Printer Friendly

Appel a la reprise du dialogue social et a la satisfaction des revendications ouvrieres.

Actualites Eecrit par La Redaction Marche nationale des syndicats a Casablanca Des milliers de personnes sont descendus dimanche dans les rues de Casablanca pour protester contre les mesures prises par le gouvernement dans plusieurs secteurs et faire entendre les revendications de la classe ouvriere.La manifestation est organisee a l'appel de quatre centrales syndicales a savoir la Confederation democratique du travail (CDT), l'Union marocaine du travail (UMT), l'Union generale des travailleurs du Maroc (UGTM) et la Federation democratique du travail (FDT) Elle intervient, selon les syndicats, suite a [beaucoup moins que]l'insouciance du gouvernement qui a fait fi des marches ouvrieres pacifiques, de la greve generale du 29 octobre 2014 et du boycott des festivites du 1er mai 2015[beaucoup plus grand que]. La marche s'est deroulee dans le calme. Les manifestants brandissant des pancartes appelant a satisfaire une batterie de revendications pressantes de la classe ouvriere, notamment la hausse generale des salaires et des pensions de retraite, la baisse de la pression fiscale sur les salaires. Elles demandent aussi l'amelioration des revenus, l'augmentation a 6.000 DH (pres de 600 euros) des revenus non imposables, le respect des libertes syndicales et du Code de travail, et la suppression de l'article 288 du Code penal. Figurent egalement parmi les revendications l'instauration d'une approche participative dans la reforme du systeme de retraite, l'application des autres dispositions de l'accord du 26 avril 2011. L'ouverture de negociations sectorielles pour parvenir a des accords et la mise en place d'une cellule ministerielle pour assainir le climat social dans les unites de production sont egalement demandees. Le gouvernement a declare par la voix de son porte-parole, Mustafa El Khalfi, [beaucoup moins que]aller de l'avant dans la mise en œuvre de la reforme des retraites[beaucoup plus grand que], reforme qu'il qualifie d'[beaucoup moins que]urgente[beaucoup plus grand que]. Et de preciser que le projet de reforme [beaucoup moins que]ne touchera aucunement les acquis des retraites[beaucoup plus grand que]. Mustapha El Khalfi a rappele que l'Executif [beaucoup moins que]ne s'attendait pas a des protestations a ce sujet[beaucoup plus grand que] de la part des centrales. Une version que les quatre syndicats rejettent en bloc. Tout en adherant a l'urgence d'equilibrer les finances des caisses de retraites, ils assurent que ce n'est pas aux fonctionnaires de payer seuls les annees de mauvaise gestion. Auparavant, ils avaient remis a la presidence du gouvernement leurs propositions sur le sujet. Celles-ci ne privilegient pas uniquement l'approche purement arithmetique pronee par l'equipe le gouvernement. Dans leurs declarations, les chefs et representants des quatre syndicats ont ete unanimes a exiger la satisfaction de leurs revendications, faute de quoi d'autres actions suivront la marche nationale d'hier. C'est ainsi que Miloudi Moukharik, secretaire general de l'Union marocaine du travail (UMT), a estime que [beaucoup moins que]la marche nationale est une premiere etape visant a attirer l'attention du gouvernement sur les revendications de la classe ouvriere[beaucoup plus grand que]. Il a precise que les centrales syndicales renouvellent leur appel au gouvernement en vue de reprendre les assises du dialogue social, dans les plus brefs delais, en vue de [beaucoup moins que]depasser le malaise social actuel[beaucoup plus grand que]. Pour sa part, Mohamed Kafi Echerrate (UGTM) a declare que [beaucoup moins que]le gouvernement fait la sourde oreille face aux revendications de la classe ouvriere qui lui ont ete soumises par les differentes centrales syndicales[beaucoup plus grand que]. Meme son de cloche chez Abderrahmane El Azzouzi, de la Federation democratique du travail (FDT), qui a explique que [beaucoup moins que]la marche nationale intervient suite a la non prise en consideration par le gouvernement des revendications de la classe ouvriere[beaucoup plus grand que]. Il a promis d'autres actions allant dans le meme sens en vue de faire plier le gouvernement. Le representant du 4 e syndicat ayant appele lui aussi a cette marche, l'a justifie par la non reactivite du gouvernement face a l'appel repete des centrales. Pour Abdelkader Ezzaier, adjoint de Noubir Amaoui (Confederation democratique du travail - CDT), le gouvernement doit reprendre le dialogue social et repondre positivement aux revendications de la classe ouvriere.

Copyright Casanet 2015. All rights reserved. Provided by SyndiGate Media Inc. ( Syndigate.info ).
COPYRIGHT 2015 SyndiGate Media Inc.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2015 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Al Bayane (Al Dar Al Bayda', Morocco)
Date:Nov 30, 2015
Words:706
Previous Article:Une marche locale pour la sauvegarde de la raffinerie.
Next Article:L'adaptation de l'agriculture aux changements climatiques.

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2019 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters