Printer Friendly

Accelerer la cadence des projets a caractere urgent.

Eecrit par Fairouz El Mouden Ouverture vendredi de la session du printemps du parlement Les travaux de la deuxieme session du parlement demarreront vendredi 11 avril. L'ordre du jour est juge copieux et opulent. Les projets de lois a caractere urgent s'annoncent importants. La date fatidique pour les prochaines elections legislatives approche a grand pas, une annee reste insuffisante pour rattraper les retards par rapport aux lois electorales et autres reformes a caractere legislatif. Les deputes et les conseillers retrouveront le chemin de l'hemicycle ce deuxieme vendredi du mois d'avril, date d'ouverture de la session du printemps. D'aucuns estiment que c'est une session un peu particuliere vue la conjoncture et le contexte actuel. Pour Me Adellatif Ouamou, conseiller et president du groupe de l'alliance socialiste au sein de la 2e chambre et membre du BP du PPS, la session du printemps se presente sous deux volets. L'un a caractere dit urgent et l'autre renvoie aux projets lies au travail courant et a la gestion courante des propositions de projets et de textes de lois. Me Ouamou evoque dans le cadre du premier volet les projets de lois lies a la Constitution et aux lois organiques. L'idee explique notre conseiller est d'amorcer un nouveau rythme et d'accelerer la procedure d'examen et de validation des projets de lois par la premiere chambre. Idem pour les projets du gouvernement qui revetent eux aussi un caractere urgent notamment le travail des commissions et des groupes, les mesures d'accompagnement et les questions parlementaires. Pour Ouamou, l'autre volet touche beaucoup plus au travail courant, a la proposition des lois qui ont un caractere de reforme ou d'ajustement partiel des lois en vigueur. Cela touche aussi les textes de lois deja elabores. Et ce n'est pas tout. Le travail d'animation des relations avec la societe civile pour l'ouverture de debat autour des projets de societe figure aussi a l'ordre du jour de la session de printemps du parlement. Abdelatif Ouamou considere qu'il faut travailler dur pour rattraper le retard accuse par rapport a la loi electorale, a la regionalisation et a l'amenagement territorial. Et d'ajouter qu'une annee reste insuffisante pour achever ces chantiers urgents. Concernant la declaration de Karim Ghellab, president actuel de la premiere chambre de presenter sa candidature pour un autre mandat, Ouamou precise que cette decision ne l'a pas etonne puisqu'elle s'inscrit dans une autre phase de democratie avec de nouveaux parametres. Le president actuel de la chambre des deputes a derriere lui un bilan positif estime Ouamou . Ghellab est un jeune cadre experimente porteur de projets de reforme de l'institution legislative. Qu'il soit dans l'opposition ou dans la majorite, son choix il doit le defendre dans le cadre d'un debat...Finalement tout depend de son choix, de sa force de conviction et de la gestion de sa candidature et ce dans une conjoncture marquee par des relations opposition/majorite qui est loin d'etre basee sur des bases stables. A signaler que la majorite presente Talbi Alami du RNI pour succeder a Karim Ghellab.

Copyright Casanet 2014. All rights reserved. Provided by Syndigate.info , an Albawaba.com company
COPYRIGHT 2014 Al Bawaba (Middle East) Ltd.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2014 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Al Bayane (Al Dar Al Bayda', Morocco)
Date:Apr 9, 2014
Words:514
Previous Article:Comment concilier [beaucoup moins que]communaute humaine et interets[beaucoup plus grand que].
Next Article:Encore un nul pour le KACM, reserve bidon du WAC contre le Raja.

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2019 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters