Printer Friendly

[beaucoup moins que]Un souffle democratique nouveau[beaucoup plus grand que] : [beaucoup moins que]Projet de theses politiques[beaucoup plus grand que].

INTRODUCTION GEeNEeRALE:

Le dixieme Congres national du Parti du progres et du socialisme est une occasion pour reflechir en profondeur sur les developpements de la situation generale et leur impact sur l'evolution du Parti, dans le cadre international, regional et national. En effet, le Parti a toujours tenu, depuis sa creation il y a plus de soixante-dix (70) ans, a bien preciser ses concepts et a bien encadrer sa politique avec suffisamment de clarte quant a ses principes, l'impregnant ainsi du rationalisme qui le met a l'abri de toute deviation possible en l'absence de cette immunisation ideologique et politique. Cette demarche, respectee par le Parti dans tous ses Congres, est un travail collectif sur lequel veille le Comite Central, en tant que cadre d'expression de l'intelligence partisane collective, et qui confere toute sa valeur a la production intellectuelle et ideologique du Parti, notamment a l'occasion de la preparation du Congres, en procedant a l'analyse des donnees et du contexte politiques dans lequel il se tient. Apres avoir participe pendant vingt (20) ans a la gestion gouvernementale, le Parti est en droit de s'interroger, dans le cadre d'une reflexion collective globale et complete, sur ce qui a ete realise et ce qui ne l'a pas ete parmi nos objectifs du changement et des reformes democratiques, loin de toute autosatisfaction beate ou toute auto-flagellation abusive. Ces [beaucoup moins que]theses politiques[beaucoup plus grand que] constituent un moment privilegie pour proceder a une profonde et rigoureuse introspection et pour tenter de comprendre le sens de l'etape et prospecter les horizons qui s'annoncent, par rapport aux responsabilites politiques, organisationnelles et historiques du Parti, sachant qu'au coeur de la philosophie organisationnelle sur laquelle s'appuie le Parti se trouve la vertu de la critique et de l'autocritique, auxquelles doit recourir le Parti de maniere methodique pour mieux garantir l'efficience de son action. Le Parti du Progres et du Socialisme est en effet une ecole particuliere pour mettre l'analyse scientifique et objective au service du [beaucoup moins que]decryptage[beaucoup plus grand que] d'une realite complexe et pleine de contradictions. La realite dans le cadre de laquelle se meut le Parti est, en effet, de nature complexe, tiraillee entre des tendances et des rapports de force contradictoires, a meme d'exercer parfois des pressions sur la vie politique et militante, exigeant par consequent que le Parti fasse preuve d'une assez haute capacite a la fois de resistance, d'objectivite et de clairvoyance pour traverser les zones de [beaucoup moins que]turbulence[beaucoup plus grand que] avec le moindre cout possible. Et cela, en recourant toujours et sans complaisance, a la sagesse et a l'objectivite, afin de preserver son identite fondamentale dans la prise de position et son expression, a sa maniere, et avec le style particulier qui lui est reconnu et qui le distingue dans le champ politique national. Partant de ces considerations de principe, les [beaucoup moins que]theses politiques[beaucoup plus grand que] s'articulent, dans une approche logique et coherente, autour de six (6) axes:

PARTIE I

LE PARTI DU PROGRES ET DU SOCIALISME

ET SON REFERENTIEL IDEOLOGIQUE ET PRINCIPIEL

Cette partie sera consacree a la question ideologique, etant donne qu'elle constitue le cadre referentiel et conceptuel de l'organisation de l'action du Parti, sur des bases solides, pour la comprehension d'une realite mouvante, la definition de l'approche qu'en fait le Parti et la clarification des caracteristiques de son projet societal. Car, le Parti du Progres et du Socialisme a fonde sa ligne politique sur les bases de l'engagement militant, des principes et des valeurs, c'est-a-dire dans le cadre d'une [beaucoup moins que]boussole[beaucoup plus grand que] ideologique qui preserve la pertinence et l'ethique de la question politique et partisane.

Chapitre I : La centralite de la question ideologique

Chapitre II: Le contexte international et son influence sur les developpements de la question socialiste

Chapitre III: Le contexte national et son influence sur cette question

Chapitre IV: La necessite d'une reflexion profonde et d'un effort continu pour apporter une reponse a la question du sens d'etre socialiste dans le Maroc d'aujourd'hui

Chapitre V: La necessite d'une analyse approfondie des developpements que connait la societe marocaine

CHAPITRE I

LA CENTRALITE DE LA QUESTION IDEOLOGIQUE

1 -- Le Congres du Parti du Progres et du Socialisme, une occasion pour consolider les accumulations dans le cadre de la dialectique de la fidelite et du renouveau:

Le Parti du Progres et du Socialisme a toujours veille a tenir son Congres national de maniere reguliere. Il saisit cette occasion pour proceder a une profonde evaluation de ce qu'il a accompli de son programme, de ce qu'il a produit comme apports intellectuels et politiques, dans sa quete continue de comprehension de la realite sociale dans laquelle il se bat et des [beaucoup moins que]lois[beaucoup plus grand que] qui la regissent, dans la diversite de ses situations, de ses complications et de ses circonstances.

Dans cette quete, il s'arme de sa methodologie d'analyse, basee sur le materialisme dialectique, pour identifier les [beaucoup moins que]dysfonctionnements[beaucoup plus grand que] et les handicaps qui entravent le developpement, et pour edifier des alternatives realisables, en luttant pour leur appropriation par les citoyens et en oeuvrant pour leur realisation a travers la lutte democratique, sur les divers fronts sociaux et institutionnels. Ainsi, le Parti ne part pas du vide ou efface ou oublie ce qu'il a accumule depuis sa fondation jusqu'a aujourd'hui, aussi bien au niveau de ses apports theoriques et pratiques qu'au niveau de son vecu et des riches et diverses experiences qu'il a connues, pour consolider ses reussites et tirer des enseignements de ses echecs. Ce faisant, il garde toujours present a l'esprit l'horizon socialiste auquel il aspire et qui rendra possible le passage d'un monde du besoin et de l'alienation au monde de la liberte qui ouvre la voie a la participation populaire et a la justice sociale, dans le cadre d'un developpement harmonieux des forces de production, qui permette de satisfaire les besoins de la societe.

2- Rejet de la these de la [beaucoup moins que]fin des ideologies[beaucoup plus grand que]: Nulle action partisane n'a de sens en l'absence d'un referentiel ideologique

Parler d'ideologie aujourd'hui agace certains, qui croient que ce concept fait partie d'un passe revolu; et qu'il porte une utopie qui se serait eteinte avec l'effondrement de ce qui s'appelait le [beaucoup moins que]camp socialiste[beaucoup plus grand que].Ils pretendent que ce qui se materialise sur le terrain de la realite comme disparites dans la repartition des richesses, des ressources, des positions et des privileges, qui se transforment rapidement en droits acquis de certaines categories, ne serait que naturel et releverait de la [beaucoup moins que]force des choses[beaucoup plus grand que] et des differences des aptitudes humaines naturelles et hereditaires! Ainsi, au nom de la [beaucoup moins que]liberte[beaucoup plus grand que], de la [beaucoup moins que]chance[beaucoup plus grand que], du [beaucoup moins que]hasard[beaucoup plus grand que] et du fonctionnement de [beaucoup moins que]la nature[beaucoup plus grand que] et de l'histoire, et au nom du [beaucoup moins que]droit naturel[beaucoup plus grand que] qui regirait l'excellence, la hierarchie et les inegalites, les theoriciens du liberalisme defendent l'idee de l'echange inegal!

Proclamer, a partir de ces affirmations, la [beaucoup moins que]mort[beaucoup plus grand que] de l'ideologie est en soi ideologique! L'objectif serait ainsi que les classes possedantes suscitent chez les larges couches populaires le sentiment d'une sorte de [beaucoup moins que]fatalisme[beaucoup plus grand que] qui les aveuglerait et qui les pousserait a continuer a accepter leur soumission a ces classes et a continuer a ne pas prendre conscience de leurs reelles potentialites pour depasser leur miserable situation, issue de la nature des rapports sociaux dominants, et a croire en l'impossibilite de son changement.

L'ideologie, en tant que vision qui explique la realite sociale objective, est en fait presente en permanence et est liee a la connaissance et a la pratique; elle se materialise dans les idees, les valeurs et les comportements qui expriment des interets d'une classe parmi les classes sociales, d'ou la distinction entre connaissance et ideologie.

Par consequent, il est naturel que le Parti, fidele a ses traditions militantes, accorde une importance extreme a la lutte ideologique. Elle est indispensable pour eclairer les citoyens, plus particulierement les travailleurs, et pour elever le degre de leur conscience afin de connaitre les causes reelles de leurs conditions de vie et de s'enroler dans les luttes syndicales et politiques, pour le changement de ces conditions de vie vers le meilleur et pour participer aux combats ideologiques contre tous les courants liberaux, reactionnaires, obscurantistes, populistes ou gauchistes et nihilistes.

3- La question socialiste dans le monde d'aujourd'hui: Interrogations ideologiques et politiques

L'humanite aspire encore a se debarrasser du capitalisme et de ses fleaux! Et le socialisme reste encore la voie pour y arriver. Mais cette tache requiert la recherche d'une alternative, ou des alternatives, au modele qui a prouve son echec, a conduit a la crise qu'ont vecue les experiences socialistes, et s'est acheve par l'effondrement de ce qui s'appelait [beaucoup moins que]le camp socialiste[beaucoup plus grand que].

Le mouvement ouvrier international et ses expressions culturelles et politiques, qu'elles soient socialistes ou communistes, dans les pays capitalistes, et bien qu'il ait reussi a arracher beaucoup d'acquis sociaux et politiques, a connu un grand recul dans son rayonnement et son influence.

Il s'est retrouve dans une position defensive dans la confrontation des attaques du capitalisme contre les acquis des travailleurs et leur droit a une juste repartition des richesses produites. Il essaie aujourd'hui d'arriver a une vision progressiste pour affronter la crise de developpement du capitalisme qui essaie pour sa part d'affaiblir la [beaucoup moins que]conscience de classe[beaucoup plus grand que] et d'attiser la tentation ethno-chauviniste, en jouant notamment sur la corde de la xenophobie et du rejet des etrangers.

Cette crise que traversent les mouvements de la gauche socialiste traditionnelle a contribue a l'emergence de divers mouvements et de diverses tendances dont le denominateur commun est le rejet des consequences du capitalisme sauvage, dont les licenciements individuels et collectifs des travailleurs, la precarite, l'exploitation, la marginalisation et la destruction des richesses naturelles, ce qui a permis a certains d'entre eux l'acces et la participation a la gestion gouvernementale, comme ce fut le cas en Grece.

Quant au recul de la gauche dans les pays arabes, il a ete accompagne, depuis la fin des annees soixante-dix du siecle dernier, par l'occupation du terrain de la lutte sociale et politique par les tendances de l'Islam politique.

Ce qui a complique son combat politique. Les mouvements de gauche dans les pays africains, asiatiques et d'Amerique latine ont connu les memes difficultes, dans le cadre des specificites locales qui leur sont propres. Reste l'experience chinoise, qui merite un interet particulier et dont il est difficile de prevoir avec certitude l'evolution, malgre ce qui a pu etre realise comme developpement, dont les effets positifs sur les conditions de vie de la grande majorite du peuple chinois sont reels et ont permis une avancee considerable dans le developpement et la modernisation des infrastructures socio-economiques et culturelles, propulsant la Chine en tete du classement mondial dans plusieurs domaines... Le [beaucoup moins que]socialisme[beaucoup plus grand que] chinois actuel est, comme le definissent les dirigeants du Parti communiste chinois, le socialisme de l'etape primaire et non pas le socialisme du niveau superieur; un socialisme qui se developpe et evolue en tenant compte de l'experience des autres peuples et de leurs aspirations a la dignite et a la liberte.

CHAPITRE II

LE CONTEXTE INTERNATIONAL ET SON INFLUENCE SUR LES DEVELOPPEMENTS DE LA QUESTION SOCIALISTE

L'une des consequences principales de l'effondrement de ce qui s'appelait le [beaucoup moins que]camp socialiste[beaucoup plus grand que] a ete la violente attaque ideologique et economique multiforme que les pays imperialistes, et a leur tete les Etats-Unis d'Amerique, ont menee a cette occasion, pour denigrer les idees progressistes, en particulier le socialisme. Ils ont mobilise pour cela tous les moyens et les technologies de communication ainsi que les experiences et les centres de recherches politiques, afin d'enterrer definitivement le referentiel socialiste et d'en finir avec le reve de l'edification d'un nouveau monde ou regnerait la liberte, l'egalite, le progres et la justice sociale.

La gauche mondiale allait connaitre de ce fait une crise sans precedent, et beaucoup parmi les militants, les intellectuels et les chercheurs qui ont porte cette pensee emancipatrice ont ete pousses soit a l'abandonner definitivement soit a renoncer a recourir a ses concepts et a sa methodologie, pour ne pas apparaitre hors la nouvelle mode neo-liberale ni, a fortiori, penser a nouveau a la possibilite de nouveaux horizons pour le socialisme.

Concentration des richesses et aggravation des disparites sociales a travers le monde

Dans ce contexte, les portes ont ete grand-ouvertes a l'acceleration du rythme de la mondialisation et de l'integration des marches nationaux dans le marche mondial, afin d'abattre les dernieres barrieres qui entravaient l'expansion du capital, du pillage et l'exploitation effrenee des ressources humaines et naturelles, a travers le monde.

On est passe ainsi d'un capitalisme industriel (monnaie-production-monnaie) a un capitalisme financier (monnaie-monnaie), sans passer par la production, et a la domination et la maitrise des fruits et des acquis des innovations induites par la revolution scientifique et technologique, au service de ses seuls interets...

Ce qui a entraine une grande concentration des richesses entre les mains d'une minorite d'hommes d'affaires et de societes multinationales, a aggrave les disparites sociales et a accentue le dereglement environnemental et ecologique et a detruit les quelques industries nationales qui existaient encore dans les pays de ce qu'on appelait le [beaucoup moins que]tiers-monde[beaucoup plus grand que].

La lutte pour un nouvel ordre mondial est aujourd'hui au coeur du combat de notre epoque, en vue de renforcer la legalite internationale et le respect du droit de tous les peuples de choisir chacun sa voie particuliere pour le developpement global, economique, humain et culturel, dans le cadre des nouvelles donnees internationales et de leurs propres specificites, tout en favorisant le rayonnement de la connaissance scientifique dans ses dernieres applications et en permettant et en developpant le dialogue entre les differentes experiences, pour construire un monde humain nouveau, ou sont respectees les diverses identites et specificites. Car il ne peut y avoir de coexistence sans le respect de la difference et de la diversite; difference et diversite qui ne peuvent perdurer que dans le cadre du respect de la souverainete des Etats, des droits de leurs peuples et de la liberte de leurs choix.

La pensee socialiste a un avenir prometteur, tributaire de la capacite de la gauche a ouvrir de nouveaux horizons

Les composantes essentielles de la gauche, dont le PPS ont accumule une riche experience, avec ses points forts et ses points faibles. Avec ses succes et ses echecs, cette experience demeure globalement positive et evolutive, pour peu que la gauche en fasse la lecture appropriee et objective. Celle-ci doit reposer sur la critique constructive et l'autocritique creatrice et en tirer les enseignements necessaires.

C'est ainsi que sera renouvelee la pensee socialiste sur la base de la dualite de la fidelite et du renouveau, loin de toute forme de dogmatisme.

Cela requiert l'adoption de formules organisationnelles souples et en meme temps capables de se mettre au diapason des transformations societales accelerees. Parallelement, cela exige d'integrer les nouveaux moyens de communication dans leur diversite.

Sur cette base, le PPS considere que la pensee socialiste a encore en face d'elle de larges horizons democratiques.

CHAPITRE III

LE CONTEXTE NATIONAL ET SON INFLUENCE

Les raisons du recul de la Gauche au Maroc

La secousse qui a ebranle la majorite des mouvements de la gauche communiste dans le monde apres l'effondrement de ce qui s'appelait le [beaucoup moins que]camp socialiste[beaucoup plus grand que] n'a pas eu de consequences organisationnelles majeures sur notre Parti. En effet, grace a la distance qu'il avait pris avec la pensee predominante dans la culture [beaucoup moins que]sovietique[beaucoup plus grand que], notre Parti a toujours oeuvre en toute independance, et s'est occupe principalement de ses taches nationales tout en militant pour le rayonnement de l'esprit de solidarite internationale avec les partis communistes, les partis socialistes et les mouvements de liberation nationale.

Cependant, cet evenement a complique la tache des militants du Parti, auxquels on demandait alors d'expliquer encore et toujours les raisons de ce qui s'est passe, et a reduit pour une longue periode notre discours sur notre identite socialiste, vu qu'elle restait liee dans la representation collective a l'echec de l'experience sovietique. Elle nous poussait a nous contenter de concentrer notre lutte, nos analyses et notre litterature sur la realisation des taches de l'etape nationale et sur la preservation des acquis democratiques et sociaux de notre peuple.

Cette [beaucoup moins que]adaptation[beaucoup plus grand que] a eu des aspects positifs, consistant pour l'essentiel a renforcer et a immuniser notre Parti, dans sa continuite, comme acteur important et influent sur le cours des evenements qu'a connus notre pays, notamment son evolution democratique et son progres social, arme d'une approche [beaucoup moins que]realiste[beaucoup plus grand que] fondee sur la juste evaluation de l'evolution du rapport des forces, la definition des priorites dans notre lutte pour leur realisation et la negociation pour des consensus politiques positifs. Cependant, il faut reconnaitre que cette adaptation a ete menee au detriment d'une forte presence du Parti sur la scene de la lutte ideologique.

Le Parti s'est contente, en effet, de continuer a jouer son role dans le cadre de la Koutla democratique et dans la participation active et efficace dans l'elaboration des consensus politiques qu'a connus notre pays, depuis 1974 jusqu'a aujourd'hui, entre l'institution monarchique et les forces politiques, que cela fut a partir de son positionnement dans l'opposition ou dans la majorite gouvernementale.

Or, les fissures internes qu'a vecues la Koutla democratique comme cadre unitaire, a cause de divergences subjectives entre les partis de l'Union Socialiste et de l'Istiqlal, ont paralyse l'action et le dynamisme de la Koutla, avant de conduire a son enterrement definitif, dans un contexte politique pourtant positif, marque par l'adoption, presque a l'unanimite, d'une nouvelle Constitution, tres avancee, particulierement en matiere des droits. Le manque de clairvoyance de la part de ces deux composantes a prive les forces nationales democratiques de la possibilite de continuer a occuper les devants de la scene politique et a permis l'emergence de forces politiques a referentiel religieux. Et au lieu de tirer les enseignements de cette experience et d'oeuvrer a rattraper les erreurs et a surmonter les problemes, ces deux partis sont malheureusement entres dans un processus de querelles et de surencheres populistes, loin de leurs positions historiques et militantes.

Croissance et diversite du phenomene de l'Islam politique

Devant cette situation, les courants au referentiel religieux ont pris une place plus forte dans les champs politique et social. Mais ce ne sont pas des mouvements ou des partis religieux dans le vrai sens du terme, leur expansion ne resultant pas de leurs eventuels efforts et apports intellectuels mais plutot de circonstances pratiques objectives, dont principalement l'echec des projets de developpement du pays et la crise de la gauche. L'avenement d'une direction religieuse a la tete de la revolution iranienne, surtout a ses debuts, la croissance de l'ideologie fondamentaliste et le soutien fourni par les forces imperialistes a ces courants religieux pour contrer les aspirations d'emancipation des peuples, sont tous des facteurs qui ont favorise cette influence ascendante.

En plus de ces facteurs qui ont favorise la croissance et l'enracinement de ces organisations il faut egalement rappeler le role de l'echec du systeme educatif national et l'exploitation politique faite par ces courants religieux d'idees et de prejuges qui existent effectivement dans notre societe.

Notre Parti ne prend pas une position de principe contre les mouvements a referentiel religieux, mais arrete ses positions a leur egard a la lumiere de leurs attitudes et positions a l'egard des causes de la societe et du changement. C'est ce qui explique notre participation aux deux gouvernements diriges par le Parti de la justice et du developpement, sur la base d'un programme gouvernemental consensuel negocie, fonde essentiellement sur le respect des libertes individuelles et collectives et sur les acquis constitutionnels, dont le referentiel universel et moderniste.

Et il serait errone de juger la pratique politique de la religion comme, dans l'absolu, conservatrice et reactionnaire ou progressiste et revolutionnaire, etant donne la diversite de ses formes concretes et de ses manifestations pratiques. C'est pour cela que nous ne mettons pas tous les mouvements a referentiel religieux dans notre pays au meme niveau. *

Les partis lies a l'Administration

[beaucoup moins que]L'oligarchie[beaucoup plus grand que], dominante depuis son apparition, n'a pas pu se doter d'expressions politiques organisees et independantes, vu qu'elle est composee de categories differentes, aux activites economiques diverses (financieres, industrielles, agricoles, rentieres ...) et aux interets differents.

Ces partis [beaucoup moins que]administratifs[beaucoup plus grand que] ont ete crees dans l'entourage des autorites et certains d'entre eux se sont developpes dans un processus de falsification flagrante des elections et de fabrication des cartes politiques. Ils se sont distingues par leur propension a l'autoritarisme et au controle de la societe, de l'evolution democratique et des libertes. Et nous les jugeons justement a la lumiere de leur pratique politique et a l'aune de nos valeurs et de nos programmes.

Ils accordent la priorite principalement au developpement des richesses personnelles et familiales, au detriment meme des interets qu'ils ont en commun avec la classe sociale a laquelle ils appartiennent, vu que c'est la raison meme qui a preside a leur creation. Devant leur incapacite et l'absence meme de volonte en leur sein, l'Etat a veille, depuis l'independance politique du pays jusqu'a aujourd'hui, a intervenir pour inciter et encourager quelques personnalites, a des epoques historiques differentes, pour creer de nouvelles organisations en mesure de defendre les interets de cette [beaucoup moins que]oligarchie[beaucoup plus grand que], sous forme de partis politiques, et pour meubler le champ politique d'expressions politiques et d'[beaucoup moins que]opposition[beaucoup plus grand que], differentes des visions et des propositions de la Gauche et des forces nationales. Cette situation renforce l'ambigE-ite et le manque de clarte qui dominent le champ politique, vu la faiblesse de la production intellectuelle autonome de ces categories qui appartiennent a [beaucoup moins que]l'oligarchie[beaucoup plus grand que], ce qui n'aide pas a clarifier leur identite et leur positionnement reels.

Les manifestations de protestation, spontanees et non spontanees

Devant ce que connaissent parfois les champs social et politique comme pressions et incertitude des horizons, et devant le recul important des forces de gauche surtout dans le champ social, des mouvements spontanes et non spontanes, bien que limites jusqu'a present, ont commence a apparaitre dans les villes, suite a des evenements et des faits de societe locaux, qui constituent la premiere etincelle et le pretexte pour sortir dans la rue, et qui ne tardent pas a prendre des formes plus ou moins organisees, en dehors du cadre des partis politiques. Ce phenomene, qui est apparu avec le [beaucoup moins que]mouvement du 20 fevrier[beaucoup plus grand que] au debut du siecle actuel, se repete de plus en plus et a des intervalles rapproches.

Meme si les reseaux sociaux sont devenus un levier important, qui aide a la mobilisation et a l'exacerbation des sentiments, il est devenu impossible pour les autorites et pour les acteurs politiques et syndicaux de fermer les yeux sur ce qui s'y passe, parce qu'ils revelent sans doute l'expression de l'aggravation d'une situation sociale qui est restee sans remede et renseignent sur la necessite de revoir l'efficience de l'encadrement politique et social dans notre pays.

Certes, il est vrai que toute action spontanee porte en elle ses limites, mais nous ne pouvons en tant que force militante de gauche ne pas nous interroger sur les causes de l'apparition de ce phenomene pour en tirer les lecons necessaires avant qu'il ne soit trop tard. Nous devons veiller a rester suffisamment vigilants pour interagir positivement avec ce phenomene, pour eventuellement l'encadrer assez rapidement, parce qu'il n'est pas possible de transformer une lutte spontanee en large lutte sociale si nous ne connaissons pas de maniere precise ses causes et si nous n'oeuvrons pas a elever le niveau de conscience politique de ses initiateurs.

Les organisations de la societe civile: Une influence inegale

Depuis sa creation, notre Parti a oeuvre pour encourager les diverses initiatives, a l'interieur comme a l'exterieur, visant a fonder des associations dans la societe civile. Il est profondement convaincu de leur importance pour defendre les diverses revendications sociales legitimes de la population et pour contribuer a proposer des solutions a ses problemes, en tant qu'organisations non gouvernementales faisant l'equilibre face a toute tentative de l'Etat d'exercer son hegemonie sur la societe et de la demanteler, sans que cela soit par ailleurs un obstacle a ce que l'Etat joue son role dans le maintien de l'ordre public et l'arbitrage entre les divers et principaux interets en presence.

La societe civile fait l'objet, dans notre pays, d'une lutte entre diverses forces politiques et ideologiques contradictoires, dont les forces de l'islam politique, qui convergent a utiliser la societe civile dans leur affrontement avec le monopole exerce par l'Etat et ses appareils dans l'usage de la force et le pouvoir de decision. C'est pourquoi il serait errone de considerer que la [beaucoup moins que]societe civile[beaucoup plus grand que] ne serait qu'un simple [beaucoup moins que]incubateur[beaucoup plus grand que] d'idees et de valeurs civiles et [beaucoup moins que]terrestres[beaucoup plus grand que] qui refleteraient l'espace public sans l'espace prive, charge d'une conscience religieuse, sincere ou artificielle. Le phenomene de la desaffection a l'egard de l'action politiqueLa desaffection des citoyens et des citoyennes a l'egard de la participation active dans la vie politique nationale et dans les batailles electorales a ete l'une des plus importantes caracteristiques de l'action politique durant les deux dernieres decennies. Cette desaffection est certainement liee aux pouvoirs limites des diverses institutions representatives, a la deconsideration de l'action politique, a l'affaiblissement des partis politiques, aux pratiques des differents acteurs politiques, a l'ingerence des autorites lors des operations electorales au profit de certaines parties et contre d'autres, au recours illegal a l'argent lors des elections et aux pratiques de corruption politique et d'exploitation des institutions representatives pour s'enrichir illicitement, sans parler de la situation economique et sociale difficile de la majorite des citoyens, qui les pousse, surtout les jeunes et les cadres, a considerer que la bataille democratique est secondaire.

La difficulte de differenciation et la necessite de la clarte ideologique

Dans l'etape historique que traverse notre pays, qui est une etape de l'edification de l'Etat national et democratique moderne, souvent les positions des differentes forces sociales et politiques, malgre leurs divergences et leurs contradictions, s'entrecroisent et convergent pour la realisation de certaines taches et de certains besoins. Cette situation provoque alors la confusion et l'embarras, surtout lorsque les partis politiques de l'Administration (de droite) presentent leurs [beaucoup moins que]programmes[beaucoup plus grand que] pendant les campagnes electorales, pretendant etre [beaucoup moins que]au service des citoyens pour resoudre les problemes de l'education, de la sante, de l'emploi, du logement ...[beaucoup plus grand que], occultant leur referentiel ideologique et leur positionnement social dans le but d'attirer les voix des citoyens, surtout les pauvres, sans parler du recours illicite a l'argent pour l'achat des conscience. Ces pratiques poussent de larges couches populaires a croire, vu leur faible niveau de conscience politique et la faiblesse du debat public, que tous les partis se ressemblent. De meme, l'ouverture des partis de gauche, pour des raisons subjectives, sur des potentialites electorales dont certaines n'ont pas de formation politique et qui ne sont pas necessairement appelees a epouser l'identite de ces partis et leur referentiel ideologique, peut conduire a ce que ces elus adoptent des positions proches de celles des forces politiques de droite, sans parler des deviations comportementales et ethiques qui peuvent parfois atteindre le corps electoral de gauche. Tous ces facteurs conjugues n'aident pas a la necessaire differenciation politique entre les divers acteurs politiques pour que le citoyen apprehende l'identite reelle de chacun d'entre eux. Ces pratiques et cette situation portent prejudice principalement aux forces politiques de la gauche, limitent leur influence et compliquent leur tache pour communiquer avec les citoyens et les eclairer, sachant que notre lutte pour la clarte ideologique est notre outil pour conscientiser, faire bouger et mobiliser les masses pour reunir les conditions necessaires du changement.

Or, on ne peut faire cela seulement pendant les campagnes electorales ou a de rares occasions conjoncturelles. C'est une action quotidienne et une tache inherente a tout militant ou militante de notre Parti. Nous devons nous en acquitter a travers des moyens divers et adaptes aux couches sociales concernees.

Ce n'est pas seulement une question de connaissance et de comprehension, mais aussi de principes, de valeurs et de comportements nouveaux.

Ceci ne se realisera que dans le cadre du combat des idees et de l'autocritique, en plus de l'action politique de masse.

CHAPITRE IV

LA NECESSITE D'UNE REFLEXION PROFONDE ET D'UN EFFORT CONTINU POUR APPORTER UNE REPONSE A LA QUESTION DU SENS D'ETRE SOCIALISTE DANS LE MAROC D'AUJOURD'HUI

Dans un contexte international qui a connu, lors des deux dernieres decennies du siecle dernier, des luttes politiques et des crises economiques et sociales importantes, emportant ce qui s'appelait le [beaucoup moins que]camp socialiste[beaucoup plus grand que] et ouvrant la voie aux systemes capitalistes mondiaux pour etendre leur emprise hors de leurs territoires et exercer leur hegemonie sur le reste des pays du monde, la gauche mondiale a vecu une crise sans precedent. La question sur [beaucoup moins que]le sens d'etre socialiste dans le Maroc d'aujourd'hui[beaucoup plus grand que] devenait alors legitime et inevitable.

Pour notre Parti, etre socialiste aujourd'hui c'est s'approprier une vision de la justice sociale et de l'egalite qui ne se fonde pas uniquement sur [beaucoup moins que]l'equilibre[beaucoup plus grand que] juridique ou l'egalite des chances, mais s'appuie sur la lutte pour abolir les causes objectives de l'injustice, de l'exploitation et de l'asservissement. Et il ne s'agit pas de nier les disparites entre les hommes mais de supprimer leurs causes inherentes a l'exploitation et de renforcer la dignite humaine. Le socialiste aujourd'hui est celui qui, face a la realite, se fixe des taches precises qui correspondent a cette realite et visent a la changer le mieux possible. Il lutte pour realiser ce changement avec tous les moyens possibles, tenant compte dans cette lutte des priorites dans ces taches, en vue de l'etape suivante.

Le socialiste aujourd'hui est celui qui apprehende la realite dans sa dynamique et qui puise dans l'apport de la pensee socialiste et de ses dimensions methodologiques, en continuant a renouveler ses sources et a s'inspirer des references pratiques, intellectuelles et thematiques contemporaines et a profiter des multiples experiences humaines, avec leurs aspects positifs et leurs aspects negatifs, loin de [beaucoup moins que]l'absolutisme[beaucoup plus grand que] et de la pensee unique, ouvert aux apports intellectuels dans leur diversite.

Le socialiste est celui qui ne se contente pas de l'analyse et de l'explication mais innove dans la recherche des solutions a apporter aux problematiques posees, a la lumiere de son referentiel, et s'approprie la cause de l'environnement et de sa defense.

Rejet du dogmatisme, des modeles prets a l'emploi et de la momification de la pensee

Notre Parti n'a jamais pris ses decisions politiques uniquement sur la base de ses principes, sans prendre en compte les circonstances reelles dans lesquelles il devait mettre en oeuvre sa ligne politique et sans etre conscient que cette meme ligne politique pouvait etre erronee dans d'autres cas, en fonction d'autres circonstances.

Notre Parti combat en permanence l'immobilisme et la lethargie intellectuels et refuse le recours aux formules theoriques uniques dans des actions sociales diversifiees, sans prendre en consideration les specificites de chaque situation. Il se fonde sur les realites concretes et evite les prejuges, parce que nous avons tres tot pris conscience que le Parti devait etre l'enfant de son milieu, ne pas trainer en permanence un discours fige, se dresser avec la fermete necessaire contre le dogmatisme et l'extremisme, explorer les divers domaines en passant de l'unique au multiple, du certain au possible, de l'absolu au relatif, sans se limiter a l'analyse et a l'explication, mais en devant jouer un role innovateur, apte a formuler une nouvelle vision de la justice sociale.

La voie nationale vers le socialisme

Les principes generaux du socialisme en tant que forme d'organisation sociale, nouveaux rapports sociaux, juste repartition des richesses et en tant que valeurs et ideaux humains, constituent la composante principale de l'identite du Parti. Cela a toujours ete affirme et confirme dans tous ses Congres nationaux. Mais nous ne nous sommes jamais contentes de le proclamer. Nous avons toujours veille a mener une reflexion collective et novatrice, en l'inscrivant dans son environnement concret pour qu'elle soit en harmonie avec les realites de notre pays et avec les conditions de son evolution historique.

Nous considerons que l'identite du Parti ne se compose pas uniquement des principes du socialisme mais puise aussi dans ce qui est radieux dans notre patrimoine arabo-musulman et dans les avancees intellectuelles, scientifiques et objectives que l'humanite a connues jusqu'a nos jours, afin de liberer l'humanite de toute les formes d'exploitation et d'asservissement.

Les progres scientifiques et technologiques, et particulierement la revolution globale dans les domaines de la communication et de l'informatique, ont bouscule et developpe le concept des forces productives et le concept de la valeur, avec ce que cela induit comme evolution dans le concept de classe ouvriere qui n'est plus la classe ouvriere dans son acception traditionnelle mais qui s'est elargie a de nouvelles forces, sans oublier la nouvelle exigence de l'integration de la dimension environnementale et ecologique comme composante essentielle. En effet la nature, qui est la source de la continuite de la vie, est de plus en plus detruite et menacee par le capitalisme.

L'identite socialiste et ecologiste de notre Parti n'est pas une identite renfermee sur elle-meme, mais elle est de nature relationnelle interactive. Le developpement et l'interactivite de notre identite ne l'effacent pas mais l'enrichissent et en font une valeur dynamique et non pas une valeur figee et stagnante.

La dimension ecologique du socialisme

Le Parti du progres et du socialisme considere que la lutte ecologiste n'est pas moins importante que la lutte pour le droit au travail et a la juste repartition des richesses, parce que le capital sauvage qui exploite les forces humaines productives est celui-la meme qui exploite la terre et la nature comme force productrice et, ce faisant, detruit en meme temps le droit de l'Homme a la vie.

Le capitalisme, dans sa forme consumeriste pure, ne peut augmenter ses benefices rapidement ou travailler mieux avec moins de ressources parce qu'il repose, dans son essence meme, sur les principes essentiels de la multiplication des benefices et sur la liberte et la rapidite de circulation des capitaux de facon a lui garantir le plus grand et le meilleur gain possible.

Ce qui n'est pas compatible avec les exigences de sauvegarde de l'environnement ecologique et de son renouvellement dans le cadre du developpement durable.

C'est ce qui explique le lien etroit entre la lutte ecologique et les principes socialistes, meme si les [beaucoup moins que]theoriciens[beaucoup plus grand que] du capitalisme tentent d'envelopper leurs projets de la couleur [beaucoup moins que]verte[beaucoup plus grand que] ecologique, en propageant des concepts tels que [beaucoup moins que]la responsabilite sociale de l'entreprise[beaucoup plus grand que] ou [beaucoup moins que]l'incitation a l'utilisation des energies renouvelables[beaucoup plus grand que], dans le but de se l'approprier et de la vider de sa substance, en l'ajoutant a leur lexique trompeur, sans changer en rien les modes de production pollueurs.

Sans parler de l'obsolescence programmee, du transfert de la pollution consubstantiel aux transferts de capitaux a destination des pays se caracterisant par un faible cout de production et garantissant de gros benefices.

CHAPITRE V

LA NECESSITE D'UNE ANALYSE APPROFONDIE DES DEVELOPPEMENTS QUE CONNAIT LA SOCIETE MAROCAINE

Les transformations demographiques et leurs repercussions sur le changement du mode de vie urbain

Le rythme rapide de la croissance demographique dans les centres urbains au Maroc a connu une augmentation annuelle de 4%, nettement au-dessus de la moyenne mondiale, qui se situe a 1,5%. Ce rythme explique que la population des villes marocaines se soit multipliee et soit passee de 26% en 1950 a pres de 60% en 2016. Cette evolution nous interpelle en tant que Parti democratique et moderniste, notamment par rapport aux resultats que nous avons obtenus dans les villes lors des operations electorales de 2015 et 2016. Il nous interpelle aussi sur notre capacite a assimiler ce que connaissent ces espaces comme transformations structurelles profondes, qui se manifestent notamment dans l'elargissement et la complexite d'acces a leurs services et dans les conditions de vie commune en leur sein, surtout avec l'apparition de valeurs et de comportements nouveaux, propres aux diverses categories sociales qui y vivent, dont surtout la jeunesse.

Cette evolution a fait emerger de nouvelles attentes chez les citoyens et les citoyennes, surtout dans les domaines de l'emploi, du logement, du transport, de la culture et de la gouvernance de ces villes, avec ce qui accompagne cela au niveau des disparites sociales et de la securite, auxquelles nous n'avons pas pu, malgre tous les efforts deployes, apporter les reponses adequates. Par consequent, il est devenu imperatif pour le Parti et ses organisations, a tous les niveaux, de relever le defi et d'accorder un interet extreme au traitement de cette problematique. Notre Parti doit s'enraciner dans son environnement social urbain, se mobiliser et s'ouvrir a l'egard de toutes les potentialites internes et externes, en s'appuyant sur toutes les donnees et les etudes serieuses menees, pour mieux comprendre ce qui se passe, et organiser la presence et l'action du Parti, dans le cadre de programmes militants, avec les methodes, les moyens et les competences appropries, pour relever ce defi qui conditionnera l'avenir de notre Parti.

L'obligation de deployer les efforts necessaires dans l'analyse de la structure des classes dans la societe marocaine

Depuis sa fondation, notre Parti n'a pas cesse, a travers ses multiples congres et ses activites scientifiques et politiques, d'accorder un interet central a l'etude et a l'analyse de la structure economique et sociale de la societe marocaine et a l'evolution des rapports sociaux dominants. Il a toujours cherche a apprehender les contradictions qui le caracterisent et a en saisir celles considerees comme principales et celles secondaires, afin d'orienter ses luttes, en liaison avec ce que permettent les conditions objectives et subjectives de l'etape historique en question, accompagnant et scrutant ce qui est nouveau et ce qui se developpe et non seulement ce qui existe au moment present mais aussi ce qui en naitra demain.

Le renouvellement de notre analyse de la structure des classes sociales dans notre societe actuelle est l'une des taches urgentes auxquelles doit s'atteler notre Parti, apres la tenue de son Xe Congres, vu la complexite de l'evolution de la societe marocaine, la confusion et le manque de clarte qui entourent cette question, afin de clarifier les choses et d'armer la conscience et la volonte collectives dans la voie du changement espere. Le developpement economique, dans le cadre des contraintes objectives et subjectives de la situation dans notre pays, sans parler d'une situation economique marquee par le caractere marchand et rentier est, d'une part, domine par l'hegemonie d'une classe oligarchique qui profite de l'essentiel des richesses produites et, d'autre part, conditionne par des relations de dependance a tous les niveaux, consacree par le biais d'accords de libre echange avec plusieurs pays et qui enregistrent pour la plupart un deficit de la balance commerciale marocaine.

Cette orientation a conduit a l'affaiblissement de la bourgeoisie nationale et de son role politique et economique du fait des crises que connaissent la plupart des secteurs industriels et qui se traduisent par la fermeture de plusieurs usines, le licenciement de milliers de travailleuses et de travailleurs et l'aggravation du chomage et de la marginalisation. Ainsi, la contradiction principale met la majorite du peuple marocain (bourgeoisie nationale, couches de petite et moyenne bourgeoisie, ouvriers, paysans pauvres, marginaux ...) en opposition avec [beaucoup moins que]l'oligarchie[beaucoup plus grand que] et ses allies.

L'interet national requiert le changement d'orientation, a travers l'exercice souverain du pouvoir de decision et la mise en oeuvre de reformes profondes dans les structures; des reformes, de nature a mobiliser les ressources nationales au service du developpement durable.

Ces reformes devraient s'appuyer sur les potentialites de notre pays et qui font de la recherche scientifique et technologique une priorite, en integrant de maniere intelligente ce que l'Humanite a obtenu comme resultats dans les sciences, les techniques, les industries et les nouvelles technologies de l'information ... L'interet national requiert aussi la participation democratique et active, consciente et organisee, des larges couches de notre peuple, a travers une mobilisation continue et non seulement circonstancielle. C'est la la seule orientation a meme de permettre la resolution des problemes sociaux dans un delai raisonnable.

La necessite d'accompagner les transformations que connait le monde du travail

Notre Parti, en harmonie avec son positionnement social, accompagne l'evolution du monde du travail et les transformations profondes qu'il connait, notamment dans les secteurs de la production et des services, du fait de son integration des technologies numeriques, des systemes informatiques et des outils electroniques, qui requierent une main-d'oeuvre peu nombreuse et qualifiee.

Cette evolution a limite relativement la main-d'oeuvre dans l'industrie, les services et l'agriculture dans les relations de production dans notre pays et annonce le developpement croissant du contenu intellectuel dans le travail, ce qui presage du role futur dans le processus de production que les categories de travailleurs qui maitrisent l'informatique et les nouvelles technologies auront a jouer, dans un proche avenir, a tel point que l'on commence deja a parler de [beaucoup moins que]cognitariat[beaucoup plus grand que], a l'instar du [beaucoup moins que]proletariat[beaucoup plus grand que]. C'est pourquoi, devant ce phenomene, qui est encore au stade embryonnaire dans notre societe, notre Parti doit etre attentif et doit accompagner sur la base de l'analyse ce qui se passe dans le monde du travail, afin d'eclairer son action et d'adapter les formes de sa lutte dans le ciblage qui convient en direction de cette categorie montante des travailleurs salaries.

Partie I: Le Parti du Progres et du Socialisme et son referentiel ideologique et principiel

Partie II: Le Parti du Progres et du Socialisme et l'action politique

Partie III: Le Parti du Progres et du Socialisme et l'horizon economique, social et ecologique

Partie IV: Les questions sociales et culturelles

Partie V: Le Parti du Progres et du Socialisme et les caracteristiques essentielles de la situation internationale

Partie VI: La valeur ajoutee du Parti du Progres et du Socialisme dans le champ politique national

L'article [beaucoup moins que]Un souffle democratique nouveau[beaucoup plus grand que] : [beaucoup moins que]Projet de theses politiques[beaucoup plus grand que] est apparu en premier sur ALBAYANE .

Copyright Casanet 2018. All rights reserved. Provided by SyndiGate Media Inc. ( Syndigate.info ).
COPYRIGHT 2018 SyndiGate Media Inc.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2018 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Al Bayane (Al Dar Al Bayda', Morocco)
Geographic Code:7IRAN
Date:Apr 9, 2018
Words:7202
Previous Article:Indusalim au bord de la faillite.
Next Article:Auto-Expo 2018: Distributeurs, a vos [beaucoup moins que]marques[beaucoup plus grand que]!
Topics:

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2019 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters