinait a trouver des jeunes qualifies pour reprendre le glorieux flambeau des aines. Les artisans locaux trouvaient de plus en plus difficilement des apprentis talentueux. Face a cette situation catastrophique et chaotique, l'Etat a lance debut 2002, un vaste programme d'urgence pour reanimer ce secteur, non seulement a travers la region de Tlemcen, mais a l'echelle nationale egalement. Les responsables locaux et la chambre des metiers de Tlemcen ont, d'emblee, commence par la mise en service d'un centre regional d'estampillage des tapis. De telles decisions montrent a quel point, le secteur de l'artisanat a affiche sa volonte de confirmer sa place avec la relance du tapis, autrefois fierte de Tlemcen. Selon le Dr Rahoui Hocine de l'Universite de Tlemcen, [beaucoup moins que] tout comme la musique, la poesie populaire, la medecine traditionnelle et l'artisanat en general, l'art du tapis, en tant que technique et en tant que reference socioculturelle doit faire l'objet d'une grande attention en vue de mettre a jour et consolider ses differentes valeurs, entre autres, la valeur socioculturelle, la valeur ornementale et esthetique, ainsi que la valeur economique et commerciale [beaucoup plus grand que]. Abordant le sujet du tapis autrefois prospere et tres demande, la meme source indiquera : [beaucoup moins que] Avant d'etre apprecies pour leur valeur ornementale, les tapis ont ete livres exclusivement a l'usage domestique jusqu'a usure complete. Dans ce cas, le tapis ne peut guere atteindre le seuil de 100 ans de conservation sans se degrader par l'usage : ce qui ne nous permet pas de remonter bien loin dans le temps. Les motifs et les couleurs se degradent aussi par le fait du temps. En plus de l'usage, des frottements, des lavages et rincages, le tapis subit l'action destructrice des mites et l'effet nefaste des diverses sources de rayonnement. [beaucoup plus grand que] Le fait des imitations des tapis importes avec une tentative de produire des tapis de fantaisie et la liberte de creativite agit sur les motifs, les couleurs et les formats, arrive, d'une maniere ou d'une autre, a denaturer le tapis en tant que valeur referentielle a une region ou a une culture specifique. En effet, les responsables de la Chambre de l'artisanat et des metiers de Tlemcen ont lance des formations au profit des femmes rurales des regions de Sebdou, Beni Snous, Sidi Djillali et Ouled Mimoun. Ce cycle de formations avec des aides sous forme de metiers a tisser a permis de relancer ce produit. Cette relance a redonne vie a ce secteur qui a subi de nombreux changements lies aux influences etrangeres modernes et a l'evolution des modes de vie algeriens. Aujourd'hui et grace aux importants programmes, Tlemcen produit son propre tapis, et chaque region se caracterise par un style. En plus de nombreux salons et expositions dedies aux tapis de Tlemcen, organises dans la capitale des Zianides, souvent places sous le slogan [beaucoup moins que] Authenticite, innovation, et developpement durable [beaucoup plus grand que], il y a ces autres rencontres qui se veulent une occasion pour montrer l'art du tapis en tant que technique et en tant que reference socioculturelle. Une maniere egalement d'encourager les artisans pour relancer cette activite. Aussi, l'accent a-t-il ete mis sur l'estampillage considere comme un atout important dans une chaine concue a reanimer le secteur. A Tlemcen, ce premier centre a ete ouvert pour accompagner les exportateurs de tapis et la premiere condition a l'exportation etant l'estampillage. Par ailleurs, d'autres aides sont accordees aux artisans dans differents filieres, entre autres, le tissage, la broderie, la vannerie, la sparterie, l'habit traditionnel, l'orfevrerie, la maroquinerie, la sellerie, la dinanderie et la fabrication des instruments de musique. Plusieurs centres ont ouvert dont celui de Bab Zir, le centre de la poterie de Bider, la maison de l'artisan de Sebdou, dans le but de montrer que l'artisanat est identifie comme une source potentielle de croissance, comme un fournisseur du secteur du tourisme et un apporteur de recettes directes. Dans cette region, les artisans ont une reputation etablie pour les articles de cuir et les bijoux finement travailles, dont l'inspiration s'enracine generalement dans la culture amazigh. Certains artisans tlemceniens ont reussi a vendre leurs produits a des touristes lors de manifestations, dont celle de [beaucoup moins que] Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011 [beaucoup plus grand que]. M. M.

Copyright 2015 Horizons Provided by SyndiGate Media Inc. ( Syndigate.info ).
COPYRIGHT 2015 SyndiGate Media Inc.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2015 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Horizons (Algiers, Algeria)
Geographic Code:6ALGE
Date:Dec 5, 2015
Words:1046
Previous Article:L'armoise blanche des zones steppiques en voie de disparition.
Next Article:Un projet a la traine.

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2021 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters |