Printer Friendly

Apres Arafat, place a la fete, au pardon et a la reconciliation.

La fete du Grand-Bairam, celebree ce mardi dans la plupart des pays islamiques, est chaque annee l'occasion de manifester et de demontrer l'unite de toute la communaute musulmane a travers la planete et d'affirmer l'unicite de Dieu dans la fidelite a la foi d'Abraham telle qu'elle a ete transmise par le Prophete Muhammed. Cette fete est celle aussi de la joie et de l'allegresse.

Le premier jour de la fete commence ce matin, a l'aube, par l'appel a la priere et les invocations "Dieu est Le Plus Grand" egrenes du haut des minarets de toute l'Egypte. Ce chant solennel est suivi du sermon de la fete.

Cette annee le premier jour de la fete d'Aid El-Adha ou Tabaski a lieu ce mardi 16 novembre 2010.

Le Grand-Bairam est l'une des fetes les plus importantes de l'Islam. L'Aid al-Adha (son appelation arabe) marque chaque annee la fin du hajj. Elle a lieu le 10 du mois de dhou al-hijja, le dernier du calendrier musulman, apres waqfat Arafa, ou station sur le Mont Arafat. De l'aube jusqu'a sept heures du matin ou plus les prieres des croyants a l'Islam s'elevent vers les cieux.

Visites aux morts

Puis, palce aux visites aux morts dans les cimetieres et au sacrifice des moutons en souvenir et en union avec celui d'Abraham au cours duquel l'Ange Gabriel sauva Ismail de l'immolation par son pere en echange d'un belier.

Cette Fete du Mouton permet aux croyants de se souvenir de tout ce que Dieu a fait pour eux a travers l'histoire, depuis Abraham jusqu'a nos jours, en passant pas son fils Ismail, son Prophete Muhammed et tous ses descendants, les califes, les sages, les philosophes et les imams qui ont ete les temoins de ce Dieu Unique, le Misericordieux, le Clement et plein de condescendance pour ses creatures.

Le passe est aboli

La fete du Grand-Bairam rassemble tous les croyants en une seule famille par dela les entites ethniques et nationales. Elle facilite ainsi les communications et renverse toutes les barrieres humaines qui pourraient exister entre eux.

Les elements communautaires marquants de la Fete de Tabaski sont la priere commune de l'aurore, la visite aux morts musulmans, le pardon et la reconciliation, le repas autour du mouton egorge et partage avec les pauvres en souvenir du sacrifice d'Abraham.

En ce jour de fete, le passe est aboli, l'avenir et ses inquietudes s'estompent. C'est le moment present qui est vecu intensement qui permet au croyant de sortir de lui-meme et de participer aux realites divines et eternelles.

La fete donne la possibilite d'entrer dans la beatitude et la joie de Dieu Qui aime la creature qu'Il a faconnee, cette festivite permet aux croyants de se placer hors du temps et de ses vicissitudes.

Les moyens

de se rendre utiles

En cette matinee de fete, les femmes ne lachent pas les bouchers qui immolent les moutons pour l'Aid Al-Kebir, car c'est le moment de faire des voeux. A quelques pas des hommes qui egorgent aussi, elles s'occupent a tremper leurs mains dans ce sang tout chaud. Certaines frictionnent les parties endolories de leurs corps, d'autres sechent sur les murs de la maison leurs doigts ensanglantes. Elles pensent ecarter le mauvais oeil. Il existe aussi un grand nombre de femmes qui viennent pour recevoir la benediction. Parfois, elles sont la pour passer sept fois au-dessus de la bete immolee, pensant pouvoir en finir ainsi avec leur sterilite. Certaines d'entre elles demandent a laver les intestins de la bete et a preparer a manger aux malades (ces attitudes d'idolatrie n'ont cependant rien a voir avec les prescriptions islamiques, NDLR). Pour elles ce sont des moyens de se rendre utiles pour obtenir la grace de Dieu. Pauvres, elles ne peuvent se payer une bete et l'offrir, mais en se livrant au nettoyage elles pensent aussi obtenir la grace de Dieu

Le riz chaud aux

vermicelles

Distribuer la viande ne suffit pas aux plus pieuses. Nombreuses font aussi le voeu de servir les moins favorises. Il est frequent en Egypte de voir des femmes se donner toute une journee a des travaux de charite. Ces femmes pensent le plus souvent aux SDF (personnes sans domicile fixe), aux enfants de la rue et a les policiers en service. Il est donc frequent de voir ces femmes partir a l'heure du repas de midi en emportant d'enormes sacs en plastique bourres de sandwiches. Ce n'est pas avec de la viande uniquement que sont garnis les pains, mais encore avec du riz tout chaud cuisine aux vermicelles: la fatta. Ce plat sans soupe est vivement apprecie par les plus affames, les vieilles personnes, les policiers aussi. Parfois, elles accomplissent leur don en avancant des oranges ou des mandarines en guise de desserts.

Vers les jardins publics

Puis les enfants et la jeunesse se dirigent vers les jardins publics. La, la joie de la fete eclate de partout et les rires sont sur toutes les levres.

Maneges, centres d'attractions, bicyclettes, motocyclettes, anes et chevaux sont mis a la disposition des jeunes au Barrage en ce premier jour de la fete.

Quel beau jour de fete et de joie ! Que de charme de se promener a travers les jardins de ces lieux admirables !

La "kiswa" de la Kba

La fete de Tabaski, c'est encore l'occasion de rappeler que jadis la "kiswa" de la Kba etait confectionnee au Caire.

Maintenant la "kiswa" (housse sacree) qui recouvre la Kba a La Mecque est confectionnee en Arabie saoudite, mais ce ne fut pas toujours le cas car jadis elle etait faite au Caire. Au cours de la periode qui precedait le grand pelerinage a La Mecque, le Caire connaissait de grandes activites avec le tissage de la "kiswa, la preparation du "mahmal" et les differentes processions qui precedaient le depart de la caravane pour l'Arabie. A l'epoque mamelouke, les sultans du Caire avaient a coeur d'entretenir de bonnes relations avec les villes saintes d'Arabie saoudite oE , chaque annee, ils envoyaient des subsides en argent ou en nature et oE ils faisaient parvenir la "kiswa" pour recouvrir la Kba.

Les demensions

de la Kiswa

La "kiswa" est une immense tenture de pres de 15 metres de hauteur et de 10 metres de large, pour chacun des quatre cotes de la Kba, qui etait tissee et brodee par des ouvriers specialistes qui s'etablissaient a cette occasion dans un atelier amenage a la Citadelle de la capitale egyptienne pendant le mois de chaoual (10e mois de l'annee lunaire). Un immense podium recouvert de toiles de tentes etait alors installe dans une des cours de la forteresse et les ouvriers consideraient ce travail comme un geste religieux et sacre. Ils maniaient l'aiguille, avec les fils d'or et d'argent, suivant le dessin du calligraphe qui avait trace sur l'etoffe noire les paroles revelees.

Ce travail prenait beaucoup de temps. La "kiswa", une fois achevee, etait exposee dans une mosquee, generalement celle d'Al-Azhar, oE les fideles venaient la venerer. Places sur des perches de bois, et savamment plies, les quatre pans de l'etoffe cousue etaient processionnes dans les rues du Caire avant son depart pour La Mecque.

L'itineraire de la kiswa

Cette procession de la "kiswa" et du "mahmal" etait un grand jour de fete a travers les rues de la ville.

La procession partait de Bab El-Nasr (la porte de la victoire) et se rendait a la Citadelle pour descendre ensuite sur Fostat (le Vieux-Caire) et ainsi elle traversait toute la ville du Caire depuis le nord jusqu'au sud. Le retour se faisait par un autre itineraire empruntant la rue MoE1/2z Lidine Illah et la "kiswa" et le "mahmal" etaient deposes dans la grande cour de la mosquee d'Al-Hakim pres de Bab Al-Foutouh (la porte des conquetes), par la suite, au XIXeme siecle, ce fut dans la mosquee d'Al-Hussein qu'ils sont deposes dans l'attente du depart de la caravane pour La Mecque. Le jour du depart de la caravane pour La Mecque, tout le monde se rassemblait devant la Bab El-Nasr oE le cortege s'organisait pour se rendre au birket El-Hagg, premiere etape avant la marche a travers le desert.

Par la suite, avec l'installation de la ligne de chemin de fer entre le Caire et Suez, une manifestation se deroulait sur la grande place situee au pied de la Citadelle et une procession etait organisee jusqu'a la gare d'Al-Abbasseia oE le "mahmal" et la "kiswa" etaient embarques dans un train special.

Le cortege etait toujours precede par l'emir El-Hagg (le prince du pelerinage) qui etait toujours choisi par le souverain parmi les grands personnages ou les ministres. A la suite de la Revolution egyptienne de 1952, l'emir El-Hagg fut remplace par le president de la mission du pelerinage. Ce changement se fit en date du 18 juin 1954.

"Les diables du mahmal"

A cette procession se joignaient des groupes de musiciens, les derviches, les differentes confreries avec leurs bannieres et leurs oriflammes, des joueurs de tambourins et des danseurs improvises. C'etait la grande fete et les rues de la ville etaient enguirlandees et illuminees. A une certaine periode, des soldats accompagnaient le cortege et ils etaient habilles d'une maniere burlesque. La foule les appelait "les diables du mahmal", mais ils se livraient a de tels exces qu'ils furent supprimes. Cette procession conserva tout son faste jusqu'au XXeme siecle et elle disparut en 1963 a la suite du rejet de la "kiswa" egyptienne par l'Arabie saoudite l'annee precedente.

Au XIXeme siecle, lorsque Mohamed Ali abandonna la Citadelle pour aller habiter les palais de l'Ezbekieh ou de Choubra, l'atelier de la "kiswa" fut installe dans le quartier de Khoronfish oE elle fut tissee et brodee jusqu'en 1962.

Cet atelier existe toujours avec la grande pancarte indiquant: "Dar El-Kiswa".

Copyright Eltahir House 2006

Provided by Syndigate.info an Albawaba.com company
COPYRIGHT 2010 Al Bawaba (Middle East) Ltd.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2010 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Le Progres Egyptien (Cairo, Egypt)
Date:Nov 16, 2010
Words:1624
Previous Article:Moubarak orchestre une reforme colossale sur la bonne voie de la democratie et la liberte.
Next Article:Drogba veut finir sa carriere a Chelsea.

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2020 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters