Printer Friendly

203 cas entre septembre 2012 et fin juin 2013.

Rapport sur la violence dans et autour des ecoles

Le rapport sur la violence a l'interieur et aux environs des ecoles vient d'etre devoiler par le ministere de l'Education Nationale (MEN). Sur les dix mois de scolarite, quelques 203 cas de violence sont enregistres dont 52% en interne et 48% commis autour des etablissements scolaires. Entre le milieu rural et urbain, le rapport met l'accent sur le degre de danger des actes agressifs commis dans le milieu rural.

Sur un total de 203 cas de violence enregistres durant cette periode allant de 1er septembre 2012 a fin juin 2013 le rapport indique que 105 cas de violence ont ete commis a l'interieur des ecoles contre 98 cas autour des etablissements scolaires. Si les agressions effectuees en interne proviennent en grande partie des eleves eux meme, les agissements recenses en externe sont globalement commis par des personnes venues de partout voire meme par des delinquants qui n'ont de souci que de semer la zizanie chez la communaute des eleves. Le MEN precise dans son rapport que cette categorie ne repond a aucun critere d'age, d'appartenance sociale ou encore de niveau intellectuel. Plusieurs motifs expliquent en fait ce phenomene a savoir le trafic et le commerce de drogue et differents produits psychotrope. Le motif peut aller tout simplement du vol a l'harcelement sexuel ou encore l'agression tout court.

Selon le rapport en question ; la violence est plus repandue dans le milieu urbain qu'en milieu rural. La violence en ville represente plus de 77% ou 156 cas contre 23% ou 47 cas en rural. Constat : la violence dans et autour des ecoles est un phenomene urbain par excellence qui reste tributaire des conditions economiques et sociales et du degre d'education. Neanmoins, il s'avere que la violence en milieu rural est consideree plus dangereuse qu'on ville puisque l'acte peut aller des enlevements au viol.

La repartition des cas de violences dans les ecoles place la region du grand Casablanca en tete du podium du nombre de violence enregistree durant les six premiers mois de l'annee scolaire. Les autres regions ont pratiquement le meme classement sauf pour la region de doukala Abda qui a connu une multiplication des actes de violence a partir du mois de fevrier a fin juin. Les provinces du sud restent toutefois les moins touchees par ces actes.

La principale conclusion a tirer donc de l'evolution du phenomene de violence au Maroc c'est que la carte geographique de la violence n'a pas change. Plusieurs facteurs expliquent ce statuquo. Il s'agit donc de la densite demographique et du niveau economique de la population, du nombre des etablissements scolaires par villes et par region et leur densite, de l'etendue de la securite et de la couverture mediatique dans chaque region.

Par ailleurs, le rapport indique que la violence commise par les personnes etrangere represente 110 cas parmi les 203 cas recenses. Elle est suivie des actes commis par les eleves a l'encontre des enseignants et des eleves contre eleves. Cela etant, l'eleve reste l'acteur principal des actes de violence.

La repartition genre classe les garcons en tete de liste avec 116 cas contre 83 cas entre filles et garcons et seulement 4 cas entre filles/filles.

La violence physique ou corporelle (mort, blessure...) arrive egalement en tete (58%) suivie du viol (18%) et de l'harcelement sexuel (15%) et de l'insulte 9%.

Le rapport indique enfin que la violence dans les ecoles s'intensifie pendant les deux mois de janvier/fevrier beaucoup plus que les autres mois de l'annee scolaires.

Copyright Casanet 2013. All rights reserved.

Provided by Syndigate.info an Albawaba.com company
COPYRIGHT 2013 Al Bawaba (Middle East) Ltd.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2013 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Al Bayane (Al Dar Al Bayda', Morocco)
Date:Aug 1, 2013
Words:599
Previous Article:Renforcer les rapports de fraternite.
Next Article:Soutien Royal a la diversite culturelle et a la liberte.
Topics:

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2019 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters