Printer Friendly

30-09-2013 : Tunis- Rached Ghannouchi : Vieux lion edente ou renard fourbe et ruse ?

L'homme a deja depasse les 72 annees d'age. Une vie, en grande majorite passee en exil, soit volontaire, soit force, soit a parcourir les camps islamistes de par le monde. Toison et barbe completement blanches, les paupieres alourdies par l'age qui deforme tout, Rached Kheriji Ghannouchi vieillit et son entourage le sait et les declarations, officielles ou officieuses, annoncant sa mise a la retraite ne sont plus une nouveaute, mais un simple secret de polichinelle. Ce qui est sur, c'est que le vieux lion qui remportait haut la main le duel avec Sadok Chourou pour la presidence du parti et le Kheriji qui arrivera a garder la main haute au MTI contre un imposant Salah Karkar qui mourra dans une chaise roulante, n'est plus le meme. L'age, qu'il soit maudit, avachit ! - Jacquerie, mutinerie et regicide. Cela s'est ainsi passe a trois reprises successives. D'abord, en aout dernier, lorsque Ghannouchi s'en va voir le SG de l'UGTT, Houcine Abbassi et lui signifier l'accord de son parti a propos de son initiative de sortie de la crise politique. Sitot faite a la television, sa declaration d'acceptation de la feuille de route, de l'opposition et de toute la societe civile tunisienne, la Cour du Roi d'Ennahdha rue dans les brancards et s'en va-t-en-guerre contre les declarations du vieux chef. Presque tous se mettent a le rabrouer publiquement, meme si c'est dans un langage politiquement correct. Meme Ali Larayedh sortira de sa reserve de chef de gouvernement designe par son parti et par l'ANC, pour defendre son fauteuil bec et ongles. La seconde est la conference de presse tenue, la semaine derniere, au siege meme d'Ennahdha, mais sans l'homme [beaucoup moins que] fort [beaucoup plus grand que] d'Ennahdha. On y retrouvera Ajmi Lourimi qui prendra la place de l'ancien porte-parole, le gendre de Ghannouchi et le coordinateur enroue du mouvement, qui semblent avoir franchi le pas du regicide. Le trio ne fera que repeter, une fois encore, les theses defendues par les faucons d'Ennahdha concernant son avenir au pouvoir. Cela se repetera, en septembre. Sitot declaration faite et signature donnee, une seconde fois par Rached Kheriji-Ghannouchi, de l'initiative de sortie de crise de la centrale syndicale, le propre frere de son lieutenant sort un communique officiel affirmant qu'il ne demissionnera pas et qu'il compte bien terminer toute la periode transitoire de Constitution, bien visse dans son fauteuil de La Kasbah. Il enverra meme, des lundi, le plus dur des faucons d'Ennahdha, Noureddine Bhiri, affirmer sur une radio privee, que personne ne compte demissionner. Si ce n'est pas une jacquerie, c'est en tout cas une mutinerie, en bonne et due forme, contre le vieux timonier. Son autorite se trouve desormais bien mise a mal. La signature de Kheriji ne semble avoir desormais aucune valeur, sauf peut-etre pour libeller les cheques. La parole de Ghannouchi ne fait plus foi et ne vaut plus ordre et instruction, comme un seul homme derriere le chef. Le vieux lion semble avoir perdu ses dents et ne mord plus. Il laisse dire et faire, sans aucune reaction. Une simple lecture de ces deux developpements conduirait a la conclusion qu'Ennahdha serait desormais convaincue de la senilite de son vieux chef et que, si elle ne le chasse pas encore, comme le ferait une harde de lions, cela ne saurait tarder ! Abdelfattah Mourou ne voulait peut-etre pas pietiner les cadavres, mais il l'avait dit tout de meme ! - Manoeuvres, fourberies et double langage. Mais la conclusion pourrait aussi etre autre. Troubadour de toutes les cours islamistes, longtemps chantre d'un islamisme Jihadiste pur et dur, des annees aussi passees en exil europeen a forger l'image d'un apotre de l'islam modere, Rached Ghannouchi a eu tout le temps necessaire pour bien fourbir ses armes, apprendre a ruser, a cacher ses reels desseins et a bien manoeuvrer, quitte a developper le double langage. Le parti a en effet excelle dans cette tactique et les certificats lui en ont ete donnes meme a l'echelle internationale. Longtemps, le vieux lion avait dit la chose et son contraire. Longtemps, ses lieutenants avaient demontre qu'ils n'avaient cure de se dementir. La bande a Ghannouchi avait bien fourbi ses armes, lors de la premiere crise qui s'etait terminee par la reconduction d'Ennahdha, avec, de nouveau, tous les pouvoirs en main apres des semaines de discussions et dudit [beaucoup moins que]dialogue national[beaucoup plus grand que] steriles oE ils ont excelle a reprendre d'une main ce qu'ils donnaient de l'autre. Il serait ainsi presque de bon aloi de conclure que tout ce remue-menage, politique, politicien et partisan, n'est que simple jeu de roles entre le Timonier Kheriji et ses lieutenants, jusqu'a deux objectifs. Soit l'habitude et la lassitude, soit l'arrivee dans de bonnes conditions aux prochaines elections. Depuis l'Independance, la Tunisie avait vecu la gloire de la jeunesse et la decheance de la vieillesse de ses presidents. La Revolution n'a rien change. Avec le nouveau [beaucoup moins que]guide de la revolution [beaucoup plus grand que], elle oubliera simplement la gloire. De Gaulle avait dit, au soir de sa vie, [beaucoup moins que]la vieillesse est un naufrage [beaucoup plus grand que] ! Ka. Bou

Copyright - AFRICAN MANAGER - 2013 - All Rights Reserved

Provided by Syndigate.info an Albawaba.com company
COPYRIGHT 2013 SyndiGate Media Inc.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2013 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:African Manager (French)
Date:Sep 30, 2013
Words:940
Previous Article:30-09-2013 : E-commerce [beaucoup moins que] HappyStreet.tn [beaucoup plus grand que], nouveau portail de vente en ligne.
Next Article:30-09-2013 : Tunis: L'Ambassade US s'inscrit en faux contre les affirmations de certains medias.

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2019 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters