Printer Friendly

20.500 milliards de centimes pour la relance de la filiere lait.

Une enveloppe de 20.500 milliards de centimes sera consacree, sur une periode de 5 ans, pour redynamiser la filiere lait, dont 18.000 milliards serviront a couvrir les subventions et le reste pour l'investissement. Il s'agit surtout de developper la production et par consequent reduire la facture d'importation de la poudre de lait dont l'Algerie importe annuellement plus de 300.000 tonnes. C'est ce qu'a fait savoir, hier, le ministre de l'Agriculture, du Developpement rural et de la Peche, Sid-Ahmed Ferroukhi, lors d'une rencontre avec les acteurs de la filiere lait organisee au siege du ministere. A cette occasion, le ministre a annonce une batterie de nouvelles mesures a meme de developper la filiere. Ainsi, la subvention acordee aux eleveurs passe de 12 a 14 DA. Selon le ministre, sur cinq ans, un dinar de plus coutera a l'Etat 9.000 milliards de centimes. Le ministre a precise que les procedures de controle et de paiement des subventions seront decentralisees a partir du 1er janvier 2016. L'eleveur beneficiera egalement de 2 DA supplementaires de la part des laiteries qui lui verseront desormais 36 DA par litre de lait au lieu de 34 DA. Aussi, le prix de reference du litre de lait cru est fixe a 50 DA. Une mesure appliquee depuis le 2 janvier 2015 [beaucoup moins que] pour inciter les eleveurs a produire un lait de qualite [beaucoup plus grand que], a-t-il ajoute, insistant sur le fait que le prix a la consommation du sachet de lait est maintenu a 25 DA. Quant aux laiteries, elles sont appelees a developper sur le marche un segment de produit de lait cru sous forme de tetra pack (UHT), a prix libre, et a developper la production de lait en poudre pendant la periode de forte lactation. Il est imperatif, selon Ferroukhi, de donner une impulsion a cette filiere fragilisee ces deux dernieres annees par les effets des crises engendrees par la fievre aphteuse et la secheresse.

Encourager la culture fourragere Sur l'enveloppe globale de 20.500 milliards de centimes destinee a la filiere lait, 2.500 milliards serviront a l'investissement dans le cadre du developpement des cultures fourrageres. Des facilitations seront introduites non seulement pour l'acquisition du foncier agricole mais egalement pour les financements. En plus du credit Rfig dont l'utilisation est desormais encouragee pour la production des fourrages, la CNMA etendra la mission d'une de ses filiales pour accompagner les petits agriculteurs desirant investir dans la culture fourragere. Outre cela, il est decide d'assouplir les procedures du credit Ettahadi et du credit federatif et la generalisation de leur financement aux autres banques, a l'instar de la Badr. Ferroukhi a egalement annonce que l'eleveur peut s'approvisionner en aliment de betail directement des transformateurs de ble a des prix referentiels. Par ailleurs, le ministre affirme qu'une instruction est en phase de publication pour permettre aux agriculteurs de s'integrer a la securite sociale et au systeme de retraite. Wassila Ould Hamouda

Copyright 2015 Horizons Provided by SyndiGate Media Inc. ( Syndigate.info ).

COPYRIGHT 2015 SyndiGate Media Inc.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2015 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Horizons (Algiers, Algeria)
Date:Nov 3, 2015
Words:500
Previous Article:[beaucoup moins que]Creer des synergies entre les politiques publiques et les objectifs des entreprises[beaucoup plus grand que].
Next Article:La facture des importations en net recul.

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2018 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters