Printer Friendly

A bas les flavones, flavanols et flavanones, les hydroxycinnamates, hydroxybenzoates et carotenoides.

[ILLUSTRATION OMITTED]

Non, je ne veux pas dire qu'il faut bannir ces antioxydants, et tous les autres, de notre alimentation. Ils jouent un role essentiel pour la sante. Mais supprimons-les du vocabulaire ou le terme est utilise a toutes les sauces; essentiellement comine agents de marketing. La confiture de bleuets est devenue, d'apres ce que je lis sur l'etiquette << une source d'anthocyanines, de puissants antioxydants 100 pour cent naturels >>. Nous ne degustons plus les tomates mais nous comblons nos besoins en lycopene. Le chocolat, lui, est consomme a cause de la presence de catechines et le the vert pour celle de la quercetine.

Comment en sommes-nous arrives la?

Il y a a peu pres une vingtaine d'annees, les scientifiques ont fait le lien entre des maladies comme le cancer, les problemes cardiovasculaires ou le diabete, et l'action d'une classe de molecules destructives, les radicaux libres. Ces composes connus aussi sous l'abreviation ROS, de l'anglais Reactive Oxygen Species, sont la consequence inevitable du processus normal de respiration. L'oxygene, essentiel aux reactions metaboliques associees a la vie, produit egalement ces molecules porteuses de danger. Un processus qui est aussi favorise par des facteurs tels que le tabagisme, la pollution et une alimentation deficiente.

Ce qui caracterise les ROS est la presence dans leur structure d'un eleetron celibataire. Et les electrons aiment la compagnie (ils sont normalement en paires). C'est la raison pour laquelle, les ROS attaquent continuellement differentes molecules de l'organisme, l'ADN entre autres, pour leur << voler >> leurs electrons. Aujourd'hui, le consensus scientiiique est que ces attaques qui utilisent un processus << d'oxydation >>, sont la cause de beaucoup de ces maladies degeneratives qui nous frappent.

Des armes dans la nature

Mais la nature nous offre des armes pour lutter contre les ROS. De nombreuses etudes epidemiologiques ont demontre qu'une alimentation riche en fruits et legumes reduit les risques de maladies d'ordre degeneratif. L'explication est que beaucoup de ces aliments contiennent les fameux << antioxydants >>. Molecules qui, de par leur propre structure, sont capables de neutraliser les ROS en leur fournissant les electrons dont ils sont friands, et cela, sans initier les reactions destructives associees aux radicaux libres. Les antioxydants sont produits par les plantes pour se proteger des dommages causes par l'oxygene cree durant le processus de photosynthese et aussi comme insecticides naturels pour se defendre contre leurs predateurs.

La decouverte du role benefique des antioxydants eut pour resultat une explosion du marche des supplements alimentaires avec des ventes atteignant les 25 milliards de dollars par an en Amerique du Nord. Pendant un certain temps, ce sont les vitamines antioxydantes--la vitamine C, la vitamine E, la vitamine A et son precurseur, le beta carotene--qui etaient en vedette. Mais l'engouement s'est estompe apres que plusieurs etudes eurent demontre que pour celles-ci il semble que << plus soit l'ennemi du bien >>. Non seulement les megadoses d'antioxydants en elles-memes n'apportent pas de benefice sante mais, dans certains cas comme le beta carotene, semblent causer une aggravation des problemes existants.

Depuis, les promoteurs se sont tournes vers le marketing des aliments, en fonction de leur teneur en antioxydants. Les marchands de the nous informent que le the vert contient de l'epigallocatechine, soit un antioxydant qui protege du cancer. A quoi les importateurs de chocolat repondent que l'epicatechine, un antioxydant du chocolat, est 20 pour cent plus efficace que l'epigallocatechine du the.

A tout cela, il faut ajouter les distributeurs qui nous claironnent les vertus des jus de fruits exotiques, supposement a haute teneur en antioxydants. Les jus de noni de Polynesie, d'acai du Bresil ou de grenade d'Asie. Les antioxydants, cela rapporte. Une des compagnies qui distribue le jus de mangoustan, un fruit originaire de l'Asie du Sud-Est, annonce qu'elle a des revenus de pres d'un demi-milliard de dollars par an.

Aliments ou medicaments?

Plus nous en apprenons sur les antioxydants, plus il devient clair que ce n'est pas la consommation isolee d'un aliment riche en un antioxydant en particulier qui va nous proteger de la maladie. Il faut aussi comprendre le jargon utilise par le marketing.

Dans leur publicite, certains promoteurs nous apprennent par exemple que leur produit a la valeur << ORAC >> la plus elevee. Est-ce significatif? Le test de laboratoire ORAC, de l'anglais Oxygen Radical Absorbance Capacity, mesure la degradation de molecules fluorescentes par des radicaux libres en presence de differents antioxydants. Le degre de protection qu'offrent ceux-ci est determine par la diminution de la luminosite de fluorescence en fonction du teinps. Mais souvent, les chiffres qui sont fournis par l'industrie ne nous precisent pas s'il s'agit de valeur par portion, par gramme ou par calorie. Par ailleurs, le corps n'est pas une eprouvette et rien ne dit que ces memes resultats vont se retrouver chez l'humain en presence d'une variete d'autres molecules et en competition avec des milliers de reactions possibles.

Il est important d'avoir une alimentation saine et equilibree. Mais cela ne demande pas que nous traitions nos aliments en medicaments. Les deux plus grands facteurs de risque pour la sante en Amerique du Nord sont le tabagisme et l'obesite. Vous pouvez boire autant de jus de mangoustan que vous voulez, cela neva pas ameliorer votre esperance de vie si vous ne vous occupez pas de ces problemes en priorite.

Mangeons beaucoup de fruits et de legumes, non pas en fonction de tel ou tel compose mais parce que nous savons que c'est l'ensemble des molecules qu'ils contiennent qui sont benefiques. Et surtout, n'oublions pas que manger doit etre un plaisir a savourer. Prenons le temps d'apprecier notre nourriture. Les Francais ont un niveau tres bas de problemes cardiaques malgre leur alimentation a risque riche en graisses saturees. Graisses associees a leur consomrnation de beurre et surtout de ces 246 differentes varietes de fromages (1) qui font l'orgueil du pays.

D'aucuns expliquent ce l'on appelle le fameux << paradoxe francais >> par la presence dans le vin du resveratrol, un antioxydant. Mais selon moi, le << secret francais >> est plutot du au fait que, pour beaucoup de citoyens de l'Hexagone, le repas est un moment privilegie ou la nourriture est appreciee pour sa saveur et non pour sa composition. Le verre de vin qui accompagne le repas signale a notre cerveau de se mettre en fonction et de prendre son temps afin de tirer le meilleur de ce que la nourriture a a offrir. C'est d'ailleurs pourquoi au debut d'un repas on leve son verre de vin ... a la sante!

Note

(1.) D'apres la fameuse phrase de Charles de Gaulle : << Comment voulez-vous gouverner un pays qui a 246 varietes de fromages >>.

Ariel E. Fenster, MCIC, est un membre fondateur de l'Organisation pour la science et la societe de l'Universite McGill. Il detient un doctorat en chimie physique et inorganique de McGill eta remporte plusieurs prix en enseignement et en education du public.
COPYRIGHT 2008 Chemical Institute of Canada
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2008 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Title Annotation:hype surrounding antioxidents
Comment:A bas les flavones, flavanols et flavanones, les hydroxycinnamates, hydroxybenzoates et carotenoides.(hype surrounding antioxidents )
Author:Fenster, Ariel E.
Publication:Canadian Chemical News
Geographic Code:1CANA
Date:Sep 1, 2008
Words:1124
Previous Article:Research integrity: increased attention has been paid to the issue of research integrity in recent years, with some cases attracting considerable...
Next Article:L'Universite du Quebec a Montreal (l'UQAM) rend hommage a Claude Hillaire-Marcel.
Topics:

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2019 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters