Printer Friendly

Alarmisme?

La Banque mondiale s'est precipitee en publiant un rapport alarmant sur les previsions budgetaires de l'Algerie, situant ses reserves de change, a l'horizon 2018, a 60 milliards de dollars. Une telle projection, que d'autres institutions internationales, a l'image du FMI, contredisent, n'est basee sur aucune donnee tangible et semble ignorer les efforts entrepris par le gouvernement algerien en vue de relancer et diversifier son economie, rationaliser ses depenses et multiplier ses ressources financieres. La Banque d'Algerie a tenu a apporter des precisions chiffrees aux previsions alarmistes de la Banque mondiale. Elle a surtout insiste sur le fait que les reserves de change seront superieures au seuil avance par la Banque mondiale en 2018. A grands coups d'arguments, la Banque d'Algerie demonte les previsions de la Banque mondiale et affirme que cette derniere n'a pas tenu compte du fait que les previsions des experts tablent sur des cours de petrole plus eleves durant les deux prochaines annees, mais aussi sur le fait que l'Algerie opere, depuis le debut de la crise financiere, des reamenagements dans sa politique de commerce exterieur et en matiere de gestion de ses depenses qui font que le deficit du Tresor public est de moins en moins important. En plus de la baisse de la facture des importations, conjuguee aux previsions de la hausse du volume des exportations et des mesures arretees en vue de rationaliser les depenses publiques et d'un meilleur recouvrement de la fiscalite. Neanmoins, comme tient a le preciser la Banque d'Algerie, les mesures prises par le gouvernement algerien ne visent aucune coupe drastique dans le budget de l'Etat. Elles ont pour objectif de limiter le recours aux financements du Tresor public, a travers l'introduction d'autres formes de financement, afin, justement, de reduire le deficit budgetaire, voire revenir a l'equilibre budgetaire. Ce n'est pas la premiere fois que des rapports d'institutions internationales versent dans l'alarmisme, voire dans l'approximation, s'agissant de l'Algerie et d'autres pays. Cette facheuse maniere de traiter des sujets aussi sensibles demontre, si besoin est, que les solutions a nos soucis doivent, d'abord et avant tout, etre l'emanation d'un debat national qui tienne compte des realites et des attentes internes. En effet, qui est mieux place que les Algeriens pour connaitre leurs problemes et leurs capacites reelles ? Qui pourrait se soucier de leur devenir et de leur developpement ? Les solutions cle en main, proposees par les institutions internationales, ne sont pas la panacee. Souvent, elles font beaucoup de degats sans pour autant redresser la situation . Horizons

Copyright 2016 Horizons Provided by SyndiGate Media Inc. ( Syndigate.info ).

COPYRIGHT 2016 SyndiGate Media Inc.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2016 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Horizons (Algiers, Algeria)
Date:Aug 15, 2016
Words:424
Previous Article:Quintescope.
Next Article:La traque des chauffards.

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2019 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters