Printer Friendly

Habiter la terre: une lecture de l'Acte d'independance d'Haiti.

L'Acte d'independance d'Haiti n'est jamais questionne ; archive une fois pour toutes, il souscrit a la norme du registre : acte de naissance, de bapteme, de mariage ... Pourtant, son redacteur, Boisrond-Tonnerre, n'avait pas a sa disposition un formulaire a remplir, a la maniere de l'officier d'etat civil. Il se devait de produire son discours. Ce qui en est ressorti, c'est une vision du monde n. 1. The world; a globe as an ensign of royalty.
Le beau monde
fashionable society. See Beau monde.
Demi monde
See Demimonde.
 dont lui et ses contemporains n'etaient pas forcement conscients. Le simulacre sim·u·la·cre  
n. Archaic
A simulacrum.



[Middle English, from Old French, from Latin simulcrum; see simulacrum.]
 depasse la proclamation de naissance de l'Etat haitien, il legitime l'entree sur la terre d'une nouvelle categorie d'hommes, dont l'argument essentiel devient le sang, un sang attribue a tort a Boisrond-Tonnerre pour sa celebre declaration du 31 decembre 1803, mais qui n'est autre que la caution a l'integration de l'etat humain. De toutes les instances de cet univers semiotique, deux seulement peuvent s'octroyer sans ambages le poste de sujet : l'officiant, role que Boisrond s'est attribue, et le general en chef, veritable sujet-destinateur qui commande aux generaux de renoncer a la France pour le bonheur du pays. L'Acte d'independance d'Haiti est ici mis en comparaison sur ce plan semiotique avec la Declaration d'independance des Etats-Unis et avec la declaration des Droits de l'homme en France.

The Haitian Act of Independence is never questioned. Archived once and for ail, it follows the norms of vital records: acts of birth, of baptism, of marriage. Nevertheless, its author, Boisrond-Tonnerre, did not have at his disposal a formula to follow, in the official style of a registry office. He needed to create his argument. He resorted to a vision of the world of which he and his contemporaries were not necessarily aware. The simulacrum went beyond proclaiming the birth of the Haitian state, and recognised the entry into the world of a new category of man, the essential argument for which became bloodlines, blood attributed in error to Boisrond-Tonnerre for his celebrated declaration of December 31, 1803, but which is only a surety for integration into the human state. When all is said and done, of all the authorities within this semiotic semiotic /se·mi·ot·ic/ (se?me-ot´ik)
1. pertaining to signs or symptoms.

2. pathognomonic.
 universe, it is only the subjective interpretation of two which really mattered: the celebrant, the role attributed to Boisrond, and the General in Chief, the true acting agent who commanded the generals to renounce France for the good of the nation. Haiti's Act of Independence is here compared from a semiotic viewpoint with the American Declaration of Independence and the Declaration of the Rights of Man Declaration of the Rights of Man

(1789) proclaimed legal equality of man. [Fr. Hist.: Payton, 186]

See : Freedom
 in France.

**********

J'ai commence a m'interesser a l'Acte d'Independance quand je me suis rendu compte que je ne l'avais pas lu. Ma situation, il me semble, n'est pas singuliere, puisque dans le parcours de l'ecolier haitien, l'Acte (1) est supplante par un autre acte de parole, oral celui-ci : la celebre declaration de Boisrond-Tonnerre. Il faut croire que, meme a l'ecole, on se fait un devoir DEVOIR. Duty. It is used in the statute of 2 Ric. II., c. 3, in the sense of duties or customs.  de nous rappeler que nous vivons dans une societe d'oralite et qu'en consequence, l'ecrit est pour les archives. J'exagere un peu. Une autre interpretation est peut-etre plus pertinente : l'Acte, document juridico-administratif, a cede le pas a un texte litteraire. Si cette proposition a une certaine validite, il conviendra de reconnaitre en Boisrond-Tonnerre le premier ecrivain haitien, non le premier ecrivant qu'il est a coup sur, mais le premier artisan de la langue langue  
n.
Language viewed as a system including vocabulary, grammar, and pronunciation of a particular community.



[French, from Old French; see language.]
, dont l'oeuvre se reduit a un enonce allegorique : << Pour dresser l'acte de notre independance, il nous faut la peau d'un blanc pour parchemin, son crane pour ecritoire, son sang pour encre et une baionnette pour plume >> (Ardouin 1958, Tome VI : 7). La phrase si bien tournee a seduit Dessalines, qui a designe Boisrond-Tonnerre pour etre le redacteur de l'Acte. Pourtant, on sait que la decision du general en chef de l'armee indigene ne peut suffire a definir la fonction de l'Acte. Le texte est appele a executer deux programmes correles, dont le second subsume sub·sume  
tr.v. sub·sumed, sub·sum·ing, sub·sumes
To classify, include, or incorporate in a more comprehensive category or under a general principle:
 le premier : l'institution de l'Etat haitien et une prise de possession de la terre. La creation de l'Etat haitien signe, en effet, l'entree d'un nouveau groupe d'hommes dans le monde (2) : le Code noir ne rangeait-il pas les Noirs dans la categorie du betail ? On comprend que, dans ce cas, le 1er janvier consacre symboliquement pour les Haitiens leur droit [French, Justice, right, law.] A term denoting the abstract concept of law or a right.

Droit is as variable a phrase as the English right or the Latin jus. It signifies the entire body of law or a right in terms of a duty or obligation.
 d'habiter la terre.

C'est la mise en place Mise en place (IPA pronunciation: [miz eñ 'plass]), literally translated from French, means "setting in place." Culinary Institute of America describes the term as "Everything in place".  de cette double performance que je me propose d'interroger en prenant appui sur la grammaire modale de Jean-Claude Coquet co·quet  
intr.v. co·quet·ted, co·quet·ting, co·quets
1. To engage in coquetry; flirt.

2. To trifle; dally.
 : Le Discours et son sujet (1984, 1985) et La quete du sens (1997).

La grammaire modale est une approche semiotique qui cherche a cerner l'univers de signification SIGNIFICATION, French law. The notice given of a decree, sentence or other judicial act.  a partir de l'histoire transformationnelle des actants. Loin loin (loin) the part of the back between the thorax and pelvis.

loin
n.
The part of the body on either side of the spinal column between the ribs and the pelvis.
 de se limiter lim·it·er  
n.
1. One that limits: a limiter of choices.

2. Electronics A circuit that prevents the amplitude of a waveform from exceeding a specified value. Also called clipper.
 au plan descriptif des actions caracterise par le faire, l'etre, l'avoir, elle etablit un plan des modalites. Celles-ci sont considerees comme les grandes categories logiques de la subjectivite. Elles regissent les actions dans une structure narrative, c'est-a-dire que d'elles dependent les verbes descriptifs. Elles sont au nombre de quatre : le savoir, le pouvoir, le vouloir et le devoir.

Ces principaux << domaines distincts >>, je les denommerai, pour reprendre une expression de J. B. Grize, << cognitif >> (le savoir), << pragmatique >>, (le pouvoir), << volitif >> (le vouloir) et << deontique >> (le devoir) (Coquet 1997 : 149).

De la prend naissance une morphologie actantielle fondee sur une combinatoire des trois premieres modalites ; le vouloir en est l'axe determinant. Sa presence ou son absence fait de l'actant un sujet ou un non-sujet. L'actant sujet est engage dans un programme dont il evalue les differentes etapes, alors que l'actant non sujet, prive de jugement, n'execute que ce pour quoi il etait programme. A cote de sa morphologie actantielle, le sujet est appele a s'identifier pour chaque programme a partir d'une dimension modale. Ainsi, il peut etre sujet epistemique, pragmatique, etc. Les programmes tiennent leur unite de leur isotopie, c'est-a-dire du plan de signification qui les sous-tend. << On voit qu'une definition fondee sur les modalites nous conduit a combiner traits generiques (dimension et isotopie) et traits specifiques (suite ternaire) >> (1984 : 29).

La modalite du devoir vient toujours en surdetermination : elle place l'actant dans une relation heteronome par rapport a un destinateur ; le sujet autonome n'y est pas astreint.

L'economie de cette semiotique est qu'elle permet d'elucider les differentes etapes du parcours d'un acteur, eu egard au role actantiel que chaque programme lui commande. Aussi s'avere-t-elle une grille efficace pour l'apprehension de textes apparemment simples -- pourtant retors --, comme l'Acte d'independance d'Haiti.
Acte d'independance

   Aujourd'hui, premier janvier mil huit cent quatre, le General en
   chef de l' armee indigene, accompagne des generaux, chefs de
   l'armee, convoques a l'effet de prendre les mesures qui doivent
   tendre au bonheur du pays ;

   Apres avoir fait connaitre aux generaux assembles ses veritables
   intentions d'assurer a jamais aux indigenes d'Haiti un gouvernement
   stable, objet de sa plus vive sollicitude, ce qu'il a fait par un
   discours qui tend a faire connaitre aux puissances etrangeres la
   resolution de rendre le pays independant et de jouir d'une liberte
   consacree par le sang du peuple de cette ile ; apres avoir
   recueilli leur avis, a demande que chacun des generaux assembles
   prononcat a jamais le serment de renoncer a la France, de mourir
   plutot que de vivre sous sa domination, et de combattre jusqu'au
   dernier soupir pour l'independance.

   Les generaux, penetres de ces principes sacres, apres avoir donne
   d'une voix unanime leur adhesion au projet bien manifeste
   d'independance, ont tous jure a la posterite, a l'univers entier,
   de renoncer a jamais a la France, et de mourir plutot que de vivre
   sous sa domination.

   Fait aux Gonaives, ce 1er janvier 1804 et le 1er de l'Independance
   d'Haiti.

   Signe : Dessalines, general en chef; Christophe, Petion, Clervaux,
   Geffrard, Vernet, Gabart, generaux de division ; P. Romain, E.
   Gerin, F. Capoix, Daut, J. L. Francois, Ferou, Cange, L. Bazelais,
   Magloire Ambroise, J. J. Herne, Toussaint Brave, Yayou, generaux de
   brigade ; Bonnet, F. Papalier, Morely, Chevalier, Marion,
   addjudants-generaux ; Magny, Roux, chefs de brigade ; Chareron, B.
   Loret, Qenez, Makajoux, Dupui, Carbonne, Diaquoi aine, Raphael,
   Mallet, Derenoncourt, officiers de l'armee ; et Boisrond Tonnerre,
   secretaire.


Destinateur et sujet : l'heteronomie

Derriere sa disposition en trois paragraphes, notre texte ne comporte que deux phrases grammaticales. Ce morcellement n'est pas surprenant ; c'est a peu pres le schema de tous les actes officiels : acte de naissance, acte de mariage ... La premiere phrase enonce un sujet grammatical, le general en chef de l'armee indigene, qui attend la fin de la phrase pour se conjoindre avec un verbe : << a demande >>. L'ecart est comble par un ensemble de propositions dependantes greffees sur la seule principale, elle-meme allongee par des complements infinitifs :
   Aujourd'hui, premier janvier mil huit cent quatre, le General en
   chef de l'armee indigene ... a demande que chacun des generaux
   assembles prononcat a jamais le serment de renoncer a la France, de
   mourir plutot que de vivre sous sa domination, de combattre
   jusqu'au dernier soupir pour l'independance.


Une injonction est faite qui ouvre une alternative : les generaux doivent obeir ou rejeter le commandement du general en chef. Ils obeissent. C'est le propos de la deuxieme phrase : << Les generaux ... ont tous jure a la posterite, a l'univers entier, de renoncer a jamais a la France, et de mourir plutot que de vivre sous sa domination >>.

Ces deux mouvements paraissent a premiere vue resumer le trajet discursif de l'Acte. En nous referant aux propositions indiquees plus haut, nous pouvons avancer quelques considerations.

D'abord, ce programme se place sur l'isotopie du pouvoir et est en accord avec la dimension du general en chef. Celui-ci est en position decalee par rapport a l'actant collectif, << les generaux >>. La particule << en chef >> accolee a son titre titre

titer.
 etablit une logique des places qui consacre sa superiorite. La modalite du pouvoir qui le caracterise est contrebalancee par celle Celle (tsĕl`ə), city (1994 pop. 73,670), Lower Saxony, N Germany, on the Aller River. Its manufactures include food products, electronic components, chemicals, and textiles. Wax processing and horse breeding are important locally.  du devoir des generaux ; ils doivent etre consideres comme des sujets heteronomes. En d'autres termes, le general en chef a un statut de destinateur par rapport a l'actant collectif << les generaux >>. Il le libere d'un autre destinateur qui est la France ; il est plutot un anti-destinateur.

Mais l'action des generaux en soi merite attention : renoncer a la France reside dans le fait de le dire. C'est un acte de parole performatif (3). Et la performance passe pas·sé  
adj.
1. No longer current or in fashion; out-of-date.

2. Past the prime; faded or aged.



[French, past participle of passer, to pass, from Old French; see
 par l'introduction de deux nouveaux actants : la posterite et l'univers. Ces actants definissent un ordre des choses transcendant ; Coquet les appelle tiers actants (4). Leur introduction est necessaire a la depossession de la France. Le renoncement n'est effectif que s'il est communique a la posterite et a l'univers. Or la performance est au profit d'un destinataire enonce clairement : le pays. Une premiere conclusion peut etre anticipee : Haiti ne relaie pas encore la France ; la delegation de pouvoir se fera plus tard par le general en chef.

Une autonomie douteuse

J'ai simplifie a dessein jusque-la pour pouvoir degager le programme dominant de l'Acte. Mais on ne peut pas reduire son reseau ré·seau or re·seau  
n. pl. réseaus or réseaux
1. A net or mesh foundation for lace.

2. Astronomy
 discursif a la simple isotopie pragmatique. Sous-jacent se developpe dé·vel·op·pé  
n.
A ballet movement in which one leg is raised to the knee of the supporting leg and fully extended.



[French, from past participle of développer, to develop; see develop.]
 un autre programme situe sur l'isotopie du savoir et qui semble placer les acteurs dans l'autonomie. En reintegrant les propositions subordonnees dans le texte, on le decouvrira.

La reinsertion reinsertion,
n the reimplantation and splinting of a tooth into the alveolus after dental trauma, such as avulsion, or following removal of the tooth.
 des temporelles introduites par << apres avoir >> va offrir un nouvel eclairage. Le general en chef parait, des le debut, entrer dans une relation d'echange avec les generaux. L'objet de valeur echange est un objet cognitif : le general expose son intention aux generaux et les invite a l'evaluer. Le plan epistemique est marque par le syntagme verbal << avoir fait connaitre >> auquel fait pendant << apres avoir recueilli leur avis >>. Le general en chef donne aux generaux et recoit d'eux : il y a don et contre-don. C'est un programme de contrat, qui est boucle bou·clé or bou·cle  
n.
1. A type of yarn, usually three-ply and having one thread looser than the others, that produces a rough-textured cloth.

2. Fabric woven or knitted from this yarn.
 avec la troisieme temporelle : << apres avoir donne leur adhesion au projet d'independance >>. L'adhesion releve avant tout du vouloir, modalite fondatrice de l'actant sujet. Le fait par le general en chef de la recevoir implique la reconnaissance du statut de sujet des generaux. Dans ce programme semblent donc presentes deux sujets de droit (5). Et ce droit n'est fonction d'aucune hypotheque, il est entier, il repose sur l'armee indigene, qui a combattu et vaincu l'armee francaise. Cette armee preexiste a la date du 1er janvier 1804. On peut deja tenter une comparaison avec la Declaration d'independance des Etats-Unis, ou les protagonistes sont les representants du peuple, alors que le peuple ne sera cree que par la performance du discours. Si Derrida peut parler d'acte differantiel (1984 : 24) a propos de ce dernier document, il n'en est pas question, a ce niveau d'analyse, pour l'Acte : l'Etat haitien est cree par des militaires d'une armee instituee.

Gardons en tout cas a l'esprit que, pour le redacteur de l'Acte, la constitution d'un Etat doit passer par un projet epistemique. Mais un tel projet n'est-il pas trompeur ? En avons-nous jusque-la demele toutes les intrications ?

Le texte nous revele ce que donne le general en chef, dans ses moindres details. La tautologie est de mise : ses intentions consistent a << assurer a jamais aux indigenes d'Haiti un gouvernement stable >> (la constitution d'un Etat). L'explicative introduite par les deux points decrit la performance : << ce qu'il a fait par un discours qui tend a faire connaitre aux puissances etrangeres la resolution de rendre le pays independant et de jouir d'une liberte consacree par le sang du peuple de cette ile >>.

Si on met de cote l'aspect approximatif de l'expression (6), on trouvera dans le discours du general le meme trait performatif que le renoncement des generaux. Mais le scenario est different: ceux-ci s'adressaient a l'univers et a la posterite, alors que le general en chef s'adresse aux generaux et atteint en meme temps les puissances etrangeres. L'evocation du tiers actant In sociology, AI and programming language theory, actants are the principal concern of the actor-network theory, the activity of which is described as "mediation" or "translation".  univers n'est pas exclue non plus du discours (qu'on pense au terme sang, dont je parlerai plus loin).

Mais le contre-don des generaux n'a pas droit a cette elaboration; il reste un terme abstrait : l'avis. En quoi consiste-t-il ? L'avis en question ne peut etre que l'approbation de la position du general, l'adhesion au projet d'independance -- cela est d'autant plus evident que le terme << resolution >> associe a l'article defini avait deja signifie que la position du general en chef n'etait pas a remettre en question. Du coup, nous sommes autorises a questionner la transformation operee par le general en chef sur les generaux. N'est-ce pas une transformation du meme au meme ? Les generaux sont reunis pour faire ce qu'ils ont a faire : donner leur avis favorable. Si cette hypothese est acceptable, leur statut de sujet est ruine. Car le sujet est par definition un actant auquel est associe un nombre non limite de predicats (7) ; il peut les multiplier jusqu'a arriver a son but, contrairement au non-sujet qui est programme.

Dans de telles conditions, l'Acte met en scene un actant individuel dont le savoir accouple au pouvoir lui permet d'entrainer apres lui un actant collectif. Le general en chef est, en effet, assez puissant puis·sance  
n.
Power; might.



[Middle English, from Old French, from poissant, powerful, present participle of pooir, to be able; see power.
 pour subsumer tout le savoir et tout le pouvoir de son vis-a-vis, les generaux. Mais une telle orientation detourne-t-elle le texte de sa mission premiere qui est celle de legitimer le peuple haitien ?

L'Autre possible

Habiter est un etre-la, il ne peut se faire dans la solitude. Je suis la a l'idee que d'autres sont aussi la pour refracter ma presence. Je deviens homme quand d'autres hommes peuvent en attester. Meme en voulant changer ma maniere d'habiter, je me dois de convoquer l'Autre. Le simulacre (8) identitaire ne peut relever que de la reconnaissance de la part de l'Autre. S'affirmer necessite donc l'instauration d'un reseau d'interlocution dont l'Autre (9) constitue un pole. Il faut qu'il vienne assumer ma presence a moi, il lui faut en prendre acte en tant que personne physique. C'est la problematique du Soi-meme comme un autre debattue par Paul Ricoeur (1990). Ainsi, l'Acte doit negocier l'entree des Haitiens sur la terre a partir d'un rituel fondateur; cette tache est largement assumee par l'instance enoncante d'origine (10), le sujet epistemique qui construit le systeme des valeurs.

Elle s'affirme des l'incipit a travers son champ positionnel, c'est-a-dire ses coordonnees de temps, d'espace et de personne. Le terme << aujourd'hui >>, premier mot de l'acte, est un marqueur (11) de presence tres fort. Associe a la date << premier janvier 1804 >>, il insere ce moment unique dans le temps calendaire. Les instances narratives evoquees par la suite ne servent qu'a renforcer la presence du << je >> de l'enonciation, puisqu'elles sont introduites par des articles definis a valeur demonstrative LEGACY, DEMONSTRATIVE. A demonstrative legacy is a bequest of a certain sum of money; intended for the legatee at all events, with a fund particularly referred to for its payment; so that if the estate be not the testator's property at his death, the legacy will not fail: but be payable  : << le general >>, << les generaux >>, << l'armee indigene >>. Ce meme article defini dans sa forme forme (form) pl. formes   [Fr.] form.

forme fruste  (froost) pl. formes frustes   an atypical, especially a mild or incomplete, form, as of a disease.
 contractee delimite le centre spatial : << du pays >>. Des lors, le champ est suffisamment pose pour marquer cette entree unique dans le monde. Les reperes sont deja en eux-memes performatifs puisqu'ils creent le pays. Il suffit, en effet, de dire le pays pour que celui-ci accede To consent or to agree, as to accede to another's point of view. To enter an office or to accept a position, as to accede to the presidency.  a l'existence. L'accession s'est faite en un temps, en un lieu et avec des personnes precises. Ce qui reste a faire accepter, c'est l'etablissement de ce pays nouveau sur la terre.

Le premier outil de la construction est le discours indirect ; ce relais de parole permet de produire une interpretation, ou plutot un traitement des actes de parole, a partir d'une evaluation implicite. De la s'explique que l'avis des generaux n'est jamais presente alors que celui du general en chef est largement commente. Encore faut-il etre sur que le discours indirect ne bascule bascule /bas·cule/ (bas´kul) [Fr.] a device working on the principle of the seesaw, so that when one end is raised the other is lowered.  pas dans le discours indirect libre : on ne sait pas si le terme << objet de sa plus vive sollicitude >> appartient au general en chef ou au narrateur, mais on retient qu'il consacre la volonte inebranlable de celui-la.

La liberte interpretative que s'octroie le narrateur conduit a la convocation d'un premier actant necessaire a la proclamation d'independance : les puissances etrangeres. Cet actant, rappelons-le, n'est pas sur le meme plan que la France. C'est un actant collectif dont celle-ci est un membre. La fondation de l'Etat haitien doit s'inscrire dans une garantie de reconnaissance de la part des puissances qui dirigent le monde. L'insertion de cet actant institue un circuit de la conversation eclatee, dans la mesure ou il repose sur la ternarite, non sur la binarite : d'un cote, il y a les generaux, allocutaires directs du message, et de l'autre les puissances etrangeres qui sont visees par ricochet A wireless Internet service from Ricochet Networks, Inc., Denver, CO (www.ricochet.net). Originally developed by Los Gatos, CA-based Metricom, Inc., Ricochet was the first high-speed, wireless Internet service for commuters. , dirait-on.

Mais la convocation est bien singuliere : comment accuser la presence des puissances etrangeres dans l'espace gonaivien en ce jour du 1er janvier 1804 alors qu'elles sont de fait absentes ? Le handicap est contourne facilement par l'utilisation du lexeme (grammar) lexeme - A minimal lexical unit of a language. Lexical analysis converts strings in a language into a list of lexemes. For a programming language these word-like pieces would include keywords, identifiers, literals and punctutation.  modalisateur << tendre Ten´dre

n. 1. Tender feeling or fondness; affection.
You poor friendless creatures are always having some foolish tendre.
- Thackeray.
 >>. Tendre est une evaluation hypothetique ; il necessite comme premier critere la duree. Il offre ainsi l'economie de maintenir la coherence argumentative Controversial; subject to argument.

Pleading in which a point relied upon is not set out, but merely implied, is often labeled argumentative. Pleading that contains arguments that should be saved for trial, in addition to allegations establishing a Cause of Action or
.

En fait l'Autre, c'est nous dans l'Acte. Nous engages dans un processus d'accreditation. Nous sommes l'Autre possible, celui pour lequel il n'existe pas encore de repere et que la terre doit accueillir. 12argumentation ne peut donc se construire que sur un univers uniplanaire (Coquet 1984 : chap. III) : renoncer a la France ou ne pas exister. Renoncer a la France, c'est liberer le lieu, faire en sorte qu'il ne soit a personne pour que nous puissions l'habiter. Et notre legitimite est assuree par la garantie d'un ordre des choses, par l'autorisation du tiers actant universel, une forme de lettre de creance CREANCE. This is a French word, which, in its extensive sense, signifies claim; in a narrower sense it means a debt. 1 Bouv. Inst. n. 1040, note. .

Voila le message adresse aux puissances etrangeres. L'independance, notre acceptation sur la terre, ne se negocie pas a partir d'une reference personnelle, la parole d'un << je >>, ni sur la position d'une doxa, le point de vue de cette communaute qui reclame ré·clame  
n.
1. Public acclaim.

2. A taste or flair for publicity.



[French, advertising, from réclamer, to claim, beg for, from Old French reclamer,
 l'independance, la parole d'un << on >>, mais bien sur un ordre transcendant, celui que Coquet appelle le << il >> (1984 ; chap. III), point d'orgue de la veridiction. Il est donc normal que les generaux a qui est reservee la derniere performance jurent a l'univers leur renoncement a la France.

Une telle competence argumentative etait necessaire pour la redaction du document. L'Acte doit negocier avec les puissances qui dirigent le monde. L'exemple de cette negociation a deja ete fourni par les deux parents proches : la declaration des Droits de l'homme et du citoyen (<< tous les hommes naissent et demeurent egaux en droit >> stipule l'article un) et la Declaration d'independance des Etats-Unis d'Amerique (<< Quand dans le cours des evenements humains ... >> dit DIT

di-iodotyrosine.
 l'incipit). Mais ici, ce n'est pas le lieu de rappeler ce qui est redevable a tous les hommes ; l'urgence est dans l'affirmation de son humanite. Le moment des Haitiens est decale par rapport a celui des Americains et des revolutionnaires francais. Cette particularite de l'Acte semble meme inscrite dans l'histoire de sa redaction.

On sait que Chareron, qui en avait redige la premiere version, s'etait largement inspire des Declarations de 1776 et de 1789. Le travail TRAVAIL. The act of child-bearing.
     2. A woman is said to be in her travail from the time the pains of child-bearing commence until her delivery. 5 Pick. 63; 6 Greenl. R. 460.
     3.
 lui avait pris pres d'un mois, mais il avait ete rejete par Dessalines. Boisrond-Tonnerre, lui, a ecrit la sienne dans la nuit du 31 decembre 1803 au 1er janvier 1804. Celle-ci n'a fait l'objet d'aucune epreuve, puisque le redacteur, epuise par son travail, a sombre som·bre  
adj. Chiefly British
Variant of somber.


sombre or US somber
Adjective

1. serious, sad, or gloomy: a sombre message

2.
 dans un sommeil assommant au point qu'il est arrive en retard sur la place d'armes des Gonaives (12).

Comment peut-on s'expliquer le rejet de Chareron par Dessalines ? Selon Madiou, le document manquait de chaleur. La fameuse declaration spontanee de Boisrond-Tonnerre a retrouve la note d'exaltation qui caracterisait les peres fondateurs de la nation; Ardouin (13) ne contredit pas ce point de vue. Tout en blamant Boisrond pour ses propos << sanguinaires >>, il reconnait qu'ils se justifiaient par l'air du temps, ce a quoi Chareron n'avait pas pu souscrire.

Si l'on doit faire confiance a ces jugements, il faudra soulever la question du sang. La performance du redacteur devait donc integrer le sang. On s'etonne que nos historiens se soient attardes sur ce sang de la fameuse declaration sans se questionner sur le sang de l'Acte. A qui appartient-il ? Boisrond-Tonnerre, lui, savait que sa boutade Bou`tade´

n. 1. An outbreak; a caprice; a whim.
 ne pouvait etre que l'envers de l'Acte. Il est ecrit avec le sang du peuple : je ne peux pas habiter la terre avec le sang de l'Autre. Meme si celui-ci n'est pas loin, car le peuple qui s'institue le 1er janvier 1804 n'est en mesure de revendiquer son sang que parce qu'il a pu verser le sang francais. Mon sang doit etre la caution necessaire a mon acceptation par l'Autre. Ce n'est qu'a ce moment que je peux etre moi, que je peux acceder a un circuit d'interchangeabilite avec lui, en bref, etre lui aussi, sinon la performance est ratee. Alors, la rage qu'on lui reclamait, il l'a de preference versee dans la proclamation de Dessalines, qu'il a aussi redigee et lue le 1er janvier 1804. C'est vraisemblablement ce discours que l'acte relaie (14).

Le terme << sanguinaire >> de Beaubrun Ardouin, emis avec toute sa charge de negativite, est loin de la problematique de notre texte, qui valorise plutot le martyre. La tache ne consiste pas ici a renverser une hierarchie humaine imposee, un ordre social, en vue d'instituer la Republique ; on institue plutot son humanite. Quoi de plus indique pour l'affirmer que le metonyme par excellence de l'etat humain : le sang. C'est a la verite vé·ri·té  
n.
Cinéma vérité.
 le principal support argumentatif de l'Acte ; ceci l'eloigne de la declaration des Droits de l'homme qui enumere toute une serie de droits inherents a l'etre humain, comme il l'eloigne de la Declaration d'independance des Etats-Unis ou sont consignes un ensemble de delits commis commis
Adjective

Brit (of a waiter or chef) apprentice: the commis chef [French]
 par le roi pour justifier la rupture avec la Grande Bretagne.

Boisrond-Tonnerre, redacteur et officiant of·fi·ci·ant  
n.
One who performs a religious rite or presides over a religious service or ceremony.

Noun 1. officiant - a clergyman who officiates at a religious ceremony or service
 

Mais tout cela ne doit pas nous faire perdre de vue que Boisrond-Tonnerre a su tirer parti de sa position de redacteur solitaire solitaire or patience, any card game that can be played by one person. Solitaire is the American name; in England it is known as patience. There are probably more kinds of solitaire than all other card games together. .

A strictement parler, la narration de l'Acte se place dans l'anteriorite, puisqu'il a ete redige avant les evenements qu'il raconte. Il suffisait, par exemple, que le jour du 1er janvier 1804 un incident perturbant, comme le retour de l'armee francaise, vint empecher la tenue de la ceremonie pour que le document fut annule ou soumis a modification. Pourtant, il n'en est rien ; c'est le sort de tout texte performatif : l'Acte est condamne a s'enoncer en se lisant, il s'institue en se faisant et institue du meme coup le peuple haitien. C'est la sa valeur differantielle, pour rester dans la terminologie de Derrida. Il y a soumission de l'ordre du discours a celui des evenements. Car nous avons devant nous un de ces textes dont l'ecriture est anterieure a l'enonciation. Le pretre qui dit : << je vous declare mari et femme femme  
adj.
Slang Exhibiting stereotypical or exaggerated feminine traits. Used especially of lesbians and gay men.

n.
1. Slang One who is femme.

2. Informal A woman or girl.
 >> ne fait que reciter une phrase apprise. Mais elle n'aura d'effet que si les circonstances sont reunies pour son exploitation, a savoir un homme et une femme devant une assistance avec tout ce que cela comporte de rites pour pouvoir arriver au mariage.

Ainsi, le discours de l'Acte ne peut avoir de date que le 1er janvier 1804, au moment ou Boisrond-Tonnerre le lit sur la place d'armes des Gonaives. Cela nous autorise a dire que l'instance enoncante d'origine de l'Acte c'est bien lui, Boisrond-Tonnerre. Il lui etait confie dans la journee du 31 decembre 1804 un double role : celui de redacteur et de lecteur. Mais comme les conditions de la redaction n'etaient pas definies, il en a profite pour faire du lecteur l'instance d'enonciation. Je m'explique : a partir du moment ou il a decide en solitaire de ne pas attribuer l'enonciation a un actant collectif, le << Nous, les representants du peuple >> de la Declaration d'independance des Etats-Unis, qui se formulerait sous la forme << Nous, les generaux de l'armee indigene >> et qui placerait Dessalines sur un plan d'egalite avec les autres generaux, il a erige un << je >> d'enonciation qui ne peut etre que le lecteur du texte performatif -- le << Je soussigne Dessalines ... >> ferait accroc. Son role est celui du pretre qui proclame le mariage. Mais il ne faut pas y voir une forme d'usurpation, une sorte de vedettariat vole vole, name for a large number of mouselike rodents, related to the lemmings. Most range in length from 3 1-2 to 7 in. (9–18 cm) and have rounded bodies with gray or brown coats, blunt muzzles, small ears concealed in the long fur, and short tails.  aux autres. Le programme qui lui a ete confie par Dessalines ne prete a aucune equivoque eq·ui·voque also eq·ui·voke  
n.
1. An equivocal word or expression.

2. A pun.

3. A double meaning.
 : << Boisrond, je te charge d'exprimer au peuple mes sentiments a l'egard des Francais >> (Madiou 1983 : 145).

Et Boisrond-Tonnerre, lecteur et enonciateur de l'Acte, s'est vu dans la position du pretre pour proclamer l'independance. Mais l'Acte deja signe par les officiers haut grades de l'armee indigene ne cree pas encore l'Etat. Il faut une derniere signature : celle du peuple masse sur la place d'armes des Gonaives. C'est la le simulacre fondateur.

Insistons sur le fait que les signatures formelles apposees au bas de l'Acte ne relevent pas du performatif a ce niveau, puisque les officiers ont signe a partir de leur statut reconnu de chefs de l'armee indigene -- non ceux de l'armee d'Haiti. << La signature cree les signataires >> dit Derrida (1984: 23) au sujet des Representants americains. Tel n'est pas le cas pour les officiers de l'acte d'independance (15). C'est le peuple qui se cree en signant. Mais, ce faisant, il efface la signature des officiers, car il transforme l'armee indigene en armee d'Haiti, autant dire que l'acte en se constituant detruit et cree, en meme temps, les instances de sa production. C'est, a mon avis, l'un de ses points cruciaux de differentiation d'avec la Declaration d'independance des Etats-Unis. C'est que les Americains ont pris possession de leur terre en position anticipee de parlementaires, alors que les Haitiens l'ont habitee en militaires d'une armee victorieuse.

Le peuple signe par sa simple presence sur la place d'armes. La presence peut s'etendre a un geste geste  
n.
Variant of gest.
 : l'applaudissement. Cela suffit pour qu'il signe. On est sur que dans sa grande majorite il ne comprend pas un mot du texte. Mystification mys·ti·fi·ca·tion  
n.
1. The act or an instance of mystifying.

2. The fact or condition of being mystified.

3. Something intended to mystify.

Noun 1.
 ? La encore, il faut eviter de s'egarer. Nous constituer peuple, c'est nous approprier les modeles de ceux qui nous ont toujours refuse un tel statut, comme le statut d'hommes qui lui est correlatif. L'ecrit, acte fondateur, n'a de registre jusque-la que la langue francaise. On peut imaginer, faute de details precis sur la journee du 1er janvier, des voix qui annoncent que le moment decisif va arriver avec la lecture de l'Acte d'independance et ce peuple qui, sachant que son adhesion est necessaire, modele son comportement sur une attitude d'approbation.

Beaubrun Ardouin, qui considere Boisrond-Tonnerre comme l'un des responsables de la derive despotique du premier chef d'Etat haitien, soutient que si les generaux ne se sont pas opposes a son choix comme redacteur de l'Acte, c'est pour raison de sagesse : ils evitaient d'entrer prematurement en conflit avec Dessalines. En effet, ce decalage est confirme par le futur immediat de la nation haitienne ; l'assassinat du Pont-Rouge est l'aboutissement d'un complot ourdi par presque tous les generaux signataires de l'Acte. Mais il faut pourtant se garder des conclusions hatives. L'assertion d'Ardouin l'engage avant tout comme citoyen, sujet de l'histoire en cours, non comme historien. C'est le refus de s'inscrire dans l'identite telle qu'elle est definie sous l'empereur et dont il voit le point de depart dans L'Acte ; autant dire que ce qui est remis en cause ici c'est la memete, non l'ipseite (Ricoeur 1990). Car on ne saurait nier que le document institue un simulacre de legitimation de soi qui fait intervenir toutes les instances necessaires a un parcours identificatoire. Ne theatralise-t-il pas le meme et l'autre dans une relation de circularite ?

Ne reduisons pas non plus les preoccupations de Boisrond-Tonnerre a celles de Jefferson. Pour ce dernier, le texte a rediger devait fournir tous les arguments necessaires a la justification d'un Etat americain different de la Grande-Bretagne ; alors que le redacteur haitien circonscrivait l'urgence dans l'etablissement de Soi sur la terre, la realisation d'un desir non encore catalogue comme naturel, celui de signer son humanite.

References

Ardouin, Beaubrun, 1958, Etudes sur l'histoire d'Haiti. Port-au-Prince: Docteur Francois Dalencourt.

Charaudeau, Patrick et Dominique Mainguenau, 2002, Dictionnaire d'analyse du discours. Paris, Seuil.

Coquet, Jean-Claude, 1997, La quete du sens. Paris : PUE

--, 1984, Le Discours et son sujet, tome I. Paris : Klincksieck.

--, 1985, Le Discours et son sujet, tome II. Paris : Klincksieck.

Derrida, Jacques, 1984, Otobiographies. Paris : Galilee Galilee (găl`ĭlē), region, N Israel, roughly the portion north of the plain of Esdraelon. Galilee was the chief scene of the ministry of Jesus. .

Jakobson, Roman, 1963, Essais de linguistique generale. Paris : Minuit.

Madiou, Thomas, 1983, Histoire d'Haiti, tome III. Port-au-Prince : Henri Deschamps.

Ricoeur, Paul, 1990, Soi-meme comme un autre. Paris : Seuil.

Jean Francois

York College, City University of New York
This article is about York College in Queens County in New York City. For a list of other institutions with the same name, see York College.


Today, with an enrollment of more than 6,000, York serves as one of CUNY's leading general-purpose liberal arts
 

(1.) Pour simplifier, l'Acte avec A majuscule renvoie dans cette etude e·tude  
n. Music
1. A piece composed for the development of a specific point of technique.

2. A composition featuring a point of technique but performed because of its artistic merit.
 a l'acte d'independance.

(2.) Cette entree est glosee de differentes manieres : premiere republique noire, premier peuple noir, etc.

(3.) << Les enonces performatifs ... ont la propriete de pouvoir dans certaines conditions accomplir l'acte qu'ils denomment, c'est-a-dire de faire quelque chose du seul fait de le dire : enoncer je te promets de venir, c'est ipso facto [Latin, By the fact itself; by the mere fact.]


ipso facto (ip-soh-fact-toe) prep. Latin for "by the fact itself." An expression more popular with comedians imitating lawyers than with lawyers themselves.
 accomplir un acte, celui de promettre >> (Charaudeau et Mainguenau 1997 : 16-17).

(4.) << Le postulat de la semiotique subjectale est que l'organisation transphrastique ne repose que sur trois instances d'enonciation possibles : le sujet, le non-sujet et le tiers actant >> (Coquet 1997 : 154).

(5.) Le sujet de droit est fort d'une identite reconnue, fruit d'un parcours effectue, contrairement au sujet de quete qui s'inscrit dans un processus d'affirmation. Le premier est un sujet du contrat et le deuxieme un sujet du desir. La morphologie actantielle des deux actants ici prend la forme d'une assomption ; il y a une visee constative con·sta·tive  
adj.
Relating to or being an utterance that asserts or states something that can be judged as true or false, such as The cat is on the mat.

n.
 ou l'identite n'est plus a demontrer qui peut s'ecrire sous la forme << Spv >> ; chaque lettre represente une modalite, la majuscule la dimension de l'actant. Le vouloir place a la fin de la suite ternaire marque l'assomption (voir Coquet 1983 : chap. II).

(6.) La clausule est ratee, quand on considere le cumul des deux infinitifs en position de complement a << resolution >> : quelle est cette instance qui veut jouir de la liberte consacree par le sang du peuple ?

(7.) Le sujet peut multiplier les predicats dans la mesure ou il est maitre de ses actions ; il evalue constamment sa situation, alors que le non-sujet correspond a un nombre limite de predications : il n'a aucune emprise em·prise  
n.
1. A chivalrous or adventurous undertaking.

2. Chivalrous daring or prowess.



[Middle English, from Old French, from feminine past participle of emprendre,
 sur son sort.

(8.) Ce mot n'a rien de pejoratif dans notre vocabulaire ; il implique tout simplement l'idee de rite.

(9.) Notons que l'instance de l'Autre a ete deja convoquee a travers le vocable indigene : se reconnaitre c'est se placer dans la relation.

(10.) << J'appelle discours une organisation transphrastique (cette visee est inconnue des linguistes stricto sensu) rapportee a une ou plusieurs instances d'enonciations >> (Coquet 1997 : 148). C'est fort de cette definition du discours que Coquet identifie dans tout discours une instance enoncante d'origine.

(11.) Ces marques formelles de l'enonciation, connues traditionnellement sous le nom de deictiques, Roman Jakobson les appelle des embrayeurs ( 1963:176).

(12.) Madiou (1983: 145), dont l'ecriture de l'histoire prend souvent la forme d'un recit mythologique, va jusqu'a affirmer qu'il avait fallu defoncer la porte de sa maison pour pouvoir reveiller Boisrond ; c'est le sommeil du heros qui vient de tuer le dragon.

(13.) << Le 31 decembre, Chareron lut son travail pour Dessalines, en presence des generaux et de tous les autres officiers. La ceremonie de la declaration d'independance devait avoir lieu le lendemain, 1er janvier 1804, pour commencer l'ere nouvelle avec la nouvelle annee. Ce long expose de faits et de principes produisait une impression facheuse sur l'esprit de Dessalines, qui etait ardent et anime de vengeance. Il manifesta une desapprobation formelle de l'oeuvre >> (Ardouin 1958, Tome III: 9).

(14.) On sait que Dessalines a aussi improvise un discours en creole avant la lecture de sa proclamation par Boisrond-Tonnerre.

(15.) La caducite de la signature des generaux est deja inscrite dans la ligne qui la precede : << Fait aux Gonaives, ce 1er janvier 1804 et le 1<< de l'Independance d'Haiti >>. L'independance detruit l'armee indigene.
COPYRIGHT 2006 Ethnologies
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2006 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

 Reader Opinion

Title:

Comment:



 

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Title Annotation:linguistic analysis of the Haitian Act of Independence 1804
Author:Francois, Jean
Publication:Ethnologies
Article Type:Critical essay
Geographic Code:5HAIT
Date:Mar 22, 2006
Words:5501
Previous Article:Les memoires fleurissent dans les lieux ruines: Le voyage dans le Nord d'Hayti ou les paradoxes de l'historiographie d'une jeune nation.
Next Article:J'oublie, je me souviens, je reve.
Topics:

Terms of use | Copyright © 2014 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters