Printer Friendly

15-02-2013 : Abdelfattah Mourou : [beaucoup moins que]Rached Ghannouchi doit quitter Ennahda ! Il mene le parti et le pays au desastre ! [beaucoup plus grand que].

Pas de reaction a cet article [beaucoup moins que]Rached Ghannouchi doit quitter Ennahda ! Il mene le parti et le pays au desastre ! [beaucoup plus grand que], a declare le vice-president d'Ennahda, Abdelfattah Mourou, dans une interview a l'hebdomadaire francais [beaucoup moins que] Marianne [beaucoup plus grand que].Il a ajoute que [beaucoup moins que] Rached Ghannouchi et sa direction sont en train de faire de notre parti une affaire familiale. Qu'il soit controle par des gens qui ne s'ouvrent pas a la realite et a la modernite est une catastrophe [beaucoup plus grand que].Dans cette interview, le dirigeant islamiste a affirme que [beaucoup moins que] la place d'Ennahda est dans l'opposition et elle y restera pendant 20 ans. C'est ce que je predis, moi son fondateur et son vice-president. Le peuple tunisien ne veut plus d'Ennahda. Il faut que le temps passe et qu'on oublie ses fautes. Il faut qu'une nouvelle generation apprenne a concilier l'islamite et la modernite. Parce que le probleme de la Tunisie ne se situe pas entre les islamistes et les laiques. La cle, c'est la modernite. [beaucoup plus grand que]Abdelfattah Mourou relate une conversation qu'il a eue, il ya quelques jours, avec Rached Ghannouchi. Il lui a demande s'il pouvait circuler sans peur en Tunisie. [beaucoup moins que] Il m'a repondu que non, qu'il avait peur des gens (a la suite du meurtre de Chokri Belaid, la foule des opposants a regulierement conspue Ghannouchi, accuse par la rumeur d'avoir place des polices paralleles au ministere de l'Interieur), a precise Mourou. Je lui ai demande : comment expliques-tu que le peuple tunisien veuille te chasser ? Il n'a pas repondu. Et d'ajouter : [beaucoup moins que] Je lui ai dit que moi, je circulais a pied, partout, et que chacun me saluait en souriant. En consequence, je demande a ce que soit convoque un congres extraordinaire d'Ennahda pour en changer la direction qui mene le parti et la Tunisie au desastre. Rached Ghannouchi et sa direction sont en train de faire de notre parti une affaire familiale. Qu'il soit controle par des gens qui ne s'ouvrent pas a la realite et a la modernite est une catastrophe. Je denonce Habib Ellouz ( NDLR: un depute Ennahda ultra) qui, pendant la manifestation devant l'ambassade de France, criait que les laics tunisiens devaient degager. Mais la Tunisie leur appartient a eux aussi ! Si vous etes au pouvoir, vous devez vous comporter en pere de famille ! [beaucoup plus grand que]Abdelfattah Mourou a rappele, d'autre part, les agressions dont il a ete victime et de l'inaction de son parti a ce sujet : [beaucoup moins que] Les salafistes m'ont agresse et Ennahda ne m'a pas defendu. Je denonce le laxisme qui a permis toutes ces violences. Je denonce ce qu'on est en train de faire de la mouvance islamiste. Elle est mon oeuvre ! Ce que je demande, depuis le debut, c'est l'islam dans son essence. L'islam sans developpement civilisationnel et sans croissance, ce n'est pas l'islam. La culture de Rached Ghannouchi et de ses partisans est une monoculture. Or nous sommes multiculturels en Tunisie, nous sommes le produit de 25 civilisations. Quand un predicateur saoudien est venu avec des petites filles voilees, je lui ai dit : ce que vous faites en Tunisie n'est pas acceptable pour les Tunisiens. Je lui ai dit cela a la television [beaucoup plus grand que], a encore dit Abdelfattah Mourou.

Copyright - AFRICAN MANAGER - 2013 - All Rights Reserved

Provided by Syndigate.info an Albawaba.com company
COPYRIGHT 2013 SyndiGate Media Inc.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2013 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

 
Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:African Manager (French)
Date:Feb 15, 2013
Words:609
Previous Article:15-02-2013 : Tunis : Ennahdha proposera Hamadi Jebali pout presider le nouveau gouvernement.
Next Article:15-02-2013 : Tunis : Abdelfattah Mourou se retracte.

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2018 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters