Printer Friendly

<< Ametur cor Jesu >> ou le panegyrique des archives musicales des freres du Sacre-Coeur du Canada.

Dans leur maison provinciale a Victoriaville (secteur Arthabaska (2)), l'Institut des freres du Sacre-Coeur du Canada gere un centre d'archives contenant une des plus importantes col lections musicales canadiennes. La specificite de ce corpus provient de son grand nombre d'oeuvres manuscrites et imprimees du XXe siecle composees par des freres et des laics ayant des liens privilegies avec l'institut. Jusqu'a ce jour, aucun article n'avait propose une analyse detaillee de cette collection (3).

Les archives musicales des freres du Sacre-Coeur contiennent bien sur des oeuvres sacrees, mais aussi des harmonisations de chants folkloriques, des cantates, des operettes, des fables mises en musique, des arrangements de chants profanes pour chorale, ainsi que des pieces instrumentales pour differentes formations : piano, orgue, deux ou trois pianos, violon et piano, orchestre d'harmonie, etc. Des documents textuels et iconographiques associes aux compositeurs font egalement partie de la collection. Certains de ces ecrits donnent, par exemple, des informations privilegiees sur les droits d'auteur, tandis que d'autres nous renseignent sur le repertoire a interpreter dans les annees 1940 pour les examens du Conservatoire national de musique (4). Parmi les compositeurs representes dans les archives, quatre detiennent un doctorat en musique, soit les freres Leopold Lemieux, Simon Neron et Hermenegilde Tellier (5), ainsi que l'organiste Arthur Charlebois.

Jusqu'a tout recemment, le contenu detaille des archives musicales des freres du SacreCoeur demeurait inconnu. Les documents etaient disperses a differents endroits et ne beneficiaient d'aucun classement archivistique. Au printemps 2009, un comite ad hoc forme des freres Jean-Louis Dion, Yves Granger et Martin Yelle (6) s'est reuni pour etablir une strategie de valorisation du patrimoine musical de leur institut. Mon engagement aux etes 2010 et 2011 en tant que musicologue specialise dans les archives musicales et la musique canadienne resulte directement des objectifs generaux fixes par le comite, soit de connaitre le contenu de la collection musicale, d'ordonner les documents selon un systeme archivistique et d'evaluer l'interet du corpus en vue d'editer certaines oeuvres.

Pour mieux saisir l'interet des archives musicales des freres du Sacre-Coeur du Canada, je ferai d'abord un bref historique de leur institut en accordant une attention particuliere a l'histoire recente des archives de la maison provinciale. Ensuite, je donnerai un apercu de la collection musicale et exposerai la demarche methodologique que j'ai adoptee pour organiser cette collection. Enfin, je decrirai et evaluerai succinctement chacun des onze fonds musicaux selon trois criteres : les reperes biographiques du compositeur, le contenu du fonds et l'evaluation musicologique.

Un bref historique des freres du Sacre-Coeur

L'histoire des freres du Sacre-Coeur commence en 1821 a Lyon, en France, alors que le pere Andre Coindre (1787-1826) fonde une congregation masculine dediee a l'instruction chretienne de la jeunesse. La communaute se nomme a l'origine les Freres des SacresCoeurs de Jesus et de Marie, mais elle changera de nom en 1900 pour l'appellation officielle de Freres du Sacre-Coeur. En 1841, le venerable frere Polycarpe (1821-1859) succede au pere Coindre a titre de superieur general. Les freres du Sacre-Coeur vouent encore a cet homme une grande admiration. Ils le considerent comme le << second fondateur >> de l'institut et ils militent pour sa beatification. Des reliques du frere Polycarpe sont d'ailleurs conservees a la chapelle de la maison provinciale canadienne, a Victoriaville, et quatre chants en son honneur ont ete trouves dans les archives canadiennes de l'institut (7).

Presents au Canada des 1872, les freres du Sacre-Coeur y ouvrent plusieurs etablissements scolaires. Dans son livre Les Freres du Sacre-Coeur : leur apostolat au Canada, 1900-2004 (2009), Jean-Claude Ethier repertorie pres de 260 ecoles fondees au Canada par les freres du Sacre-Coeur. Durant la premiere moitie du XXe siecle, l'institut connait une expansion fulgurante en Amerique du Nord. En 1965, le Canada compte 1 520 freres (8). Comme les autres communautes religieuses occidentales, la congregation des freres du Sacre-Coeur commence neanmoins a perdre de l'ampleur dans les annees 1970. Les sept provinces canadiennes qui existaient entre 1957 et 1988 (Arthabaska, Granby, Montreal, Ottawa, Quebec, Rimouski et Sherbrooke) traversent divers processus de regroupement au cours des ans pour finalement s'unir en une seule province en 2002. Depuis les annees 1970, les freres canadiens ont graduellement delaisse leur mission educative initiale pour orienter leur action vers l'apostolat social. Au 18 mai 2013, l'institut regroupait 1 013 freres a travers le monde, dont 248 Canadiens (9). Bien que les freres canadiens aient une moyenne d'age d'environ 76 ans (10) et meme s'ils ne detiennent plus d'ecoles, plusieurs d'entre eux font encore partie de la societe active.

Le nouveau role des archives d'Arthabaska

En parallele avec le processus de fusion des provinces canadiennes, les archives des freres du Sacre-Coeur ont peu a peu ete centralisees dans les nouvelles maisons provinciales pour finalement etre rassemblees dans un lieu unique, au 905 boulevard des BoisFrancs Sud, a Victoriaville. Cette adresse revet une importance particuliere pour les freres car cet endroit abritait leur premier etablissement scolaire implante au Canada, soit le College commercial d'Arthabaska, fonde en 1872. Le batiment a subi plusieurs transformations et a change de vocation a maintes reprises au cours des ans : noviciat, juvenat, scolasticat et college prive. L'edifice actuel, qui abrite le provincialat, deux communautes locales d'une vingtaine de freres, une ecole primaire privee et des organismes sociaux, a ete vendu en mars 2011 a Equite Temcap inc., une filiale du Groupe Cafaro. Au terme du bail de cinq ans qui les lie au nouveau proprietaire, les freres (et les archives) demenageront probablement dans un autre lieu, dont le choix n'a pas encore ete fixe.

Depuis 2007, le frere Jean-Louis Dion assure la gestion des archives de la province du Canada. Auparavant, il avait occupe pendant onze ans la fonction d'archiviste a la maison generalice des freres du Sacre-Coeur, a Rome. Cinq autres freres collaborent aux archives provinciales canadiennes : Roger Beaulieu, Rene Martel, Yvon Rousseau, Andre Tetreault et Leon-Maurice Tremblay. L'equipe du frere Dion a numerise tous les annuaires de l'Institut des freres du Sacre-Coeur, de 1906 a 2012, et il a repertorie plusieurs milliers de documents dans une base de donnees Microsoft Access, un instrument de recherche uniquement disponible sur place. Durant les etes 2010 et 2011, des experts laiques ont ete embauches, en partie grace a des subventions, pour assister les religieux dans des projets particuliers. C'est ainsi qu'une technicienne en museologie a ete employee pour inventorier les objets d'art et que j'ai ete engage pour classer et evaluer les archives musicales.

Le contenu sommaire de la collection de musique

La collection de musique regroupe principalement des pieces manuscrites et imprimees composees par des freres du Sacre-Coeur ou par des musiciens associes a l'institut. Le compositeur le plus prolifique demeure de loin le frere Leopold Lemieux (1908-1992), mieux connu sous l'appellation de frere Barnabe. Les cinq autres freres ayant laisse le plus grand nombre de compositions se nomment Richard Frechette (1882-1968), Yves Granger (ne en 1949), Henry McNulty (1896-1946), Hermenegilde Tellier (1909-1974) et Jean-Pierre Tremblay (1932-1984). Des pieces de 43 autres freres et de quatre laics completent la collection. Les archives musicales contiennent des oeuvres de grande valeur, notamment les oratorios de l'organiste Arthur Charlebois (1896-1952) et des freres Lemieux et Tellier.

La collection musicale assure egalement le role de depot des archives de la defunte maison d'edition Sainte-Cecile. Situees dans l'actuelle maison provinciale et specialisees dans la publication de compositions vocales sacrees et profanes des freres du Sacre-Coeur, les Editions Sainte-Cecile ont produit de la musique en feuille et des recueils de chant de 1944 a 1964. Cette maison d'edition a principalement publie des oeuvres composees ou harmonisees par les freres Lemieux, Tellier et Tremblay, mais aussi par les freres Maurice Blouin (ne en 1934), Germain Cote (ne en 1926) et Alphonse Gaudreau (1889-1953). Les archives contiennent deux catalogues de cet editeur (S5.L9801), dont un date de 1958.

En plus des partitions manuscrites et imprimees, la collection de musique contient divers documents relies aux compositeurs : des enregistrements sonores, des ouvrages theoriques, des travaux scolaires, des poemes, des programmes de concert ou de messe, de la correspondance, des contrats, des photographies, des articles de journaux, des index, des listes de repertoire, etc. La plupart de ces documents sont associes aux freres Granger, Lemieux et Tellier, ainsi qu'a l'organiste Arthur Charlebois.

La demarche methodologique dans l'organisation de la collection de musique

Avant le debut de mon travail, la collection musicale etait dispersee a l'interieur de boites et de classeurs situes principalement dans trois pieces du 905, boulevard des BoisFrancs Sud, a Victoriaville (au centre d'archives, a la chapelle et au studio de repetition du frere Yves Granger), mais aussi dans d'autres maisons de la province. Seules certaines partitions de Lemieux avaient fait l'objet d'un classement. En fait, ce religieux methodique avait lui-meme ordonne plusieurs de ses oeuvres lors de son retour a Victoriaville en 1975. A partir de 1978 et jusqu'en 1983, il avait meme numerote chronologiquement ses trois cents pieces d'orgue au fur et a mesure de leur composition. De meme, il avait classe par ordre de semaine les antiennes des annees 1981 et 1982 de la Priere du temps present. Il avait aussi ordonne plusieurs chants selon l'ordre alphabetique des titres. Enfin, il avait numerote les pieces folkloriques pour piano. Pour chacun de ses systemes de classification, Lemieux dressait des repertoires qu'il tenait constamment a jour. Toutefois, a mon arrivee a Victoriaville, plusieurs oeuvres de Lemieux et celles des autres compositeurs ne beneficiaient pas de systeme de classement.

De nombreuses pieces se trouvaient egalement en plusieurs exemplaires, surtout les oeuvres individuelles et les recueils de chants publies par les Editions Sainte-Cecile, ainsi que certaines compositions du frere Lemieux. En effet, ce dernier avait effectue quatre ou cinq photocopies pour certaines pieces d'orgue ecrites a partir de 1978. De meme, il avait photocopie chaque antienne de la Priere du temps present en vingt exemplaires, ce qui devait correspondre au nombre de freres qui chantaient au tournant des annees 1980 lors des celebrations liturgiques au 905, boulevard des Bois-Francs Sud.

Apres analyse de la situation, le comite ad hoc forme des freres Jean-Louis Dion, Yves Granger et Martin Yelle a decide que les documents des archives musicales seraient classes dans differents fonds, chacun portant le nom d'un compositeur, et que les doubles seraient elagues. En ce qui concerne les partitions, n'ont ete conserves que les manuscrits, un seul exemplaire de chaque edition et les doubles avec des annotations. Lorsque disponible, une photocopie de chaque article a egalement ete preservee.

La collection de musique, conservee dans trois classeurs, comprend maintenant 5,42 metres de documents. Elle a ete divisee en onze fonds, qui se nomment, par ordre d'importance : Leopold Lemieux, Hermenegilde Tellier, Autres freres compositeurs, Arthur Charlebois, Yves Granger, Richard Frechette, Jean-Pierre Tremblay, Raymond Bourque, Henry McNulty, Lucien Daveluy et Ulderic S. Allaire. Le contenu de chaque fonds a ete subdivise en un nombre variable de categories, proportionnel a la taille du fonds. L'annexe A donne la liste des divisions des onze fonds.

Chaque titre d'oeuvre a recu une cote et tous les documents relies a une piece ont ete classes dans une meme chemise. Une cote peut donc designer plusieurs documents differents, dont le manuscrit d'un chant, la version imprimee de la melodie, l'edition d'un arrangement pour quatre voix, l'accompagnement separe et une feuille dactylographiee contenant seulement les paroles. Toutes les cotes de la collection musicale des freres du Sacre-Coeur commencent par << S5. >>. La premiere lettre du nom de famille ou du prenom du compositeur suivie d'un nombre distinct pour chaque titre complete la numerotation. Par exemple, la lettre << M >> dans la cote S5.M04 fait reference au nom de famille du compositeur Henry McNulty.

De maniere generale, les partitions individuelles ont ete disposees en ordre alphabetique tandis que les recueils de chants, les cahiers d'accompagnements et les documents non musicaux ont ete classes de facon chronologique. Toutefois, j'ai essaye le plus possible de respecter l'ordre interne deja prevu par le frere Lemieux pour certaines categories. Ainsi, les chants composes sur des textes de la Priere du temps present ont ete classes selon le numero assigne par Lemieux, plutot que par ordre alphabetique. De meme, ses pieces d'orgue ont ete cotees selon les numeros attribues par le compositeur. Ce respect de la numerotation a neanmoins cree quelques problemes, car Lemieux classait parfois deux morceaux sous le meme numero. Dans ces cas precis, une sous-cote formee d'une lettre a ete ajoutee. Les pieces d'orgue Reconnaissance et Chant sans paroles, toutes deux originellement designees par le chiffre 230, ont par exemple ete cotees S3.L230.a et S3.L230.b.

La presence d'un meme titre pour plusieurs pieces differentes, comme les douze Ave Maria de Lemieux (11), a egalement cree quelques difficultes sur le plan de la cotation. La nature du texte a permis de determiner la cote. Les chants distincts comportant un meme titre ont ete classes sous la meme cote uniquement lorsque les paroles etaient identiques, mais une sous-cote formee d'une lettre a ete ajoutee pour differencier chacune des pieces, comme dans le cas des douze Ave Maria de Lemieux (S5.L3032.a a S5.L3032.l). L'emploi d'une sous-cote a egalement servi a differencier les chants harmonises pour diverses formations. Ainsi, les arrangements de Tellier pour choeur a deux voix egales, deux voix mixtes, quatre voix egales ou quatre voix mixtes du cantique C'est votre Maitre ont ete numerotes S5.T115.a a S5.T115.d. Quant aux oeuvres vocales comportant un meme titre et mettant en musique des textes differents, ils ont ete consideres comme des entites independantes et ont recu une cote distincte. Par consequent, les deux pieces vocales titrees par Tellier Chant de ralliement comportent des cotes distinctes : S5.T413 dans le cas du chant avec les paroles du frere Louis-Pierre et S5.T414 pour l'oeuvre mettant en musique un texte d'une religieuse de la Presentation de Marie.

Le fonds Leopold Lemieux (F. Barnabe)

Les deux-tiers des archives de musique, soit 3,48 des 5,42 metres de documents, sont classes dans le fonds Leopold Lemieux (F. Barnabe). En plus d'etre le plus volumineux, ce fonds est le plus complet, tant par sa diversite de documents que par la conservation quasi-totale des oeuvres de Lemieux et de ses soixante programmes de concert. Cet organiste et pedagogue a surtout compose des oeuvres vocales sacrees et profanes ainsi que des pieces d'orgue. La plupart de ses partitions imprimees et manuscrites comportent la devise des freres du Sacre-Coeur : << Ametur cor Jesu >>, qui signifie << Aime soit le coeur de Jesus >>. Meme si Lemieux a regulierement compose de 1928 a 1983, plus de la moitie de sa production musicale a ete creee lors de son retour a Arthabaska, soit de 1975 a 1983. C'est egalement durant cette epoque qu'il a experimente les dissonances--entre autres dans son Prelude-Jonglerie musicale (S5.L0253) de 1980--, compose ses nombreuses variations pour orgue et arrange a quatre voix mixtes plusieurs chansons populaires. Homme methodique, Lemieux laissait peu de place a l'improvisation; par consequent, il ecrivait generalement tous les accompagnements, soit sur des feuilles separees, soit a l'interieur de cahiers. Il a d'ailleurs realise les accompagnements de plusieurs melodies de cantiques du frere Frechette.

Le fonds Hermenegilde Tellier (F. Justin)

La carriere musicale d'Hermenegilde Tellier s'est surtout deroulee de 1935 a 1957, lorsqu'il etait professeur de piano, de violon et directeur de fanfare au College de Victoriaville; d'ailleurs la majorite de oeuvres de Tellier ont ete composees durant cette periode. Son fonds comprend plus de deux cents pieces vocales, dont la plupart sont manuscrites et destinees a des choeurs. Deux oeuvres pour orgue et neuf pour piano font egalement partie de ce fonds. De nombreuses pieces manuscrites pour piano, dont des fugues, ont toutefois ete classees dans la categorie << brouillons, oeuvres incompletes, morceaux non identifiables et pieces a attribution douteuse >> (S5.T600) car il s'agit de partitions sans signature, d'esquisses ou de travaux scolaires. Ce fonds se differencie des autres notamment parce qu'il est le seul a contenir des pieces pour orchestre d'harmonie. Comme la majorite du corpus de Tellier, les oeuvres pour harmonie sont des arrangements et non des compositions originales. Quant a son oratorio Le paradis perdu, grace auquel il a merite le titre de docteur en musique, il se trouve dans sa version pour solistes, choeur et orchestre (S5.T210) ainsi que dans un arrangement avec accompagnement pour deux pianos (S5.T211 et S5.T212). Dans ses compositions et ses arrangements, Tellier se montre parfois audacieux, comme dans son Offertoire pour orgue (S5.T002) qui comporte des marches harmoniques modulantes par ton.

Le fonds Richard Frechette (F. Benjamin)

Richard Frechette, ou frere Benjamin, est principalement connu pour son traite d'accompagnement du chant gregorien (S5.F70 a S5.F77), qui a ete edite en 1927, puis en 1931, 1940 et 1948. A partir de 1912, il enseignait deja les rudiments du chant gregorien a de multiples communautes religieuses du Quebec, de l'Ontario et du Nouveau-Brunswick. Ses visites dans les congregations feminines se refletent dans le choix des auteurs de ses chants. En effet, la plupart des 38 oeuvres vocales de son fonds sont des cantiques a une voix sans accompagnement publies par les Editions Sainte-Cecile et dont le texte est redige par des religieuses. Compositeur de pres de 120 chants sacres et profanes, ses autres oeuvres ont ete classees en grande majorite dans le fonds Leopold Lemieux (F. Barnabe) parce que Lemieux a ecrit l'accompagnement de plusieurs chants de Frechette.

Le fonds Yves Granger

Le fonds Yves Granger contient les documents les plus recents de la collection musicale des freres du Sacre-Coeur. Cette situation s'explique en partie par le fait que Granger, ne en 1949, est le seul compositeur vivant parmi tous ceux dont les oeuvres sont conservees dans un fonds individuel. Le modernisme de ce fonds transparait non seulement par la jeunesse de ses archives, mais egalement par le style d'ecriture musicale plus complexe, la notation de certains accords en lettres, une instrumentation parfois non orthodoxe et l'utilisation du terme << clavier >>. Le chant Hosanna! (S5.G20) demontre bien cette distance temporelle et langagiere entre Granger et les autres compositeurs tout en devoilant des influences stylistiques particulieres. En effet, la succession d'accords de septieme et les nombreuses syncopes sont issues de la culture jazz qui n'est pas exploitee par les autres freres. Dans cette oeuvre religieuse, l'utilisation du piano au lieu de l'orgue fait aussi marque d'innovation. Enfin, l'accompagnement est ecrit en toutes notes, mais il est double d'un chiffrage en accords lettres, un systeme de notation utilise dans la musique populaire actuelle. En plus de quatre oeuvres instrumentales, des partitions individuelles de 41 chants--dont la plupart ont ete publies par les Editions Bois-Francs--et de deux recueils de chants avec accompagnements, le fonds Yves Granger comprend trois disques compacts d'oeuvres vocales de Charlebois, Granger, Lemieux et Tellier.

Le fonds Jean-Pierre Tremblay (F. Clement)

Contrairement aux freres Lemieux, Tellier, Frechette, Granger et McNulty, le frere Jean-Pierre Tremblay, aussi appele frere Clement, n'etait pas un musicien de carriere. Ce bachelier en histoire et licencie en lettres a neanmoins etudie la musique avec Lemieux et Tellier et a suivi des cours de composition a l'Universite de Montreal avec Jean PapineauCouture. Le fonds Jean-Pierre Tremblay (F. Clement) comprend majoritairement des compositions a usage liturgique : des partitions individuelles de dix-neuf oeuvres vocales religieuses ou profanes, quatorze messes, un salut au Tres-Saint-Sacrement, trois cahiers d'accompagnements manuscrits de cantiques et de messes et le cahier edite par Le Puits (Sillery, 1979) des accompagnements de vingt cantiques du frere Daniel Lachance. Le langage musical de Tremblay demeure simple, avec ses cycles de quintes, ses nombreux retards, ses rares modulations et son harmonie tonale qui est neanmoins agrementee d'accords de septieme diminuee et de sixte augmentee dans plusieurs oeuvres. Une certaine originalite se detecte dans la progression continue des nuances dans les kyrie de la Messe pour les dimanches ordinaires (S5.J31) et de la Messe pour la minuit a quatre voix mixtes (S5.J28.b), dont une note indique que le << kyrie doit se chanter avec un crescendo qui va de pp a ff >> et ce, meme si le texte possede la forme ABA.

Le fonds Henry McNulty (F. Sulpice)

Comme Tremblay, Henry McNulty, mieux connu sous le nom de frere Sulpice, ne possedait pas de diplome en musique. Sa formation musicale se resume a des cours prodigues par le frere Frechette et par Zenon Paquin, docteur en musique. McNulty se consacra a temps plein a la musique une partie de sa vie, soit de 1924 a 1946. Ses compositions, exclusivement vocales, datent de 1930 a 1944 et ont ete ecrites pour les chorales qu'il a dirigees a Montmagny et au College commercial de Victoriaville. Son fonds comprend treize partitions individuelles de chants manuscrits et imprimes et trois cahiers d'accompagnements manuscrits. Son Pot-pourri de chants canadiens (S5.M10) a connu un certain succes car McNulty a note sur la deuxieme de couverture qu'il a ete interprete a Montmagny (1931 et 1933), Victoriaville (1934), Sherbrooke Est (1935, sous la direction du frere Daniel), Biddeford, Maine (1935) et Richmond (1938, sous la baguette du frere Leandre). Les compositions de McNulty sont ecrites dans un langage tonal simple avec un emploi abondant de septiemes de dominante et de broderies.

Le fonds Autres freres compositeurs

Le fonds Autres freres compositeurs contient les oeuvres de 43 freres du Sacre-Coeur dont les archives conservent peu de compositions. A l'exception des oeuvres pour orgue du frere Jean-Baptiste Martel (1889-1970), enseignant et chef de choeur a l'ecole Meilleur de Montreal de 1928 a 1942, ce fonds comprend exclusivement des compositions vocales, en francais pour la plupart. Les missionnaires Rene Fontaine (1916-1994) et Robert Langlois (ne en 1925) ont pour leur part ecrit des chants en espagnol. Bien que la plupart des freres representes soient des musiciens amateurs, certains ont obtenu des diplomes en musique, comme Simon Neron (1906-1973), qui a recu son doctorat en musique en 1946. Roger Fortier (1921-1990), detenteur d'un doctorat en philosophie et d'un autre en lettres, a quant a lui commence son doctorat en musique, mais ne l'a pas termine. Il ecrira tout de meme << Paroles : Frere Levis, s.c. D.M. >> sur son arrangement de La valse de

l'empereur de Johann Strauss (S5.A121). Le fonds contient egalement des recueils de chants, quelques programmes de concert et d'autres documents en lien avec les freres du Sacre-Coeur.

Le fonds Arthur Charlebois

L'organiste laiques et aveugle Arthur Charlebois a enseigne la musique en prive a quelques freres du Sacre-Coeur. Son fonds comprend quarante oeuvres musicales, dont sept messes et deux pieces d'orgue, et une riche collection de documents textuels, iconographiques et audiovisuels. Les archives contiennent d'ailleurs la partie vocale de l'oratorio Maria gloria (S5.C25), grace auquel il a recu le titre de docteur en musique, et un accompagnement partiel realise par Granger en 1995. Le fonds comprend aussi des photographies du choeur qui a cree l'oeuvre en 1943 (S5.C65). Membre de la Societe des poetes du Canada, Charlebois a ecrit plusieurs poemes (S5.C50) dont le livret de 1 427 vers de l'oratorio Les premices de son eleve et ami le frere Lemieux.

Le fonds Raymond Bourque

Le fonds Raymond Bourque comprend quinze compositions manuscrites de cet organiste et pianiste, une liste de ses pieces avec numeros d'opus ainsi que de nombreuses oeuvres qui n'ont pu etre identifiees, mais qui ont assurement ete composees ou arrangees par Bourque. Ce compositeur n'est pas un frere du Sacre-Coeur, mais ses concerts a CapRouge dans les annees 1960, oU il interpreta des oeuvres pour deux ou trois pianos avec les freres Lemieux et Tremblay, le rattachent a l'institut. De plus, comme Lemieux et Tellier, il a etudie a Arthabaska avec Arthur Charlebois. La calligraphie de Bourque est facilement reconnaissable grace a l'absence d'alignement vertical des notes, aux ligatures et aux hampes plus ou moins droites et aux grosses tetes de note; bref, les pieces ont ete ecrites hativement sans preoccupations esthetiques. Ses oeuvres--parfois atonales--sont destinees a diverses formations vocales ou instrumentales : quatre ou six voix mixtes, orgue, piano, orgue et orchestre, flute a bec et piano, violon et piano, piano et trio a cordes, ainsi qu'un, deux, trois ou cinq pianos. Dans ses arrangements, Bourque utilise a quelques reprises des procedes peu orthodoxes, comme pour Y Arrivee de la reine de Saba (S5.B01), un extrait de l'oratorio Solomon de George Frideric Handel, dans lequel Bourque a ajoute une partie de troisieme piano a l'arrangement pour deux pianos de Brian Easdale.

Le fonds Lucien Daveluy

L'organiste, violoniste et directeur de fanfare Lucien Daveluy a fait carriere comme professeur de musique au College commercial de Victoriaville pendant trente ans. Son fonds comporte sept partitions individuelles, imprimees pour la plupart, ainsi qu'un recueil de chants et un cahier d'accompagnements, tous deux manuscrits. Ces deux documents contiennent la Messe facile a trois voix mixtes du frere McNulty, des oeuvres vocales europeennes et seulement une piece de Daveluy : sa Messe sur les airs de Noel. Parmi les partitions individuelles de Daveluy se trouvent deux oeuvres editees en 1914 par la celebre revue Passe-Temps (12) et le chant Hymne a la croix (S5.D03) qui a ete cree en 1929 lors de la benediction solennelle de la croix lumineuse d'Arthabaska.

Le fonds Ulderic S. Allaire (Dick Allaire)

Le fonds Ulderic S. Allaire (Dick Allaire) constitue le plus petit fonds des archives musicales avec ses onze oeuvres vocales publiees entre 1929 et 1952 ainsi que ses articles de revues et de journaux portant sur le theatre Victoria et son proprietaire. En plus de sa taille, ce fonds se distingue des autres par son repertoire exclusivement profane (dont un foxtrot!) et son absence de manuscrits. Les freres du Sacre-Coeur ont conserve les documents d'Ulderic Allaire entre autres parce que cet homme d'affaire, compositeur et chef d'orchestre a etudie a l'Academie Saint-Louis-de-Gonzague de Victoriaville. Le frere Andrese, professeur d'Allaire dans cette institution dirigee par les freres du Sacre-Coeur, a d'ailleurs ecrit les paroles du Chant de ralliement (S5.U01) mis en musique par Allaire. La relation privilegiee d'Allaire avec l'institut est egalement prouvee par la dedicace manuscrite a son << bon ami de toujours le Rvd Frere Severin, s.c. >> sur l'exemplaire d'Ode a la croix (S5.U10). Habile gestionnaire, ce proprietaire d'une importante salle de cinema et de spectacles de Victoriaville publiait ses oeuvres a son compte ou par sa propre maison d'edition, Les Editions musicales Victoria. Sa marche patriotique Maisonneuve (S5.U05), editee en 1941 et ecrite pour le tricentenaire de la ville de Montreal, a notamment ete interpretee au Forum de Montreal devant une foule de 8 000 personnes.

En guise de conclusion

En somme, les archives musicales des Freres du Sacre-Coeur contiennent de precieux documents sur la creation et la vie musicales au Quebec, et plus particulierement dans la region des Bois-Francs, de 1914 a 2002. Les compositions des freres Lemieux, Tellier, Neron ainsi que de Charlebois nous renseignent egalement sur le style musical de certains etudiants affilies a l'Universite de Montreal qui ont recu leur doctorat en musique dans les annees 1940. Les archives musicales ont egalement l'avantage de comporter des oeuvres qui ont ete jouees a maintes reprises a l'epoque de leur composition, soit par des manecanteries, des choeurs de jeunes, des chorales municipales, des assemblees de freres, des ensembles scolaires ou au piano ou a l'orgue par leur compositeur.

Tous les documents de la collection ont ete cotes et repertories dans une base de donnees Microsoft Access. Chacune des entrees contient les informations suivantes : la cote, le titre, le nom de l'auteur, le nom du compositeur, le nom de l'arrangeur, le nombre de voix (pour la musique vocale), l'instrumentation, le genre musical, la presence ou non d'un accompagnement, la nature du document, l'annee de composition et les commentaires pertinents. Une description sommaire de tous les fonds est aussi disponible sur le site Internet du Reseau de diffusion des archives du Quebec (RDAQ).

S'il faut feliciter les freres du Sacre-Coeur pour avoir pris conscience de leur patrimoine musical, il ne faudrait toutefois pas s'arreter a cette etape. En effet, les archives conservent des enregistrements audio de plusieurs concerts de Lemieux. Pour preserver l'histoire sonore du Quebec au XXe siecle, il serait important que certains recitals, dont celui avec Bourque et les freres Lemieux et Tremblay jouant sur trois pianos, soient transferes sur un support audionumerique moderne. Une representation publique de l'oratorio Le paradis perdu de Tellier, qui n'a jamais ete interprete au complet a cause des restrictions des droits d'auteur sur le texte d'Edouard Blau (maintenant du domaine public), serait egalement souhaitable. Enfin, une plus grande place a la diffusion des archives des freres sur le Web serait appreciee. Pour faciliter le travail des chercheurs, les annuaires, qui sont deja numerises, pourraient par exemple etre disponibles sur le site Internet des freres.

Louis Brouillette (1)

(1.) Louis Brouillette, Ph.D. en musicologie, est un chercheur autonome a Montreal. Cette communication a ete presentee lors du congres annuel de l'AIBM tenu a Montreal, Canada, en 2012.

(2.) La municipalite d'Arthabaska a ete fusionnee a la ville de Victoriaville en 1993.

(3.) Martin Yelle avait toutefois enonce l'abondance des oeuvres musicales composees par les freres du SacreCoeur lors de sa conference du 8 juin 2001, prononcee durant le congres national annuel de la Federation quebecoise des amis de l'orgue (FQAO) en collaboration avec les Amis de l'orgue des Bois-Francs (AOBF). Sa presentation, qui a ensuite ete publiee dans le no 16 de la revue Mixtures (avril 2002), ne faisait cependant pas mention de la conservation de ces pieces dans les archives des freres du Sacre-Coeur.

(4.) Pour en savoir davantage sur cette ecole de musique affiliee a l'Universite de Montreal, voir MarieTherese Lefebvre, << Histoire du Conservatoire national de musique (1922-1950) >>, Les cahiers de l'Association pour l'avancement de la recherche en musique au Quebec, no 3 : 37-51.

(5.) Dans cet article, les freres sont designes sous leur nom civil, bien que plusieurs d'entre eux soient davantage connus sous leur nom religieux. En fait, le chapitre general a adopte l'emploi exclusif des noms civils en 1964. Le lecteur peut se referer a l'annexe A pour connaitre le nom religieux des freres compositeurs.

(6.) Martin Yelle a signe son indult de secularisation en mars 2012, mettant fin a son engagement comme frere apres 22 ans de vie religieuse.

(7.) Les archives conservent les chants Priere de la neuvaine pour la glorification du F. Polycarpe (S5.L3209) et Amis, chantons : hymne d'honneur au V. F. Polycarpe (S5.L5014) du frere Leopold Lemieux, Cantique au T. H. F. Polycarpe (S5.A290) du frere Simon Neron, ainsi que Daigne o Jesus : Cause du T. H. F. Polycarpe (S5.A050) du frere Germain Cote.

(8.) Jean-Claude Ethier, Les Freres du Sacre-Coeur : leur apostolat au Canada, 1900-2004, 2e ed. (Victoriaville : Les Freres du Sacre-Coeur, 2009), 285.

(9.) http://www.coindre.org/FR/statistiques/pays.htm (consulte le 28 mai 2013)

(10.) http://www.coindre.org/FR/statistiques/nationalites.htm (consulte le 28 mai 2013)

(11.) La plupart des douze Ave Maria comprennent une melodie distincte et Lemieux a indique la date de composition de neuf d'entre eux : 1938, 1940, septembre 1946, aout 1946, 1957, 1959, 1974, juin 1978 et aout 1978.

(12.) Le chant Lacrymosa dies illa (S5.D04) apparait aux pages 106 et 107 du volume 20, no 296 (28 mars 1914) et la piece pour violon et piano Lyre enchantee (S5.D05) est publiee aux pages 374 et 375 du volume 20, no 509 (26 septembre 1914).

ANNEXE A
Tableau 1 : Repertoire numerique sommaire du fonds
<< Autres freres compositeurs >>

Categories Cotes

I. Repertoire numerique sommaire du fonds S5.A000
<< Autres freres compositeurs >>
II. Compositions de freres
 1. Alphonse Beaudoin (F. Majoric) S5.A001 a S5.A008
 2. Maurice Blouin (F. Louis-Real) S5.A010 a S5.A011
 3. Michel Boucher S5.A020
 4. Antoine Cazes (F. Theodose) S5.A030
 5. Germain Cote (F. Louis-Raoul) S5.A040 a S5.A060
 6. Roger Cote (F. Louis-Raymond) S5.A070 et S5.A071
 7. Robert Desfosses (F. Rolland) S5.A080 et S5.A081
 8. Fernand Desmarais (F. Francois-Xavier) S5.A090 et S5.A091
 9. Jean-Louis Dion (F. Amedee) S5.A100 et S5.A101
 10. Rene Fontaine (F. Marc-Andre/Marcos) S5.A110 a S5.A117
 11. Roger Fortier (F. Levis) S5.A120 a S5.A124
 12. Auguste Garbil (F. Victorien) S5.A130 a S5.A132
 13. Alphonse Gaudreau (F. Marc) S5.A140 a S5.A145
 14. Roland Germain (F. Neri) S5.A150 a S5.A152
 15. Emile Godbout (F. Daniel) S5.A160 a S5.A161
 16. Joseph Guiraudies (Frere Corentin) S5.A170 a S5.A174
 17. Oscar Hamelin (F. Julien) S5.A180 a S5.A181
 18. Daniel Lachance (F. Arthur) S5.A190 a S5.A193
 19. Raoul Lafreniere (F. Maximin) S5.A200 a S5.A201
 20. Robert Langlois (F. Thomas) S5.A210 a S5.A226
 21. Maurice Leblanc (F. Auguste) S5.A230
 22. Paul Lepage (F. Paul-Emile) S5.A240 a S5.A243
 23. Arthur Mailhot (F. Augustin) S5.A250 a S5.A256
 24. Jean-Benoit Marseille (F. Joseph) S5.A260
 25. Jean-Baptiste Martel (F. Richard) S5.A270 a S5.A272
 26. Jacques Morin S5.A280 a S5.A282
 27. Simon Neron (F. Basile) S5.A290 a S5.A292
 28. Laurent Normandin (F. Maximien) S5.A300 a S5.A312
 29. Normand Paradis S5.A320 a S5.A324
 30. Gerald Perreault (F. Borgia) S5.A330
 31. Armand Poirier (F. Justinien) S5.A340
 32. Benoit Prince (F. Nestor) S5.A350 a S5.A362
 33. Theogene Ricard (F. Theogene) S5.A380
 34. Antonio Robineault (F. Guy-Bertrand) S5.A390 a S5.A392
 35. Henry Rolland (F. Lionel) S5.A400 a S5.A404
 36. Hector Ruest (F. Eliacin) S5.A410
 37. Louis St-Arnaud (F. Liberien) S5.A420
 38. Venant Sevigny (F. Laurentin) S5.A430 a S5.A440
 39. Guillaume Tailland (F. Adrien) S5.A450
 40. Theodore Tessier (F. Fabien) S5.A460 et S5.A461
 41. Neilson Veillette S5.A470
 42. Hubert Yelle S5.A480
 43. Martin Yelle S5.A490

III. Recueils de chants des freres du S5.A600 a S5.A606
 Sacre-Coeur
IV. Documents non musicaux
 1. Programmes de concert S5.A700
 2. Autres documents relies aux freres S5.A800
 du Sacre-Coeur
V. Partitions non classees S5.A900

Tableau 2 : Repertoire numerique sommaire du
fonds Raymond Bourque

Categories Cotes

I. Repertoire numerique sommaire du fonds S5.B00
Raymond Bourque
II. OEuvres musicales S5.B01 a S5.B15
III. Fragments d'oeuvres ou pieces non S5.B20
identifiables
IV. Repertoire de Raymond Bourque S5.B30

Tableau 3 : Repertoire numerique sommaire du
fonds Arthur Charlebois

Categories Cotes

I. Repertoire numerique sommaire du fonds S5.C00
Arthur Charlebois
II. OEuvres musicales S5.C01 a S5.C40
III. OEuvres a attribution non confirmee S5.C41
IV. Documents non musicaux associes a
Arthur Charlebois
 1. Poemes d'Arthur Charlebois S5.C50
 2. Programmes de concert S5.C51
 3. Correspondance S5.C52
 4. Photographies S5.C60 a S5.C69
 5. Journaux S5.C70
 6. Essai de bio-bibliographie S5.C71
 7. Documents audiovisuels S5.C72 a S5.C73

Tableau 4 : Repertoire numerique sommaire du
fonds Lucien Daveluy

Categories Cotes

I. Repertoire numerique sommaire du fonds S3.D00
Lucien Daveluy
II. OEuvres musicales individuelles S3.D01 a S3.D07
III. Recueil manuscrit de chants S3.D10
IV. Cahier manuscrit d'accompagnements S3.D20

Tableau 5 : Repertoire numerique sommaire du fonds
Richard Frechette (F. Benjamin)

Categories Cotes

I. Repertoire numerique sommaire du fonds S5.F00
Richard Frechette (F. Benjamin)
II. OEuvres vocales individuelles S5.F01 a S5.F38
III. OEuvres a attribution douteuse S5.F50
IV. Recueils de chants S5.F60 a S5.F65
V. Methode pour accompagner le chant gregorien S5.F70 a S5.F77
VI. Correspondance S5.F80

Tableau 6 : Repertoire numerique sommaire du
fonds Yves Granger

Categories Cotes

I. Repertoire numerique sommaire du fonds S5.G00
Yves Granger
II. Musique instrumentale S5.G01 a S5.G04
III. Musique vocale religieuse
 1. OEuvres individuelles S5.G10 a S5.G35
 2. Recueils de chants avec accompagnements S5.G50 et S5.G51
 3. Cahier d'accompagnement S5.G60
IV. Musique vocale profane S5.G70
V. Autres documents associes a Yves Granger
 1. Disque compacts S5.G80 a S5.G82
 2. Photographie S5.G90
 3. Travail de recherche au collegial S5.G91
 4. Documents concernant le ChOEur S5.G92
Arthur-Charlebois

Tableau 7 : Repertoire numerique sommaire du fonds
Jean-Pierre Tremblay (F. Clement)

Categories Cotes
I. Repertoire numerique sommaire du fonds S5.J00
Jean-Pierre Tremblay (F. Clement)
II. OEuvres vocales individuelles S5.J01 a S5.J18
III. OEuvres vocales en plusieurs mouvements
 1. Messes S5.J20 a S5.J32
 2. Salut S5.J33
IV. Cahiers d'accompagnements S5.J50 a S5.J53

Tableau 8 : Repertoire numerique sommaire du
fonds Leopold Lemieux (F. Barnabe)

Categories Cotes

I. Repertoire numerique sommaire du fonds S5.L000.a
Leopold Lemieux (F. Barnabe)
II. Musique instrumentale
 1. Pieces d'orgue
 a. Repertoire de Leopold Lemieux S5.L0000.b
 b. Pieces d'orgue S5.L0001 a S5.L0354
 c. Recueil de pieces d'orgue et S5.L0355
 d'Oeuvres pour piano
 2. Pieces de piano S5.L0356 a S5.L0393
 3. Pieces pour deux ou trois S5.L0394 a S5.L0405
 instruments
III. Musique vocale religieuse
 1. Priere du temps present : antiennes
 a. Repertoires de Leopold Lemieux S5.L1000 a S5.L1001
 b. Melodies d'antiennes S5.L1002 a S5.L1048.b
 c. Recueils de chants S5.L1049 a S5.L1050
 d. Cahiers d'accompagnements S5.L1051 a S5.L1053
 2. Priere du temps present : cantiques,
 hymnes, repons et intercessions
 a. Repertoires de Leopold Lemieux S5.L2000.a a S5.L2000.c
 b. Chants individuels S5.L2001 a S5.L2145
 c. Recueils de chants S5.L2146 a S5.L2156
 d. Cahiers d'accompagnements S5.L2157 a S5.L2158
 3. Autres chants religieux individuels
 a. Musique en feuille S5.L3000 a S5.L3269
 b. Recueils de chants S5.L3270 a S5.L3275
 c. Cahiers d'accompagnements S5.L3276 a S5.L3295
 4. OEuvres religieuses en plusieurs
 mouvements
 a. Messes S5.L4000 a S5.L4022
 b. Chants pour divers offices S5.L4023 a S5.L4025
 c. Saluts S5.L4026 a S5.L4030
 d. Oratorio Les premices S5.L4031 a S5.L4055
IV. Musique vocale profane
 1. Chants individuels et suites S5.L5000 a S5.L5464
 folkloriques
 2. OEuvres a numeros S5.L5465 a S5.L5468
 3. Recueils de chants S5.L5469 a S5.L5495
 4. Cahiers d'accompagnements S5.L5496 a S5.L5512
V. Transcriptions S5.L6000
VI. Ouvrages didactiques S5.L7000 a S5.L7004
VII. Brouillons, OEuvres incompletes, S5.L8000
morceaux non identifiables et pieces a
attribution douteuse
VIII. Documents non musicaux
 1. Programmes de concerts S5.L9000
 2. Programmes de messes S5.L9100
 3. Correspondance S5.L9200 a S5.L9201
 4. Documents relatifs aux droits S5.L9300 a S5.L9303
 d'auteur
 5. Photographies et poster S5.L9400 a S5.L9406
 6. Journaux et revues S5.L9500 a S5.L9502
 7. Documents associes aux chorales S5.L9600 a S5.L9604
 de Leopold Lemieux
 8. Documents sur le Conservatoire S5.L9700
 national de musique
 8. Bibliographie, catalogues et S5.L9800 a S5.L9803
 listes de repertoire
 9. Autres documents de Leopold S5.L9900 a S5.L9904
 Lemieux

Tableau 9 : Repertoire numerique sommaire du fonds
Henry McNulty (F. Sulpice)

Categories Cotes

I. Repertoire numerique sommaire du fonds S5.M00
Henry McNulty (F. Sulpice)
II. OEuvres musicales S5.M01 a S5.M12
III. Cahiers d'accompagnements S5.M20 a S5.M.22
IV. Documents non musicaux
 1. Programme de messe S5.M30
 2. Journaux S5.M40

Tableau 10 : Repertoire numerique sommaire du fonds
Hermenegilde Tellier (F. Justin)

Categories Cotes

I. Repertoire numerique sommaire du fonds S5.T000
Hermenegilde Tellier (F. Justin)
II. Musique instrumentale
 1. Repertoire pour orgue S5.T001 a S5.T002
 2. Pieces de piano S5.T010 a S5.T018
 3. Pieces pour orchestre d'harmonie S5.T030 a S5.T034
III. Musique vocale religieuse
 1. Cantiques, hymnes et motets S5.T100 a S5.T153
 2. Oratorios
 a. Le Messie S5.T200
 b. Le paradis perdu (oeuvre integrale) S5.T210 a S5.T212
 c. Le paradis perdu (extraits S5.T220 a S5.T223
 manuscrits et imprimes)
 3. Recueils de cantiques S5.T300 a S5.T303
IV. Musique vocale profane
 1. Chants individuels S5.T400 a S5.T445
 2. Recueil de chants S5.T500
 3. Cahiers d'accompagnements S5.T510 a S5.T513
V. Brouillons, oeuvres incompletes, S5.T600
morceaux non identifiables et pieces a
attribution douteuse
VI. Documents non musicaux
 1. Programmes de concert S5.T700
 2. Documents relatifs a l'oratorio Le S5.T810
 paradis perdu
 3. Journal S5.T820
 4. Texte ecrit par Hermenegilde Tellier S5.T830
 5. Liste des compositions d'Hermenegilde S5.T840
 Tellier

Tableau 11 : Repertoire numerique sommaire du
fonds Ulderic S. Allaire (Dick Allaire)

Categories Cotes

I. Repertoire numerique sommaire du fonds S5.U00
Ulderic S. Allaire (Dick Allaire)
II. OEuvres musicales S5.U01 a S5.U11
III. Documents non musicaux
 1. Table des matieres d'un recueil de chants S5.U20
 2. Journaux et revues S5.U21
COPYRIGHT 2013 International Association of Music Libraries, Archives and Documentation Centres
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2013 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Author:Brouillette, Louis
Publication:Fontes Artis Musicae
Geographic Code:1CQUE
Date:Apr 1, 2013
Words:6770
Previous Article:A conversation with Robert Sutherland, Chief Librarian at the Metropolitan Opera library.
Next Article:New prospects for printed music with RISM.
Topics:

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2019 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters